Tag Archives: homme de l’année

L'homme de l’année, le pape François ou Poutine ? Tribune de Metamag

L’homme de l’année, le pape François ou Poutine ? Tribune de Metamag

La célébration par une partie de la presse du pape François est révélatrice de l’hypocrisie et de la subversion médiatique. Le pape François n’est certes pas homme de l’année parce qu’il est catholique. Non, les journalistes militants espèrent qu’il va ouvrir l’église à la religion cathodique autour de l’avortement, des homosexuels, et des divorcés.

Ils ne pensent qu’à ça. C’est en s’attaquant aux mœurs, faute de pouvoir agir sur le politique et le social, que les médias veulent changer notre société pour en faire un monde à leur image. Ce changement de civilisation, dont les français ne veulent pas, a été illustré encore en France par le rapport sur l’immigration proposant les moyens d’instaurer une future France basanée et musulmane..

Que ceux qui souhaitent la fin des racines chrétiennes de l’Europe célèbrent le pape François devrait nous ouvrir les yeux. L’ancienne civilisation, celle d’aujourd’hui encore et de demain avec un peu d’effort et de courage, est défendue objectivement par un seul homme dans le monde. C’est Poutine. On peut en penser ce que l’on veut, et il y en aurait à dire, mais c’est comme ça. Celui qui est pour la nation, la famille traditionnelle, la civilisation de l’Europe millénaire et de ses valeurs fondatrices, c’est Poutine. C’est pourquoi il est l’homme de l’année.

Lire la suite

2013 l’année Poutine ? Par Alexandre Latsa

2013 l’année Poutine ? Par Alexandre Latsa

Les années passent et se ressemblent pour le président russe. D’après certains médias, en 2011, il était contesté par des manifestants volontairement présentés comme une sorte d’avant-garde sociétale représentant la Russie du futur.

En 2012, d’après les mêmes médias, sa réélection à la présidence russe s’était faite sur des bases contestables, on se souvient du gentleman agreement avec Dimitri Medvedev, et le nouveau président russe faisait soit disant face à de nouveaux dilemmes, intérieurs comme extérieurs, et à une baisse de confiance de la population russe à son égard.

En cette fin 2013, force est de constater que soit la situation a totalement changé, soit la grille de lecture de ces médias, pour les événements de 2011 et 2012, n’était pas la bonne.

Lire la suite