Tag Archives: Haute-Corse

corse_regionales

Les nationalistes corses en force au conseil territorial, à deux sièges de la majorité absolue

17/12/2015 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les nationalistes ont crevé et bousculé tous les codes établis à l’occasion des élections territoriales. Traditionnels ou progressistes, les grands courants nationaux ont semblé totalement usés et dépassés.
Les Corses ont en effet décidé d’engager leurs pas sur une voie inédite.

Mais quelles sont les caractéristiques idéologiques et historiques de ce courant ?
Ce courant relativement inclassable même s’il a une essence plutôt « activiste » et contestataire face au pouvoir central parisien est né à la fin des années 60.
Sous bien des aspects, le nationalisme en Corse est bien plus radical que le Front National et ne se cache pas d’être identitaire.

Comment ce mouvement a priori peu structuré et issu de la lutte armée a-t-il pu réaliser ce succès électoral ?
Cette première grande victoire des nationalistes est le fruit du pragmatisme, d’une puissante dynamique militante, notamment auprès de la jeunesse, ainsi que du consensus entre autonomistes et indépendantistes…
Elle ouvre clairement la voie à une recomposition du paysage politique insulaire.
André Fazi, enseignant à l’université de Corse de Corte précise « Après des dizaines d’années de violence clandestine cette stratégie a amené les électeurs n’ayant pas vraiment la fibre nationaliste à voter pour eux ».

Mais ce pragmatisme a été porté par un fort activisme dans l’assemblée sortante ?
En effet, il s’est illustré durant cinq ans par de nombreuses initiatives des 15 élus nationalistes (sur 51), à l’origine de la plupart des réformes votées. Elles concernent notamment la co-officialité de langue corse, l’instauration d’un statut de résident pour juguler la spéculation, d’une fiscalité adaptée et l’adoption d’une collectivité unique.

La collectivité territoriale de Corse, qui possède des pouvoirs plus étendus que les régions continentales, doit en effet être fusionnée en une collectivité unique avec des départements de Corse-du-Sud et de Haute-Corse en janvier 2018. Un nouveau scrutin sera alors organisé.

Notons que le Front National qui réalise systématiquement des scores spectaculaires lors des élections nationales (notamment présidentielles) a fait élire deux conseillers territoriaux, une première.