Tag Archives: Grigny

policiers-blesses-a-viry-chatillon-on-est-face-a-une-structure-criminelle-organisee

Attaque de policiers à Viry Châtillon : vers le début de la guérilla ?

11/10/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :

Il semblerait que le scénario de Laurent Obertone décrit dans son dernier roman Guérilla ait commencé à prendre forme samedi dernier. Deux véhicules de police ont été incendiés au cocktail molotov par des assaillants cagoulés dans cette banlieue de l’Essonne. Quatre policiers ont été blessés dont deux sérieusement. Le pronostic vital est engagé pour un adjoint de la sécurité de 28 ans, qui a été plongé dans un coma artificiel. Les forces de l’ordre avaient pour mission de surveiller le matériel de surveillance à un carrefour réputé pour les vols à la tire. A peine installée, la caméra précédente avait été défoncée à la voiture bélier par les mêmes voulant continuer leurs activités criminelles sans être inquiétés.

Quelle a été la réaction du gouvernement ?

Comme d’habitude, ton martial et coups de menton étaient de mise. François Hollande a dénoncé comme « inqualifiable et intolérable » l’agression des quatre policiers, appelant à ce que les auteurs soient « condamnés à une peine à la mesure de la gravité de leur acte ». Manuel Valls a lui déclaré que « les auteurs de ces attaques seront poursuivis sans relâche et traduits en justice. Au moment où les forces de l’ordre répondent avec courage aux menaces auxquelles notre pays est confronté, des actes aussi intolérables appellent des sanctions exemplaires ». Quant au ministre de la Justice, Jean Jacques Urvoas, il a assuré qu’« il n’y a pas de zone de non droit en France ».

Y a t il un risque d’embrasement de la zone urbaine ?

Peu de risques que la guerre civile éclate cette semaine. Même si de nombreux renforts ont été envoyés sur place, aucune interpellation n’a été opérée pour l’instant. Il est vrai que les forces de l’ordre ont depuis longtemps ordre de ne pas utiliser leur arme de service, la légitime défense étant considérée en France comme une bavure par les prêtres de la religion du vivre ensemble. Tant que la peur ne changera pas de camp, nos policiers envoyés au casse pipe dans ces zones de non droit seront en danger.

648x415_quatre-policiers-vises-attaque-cocktails-molotov-samedi-apres-midi-viry-chatillon-essonne

Le martyre des policiers

Ils les ont brûlés vifs à l’intérieur de leur véhicule de police. En bloquant les portières pour les empêcher de sortir.

Samedi après-midi, quatre policiers ont été attaqués par une quinzaine d’individus cagoulés qui ont pulvérisé les vitres à coups de battes de base ball et incendié leurs voitures à coups de cocktails molotov, près de la cité de la Grande Borne, située à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et de Grigny, dans l’Essonne. Alors qu’un gardien de 28 ans et sa collègue qui étaient la proie des flammes, hurlaient de douleur dans l’une des deux voitures, les barbares ont bloqué les portières. Le jeune gardien de la paix a été grièvement brûlé au visage et aux mains. Placé sous coma artificiel, il est actuellement dans un « état préoccupant et déclinant ». Sa collègue de 39 ans, mère de famille, est hospitalisée pour des brûlures graves.

On apprend incidemment à l’occasion de cette sauvage tentative d’assassinat, de cette nouvelle manifestation de haine à mort, que de très nombreuses agressions d’automobilistes et de vols à la portière ont lieu depuis des années à ce carrefour de la Grande Borne… Selon un scénario toujours identique : plusieurs « jeunes » surgissent de la cité, cassent la vitre d’une voiture arrêtée au feu rouge pour dépouiller l’automobiliste de son sac et de son téléphone et disparaissent dans la cité où aucune interpellation n’intervient jamais. Vive l’état d’urgence !

La seule réponse (totalement inappropriée) proposée par la mairie UDI de Jean-Marie Vilain a été de placer à ce carrefour une caméra de surveillance, régulièrement détruite à coup de meuleuse ou de voiture-bélier. Les policiers avaient reçu pour mission depuis lundi de « sécuriser la caméra » par des patrouilles statiques. Plutôt que d’aller déloger en force les agresseurs que tout le monde connaît dans leur « no go zone » où transitent 500 kilos de cannabis par jour, on met quatre policiers pour protéger la caméra. Mais qui protège les quatre policiers ?

Lire la suite

"Le Parisien" se penche sur le problème de l’insécurité à Grigny sans aborder le problème de l’immigration

« Le Parisien » se penche sur le problème de l’insécurité à Grigny sans aborder le problème de l’immigration

11/09/2014 – GRIGNY (NOVOpress)
Quelques semaines après la parution dans Valeurs actuelles d’un dossier intitulé : « L’Enfer en France », Le Parisien du lundi 8 septembre 2014, sous la plume de Florence Méréo (article payant) revient sur un problème récurrent dans les cités : l’insécurité que subissent les professionnels de la santé (médecins, infirmiers…) Ains,i une infirmière libérale, Françoise, a retrouvé sa voiture caillassée après avoir eu ses pneus crevés 6 fois depuis le début de l’année…

Dans ces cités où quelques « Français de souche » subsistent encore, la police n’ose plus intervenir en faible nombre au risque de déclencher des émeutes après un simple contrôle d’identité, les pompiers interviennent uniquement en présence de renforts de police.

Les exemples sont hélas nombreux :
le 15 mars 2014, les policiers ont été accueillis à coup de cocktails molotov.
Le 19 mai 2014, un guet-apens a été tendu aux policiers par les racailles ( « jeunes » dans la presse ) de la cité de la Grande-Borne.

Au moment ou presque toute la classe politique de droite, du FN jusqu’aux militants de l’UMP, évoque le « Grand Remplacement » de la population Française par une population d’origine immigrée (les élites de l’UMP n’ont pas encore osé le mot, voire le refusent), jamais dans son article la journaliste du Parisien ne cite le mot « immigration ».

Lire la suite

Les délinquants qui avaient attaqué un RER à Grigny ressortent libres

Les délinquants qui avaient attaqué un RER à Grigny ressortent libres

13/06/2013 – 18h00
EVRY (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Le 16 mars derniers, un gang d’une vingtaine de voyous avait pris d’assaut une rame du RER D en gare de Grigny ; les passagers avaient été dévalisés, plusieurs d’entre eux, dont des femmes et des adolescents avaient été frappés. Le tribunal pour mineurs d’Evry, chargé de juger cette grave agression, a prononcé mercredi des peines extrêmement légères : les onze prévenus ont écopé de simples avertissements ou travaux d’intérêts publics, ou de prison avec sursis dans le meilleur des cas.

Lire la suite

Attaque du RER D : la politique du « vivre ensemble » est en cause

Attaque du RER D : la politique du « vivre ensemble » est en cause

28/03/2013 – 08h00
GRIGNY
(NOVOpress) – Mercredi, 15 personnes ont été interpellées dans le quartier de Grigny 2 (Essonne) par les policiers. Elles sont soupçonnées d’avoir attaqué une rame du RER D le 16 mars dernier. La plupart des interpellés sont mineurs, âgés de 15 à 17 ans. Certains ont même à peine 13 ans. L’intervention du RAID a été nécessaire en raison du profil dangereux de certains des protagonistes. Le Parisien a publié des photos de ces interpellations. Bien que les visages ont été floutés, il semble que les enquêteurs soient confrontés à des voyous issus de l’immigration africaine.

Lire la suite

Nouvelle scène de Far West samedi dans le RER D à Grigny

Nouvelle scène de Far West samedi dans le RER D à Grigny

18/03/2013 – 22h20
GRIGNY (NOVOpress) –
Nouvelles scènes de violence qui rappellent le Far West samedi dernier à Grigny. Samedi vers 22 heures, entre 20 et 30 personnes ont attaqué un RER stationné en gare de Grigny-Centre. Ils sont entrés dans la rame et s’en sont pris aux gens qui s’y trouvaient pour les forcer à leur remettre portables et argent, a indiqué la police.

Lire la suite