Tag Archives: Hervé Juvin

Rendez-Vous de Béziers

Louis Aliot sera présent au Rendez-Vous de Béziers de Robert Ménard

17/04/2016 – France (NOVOpress) : Marion Maréchal-Le Pen l’a annoncé lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI : Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, sera présent au Rendez-Vous de Béziers qui fera de la ville de Robert Ménard, du 27 au 29 mai prochain, la capitale de la droite française.

Le plateau de ces journées se complète peu à peu de personnalités puisque François Guillaume, ministre de l’Agriculture du gouvernement Chirac sous la première cohabitation (1986-1988) et député de Meurthe-et-Moselle (RPR-UMP) de 1993 à 2007, membre de Debout la France, a rejoint la liste des participants : il interviendra à la table ronde sur l’Europe, « fin de la France ou instrument de puissance ? », en compagnie de François Billot de Lochner, président de la Fondation de service politique, et de l’essayiste et consultant international Hervé Juvin.

Rendez-Vous de Béziers

Durant trois jours, Robert Ménard fera de Béziers la capitale de la droite

05/04/2016 – BEZIERS (NOVOpress) : Robert Ménard l’avait annoncé, il l’a fait : la droite aura ses assises à Béziers du 27 au 29 mai 2016. Intitulées « Le Rendez-Vous de Béziers », ces trois journées sont surtitrées : « Pour ne pas attendre 2022 ! » Une référence à tous ceux qui pensent qu’on peut d’ores et déjà faire le deuil de la présidentielle 2017.

« Qu’est-ce que la droite ? Que veulent ceux qui s’en réclament ? Et, surtout, que ne veulent-ils plus ? Famille, identité, économie, Europe… nous aborderons tous les sujets et, surtout, vous aurez la parole, explique Robert Ménard. La parole pour envoyer un message à tous ceux qui briguent nos suffrages, pour leur dire : voici précisément les idées que vous devez défendre, les propositions sur lesquelles vous devrez vous engager. Voici le programme minimum de salut public pour le quinquennat à venir ! »

Un site dédié vient d’être mis en ligne. Il détaille l’organisation en tables rondes thématiques d’où sortiront « 50 mesures patriotes pour ne pas se tromper de droite » qui seront présentées le dimanche matin. Une quarantaine d’intervenants sont déjà annoncés et la liste n’est pas exhaustive, loin de là…

On y trouve déjà, entre autres, Denis Tillinac (qui introduira les débats), Charles Beigbeder, Arnaud Dassier, Christophe Geffroy, Claude Chollet, Elisabeth Lévy, Gilles-William Goldnadel, André Bercoff, Béatrice Bourges, Ludovine de la Rochère, Aude Mirkovic, Guillaume de Prémare, Frédéric Pons, Philippe Bilger, Xavier Raufer, Thibault de Montbrial, Jean-Paul Brighelli, Xavier Lemoine, Chantal Delsol, Alain de Benoist, Hervé Juvin, Bernard Lannes, Eugénie Bastié, etc.

La table ronde sur l’immigration devrait être particulièrement suivie : elle réunira en effet Jean-Yves Le Gallou, Renaud Camus, Ivan Rioufol et Jean-Paul Gourévitch !

Ce Rendez-Vous de Béziers se tiendra dans plusieurs lieux de la ville (Palais des congrès, Théâtre des franciscains, Théâtre municipal, Salle des abbés) et est organisé en partenariat avec Valeurs actuelles et Boulevard Voltaire.

Il reste à connaître la liste des hommes politiques qui feront le déplacement de Béziers. Elle est pour le moment tenue secrète…

Hervé Juvin sur FigaroVox : la fin de la mondialisation et le retour des identités

Hervé Juvin sur FigaroVox : la fin de la mondialisation et le retour des identités

L’essayiste et économiste français Hervé Juvin a été interrogé sur FigaroVox au sujet de son dernier livre, La grande séparation. Extraits.


Hervé Juvin sur FigaroVox : la fin de la mondialisation et le retour des identitésLa condition politique repose sur la séparation des groupes humains qui assure leur diversité. Jusqu’ici cette séparation entre les hommes provenait de la langue, des mœurs, des lois et des cultures, et se traduisait par le phénomène universel de la frontière: on traçait des séparations matérielles entre «nous» et les «autres». Il s’agissait d’une séparation géographique, matérielle, et horizontale. La Nation était la traduction politique de cette séparation. Depuis une trentaine d’années, on assiste à un phénomène nouveau, une forme de transgression qui se traduit par le «tout est possible» ou «le monde est à nous». Tout cela est en train de faire naitre une nouvelle séparation qui bouleverse radicalement tout ce qui faisait le vivre-ensemble et le faire société. Ce que j’appelle «grande séparation», c’est cet espoir un peu fou, très largement dominant aux États-Unis, notamment à travers le transhumanisme, de s’affranchir totalement de la condition humaine. (…)

On peut considérer qu’à bien des égards la mondialisation est achevée. J’ai la chance de voyager beaucoup dans le monde: il n’y a plus de jungles, de mangroves, de déserts, aussi perdus soient-ils où vous n’avez pas des gens qui sortent un téléphone portable de leur poche. La mondialisation des outils techniques – pour la plupart conçus en Occident- est à peu près aboutie. Le phénomène auquel on ne s’attendait pas, ce que j’appelle dans mon livre «l’aventure inattendue», c’est que l’uniformisation du monde est en train de réveiller les différences. L’exemple le plus frappant est celui de l’islam radical. Malraux parlait de «l’invincible sommeil de l’islam»: il y a trente ou quarante ans, l’islam était quelque chose d’endormi, d’immobile et d’assez pacifique. On peut dire ce qu’on veut sur les dérives extrémistes de l’islam, mais une chose est sûre: le retour (et dans certains cas l’invention) d’un fondamentalisme musulman (pratiques, cultes et doctrines rigoureux et agressifs) est généralement le produit direct d’une confrontation avec la modernité occidentale. (…)

Nos amis américains disent volontiers : tout homme ou femme sur cette terre n’aspire qu’à une chose: devenir un américain comme les autres. C’est la négation absolue de l’altérité. C’est aussi l’inverse du respect pour l’Autre, celui qui ne sera jamais le même, celui qui à ce titre m’aide à sentir mon identité. La paix dans le monde repose sur l’idée inverse: indépendance et différence. j’ai trop longtemps vécu et travaillé à Madagascar, eu des amis marocains, fréquenté l’Inde, je respecte trop les Malgaches, les Marocains, les Indiens, pour vouloir qu’ils deviennent des Français comme les autres. Ils ont leurs identités, leurs coutumes religieuses, leurs mœurs, qui sont éminemment respectables: au nom de quoi puis-je dire que je suis supérieur à eux? Quel droit m’autorise à dire que l’avenir d’un malgache, d’un marocain ou d’un hindou est de devenir un Français comme moi ? C’est quelque part le crime de l’universel: de penser que ce qui est bon pour moi est bon pour le reste de l’humanité.

Intégralité de l’entretien : lefigaro.fr/vox/monde/

Identité et décroissance – par Guillaume le Carbonel

Identité et décroissance – par Guillaume le Carbonel

26/06/2014 – PARIS (NOVOpress)
Il est une évidence qu’on ne martèle guère suffisamment dans les rangs identitaires : notre combat politique est une guerre à mort contre le capital et la société marchande. C’est une chose dont il faut être intimement convaincu. Ceux qui pensent qu’un réformisme de la logique capitaliste est possible se trompent. On ne réforme pas un système viscéralement mortifère.

Certains penseurs radicaux ont très bien défini ces phénomènes. Notre société postmoderne est minée de l’intérieur par une économie de croissance qui ne tourne plus que sur elle-même. Il y a longtemps déjà que la valeur d’usage a laissé place à la valeur d’échange, que le système génère l’accumulation de marchandises non utiles et seulement destinées à être vendues. Ce système, fondé sur la démesure, ne connaît plus aucune limite dans aucun domaine. Nous sommes entrés dans l’ère de la croissance pour la croissance, de l’accumulation illimitée du capital que le phénomène de globalisation ne fait qu’accentuer.

Serge Latouche(1) (photo) a montré que la société de croissance se base sur toute une série d’illimitations : dans la production (destruction des ressources), dans la consommation (créer artificiellement des besoins) ou encore la production de déchets. Il en est une qui pourrait passer pour secondaire et pourtant : l’illimitation politique et culturelle revêt une importance capitale. C’est la destruction méthodique de toutes les cultures, l’arasement des frontières et des barrières qui forment les identités, au nom de l’homogénéité planétaire.

Toutes les coutumes et traditions, nous dit Hervé Juvin(2), toutes les frontières et structures sociales ne sont que des « empêchements à commercer librement ». Le capital allié au progressisme effréné nous entraîne vers un marché mondial des hommes. L’immigration de masse n’est pas un hasard. La croissance repose sur une création anthropologique : l’homo economicus, sorte de consommateur illimité par addiction consumériste. Seuls ses intérêts le portent, il est le fruit de ses seules volontés et désirs. Notre époque est celle de l’avènement d’un homme nouveau, sans racines, sans origines, sans liens communautaires, rappelle Hervé Juvin. C’est tout l’intérêt du capital que de déplacer les individus là où il y a du travail et là où ils seront utiles.

Lire la suite

Hervé Juvin (économiste) : la sphère financière face au réel [vidéo]

01/03/2014 – VIDÉO REALPOLITIK.TV Par Hervé Juvin. – Il y a peu encore, la Turquie faisait figure de premier de la classe, on a même dit que la Turquie allait prendre le leadership en Europe. Voilà que la Turquie entre en crise politique, et que la croissance se casse. Regardons également le cas du Mexique : lui aussi bon élève du développement, des institutions internationales et des classements “Doing business”, alors que certaines portions de son territoire devraient figurer parmi les zones du globe en état de guerre civile. C’est là mesurer le paradoxe de l’économie qui oublie les sociétés, et qui oublie que c’est très bien de faire de la croissance économique, mais quand les balles volent dans la rue, cela ne signifie pas grand chose en terme de “qualité de vie” et d’espoir d’une vie meilleure pour tous.

Publié le

L’histoire longue : constante des peuples et des nations

20/12/2013 – VIDÉO – Le monde est en train de renouer avec l’Histoire longue, avec les constantes des peuples, ces courants lents et profonds qui déterminent l’Histoire. On en prendra quelques exemples au hasard avant de revenir sur le cas de l’Ukraine et de la Russie. Intervention d’Hervé Juvin pour Realpolitik.tv

Publié le

Impasse sur le financement de la croissance européenne

18/12/2013 – VIDÉO – L’Union européenne s’interroge sur la manière de financer sa croissance et la révolution économique qui vient. Une agence de notation, Fitch, a récemment indiqué qu’il manquera probablement 500 milliards d’euros pour financer la croissance européenne. Intervention d’Hervé Juvin pour Realpolitik.tv

Publié le

Agroalimentaire : le modèle breton en question, par Hervé Juvin (vidéo)

À la suite de la fermeture d’un des abattoirs GAD et de mauvaises nouvelles concernant l’emploi dans le secteur agroalimentaire et la compétitivité de l’agroalimentaire breton, la région Ouest de la France s’agite ; proteste contre l’éco-taxe ; remet en cause un certain nombre des charges qui lui sont imposées ; et n’est pas loin de remettre en cause – d’une façon ou d’une autre – son exception par rapport à la République. Source : Realpolitik.tv

Publié le
« La Grande Séparation » d'Hervé Juvin, une redécouverte du vrai sens de la politique

« La Grande Séparation » d’Hervé Juvin, une redécouverte du vrai sens de la politique

Analyse par Pierre Le Vigan

« La Grande Séparation » d'Hervé Juvin, une redécouverte du vrai sens de la politique

« La Grande Séparation » d’Hervé Juvin, une redécouverte du vrai sens de la politique

Le livre d’Hervé Juvin La grande séparation. Pour une écologie des civilisations est le 3ème tome d’une trilogie après L’avènement du corps et Produire le monde. Le titre renvoie à deux significations. L’une est un constat. L’individualisme et le libéralisme ont introduit une séparation au sein du peuple lui-même. La grande séparation c’est que l’individu s’est substitué au peuple.

La grande séparation c’est aussi le constat que, dans un monde qui se veut fluide, les frontières se reconstituent : Kosovo, Soudan divisé en deux, Yougoslavie éclatées en multiples États qui se veulent et/ou se croient indépendants, etc. Mais aussi séparation par l’argent qui remplace les autres séparations.

Lire la suite

Élection présidentielle et politique étrangère américaines

Entretien réalisé par Realpolitik.tv le 26 octobre 2012 avec Hervé Juvin — L’on a vu un candidat, puis un président démocrate, non seulement entériner l’essentiel de la posture internationale de son prédécesseur, mais faire pire que lui dans au moins deux domaines : l’utilisation des drones et des assassinats ciblés dans des nations étrangères aux États-Unis, qui ne sont pas en situation de guerre contre les États-Unis, a été multipliée ; une loi a été passée, dans le cadre de la loi de défense – à la fin 2011 – qui autorise sans limitation de durée, sans présence d’un avocat et sans aucun regard extérieur, la détention de tout citoyen américain – ou de non citoyen capturé sur le sol américain – qui représenterait un danger pour la sécurité intérieure américaine. Ce sont des lois d’exception et ce sont des lois dont – en d’autres temps – on aurait dit qu’elles n’ont rien de démocratique.

Source : Realpolitik.tv

Publié le

Hervé Juvin : vers un “spoil system” à la française ?

Hervé Juvin se penche sur un aspect méconnu de la gouvernance socialiste en France dans les rapports qu’entretient le gouvernement avec l’administration française, et plus particulièrement la haute administration, avec un phénomène comparable au « spoil system » américain. Analyse sans concession.

Continue reading

Publié le

L’indépendance énergétique américaine au centre du débat Obama / Romney

17/10/2012 – 03h35
PARIS (NOVOpress) —
« Politique énergétique agressive », gaz, pétrole, charbon : la première demie heure du débat Barrack Obama / Mitt Romney vient de porter sur la question de l’indépendance énergétique américaine. Realpolitik.tv, par le biais d’Hervé Juvin, avait annoncé en exclusivité cette information dès juin 2012, et avait approfondi son analyse en septembre dernier. Nous vous proposons de revoir cette intervention : le changement de politique énergétique américaine impactera la donne géopolitique mondiale.

Publié le
Hervé Juvin : “Bienvenue dans la crise du monde” [vidéo]

Hervé Juvin : “Bienvenue dans la crise du monde” [vidéo]

“Bienvenue dans la crise du monde” était, il y a quelques années, bienvenue dans la crise de la dette ; c’était bienvenue dans la crise de la finance mondiale ; c’était bienvenue dans la remise en cause de tous les dogmes qui nous avaient tenus assoupis pendant au moins 20 ans.

“Bienvenue dans la crise du monde” en 2012 prend un tour tout à fait différent : le changement d’objet de la finance de marché, sur des territoires où il n’était pas attendu…

[box class= »info »] Source : Realpolitik.tv le 18 février 2012. [/box]

À propos de l’auteur, Hervé Juvin :

Hervé Juvin est écrivain et conférencier. Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat ( Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

Hervé Juvin : l’organisation des marchés, au service de la société et de l’économie

Hervé Juvin : l’organisation des marchés, au service de la société et de l’économie [vidéo]

Hervé Juvin revient sur la crise des institutions et sur la nécessité urgente d’une subordination des marchés à la société et à l’économie.

Avec certains navigateurs il peut arriver que la lecture de la vidéo s’arrête. Dans ce cas faire un peu avancer manuellement le curseur en bas de la fenêtre de la vidéo.

Hervé Juvin est écrivain et conférencier. Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat ( Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

[box class= »info »] Source : Realpolitik.tv. [/box]

La naïveté européenne cache une régression menaçante dans le monde arabe

La naïveté européenne cache une régression menaçante dans le monde arabe [vidéo]

Hervé Juvin revient sur les révolutions arabes vues d’Europe.

Hervé Juvin est écrivain et conférencier. Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat ( Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

[box class= »info »] Source : Realpolitik.tv. [/box]

Crédit photo : Galerie de photos de The Prime Minister’s Office, Flickr. Licence CC.