Tag Archives: haine

Deux insultes par seconde sur les réseaux sociaux

09/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Selon une analysée publiée hier par Le Parisien, pas moins de 200 000 messages d’insultes et de haine sont déversés chaque jour sur Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux, ainsi que dans les commentaires des sites de journaux nationaux. Un phénomène qui contribue à la banalisation de la violence et à l’exacerbation des rapports sociaux.

Publié le
david_cameron

Le délit d’opinion, bientôt en Angleterre ?

22/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Pour David Cameron, ceux qui profèrent des « discours de haine », de « fanatisme » ou de critiques de l’homosexualité et du féminisme ne seront plus « à l’abri des réprimandes de l’État »
»

Le premier ministre britannique, lors de la préparation d’une nouvelle loi antiterrorisme qui devrait sortir d’ici la fin du mois, a indiqué que l’idée d’un État qui n’intervient pas dans la vie des gens sous prétexte que ces derniers respectent les lois, constituait une « approche vouée à l’échec. »

Trop longtemps, notre société s’est montrée tolérante et passive, en disant au citoyen : tant que vous respectez la loi, nous vous laissons tranquille. Cela a souvent impliqué de notre part une attitude neutre entre des valeurs différentes. Et cela a contribué à promouvoir une narration faite d’extrémisme et de haine. Ce gouvernement tournera définitivement la page de cette approche perdante et vouée à l’échec.

L’affaire fait du bruit outre-Manche, la Grande-Bretagne ne connaissant pas de lois similaires à nos lois mémorielles ou de délit d’opinion. Le journal londonien The Independent a qualifié ces propos de « chose la plus épouvantable jamais prononcée par David Cameron. »

« Ceux qui s’opposent à l’homosexualité, au multiculturalisme ou au féminisme pourraient-ils se voir accusés de menacer les valeurs de tolérance et d’égalité ? » se demande de son côté Mark Easton de la BBC.

Poser la question, c’est y répondre.

Scotland Yard a également averti les citoyens britanniques que le simple fait de visionner une vidéo de décapitation de l’EI pourrait mener à leur arrestation sur la base de ces lois antiterroristes. Ces dernières donneront en outre à l’autorité de régulation des télécommunications, l’Ofcom, le « pouvoir d’agir contre les chaînes qui transmettent des contenus extrémistes. »
Ce que l’on entend exactement par « discours de haine » ou « contenus extrémistes » reste bien entendu tout à fait subjectif, mais à en juger par les propos de David Cameron devant l’ONU, il faut y inclure ceux exprimant des opinions politiques « non-mainstream. »

nazislamisme

ISLAM = NAZISME… Le parti Conservateur du Danemark déclare la guerre au «Nazislamisme »

29/04/2014 – EUROPE (NOVOpress)  – Un parti politique au Danemark ose comparer L’Islam et le Nazisme : le Jyllands Posten a interviewé Søren Pape Poulsen, président du parti des Conservateurs Danois. NOVOpress relate pour vous cet entretien avec un homme qui ne se paye pas de mots

Les politiques sont conscients du grand nombre de voix à gagner à ne plus avoir peur de critiquer l’Islam. Les Conservateurs dans leur nouvelle campagne controversée se déclarent en guerre contre l’« Islamisme nazi » provoquant de fortes réactions indignées de la part de la gauche et des musulmans sur Facebook. Mais Søren Pape, chef de file des conservateurs, qui admet que « Nazislamisme » est un mot fort » – maintient qu’« islamistes et nazis partagent fondamentalement le même état d’esprit ». Les Conservateurs sont très populaires aujourd’hui. Et tandis que le président du parti Søren Pape Poulsen a lancé une nouvelle campagne autour d’un certain nombre de questions politiques, celle qui a retenu le plus l’attention est celle dont le thème est « Stop Nazi islamisme. »
Le président du parti, Søren Pape Poulsen, ainsi que le candidat au parlement d’Aarhus, Naser Khader, pensent qu’il existe de grandes similitudes entre l’islamisme et le nazisme. Voilà pourquoi ils n’hésitent plus à employer l’expression « Nazislamisme ».

Lire la suite

Racisme anti-blanc : chronique d'une haine qui existe

Racisme anti-blanc : chronique d’une haine qui existe

15/02/2015 – PARIS (NOVOPress)
Gérald Pichon est l’auteur de « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas », sorti il y a maintenant deux ans.

Les dernières semaines ont livré malheureusement leurs flots d’agressions anti-blanches/anti-françaises. Aucune association antiraciste (Sos Racisme, Mrap, Licra, Ligue des Droits de l’Homme) ne s’est portée partie civile.

En voici une liste non exhaustive, montrant l’ampleur du phénomène.


:::: Terrorisme ::::

Un aspect des frères Kouachi a été peu abordé par les médias, c’est celui de leur haine du Blanc/du Français de souche. Plusieurs témoignages le montrent :
« Saïd et Chérif disent : “Nous, les Algériens.” (…) Les frères Kouachi, “rebeus” revendiqués, “n’aimaient pas beaucoup les Français en théorie. Ils ne portaient pas les Blancs dans leur coeur, ça, c’est sûr”. » (Le Monde du 10 février 2015)

« enchaîne les aventures sexuelles avec les filles du foyer, déteste “les Gaulois” (les Français de souche) et le fait savoir en affichant un dédain silencieux vis-à-vis des éducateurs qui tentent de l’aider malgré lui. (…) « il ne portait pas trop les blancs dans son cœur non plus”, se souvient Pierre. » (Le Matin)

:::: Meurtres ::::

Marseille : La communauté arménienne dénonce l’assassinat raciste de Mickaël Asaturyan, 16 ans. « Il est mort, victime de l’hostilité qui règne dans les quartiers difficiles. Mickaël était un jeune chrétien. Il était scout apostolique arménien. Il avait une vie exemplaire, il défendait certaines valeurs (…) vous êtes vu d’un mauvais oeil par les jeunes qui se livrent aux trafics en tous genres. » (Minute 21 janvier 2015)

minute-meutre-armenien

Lire la suite

Attaque terroriste et viols : actualité de la haine anti-blancs

Attaque terroriste et viols : actualité de la haine anti-blancs

11/11/2014 – NEW York (NOVOpress)
La presse française a assez peu relayé l’attaque terroriste mené par un Afro-Américain le 23 octobre dernier à New York. Car le profile de Zale Thompson (photo), noir américain converti de fraîche date à l’islam, qui a agressé à la hache et blessé sérieusement deux policiers avant d’être abattu, ressemble farouchement à bon nombre de « jeunes banlieusards » vivant en France.

Un cocktail détonnant où se mêle : délinquance (arrêté à six reprises en Californie, en 2003 et 2004, apparemment pour des affaires de drogue), fascination pour les terroristes djihadistes et haine anti-blancs. Car la police new-yorkaise, selon un enquêteur, a découvert en fouillant l’ordinateur du suspect des messages postés sur les réseaux sociaux clairement anti-Occident et anti-blancs.

La France Orange Mécanique

Plusieurs viols récents en France ont montré de manière parcellaire, le profile de certains violeurs. Devant l’absence d’éléments sur les personnes agressées et les agresseurs, il est difficile de savoir si chaque cas correspond à de la haine anti-blancs. Voici les informations que nous disposons :

– Calais : Une Calaisienne de 42 ans a été agressée sexuellement, par selon les témoignages de riverains et de témoins, « par au moins trois hommes, de type africain et coiffés de bonnet. Ce devait être des migrants. »
– Bordeaux : Une octogénaire, habitant le quartier de la gare, a été agressée sexuellement par un individu qui ne « parle pas bien le français »
– Lyon : Une femme a été violée et une autre agressée en moins d’une heure par un étudiant de 26 ans, né à Cotonou au Bénin et de nationalité française. (Le Progrès, 29/10/2014)

zemmour_fog

Mazarine Pingeot reproche à Éric Zemmour de faire « de la surenchère dans la haine »


Vif accrochage entre Mazarine Pingeot et Eric… par puremedias

06/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Éric Zemmour a eu une vive passe d’armes avec Mazarine Pingeot lors de l’émission de Franz-Olivier Giesbert, « Les grandes questions », qui sera diffusée jeudi soir sur France 5.

Très agressive, Mazarine Pingeot a reproché au polémiste de faire « de la surenchère dans la haine » (sic).

« Excusez-moi, je me suis tapé vos 400 pages avec la nausée au ventre ! J’ai dû le lire ligne par ligne parce qu’en plus, c’est assez indigeste et mal écrit » a ensuite taclé la fille de François Mitterrand. « Vous avez raison, il vaut mieux écrire vos petits romans ridicules et illisibles. Vous voyez, moi, les gens me lisent, contrairement à vous. C’est dommage ! Ça fait mal, je comprends » a à son tour attaqué Eric Zemmour. « Ce n’est pas difficile d’aller vers la saleté et la laideur » a réagi Mazarine Pingeot.

Le nouveau parti de l’intelligence - Tribune libre par Flavien Blanchon

Le nouveau parti de l’intelligence – Tribune libre par Flavien Blanchon

« Pour un parti de l’intelligence » : tel est le titre fameux du manifeste publié dans le supplément littéraire du Figaro en juillet 1919, au lendemain de la Première Guerre mondiale, par cinquante-quatre écrivains et intellectuels. Le texte, rédigé par Henri Massis, n’a pas toujours très bien vieilli, mais nul ne pouvait contester aux signataires – de Paul Bourget à Georges Valois en passant par Jacques Bainville, Daniel Halévy, Francis Jammes ou Charles Maurras –, leur qualité à s’exprimer sur le sujet.

Un siècle plus tard, voici que paraît « un appel à l’intelligence », [publié entre autres dans le Monde, le Figaro, Libération, La Croix, les Echos et Réforme] dont les souscripteurs sont, pour parler poliment, un peu plus inattendus. Le cardinal Vingt-Trois, par exemple, qui ouvre le ban, n’a pas précisément la réputation d’une lumière… La disposition des noms a du moins été soigneusement étudiée. Apparaissent d’abord, en première ligne, rangées selon l’importance numérique de leurs adeptes, les notabilités religieuses : le cardinal Vingt-Trois donc, Dalil Boubakeur, le président de la fédération protestante, « le Grand Rabbin de France par intérim », et la présidente de l’union bouddhiste de France. Il est dommage que le CRIF, rédacteur et organisateur, n’ait pu, à un an près, faire figurer le grand rabbin Bernheim, qui, entre son titre d’ »agrégé » de philosophie (major de sa promotion, tant qu’à faire) et sa grande œuvre de penseur original, aurait été un peu plus plausible. Il est de ces malchances de calendrier.

Lire la suite

Les rappeurs de #LaMarche suintent la haine

26/11/2013 – 16h05
PARIS (NOVOpress) – Akhenaton, Disiz la Peste, Dry, Kool Shen, Lino, Nekfeu, Nessbeal, Sadek, Sneazzy, S.Pri Noir, Still Fresh, Soprano, Taïro… telle est la longue liste des rappeurs qui interprètent une chanson pour le film « La Marche », qui rappelle 30 ans après la Marche des beurs. Véritable manifeste ethnomasochiste, ce film regorge de propagande à gros sabots. Cependant, cette chanson crée déjà la polémique puisque parmi les paroles, l’on entend clairement un appel à « un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo« . Ce qui n’a guère plu aux autorités morales antiracistes, au premier rang desquelles Caroline Fourest.

Publié le
Brétigny : les vols et insultes racistes anti-Blancs prennent de l’ampleur

Brétigny : les vols et insultes racistes anti-Blancs prennent de l’ampleur

26/07/2013 – 09h30
BRETIGNY-SUR-ORGE (NOVOpress) –
Chaque jour qui passe vient contredire les tentatives de Manuel Valls cherchant à minimiser les actes de pillage liés la tragédie de Brétigny-sur-Orge. En milieu de semaine, le ministre de l’Intérieur restait vague en déclarant : « Il y a eu sans doute des vols »… Or, le Point.fr révèle « que quatre demandes de recherche et d’identification d’auteur de vol simple « dans un lieu affecté à un transport de voyageurs » lors de l’accident du 12 juillet en gare de Brétigny-sur-Orge ont été transmises aux commissariats de l’Essonne ».

Lire la suite

Enquête sur la haine antiblanche - rencontre avec un prisonnier par Gérald Pichon

Enquête sur la haine antiblanche – rencontre avec un prisonnier par Gérald Pichon

14/03/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Dans la continuité de son livre Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas, Gérald Pichon a souhaité poursuivre ses investigations en interrogeant des témoins de cette haine antiblanche au quotidien. Cette série commence aujourd’hui avec un prisonnier, Français de souche, qui nous éclaire sur les tensions ethniques dans les prisons.

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Entretien avec Gérald Pichon, auteur de "Sale Blanc"

[Exclusivité Novopress] Entretien avec Gérald Pichon, auteur de « Sale Blanc »

11/03/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress) –
Un ouvrage qui fera date, tel est ce que l’on peut souhaiter à Sale Blanc, chronique d’une haine qui n’existe pas… de Gérald Pichon. En effet, en s’appuyant sur de nombreuses sources (articles, essais, rapports, etc.) Gérald Pichon dresse le portrait édifiant de l’un des derniers grands tabous : la haine antiblanche. Mais surtout, et c’est là l’une des idées-forces de ce livre, cette haine est le produit d’un poison inoculé aux Français de souche (l’ethnomasochisme) par le Système à tuer le peuple, dont Guillaume Faye parlait déjà il y a une trentaine d’années. C’est cet angle politique que nous avons voulu analysé avec Gérald Pichon avec l’entretien ci-dessous.

Lire la suite

Retour au réel avec "Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas"

Retour au réel avec « Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas »

28/02/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) –
Face à la réalité des violences perpétrées en France contre les populations blanches, une voix courageuse s’élève contre le tabou d’une haine raciale que nombre de victimes n’osent pointer du doigt par crainte d’endosser l’habit de l’affreux raciste. Un racisme anti-blanc sciemment occulté par les élites d’une cinquième République à bout de souffle, dont l’utopie multiculturaliste encensée à grands coups de renforts médiatiques, artistiques et financiers n’est certainement pas étrangère à son déclin. On ne compte plus les deniers publics dépensés par des officines antiracistes curieusement insensibles au sort des autochtones de banlieues. Dans cette perspective, l’intérêt majeur du livre de Gérald Pichon,  Sale Blanc : chronique d’une haine qui n’existe pas, n’est donc pas tant la révélation de ce racisme anti-blanc battant en brèche le sacro-saint universalisme républicain que les subterfuges, les mystifications employés par les élites politiques, la caste médiatique, la sphère associative pour mettre sous le boisseau cette violence orchestrée par les bandes ethniques.

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Le prologue de "Sale Blanc" de Gérald Pichon

[Exclusivité Novopress] Le prologue de « Sale Blanc » de Gérald Pichon

27/02/2013 – 22h00
PARIS (NOVOpress) – « Sale Blanc, chronique d’une haine qui n’existe pas » de Gérald Pichon est la dernière publication d’Idées éditions. Il est préfacé par Pierer Sautarel de Fdesouche.

Comme l’affirme la quatrième de couverture : « Longtemps dénoncée comme un fantasme, assimilé à un outil de propagande de l’extrême droite, la haine antiblanche était jusqu’à récemment déconsidérée par nos élites politiques et médiatiques. Pourtant, cette douloureuse réalité touche un nombre grandissant de Français. Agressions, insultes, viols… Cette forme particulière de haine raciale existe bel et bien. Mais aux yeux de ses détracteurs, affirmer en être victime est une erreur, c’est refuser le sacro-saint vivre-ensemble érigé en valeur suprême de la société multiculturelle. A l’heure où de grossières et opportunistes tentatives de récupération politicienne se font entendre, l’ouvrage « Sale Blanc » vient, témoignages et chiffres à l’appui, rendre compte d’une réalité méconnue, volontairement dissimulée par les gouvernements de droite comme de gauche. »

En attendant un entretien avec l’auteur – qui tiendra une conférence samedi 2 mars à Tours à l’invitation du Cercle Jean Royer – et les bonnes feuilles du livre, en exclusivité pour Novopress vous trouverez ci-dessus le prologue.

Lire la suite

Raps anti-blancs : 10 ans de retard pour Copé et Nathalie Goulet

Rap anti-blancs : 10 ans de retard pour Copé et Nathalie Goulet

24/02/2013 – 12h30
PARIS (NOVOpress) –
Il y a plus de dix ans, les militants des Jeunesses Identitaires avaient souhaité briser un tabou en montrant la réalité de cette haine antiblanche s’exprimant impunément dans notre pays. Ils avaient, pour cela, cherché, compilé et diffusé une liste de textes de rap explicites, s’en prenant ouvertement aux Blancs et à la France.

Lire la suite

Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

12/02/2013 – 20h20
PARIS (NOVOpress) – Un groupe de gauchistes, du mouvement Femen, a profané la cathédrale Notre-Dame de Paris mardi matin, afin de « fêter le départ du pape Benoît XVI ».

Huit femmes, entrées dans le flot des touristes, se sont mises nues à proximité des nouvelles cloches qui étaient exposées dans la nef du prestigieux édifice religieux parisien. Elles ont alors scandé des slogans violemment antichrétiens, également peints en anglais sur leur corps, du style : « Pope no more » (« Plus de pape »), « Crise de la foi », ou « Bye bye Benoît ! »

Lire la suite

Kenya : les chrétiens victimes de la violence musulmane

Kenya : les chrétiens victimes de la violence musulmane

28/08/2012 – 10h00
MOMBASA (NOVOpress) –  Au moins une personne est morte et deux églises ont été pillées après le meurtre d’un prêcheur musulman kényan lundi. Des émeutes pro-musulmanes ont en effet éclaté dans le port de Mombasa (photo ci-dessus), deuxième ville du Kenya sur les côtes de l’océan Indien. Elles sont survenues après l’annonce du décès d’Aboud Rogo Mohammed, tué par balles par des inconnus dans sa voiture lundi matin.

Aboud Rogo Mohammed aurait levé des fonds pour les miliciens islamistes shebab en Somalie.  De plus, il est soupçonné de liens avec Fazul Abdullah Mohammed, l’ex-chef de la cellule est-africaine d’Al-Qaïda décédé l’an dernier. En 2002, il avait été accusé de participation à un attentat qui avait fait 18 morts dans un hôtel proche de Mombasa, dirigé par des Israéliens.

Les persécutions contre les chrétiens risquent de ne pas se calmer suite au message sur Twitter du Centre kényan de la jeunesse musulmane (MYC). L’organisation, basée à Mombasa, a déclaré qu’Aboud Rogo Mohammed resterait « dans nos cœurs. Nous sommes dans le vrai quand nos responsables deviennent des martyrs », a lancé le chef du MYC, Cheick Ahmad Iman Ali.
Crédit photo : huguesn/Flickr (cc)