Tag Archives: Henry de Lesquen

carrefour_de_l_horloge

Colloque « Patrie et Liberté : Penser autrement pour redresser la France »

13/01/2016 – CULTURE (NOVOpress)

Samedi se tiendront les premières rencontres du Carrefour de l’Horloge, anciennement Club de l’Horloge. Les débats s’articuleront autour du thème : Patrie et Liberté : Penser autrement pour redresser la France.
Au programme :
Charles Beigbeder : « Liberté d’entreprise et enracinement »
François Billot de Lochner : « La liberté d’expression »
Ivan Blot : « La démocratie directe »
Éric Branca : « La comédie du pouvoir autour de la question de la souveraineté »
Christian Harbulot : « La France est-elle encore une puissance ? »
Henry de Lesquen : « Rassembler la droite »
Jean-Yves Le Gallou : « Comment rétablir le pluralisme des médias ? »
Julien Rochedy : « L’État contre le peuple »
Christian Vanneste : « Comment défendre l’identité nationale ? »

Rendez-vous à la maison de la chimie de 9 h 30 à 19 h 28 rue Saint-Dominique (7e).
Les débats comme l’entrée seront libres !


Premières rencontres du Carrefour de l'horloge : entretien avec Henry de Lesquen

Premières rencontres du Carrefour de l’horloge : entretien avec Henry de Lesquen

12/11/2015 – PARIS – (NOVOpress) À l’occasion des premières rencontres du Carrefour de l’horloge qui se tiendront à la maison de la chimie samedi 14 novembre (cliquez ici pour vous inscrire) et dont le thème est « Patrie et libertés : penser autrement pour redresser la France », NOVOpress a souhaité s’entretenir avec son président, Henry de Lesquen.


NOVOpress – Le Club de l’Horloge devient le Carrefour de l’Horloge, simple changement de nom ?

Henry de Lesquen – C’est un changement dans la continuité. Le Club de l’Horloge, cercle de pensée politique créé en 1974, continue sous un nouveau nom pour manifester sa volonté de renouveau. Nous avons pris comme devise une belle formule de la tradition indo-européenne mise au jour par le professeur Jean Haudry : « Pensée, parole, action ». La pensée doit commander la parole, qui doit guider l’action. Cela signifie que nous n’entendons nullement nous départir de ce qui fait depuis toujours notre vocation essentielle, le développement d’un corps doctrinal pour la droite. Mais nous allons améliorer la diffusion de nos idées, la rapidité avec laquelle elles pénètrent la société. Nous nous adaptons à l’univers du numérique, qui est pour nous une grande chance. Avec Internet et les réseaux sociaux, nous pouvons atteindre directement un large public diversifié, dont beaucoup de jeunes enthousiastes, sans être occultés par les media du système.

Nous n’entendons nullement nous départir de ce qui fait depuis toujours notre vocation essentielle, le développement d’un corps doctrinal pour la droite.

NOVOpress – Le Carrefour de l’Horloge s’est fixé pour objectif de rassembler la droite. Sur quelles valeurs ? De où à où sur l’échiquier politique actuel ?

Henry de Lesquen – Non seulement nous pensons que le clivage droite-gauche n’est pas dépassé, mais nous l’avons démontré… Depuis ce que Paul Hazard a appelé la crise de la conscience européenne et qu’il a daté de la période 1680-1715, la gauche, expression idéologique de l’utopie égalitaire, s’est imposée dans le champ métapolitique. La droite réunit tout ce qui s’oppose à la gauche. Nous n’avons pas d’ennemi à droite. On ne peut cependant concevoir d’action politique commune qu’avec ceux qui acceptent la démocratie et qui veulent, comme nous, rendre au peuple le pouvoir dont l’oligarchie cosmopolite l’a dépouillé.

La gauche a profondément évolué depuis trente ans. Elle s’est éloignée de son pôle collectiviste, avec la chute du communisme, pour devenir radicalement cosmopolite. Le cosmopolitisme, voilà l’ennemi ! Il veut détruire à la fois les frontières matérielles entre les peuples, grâce à l’immigrationnisme et au libre-échangisme, et aussi les frontières morales que constituent valeurs et traditions, d’où le mariage homosexuel, la théorie du genre, le non-art dégénéré, l’abolition de la peine de mort… Les valeurs et principes susceptibles de rassembler la droite, nous les avons mises en exergue des premières rencontres du Carrefour de l’Horloge, qui auront lieu samedi prochain 14 novembre à Paris : ce sont la patrie et les libertés. Formulation incontestable et rassembleuse. Pour nous, au cœur de la nébuleuse idéologique qu’il faut regrouper, il y a un noyau doctrinal : le national-libéralisme. J’ai pu en tracer les linéaments sur Internet grâce à un groupe de militants dévoués, compétents et dynamiques, qui ont créé le site lesquen2017.com.

La gauche a profondément évolué depuis trente ans. Elle s’est éloignée de son pôle collectiviste, avec la chute du communisme, pour devenir radicalement cosmopolite.

NOVOpress – Patrie et libéralisme semblent parfois antinomiques à de nombreux observateurs politiques. Les échanges débridés et massifs ne se font-ils pas au détriment de la souveraineté du pays ? Faut-il commencer par recouvrer sa souveraineté pour retrouver la liberté d’expression gravement mis en cause en France ou plutôt « forcer » la chape de plomb liberticide pour permettre aux forces politiques qui ont la France au cœur d’agir ?

Henry de Lesquen – Nous croyons au contraire que la liberté des individus est une richesse pour la nation. La France ne sera économiquement forte que si elle garantit le droit de propriété et restaure la liberté d’entreprise. Cependant, il faut appliquer la préférence nationale dans tous les domaines, non seulement aux hommes, mais aussi aux marchandises. On sait depuis Frédéric List qu’un certain protectionnisme favorise la création et l’innovation. C’est ce que l’on peut appeler le syndrome des Galapagos : lors de son voyage autour du monde, Darwin a découvert que les espèces de pinson s’était multipliées sur cet archipel parce qu’il était isolé du continent… Il y a en économie des effets de groupe et de voisinage, fondés sur une identité partagée. C’est pourquoi le cosmopolitisme, fourrier d’une mondialisation débridée, appauvrit l’humanité en étouffant sa créativité.

S’agissant de la souveraineté, la première des mesures à prendre est de rétablir la primauté de la loi française sur le droit international. Mais le rétablissement de la liberté d’expression par l’abrogation des lois liberticides (loi Pleven de 1972, loi Gayssot de 1990 et autres lois antiracistes) ne doit pas tarder. Du reste, il faut également affirmer la liberté de discrimination, tout aussi fondamentale.

NOVOpress – Quelle place pour notre identité dans tout cela ?

Henry de Lesquen – La souveraineté est une idée creuse si elle n’est pas fondée sur une identité préservée. Il ne suffit pas à cet égard de défendre et de promouvoir la langue française, bien que ce soit très nécessaire, il faut aussi et surtout rétablir l’unité de la nation en combattant l’islamisation de la société et sa mélanisation, c’est-à-dire l’explosion des populations de race congoïde (noire), car la France est un peuple de race blanche, comme l’a dit excellemment le général  de Gaulle dans ce passage qu’a cité Nadine Morano. D’où l’importance d’engager le plus tôt possible une grande politique de réémigration.

La souveraineté est une idée creuse si elle n’est pas fondée sur une identité préservée.

NOVOpress – Vous avez réuni un plateau original de personnalités de droite. Quels seront les thèmes de leurs interventions ? Pouvez-vous nous donner quelques détails pratiques pour nos lecteurs qui souhaiteraient participer à cette rencontre ?

Henry de Lesquen – Nous nous retrouverons samedi prochain 14 novembre à la Maison de la Chimie (28 rue Saint-Dominique, Paris 8e) autour du thème général « Patrie et libertés, penser autrement pour redresser la France »). Il y aura huit intervenants : Charles Beigbeder (« Liberté d’entreprise et enracinement »), François Billot de Lochner (« La liberté d’expression »), Eric Branca (« La comédie du pouvoir autour de la question de la souveraineté »), Ivan Blot (« La démocratie directe »), Christian Harbulot (« La France est-elle encore une puissance ? »), Henry de Lesquen (« Rassembler la droite »), Julien Rochedy (« L’Etat contre le peuple »), Christian Vanneste (« Comment défendre l’identité nationale ? »). Christian Vanneste ouvrira les débats à 10 heures. Je les conclurai.

Les premières rencontres du Carrefour de l’Horloge sont ouvertes à tous. Entrée libre. Inscription en ligne ou sur place. Accueil-café à 9 h 30, début des rencontres à 10 heures, fin à 18 heures. Trois tables rondes, pour que les interventions soient suivies d’un large débat avec les participants. Venez nombreux !


Henry de Lesquen : "L’union des croyants, piège pour la droite"

Henry de Lesquen : « L’union des croyants, piège pour la droite »

16/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis quelques temps des catholiques français, très engagés contre la loi Taubira et les modifications anthropologiques désirées par le gouvernement socialiste, voient d’un bon oeil une alliance avec les musulmans. Henry de Lesquen, président du Club de l’Horloge et patron d’émission à Radio Courtoisie, s’insurge contre cela. Novopress l’a interrogé à cette occasion.


Henry de Lesquen, pourquoi vous opposez vous à un rapprochement politique des catholiques et des musulmans ?

Je ne parlerai pas des musulmans en bloc, c’est l’islam qui doit nous préoccuper. Jules Monnerot disait que le communisme était l’islam du XXe siècle, c’est-à-dire un projet idéologique de conquête du monde. J’ai proposé d’inverser la formule : l’islam est le communisme du XXIe siècle. Si cela est vrai, il est aussi sot ou criminel, aujourd’hui, pour un catholique, de s’acoquiner avec l’islam, c’est-à-dire, en pratique, avec les organisations islamiques telles que l’UOIF, qu’il l’était hier de faire cause commune avec le parti communiste et ses représentants.

N’y a-t-il pas des intérêts communs aux catholiques et aux musulmans, par exemple en matière de culture de vie ou sur le rejet de l’idéologie du genre ?

Je ne crois pas que les musulmans convaincus soient très ardents à combattre l’avortement, mais il est certain qu’ils repoussent avec horreur la théorie du genre et le mariage homosexuel. Ils vont même plus loin : en Malaisie, pays musulman, le chef de l’opposition a été condamné à cinq ans de prison pour sodomie – sans, du reste, que les media occidentaux et les grandes consciences frelatées ne s’en émeuvent, comme ils auraient dû ! Mais il ne faut pas que, pour obtenir des résultats tactiques secondaires, on oublie l’essentiel, qui est d’empêcher l’islamisation de notre pays.

Lire la suite

Henry de Lesquen : "L’union des croyants, piège pour la droite"

Lundi 14 avril, seconde partie du Libre Journal d’Henry de Lesquen : « L’union des croyants : miroir aux alouettes ? »

14/04/2014 – PARIS (NOvopress)
Aujourd’hui, Henry de Lesquen consacrera la seconde partie de son Libre Journal sur Radio Courtoisie au thème : « L’union des croyants : miroir aux alouettes ? ». Il reviendra sur la fait que bon nombre de gens de droite croient pouvoir compter sur les musulmans pour contrer les dérives anthropolgiques du gouvernement socialiste.

A cette occasion, Henry de Lesquen recevra René Marchand et Elisabeth Lalesart.

Pour écouter Radio Courtoisie :
– en modulation de fréquence (MHz) : Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

– par satellite, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l’accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.

Crédit photo : Novopress via Flickr (cc)

Union des croyants : Henry de Lesquen opposé au rapprochement entre catholiques et musulmans

19/03/2014 – EXTRAIT D’UNE ÉMISSION DE RADIO COURTOISIE Bande son issue d’un extrait du libre journal d’Henry de Lesquen du 10 Mars 2014 sur Radio Courtoisie. Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie, s’exprime sur « l’union des croyants » entre catholiques et musulmans.

« En politique, les lefebvristes sont très forts : entre le soutien à Sarkozy dès le premier tour, en 2012, et l’alliance avec les musulmans, il faut quand même le faire… »

Publié le
Henry de Lesquen : "Oser dénoncer le cosmopolitisme comme l’ennemi des nations"

Henry de Lesquen : « Oser dénoncer le cosmopolitisme comme l’ennemi des nations »

21/11/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) – Les 23 et 24 novembre, le Club de l’Horloge organise sa 29ème Université annuelle dont le thème est « Le cosmopolitisme, idéologie dominante mondiale ». Novopress a rencontré Henry de Lesquen, le président du Club de l’Horloge, à cette occasion.

Henry de Lesquen, vous êtes président du Club de l’Horloge. Pouvez-vous nous dire quel est son rôle dans le débat public d’aujourd’hui ?

Le Club de l’Horloge est un cercle de pensée politique indépendant des partis. Depuis sa création en 1974, il a développé un corps de doctrine pour la droite à travers ses conférences, colloques, universités annuelles, ouvrages de commission, en associant à ses travaux les meilleurs esprits de la France et de l’étranger. Il a l’ambition d’être une boussole idéologique et il l’a effectivement été. Songez que c’est lui qui a lancé plusieurs notions centrales du débat public, telles que la préférence nationale, l’Europe des nations, la superclasse mondiale, la réinformation…

Lire la suite

Les douze champs de bataille de la guerre contre le cosmopolitisme

Les douze champs de bataille de la guerre contre le cosmopolitisme

Une réflexion stratégique d’Henry de Lesquen.

L’idéologie dominante se manifeste sous différents aspects
– « le grand remplacement » (la substitution de population) ;
– « le grand effacement » (la non transmission de l’histoire et de la mémoire identitaire) ;
– « le grand dérangement » (la rupture des traditions, la dénaturation du mariage). Ces différents aspects sont en cohérence les uns avec les autres, ce ne sont que des expressions particulières de l’idéologie cosmopolite imposée par la superclasse mondiale. Pour y faire face la lutte contre le cosmopolitisme doit s’inscrire dans une bataille d’ensemble, cohérente dans ses actions. Et unir dans un combat commun adversaires du « mariage gay », de l’immigration-islamisation et de la perte de souveraineté.
Polémia.

Lire la suite

« Nous avions un camarade » : hommage public à Dominique Venner

« Nous avions un camarade » : hommage public à Dominique Venner

« Le Chevalier, la Mort et le Diable » – Gravure au burin sur cuivre d’Albrecht Dürer, 1513. Strasbourg, Cabinet des Estampes et des Dessins. Gravure choisie par Dominique Venner pour illustrer son ouvrage posthume, Un Samouraï d’Occident.

04/06/2013 – 18h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Après les obsèques de Dominique Venner  qui se sont déroulées vendredi dernier dans la plus stricte intimité, un hommage public lui a été rendu l’après midi du même jour à Paris, en présence de 700 personnes venues de France, mais aussi de plusieurs pays d’Europe. Témoignage d’un correspondant de NOVOpress Breizh.

Lire la suite

Nicolas Dupont-Aignan prêt à dialoguer avec le Front national

Nicolas Dupont-Aignan prêt à dialoguer avec le Front national

04/09/2012 — 18h30
PARIS (NOVOpress) — La recomposition des droites est-elle en marche ? Toujours est-il que les déclarations de Nicolas Dupont-Aignan (au centre de la photo ci-dessus) – président du parti souverainiste Debout la République et candidat lors de l’élection présidentielle de 2012 –, lors du Libre Journal d’Henry de Lesquen sur Radio Courtoisie du lundi 3 septembre, risquent de faire évoluer une partie de la droite. Nicolas Dupont-Aignan a ainsi indiqué : « Un jour ou l’autre, il y aura besoin de dialogue [avec le Front national]. Chacun devra peut-être faire un pas. » Considérant que « le Front National, seul, ne prendra pas le pouvoir ».

Des déclarations intéressantes qui peuvent augurer de profonds changements. En tout cas, Nicolas Dupont-Aignan a fait des pas vers le Front national. Ainsi, pour lui, « il faut faire avec la religion musulmane ce que Napoléon a fait avec la religion juive, c’est-à-dire affirmer clairement : “Vous voulez être chez nous, très bien, mais c’est l’Etat qui décide”. Les mosquées financées par l’étranger, c’est fini. » Et il en a profité pour réclamer une réduction « drastique » de l’immigration, à défaut de pouvoir envisager l’immigration zéro.
Crédit photo : Nono44/Wikipédia (cc)

[Tribune libre] Henry de Lesquen : "Il faut sanctionner Nicolas Sarkozy en lui refusant notre voix"

[Tribune libre] Henry de Lesquen : « Il faut sanctionner Nicolas Sarkozy en lui refusant notre voix »

Il faut sanctionner Sarkozy, qui est au pouvoir depuis dix ans, en lui refusant notre voix

On assiste sur Internet à un déferlement inouï de propagande sarkozyste. Il y a des argumentaires aussi habiles que fallacieux. Ou des faux grossiers, par exemple la photo-montage reçue hier où Hollande apparaît aux côtés de Mohamed Merah.

Il faut savoir raison garder. Nicolas Sarkozy doit être jugé avant tout sur ses actes, et non sur ses beaux discours ou sur ses vaines promesses, qui ne sont pas crédibles. Il est au pouvoir depuis dix ans, ministre de l’intérieur de 2002 à 2007, à quelques mois près, président du parti majoritaire de 2004 à 2007, président de la république de 2007 à 2012. Il doit rendre compte de ce qu’il a fait.

Lire la suite

francedanger

[Agenda] Assises « La France en danger » du samedi 10 mars 2012, contre le droit de vote des étrangers : le programme

[box class=warning]L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique[/box]

Communiqué de presse du 10 février 2012

CONTRE LE DROIT DE VOTE DES ETRANGERS, DEFENDONS NOTRE IDENTITE !

Le Samedi 10 Mars, à l’espace Charenton, à Paris, se tiendront les assises « La France en danger », sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située 327 rue de Charenton (station de métro Charenton), à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9h et jusqu’à 19h.

 Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, de revenir sur l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité depuis l’Antiquité en France et en Europe et de facto de souligner la dangerosité du droit de vote des étrangers tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En deuxième partie, la question du « grand remplacement » de population qui se passe actuellement en Europe et en France sera abordée. De la nécessaire refonte du code de la nationalité France à la construction d’une souveraineté européenne, toutes les solutions pour relever la tête des européens seront abordées.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom dont des personnalités internationales :

– Omar Ba (écrivain)

– Yvan Blot ( www.democratiedirecte.fr)

– Jean Paul Gourevitch (sociologue)

– Fabrice Robert (Bloc Identitaire)
– Javier Portella (El Manifiesto)
– Jared Taylor (American Renaissance)
– Filip Dewinter (Vlaams Belang)
– Pierre Cassen (Riposte Laique)
– Yves Laulan (démographe)
– Marc Rousset (écrivain)
– Eric Maulin (universitaire)
– Philippe Conrad (historien)
– Henry De Lesquen (club de l’horloge)
– Jean Yves Le Gallou (fondation Polémia)
– Guillaume Thieulloy (les 4 vérités)
– Jean Paul Bourre (journaliste)
– Jean Raspail (écrivain)
– Jean Claude Empereur (politologue)
– Guy Rachet (écrivain) 

La journée sera présidée par Catherine Blein, présidente de l’association NCI (Nationalité, Citoyenneté, Identité) et ancienne porte parole du comité contre le droit de vote des étrangers, dont des représentants régionaux seront également présents.  Nous attendons un millier de personnes pour cette journée, qui sera intégralement retransmise sur Internet.

La billetterie sera ouverte à partir de 9h le samedi 10 Mars 2012. Vous pouvez également vous inscrire par Internet via paypal

Vous avez également la possibilité de réserver vos places par Internet, via le lien paypal sécurisé ci-dessous :

Billetterie

Pour toute demande d’accréditation presse, merci de contacter l’attachée de presse de l’association, au 06-40-57-03-31 ou par mail : nationalite.nci@gmail.com

Le bureau de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

Association Nationalité Citoyenneté Identité
BP 10432 – 22200 Guingamp
06 40 57 03 31 – 
nationalite.nci@gmail.com

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com
Facebook : facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932

affiche annonce3

Université du Club de l'Horloge : "Pour que les électeurs de droite ne soient plus trompés" [audio]

Université du Club de l’Horloge : « Pour que les électeurs de droite ne soient plus trompés » [audio]

06/09/2011 – 14h30
PARIS (NOVOpress) – Samedi 8 et dimanche 9 octobre se tiendra la 27ème Université du Club de l’Horloge, sur le thème : “Présidentielle 2012 : pour que les électeurs de droite ne soient plus trompés”.

Maître Gilbert Collard et Jean-Yves le Gallou font partie des intervenants.

Pour présenter cette université, le président du Club de l’Horloge, Henry de Lesquen, répond aux questions de Novopress.

[box class= »info »]Crédit photo : DR[/box]

[MEDIA not found]