Tag Archives: Guillaume Peltier

les_copains

Brèves politiques (France)

30/04/2014 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

À gauche, la politique des copains se poursuit

Une fois n’est pas coutume. Mercredi, Christian Gravel, directeur du service d’information du gouvernement, a été nommé préfet « hors cadre ». Il faut, tout d’abord, rappeler à nos lecteurs que l’État peut nommer sept préfets hors cadre pour des emplois supérieurs comportant une mission de service public relevant du gouvernement. Cette nomination de Christian Gravel, un proche de Manuel Valls, fait suite à celle de Sébastien Gros, un autre proche collaborateur du Premier ministre.

Ces nominations sont de plus en plus courantes, mais elles font du bruit. La Cour des comptes s’alarme, dans un rapport de septembre 2014, sur une hausse de 70 % des nominations en 30 ans. On peut ainsi rappeler la nomination des sarkozystes Brice Hortefeux (en 1995) et Laurent Solly (en 2006).

À droite, c’est la politique des vassaux

Le vassal pour exister a bien besoin de son seigneur. C’est ainsi que les deux fondateurs de la Droite forte, un courant interne à l’UMP, ont souhaité se démarquer de leur grand champion Nicolas Sarkozy. C’est Guillaume Peltier qui a lancé l’offensive en déclarant, je cite : « J’aime trop mon pays pour soutenir uniquement par fidélité un candidat parmi d’autres ». Il a également ajouté avoir rencontré tous les autres ténors du futur parti des Républicains. N’oublions pas que Guillaume Peltier restera chez les Républicains après avoir été l’étoile montante du parti Vendéen mené par Philippe de Villiers. L’autre fondateur de la Droite forte Geoffroy Didier a lui aussi marqué son indépendance tout en déclarant, je cite : « Rester loyal ». Fin de citation.

Régionales : l’UMP nomme des candidats qui ne souhaitent pas revenir sur la loi Taubira

Le politologue Dominique Reynié a été choisi pour diriger la liste rassemblant l’UMP et l’UDI dans la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon aux élections du mois de décembre. Connu pour ses positions favorables au lobby LGBT, Reynié est un acteur de la dérive vers la gauche de l’UMP, notamment au sein de la Fondation pour l’Innovation Politique. On se souvient que ce « think tank » chiraquien a apporté dès 2005 son soutien au mariage homosexuel : Dominique Reynié avait eu une place centrale dans cette « ouverture » vers les mouvements homophiles les plus extrémistes, dont Act-Up, notamment lors d’un colloque de décembre 2004.

Crédit photo : SteveR- via Flickr (CC)


[Radio] Une nouvelle nouvelle droite ?

[Radio] Une nouvelle nouvelle droite ?

12/04/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress Breizh) – Mardi dernier, dans l’émission Service public, animée par Guillaume Erner, France-Inter recevait Guillaume Peltier (ci-dessus), de l’UMP, et Gaël Brustier, auteur d’un ouvrage intitulé « La guerre culturelle aura bien lieu » (Mille et une nuits). Une occasion de mesurer le vide consternant de la pensée exprimée par le leader de la « Droite forte ». Autrement plus intéressantes sont les analyses de certains politologues.

Lire la suite

Faits & Documents n°348 du 15 décembre 2012 au 15 janvier 2013. Portraits : Guillaume Peltier/Geoffroy Didier

Faits & Documents n°348 du 15 décembre 2012 au 15 janvier 2013. Portraits : Guillaume Peltier/Geoffroy Didier

Lors du congrès de l’UMP, la Droite forte, cette droite musclée et bonapartiste chère à Patrick Buisson, est arrivée en tête (28 %) de toutes les motions (F&D 347). Ses animateurs, deux jeunes blancs becs, Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, par un extraordinaire coup de bluff, viennent de s’imposer comme des personnalités désormais incontournables de l’UMP « canal historique ». Comme s’interrogeait Marianne (24 novembre) : « La droite forte plus à droite que le FN ? C’est à se le demander (au vu de son programme). » Jean-François Copé l’ayant remporté, c’est cette ligne qui sera retenue par l’UMP « canal historique », durant les années à venir. Avec une interrogation à la clé : les électeurs préféreront-ils l’original (le FN) à la copie (l’UMP « canal historique ») ?

Lire la suite

UMP Gironde : quand la base ne suit pas les têtes

UMP Gironde : quand la base ne suit pas les têtes

25/11/2012 — 08h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) —Alors que la fédération UMP est dirigée par des gens plutôt proches du centre-droit aux convictions souvent hésitantes (Alain Juppé et Nicolas Florian), les adhérents du département de la Gironde se sont clairement prononcés pour un parti situé à droite. Non seulement Jean-François Copé bat largement l’ancien premier ministre François Fillon (58%), mais la motion arrivée en tête est celle d’un ancien du Front national, Guillaume Peltier (La Droite Forte) avec près de 25% des suffrages, à laquelle il faut ajouter celle de Jean-Paul Garraud (13%) pour la Droite Populaire.

Pierre de Gaétan Njikam Mouliom

Autant dire que la candidature à la tête de la fédération de Pierre de Gaétan Njikam Mouliom, qui travaille dans le cabinet du maire de Bordeaux en tant que « chargé de mission à la diversité, la citoyenneté, la vie associative et aux questions africaines » a du plomb dans l’aile.

Rodolphe Guyot, libournais proche de Jean-Paul Garraud, a désormais le vent en poupe. Pour ce soutien de Jean-François Copé, l’heure semble être venue de fédérer une base en quête d’opposition ferme à la politique socialiste.

Crédit photos : DR.

Les militants de l'UMP plébiscitent une motion portée par un ancien lepéniste !

Les militants de l’UMP plébiscitent une motion portée par un ancien lepéniste !

Guillaume Peltier, période FNJ, lors de l’UdT de 1998, où il terminera major. Crédit photo : DR

22/11/2012 — 01h10
PARIS (NOVOpress) — Par-delà les deniers éléments du psychodrame qui secoue l’UMP quant à savoir qui sera le futur président du parti (le camp Fillon revendiquant sa victoire prenant prétexte de l’oubli du décompte des voix dans les DOM), la véritable information politique issue du scrutin de dimanche est la victoire parmi les motions de celle de la Droite forte. Portée notamment par Guillaume Peltier, on peut en déduire que les militants de l’UMP plébiscitent une motion à l’initiative d’un ancien lepéniste !

Un ancien lepéniste qui assume un positionnement d’une droite décomplexée, se plaçant sans problème dans le droit fil des dernières réactions de Jean-François Copé soit au sujet des fameux pains au chocolat, soit au sujet du racisme anti-blanc.

Lire la suite

Guillaume Peltier au service de Sarkozy ou comment siphonner les voix populistes

Guillaume Peltier au service de Sarkozy ou comment siphonner les voix populistes

24/04/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Selon Guillaume Peltier, l’un des secrétaires nationaux de l’UMP, « la France n’a jamais été à ce point sur les thématiques que nous développons : protection, patriotisme économique, besoin d’autorité ». Dimanche soir, lors de la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, Guillaume Peltier ajoutait : « Si on n’avait pas parlé d’autorité et de protection, Marine Le Pen serait plus haute ».

Dans un entretien accordé à la Nouvelle République en janvier dernier, Guillaume Peltier, au « sommet de l’UMP », soulignait son ambition d’aujourd’hui et « la préparation de demain », préférant évoquer des « égarements passagers » relatifs à son ex-parcours populiste. Frontiste, mégrétiste, conseiller et principal collaborateur de Philippe de Villiers au début des années 2000… Guillaume Peltier est aimanté par le jeu politicien et les virages à 360 degrés.

Le porte-parole de Nicolas Sarkozy incarne l’ambition politicienne de droite, celle de tous les reniements afin de toucher du doigt les ors de la République. Comme Patrick Buisson, l’autre conseiller de l’hôte de l’Elysée, le jeune politicien est ainsi chargé de donner un vernis populiste à Nicolas Sarkozy. Pas sûr que les électeurs du Front national tombent dans le panneau comme en 2007.

Crédit photo : UMP Photos via Flickr, licence CC.