Tag Archives: homosexuel

prise_de_sang

Les homosexuels autorisés à donner leur sang

06/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi que les homosexuels pourront maintenant donner leur sang comme tout le monde. Ceux-ci étaient exclus d’une telle démarche depuis 1983 en raison du risque de contamination du VIH. Maintenant, à condition de vivre dans l’abstinence pendant un an, tous les hommes homosexuels auront la liberté de donner leur sang.
Cet accroissement de liberté permettra 37 000 dons supplémentaires. Le président de SOS homophobie se réjouit évidemment de ce nouveau droit acquis. Mais il déplore toutefois que « ce soit assorti d’un ajournement de 12 mois ». Cette décision idéologique du ministre est d’autant plus ridicule que personne n’est concerné par cet élargissement de la loi.

Crédit photo : capture d’écran de AFPTV : don de sang


 


Politiquement correct : faut-il arrêter de lire les livres écrits par des hommes blancs ?

13/07/2015 – CULTURE (NOVOpress)
Le politiquement correct a encore frappé : une tribune dénonçant leur surreprésentation chez les auteurs agite la sphère littéraire américaine… Comme si Hemingway, George Sand, Confucius, Léopold Sédar Senghor ou Marcel Proust n’avaient de valeur littéraire qu’en tant que mâle américain, femme française, homme chinois ou sénégalais ou encore homosexuel…

Homophobie : un clandestin turc poignarde son ami qui l’avait traité de gay

13/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Drame de l’homophobie, curieusement passé sous silence par les associations had hoc. Un clandestin turc tue son ami pour l’avoir traité d’homo : 16 ans de réclusion.

Un clandestin turc de confession musulmane âgé de 31 ans a été condamné à 16 ans de réclusion criminelle par Cour d’assises de Créteil pour avoir mortellement poignardé un compatriote résidant dans le même foyer. Motif : il pas supporté qu’il le fasse passer pour un homosexuel. « Je n’avais pas toute ma tête, j’ai frappé au hasard, a-t-il déclaré. Il avait joué avec mon honneur. » Mustapha Y. assumait très mal son orientation sexuelle, qu’il a niée à la barre, tout en admettant s’être rendu « deux fois par le passé dans un sauna où un homme lui avait pratiqué une fellation ». De plus, le casier judiciaire de Mustapha Y. fait mention d’une condamnation par la cour d’assises de Créteil à 7 ans d’emprisonnement et interdiction définitive du territoire français, prononcée en janvier 2014 pour des faits de viols sur un codétenu.
Concernant ses tendances homosexuelles, le condamné a affirmé

Avant tout, ce n’est pas compatible avec la nature de l’humain. C’est une maladie physique. Mon corps a toujours voulu ce type de relation, mais avec ma tête j’ai toujours empêché cela.

Le verdict ne faisait guère de doute, Mustapha Y. ayant admis les faits, corroborés par les relevés d’empreintes génétiques sur la victime. Au cours des débats, l’accusé a évoqué sa terreur que son homosexualité soit dévoilée au grand jour et que les rumeurs atteignent son entourage, en particulier son père.
On le comprend, ce dernier ayant affirmé au juge d’instruction que

l’homosexualité était incompatible avec la religion musulmane

et que « Les homosexuels, il faut leur tirer une balle dans la tête direct ». Une position que l’amour paternel n’a pas adoucie, puisque le père a aussi clamé

Si mon fils est homosexuel, qu’on lui fasse une injection létale ou qu’on lui tire dessus !

Bien qu’aucun média ni lobby toujours à la pointe de la défense de la cause homosexuelle n’aie repris l’affaire, ne doutons pas qu’il s’agit bien là d’une conséquence de la libération de la parole homophobe causée par la Manif Pour Tous.
La famille de la victime peut aussi remercier la politique pénale de Mme Taubira, le coupable étant en liberté alors qu’il était sous le coup d’une peine de prison de 7 ans, prononcée en 2014.

Crédit photo : I, Sam67fr via WikiMedias (CC) = Creteil – Palais de Justice


8374 Chard

L’Europe veut la PMA pour tous (Présent 8374)

12/06/2015 – EUROPE (NOVOpress)

Le 8 juin, le Parlement européen a voté par 321 voix pour et 281 contre, une résolution qui entre autres, vise à « encourager les états membres à promouvoir la PMA » (procréation médicalement assistée) en l’étendant à tous, dont les homosexuelles. L’assemblée de Strasbourg apparaît une nouvelle fois comme le principal foyer de subversion des mœurs et de la loi naturelle dans l’espace européen.
La résolution Noichl, du nom de l’élue sociale-démocrate qui l’a déposée, viole également le principe de subsidiarité qui, officiellement du moins, est celui de l’Union européenne. La famille, l’éducation, la santé, restent de la compétence des États, la PMA ne devrait donc pas être traitée par l’Europe, mais celle-là le fait quand même grâce au cheval de Troie de l’égalité entre les sexes et au nom de la lutte contre les discriminations. Le rapport s’intitule : « la stratégie de l’Union européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes pour 2015-2020. »8374-P1
En réalité, ce que l’on veut imposer, c’est l’égalité de genres. Le mot « genre » revient 83 fois dans la résolution qui exhorte les États à développer « une stratégie anti-discrimination plus vaste et à établir une feuille de route distincte pour les personnes LGBTI », c’est-à-dire homosexuelles et transsexuelles. En conséquence, elle incite « à promouvoir la procréation médicalement assistée et à mettre un terme à la discrimination dans l’accès au traitement favorisant la fertilité et à l’aide à la procréation ».
Certes, une résolution parlementaire n’est pas contraignante juridiquement, mais elle est fortement incitative, elle indique aux États ce qu’ils devraient faire, sous peine de déroger à l’égalité et à se rendre coupables de « discrimination » : c’est le chantage au politiquement correct. C’est aussi un appui pour fonder les réclamations éventuelles de particuliers devant la Cour européenne des droits de l’homme.
Le gouvernement français, lui, est acquis ! Il soutient à Strasbourg ce qu’officiellement il refuse à Paris ! En effet, Manuel Valls, par l’intermédiaire du Secrétariat général du gouvernement, a demandé, dans un courriel du 30 mars, aux députés européens français de voter en faveur de la résolution de Maria Noichl, alors que François Hollande a annoncé qu’il attendait, pour se prononcer sur la PMA pour les célibataires, l’avis du Comité consultatif national d’éthique !
La résolution demande également de « remettre en question les stéréotypes et les structures, ainsi qu’à partager les exemples de bonnes pratiques visant à vérifier si le matériel pédagogique utilisé jusqu’à présent représente les rôles des femmes et des hommes de manière stéréotypée ». Les bonnes pratiques ayant remplacé les bonnes mœurs, il s’agit sans doute de censurer, d’expurger, d’interdire les livres scolaires qui ne seraient pas conformes à l’idéologie du genre. L’Église catholique ayant renoncé à l’index, les élus européens vont-ils en restaurer un autre qui condamnera les instruments pédagogiques jugés sexistes ? Là-dessus, Marie Noichl peut compter sur Najat Vallaud-Belkacem qui est déjà à l’ouvrage.

Guy Rouvrais

femme_enceinte

Grande Bretagne : Une mère porteuse condamnée au silence

08/05/2014 – MONDE (NOVOpress avec le DailyMail)
Une mère porteuse se voit enlever son enfant par la justice au profit du couple gay constitué du père biologique de l’enfant et de son compagnon. La justice lui interdit en plus de parler de l’affaire.

L’interdiction de s’exprimer devant les médias imposée à une mère dont le bébé a été enlevé sur ordre d’une juge et donné à un couple homosexuel est considérée comme « totalement disproportionnée ». La mère est décrite comme dévastée par sa perte – mais ne peut pas donner sa version des faits en raison d’une ordonnance judiciaire draconienne.
Un ami de la mère déclare :

La décision du juge de la Haute Cour de donner le bébé de 15 mois à son père homosexuel et à son amant a été stupéfiante ! Toute accusation selon laquelle elle est homophobe est un non-sens !

La Juge Alison Russell a statué que la mère ne puisse pas garder son propre enfant biologique après qu’un accord de gestation pour autrui, qu’elle avait passé avec les deux homosexuels – dont l’un est le père biologique – ait été remis en cause. Mme la juge Russell a déclaré que la mère était « homophobe » et avait tenté de salir le père homosexuel. Elle a également accusé la femme d’allaiter sa fille de manière à empêcher le contact entre l’enfant et son père. Et bien que sa décision ait été rendue publique hier soir, Mme la juge Russell a rendu une ordonnance qui interdit à la mère de parler de l’affaire.
Elle a déclaré que l’enfant ne devra plus être appelée par le nom de famille de sa mère, mais devra porter celui de son père. Un point polémique, puisque, selon la juge de la Haute Cour, la mère aurait déjà contrevenu à une décision de justice en enregistrant à l’état civil son bébé sous son nom et avec un prénom choisi sans l’accord du père.

La juge a dit que la petite fille est née en janvier 2014 grâce à un accord de GPA dans lequel le couple homosexuel et la mère devaient vivre ensemble et partager la responsabilité parentale.
Arguant que la mère était une menteuse qui voulait uniquement utiliser le père comme donneur de sperme, qu’elle était homophobe et injurieuse à l’égard du couple gay, le juge a rejeté la demande de la mère d’être le parent principal de l’enfant. Selon Mme la juge Russell, bien que le bébé ait reçu tous les soins nécessaires de la part de sa mère, il aurait une éducation plus ouverte et plus saine avec son père et de son partenaire.
Mme la juge Russell a aussi déclaré qu’elle avait imposé ces restrictions à la liberté de parole afin que la jeune fille ne soit pas identifiée par le public. Aucun nom, détail ou photo de l’une des personnes impliquées dans l’affaire ne peuvent mentionnés jusqu’à la majorité de l’enfant en 2032

En décembre 2013, Sir James, président des cours de juridictions familiales et plus ancien juge en Angleterre et au pays de Galles, a dit qu’une mère dépossédée de son enfant par les tribunaux avait le droit de faire partager son cas au public.
Sir James a déclaré que, faire taire une mère dont l’enfant a été enlevé était

Un affront non seulement à la loi, mais aussi, à la dignité humaine et, au-delà, à l’humanité elle-même.

Crédit photo : Guillaume Gautreau via Flickr (CC)


 

 

La GPA bientôt légalisée en Belgique

Belgique : ouverture d’un débat législatif sur la GPA

04/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
La GPA bientôt légalisée en Belgique ?

Jusqu’à présent toléré, la Belgique souhaiterait maintenant légaliser le principe des mères porteuses. Deux phases seraient alors mises en place. Dans un premier temps, l’abandon de l’enfant et en conséquence, son adoption par des parents autres. Dans un second temps, la création d’un cadre juridique pour ce même enfant. Cela sous-entend que la GPA serait légalisée non seulement pour les couples hétérosexuels, mais aussi pour les couples homosexuels. La majeure partie des sénateurs sont convaincus par le fait, je cite : « D’encadrer juridiquement ce qui existe déjà ». Fin de citation.
Le débat est d’autant plus choquant qu’au même moment une organisation américaine a tenu une bourse des mères porteuses au siège du gouvernement bruxellois. Le but : trouver des clients suffisamment riches pour pouvoir se payer un enfant dont le prix varie entre 75 000 € et 150 000 €. Les services sont proposés par des multinationales américaines, canadiennes ou indiennes qui proposent un service tout compris pour un enfant conçu par mères porteuses.


Le PS paye la loi Taubira dans l’Ouest de la France

Le PS paye la loi Taubira dans l’Ouest de la France

02/04/2013 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Depuis les années 1970, le PS avait conquis de nouvelles terres électorales, comme c’est le cas dans l’Ouest de la France. Ainsi, la social-démocratie s’est moulée dans la démocratie-chrétienne. Pourtant, malgré la déchristianisation, les réticences à l’égard du mariage homosexuel, la loi Taubira, ont été assez vives. Ainsi, en Bretagne, il y a neuf fois plus de villes ayant basculé à droite que de villes ayant basculé à gauche. Comme le dit le site Nouvelles de France, François Hollande a été lâché par son électorat modéré qui n’a guère apprécié le mariage dit pour tous.

Crédit photo : DR

Les Croates refusent le mariage homosexuel par référendum, réactions sur Twitter

Les Croates refusent le mariage homosexuel par référendum – réactions sur Twitter

02/12/2013 – 19h25
ZAGREB (NOVOPress) –
Décidément les peuples européens sont à rebours de leurs « élites ». Dernière preuve en date le refus par référendum du mariage homosexuel par les Croates.

A la question de savoir si la Constitution devait définir le mariage comme étant « l’union entre un homme et une femme », plus de 6 Croates sur 10 ont répondu oui. Conséquence : la possibilité de légaliser le mariage homosexuel est écartée.

A quand un tel référendum en France ?

En attendant, petit florilège de réactions françaises sur Twitter.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Hétéro ou homo ? La réponse grâce aux Nouvelles technologies ?

Publié le
A Bordeaux, l’office de tourisme cautionne le communautarisme homosexuel

A Bordeaux, l’office de tourisme cautionne le communautarisme homosexuel

Place de la Bourse et le miroir d’eau à Bordeaux. Crédit photo : Moi-meme via Wikipédia (cc).

03/11/2013 – 14h50
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) –
« Cultures et mémoires gays », c’est le nom de la nouvelle visite que propose l’office de tourisme de Bordeaux présidé par Nicolas Martin, le fils du premier adjoint à la mairie ! Symbole d’un communautarisme toujours plus présent, cette visite est réalisée par un membre de l’association Girofard, activistes homosexuels ayant reçus, des mains d’Alain Juppé en décembre 2011, « le Prix de l’innovation associative ».

Pour 9 euros, Alexandre Sentucq effectuera ce nouveau genre de prestation. Il se réjouit que Bordeaux soit « la première ville de province à proposer une visite sur ce thème » !

Mariage homosexuel : les maires continuent à résister à l’Etat socialiste

Mariage homosexuel : les maires continuent à résister à l’Etat socialiste

03/07/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Le Collectif des maires pour l’enfance, représentant quelque 20.000 maires et adjoints au maire dans l’Hexagone, vient de déposer au Conseil d’État une requête pour annulation « par excès de pouvoir » de la circulaire de Manuel Valls. Adressée aux préfets le 13 juin, cette missive du ministre de l’Intérieur rappelait que les édiles qui refuseraient d’appliquer la loi en faveur du mariage homosexuel, promulguée le 17 mai, s’exposeraient à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende, ainsi qu’à des sanctions disciplinaires.

Lire la suite

Mariage homosexuel : le maire de Mésanger (Loire-Atlantique) lance un appel en faveur du droit à l’objection de conscience

Mariage homosexuel : le maire de Mésanger (Loire-Atlantique) lance un appel en faveur du droit à l’objection de conscience

02/07/2013 – 14h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
« Je réclame le droit de ne pas être obligé d’agir en tant que maire contre ma conscience. » Opposant résolu au mariage homosexuel, Jean-Yves Clouet (ci-dessus), maire de Mésanger (Loire-Atlantique), vient de publier la lettre qu’il adresse à tous les maires de France pour demander pour les maires et  leurs adjoints le bénéfice du statut d’objecteur de conscience à l’égard de la loi Taubira.

Lire la suite

Bastonner et bidonner, ça rime… Tiens, y’a plus d’agressions contre les homos ?

Bastonner et bidonner, ça rime… Tiens, y’a plus d’agressions contre les homos ?

Voici au moins un bénéfice que l’on pourra porter au crédit de la loi Taubira : elle semble avoir mis fin, d’un coup d’un seul, aux agressions contre les homosexuels ! Bizarrement, alors que la colère des opposants au « mariage pour tous » (pointés du doigt pour ces agressions) devrait avoir redoublé après que la loi a été votée dans des conditions très tendues, la « vague de violences homophobes » semble être retombée…

Ouf, on a eu peur. En avril, alors que l’on n’était pas sûr qu’il se trouve une majorité au Sénat pour adopter le « mariage pour tous » et que les opposants à ce texte, expliquait la gauche, se « radicalisaient », la France a connu une « inquiétante » flambée d’agressions contre des homosexuels du seul fait qu’ils étaient homosexuels ! La preuve, nous expliqua-t-on, que ce débat attisait les haines et qu’il devait être clos au plus vite sous peine de voir proliférer les bastonnades contre les homos.

Lire la suite

A Nice, les identitaires viennent rappeler que l'agression de deux homosexuels était surtout FRANCOPHOBE

A Nice, les Identitaires viennent rappeler que l’agression de deux homosexuels était surtout FRANCOPHOBE

29/04/2013 – 23h10
NICE (NOVOpress) – Ce soir devant le Palais de Justice de Nice, le Comité Ahura Basta (« maintenant ça suffit ») qui dénonce l’insécurité à Nice a organisé un rassemblement pour revenir sur l’agression de deux jeunes le 21 avril dernier. Philippe Vardon (président de Nissa Rebela, les identitaires du Pays Niçois) a pris la parole lors de ce rassemblement symbolique ayant réuni une quarantaine de personnes (image ci-dessus).

Lire la suite

Lech Walesa remet à sa place le lobby homosexuel

Lech Walesa remet à sa place le lobby homosexuel

05/03/2013 – 10h00
VARSOVIE (NOVOpress) – Le lobby homosexuel en Pologne vient de subir une nouvelle charge. Vendredi soir, Lech Walesa (à gauche sur la photo), figure historique de la résistance anti-communiste dans le pays, a estimé que la place accordée aux homosexuels dans la vie publique devrait être proportionnelle à leur nombre et qu’« une minorité ne devrait pas marcher sur la tête de la majorité ».

Le dirigeant historique du premier syndicat libre du monde communiste « comprend qu’il y ait des gens différents, différentes orientations et qu’ils ont droit à leur identité ». Cependant, il estime qu’il est nécessaire « qu’ils ne changent pas l’ordre établi depuis des siècles ». La position de l’ancien Nobel de la Paix est partagée par de très nombreux polonais. La traduction politique de ce sentiment s’est exprimée en janvier dernier quand la Diète, la chambre basse du Parlement, a rejeté trois projets de loi destinés à introduire en Pologne l’union civile pour les couples homosexuels et hétérosexuels.

Crédit photo : Chrysler-Group via Flickr (cc).

[Tribune libre] Le divorce de Diane Fischer

[Tribune libre] Le divorce de Diane Fischer

08/02/2013 – 10h00
PARIS (via Belle et Rebelle) – C’est bon, mon mari est OK, il est vrai que je n’ai pas mis longtemps à le convaincre pour ce divorce. Mariés sous le régime de la communauté des biens, ça aurait pu s’avérer compliqué mais finalement on s’est arrangés. Notre avocat n’aura, au final, pas eu beaucoup de travail…

Lire la suite

Pas d’orphelins russes pour les homosexuels français

Pas d’orphelins russes pour les homosexuels français

Edition 2006 de la Gaypride de Budapest.

06/02/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation) – La Russie s’est déjà brillamment illustrée en matière d’adoption internationale. Fin décembre 2012, le président Poutine a promulgué une loi interdisant aux Américains d’adopter des enfants russes. A présent, la France risque d’être bientôt sur la sellette. Les autorités russes s’émeuvent beaucoup du projet gouvernemental relatif au prétendu mariage homosexuel et qui prévoit d’ouvrir l’adoption à des couples homosexuels.

Lire la suite