Tag Archives: Gouvernement Ayrault

Pour Jean d’Ormesson, François Hollande n’est pas un homme d’Etat (vidéo)

16/12/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – L’académicien Jean d’Ormesson explique pourquoi François Hollande n’est pas un homme d’état mais seulement un homme politique.
Sur le gouvernement de Hollande, il constate « On dirait sans cesse que le gouvernement prend des mesures pour rattraper ce qu’il a décidé. »

Publié le
Il tiendra 6 mois, pas plus - Un budget 2014 en trompe-l'œil

Il tiendra 6 mois, pas plus – Un budget 2014 en trompe-l’œil

Ci-dessus : Pierre Moscovici, Ministre de l’Économie et des Finances. Crédit photo : « Besoin de Gauche », via Flickr, (cc).

Dans sa conception, le budget 2014 présente quelque analogie avec une coupe de cristal. Finement ciselé, il rend un son agréable mais résiste assez mal au choc. « Cap sur la croissance et l’emploi », annonce-t- il sans rire. Au moins ne promet-il rien sur le pouvoir d’achat.

Lire la suite

Faits & Documents n°338 du 15 au 30 juin 2012. Portraits : Le Gouvernement Ayrault (II)

Faits & Documents n°338 du 15 au 30 juin 2012. Portraits : Le Gouvernement Ayrault (II)

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 15 au 30 juin 2012 vient de paraître. Au sommaire, les portraits du gouvernement Ayrault. Extrait.

Faits & Documents n°338 du 15 au 30 juin 2012. Portraits : Le Gouvernement Ayrault (II)Voici la suite des biographies du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Gouvernement dont la principale caractéristique n’est pas d’être paritaire (hommes/femmes) mais d’être composé de ministres totalement inexpérimentés : 29 sur 34 n’ont jamais été ministres.

Cécile Duflot. Ministre de l’Égalité des territoires et du Logement. Ancienne compagne de Jean-Vincent Placé, franc-maçon, principale tête politique et négociateur hors pair des Verts, sénateur d’origine sud-coréenne (venu des Radicaux de gauche). Désormais compagne de Xavier Cantat, frère de Bertrand Cantat, du groupe Noir Désir (« Je me fiche pas mal de la France. La France est un hasard historique […] Je ne me sens pas plus Français que Sénégalais. »). Favorable au voile islamique à l’école et dans la rue (pétition en faveurs des mamans voilées). Sa seule expérience politique se limite au conseil régional d’Île-de-France et au poste de conseiller municipal d’opposition à Villeneuve-Saint-Georges. Portrait détaillé dans F&D 284.

Valérie Fourneyron. Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative. Née le 4 octobre 1959 au Petit-Quevilly (Seine-Maritime), elle est issue de la grande bourgeoisie industrielle rouennaise. Les Absire-Sevrey furent de gros tanneurs. Son arrière-grand-père, Adrien Absire (1871-1938), fut notamment président du Syndicat des cuirs et peaux. Par sa grand-mère, Monique Champetier de Ribes (née en 1910), elle descend d’une grande famille parisienne présente dans la banque. Son grand-père maternel, Guy Lauprêtre, fut l’un des principaux responsables gaullistes puis RPR du Havre. Passée exclusivement par des écoles catholiques rouennaises (Institution Saint-Dominique, Institution Rey), elle milita dans sa jeunesse dans la mouvance giscardienne, participant notamment activement à la campagne présidentielle de Valéry Giscard d’Estaing en 1974. Une partie de sa famille a milité dans la droite nationale. Docteur en médecine (faculté de Rouen, Pitié-Salpêtrière) et mariée à un médecin, Philippe Fourneyron, cette ancienne sportive (membre de l’équipe de France cadette de volley-ball) s’est spécialisée dans la médecine sportive (CES de biologie et de médecine du sport, de traumatologie du sport). Elle fut notamment médecin du sport au CHU de Rouen (1984-1989), médecin inspecteur régional jeunesse et sports, chef de la mission de médecine du sport au ministère de la Jeunesse et des Sports (1989-1990), médecin de l’équipe professionnelle de hockey sur glace de Rouen, médecin de l’équipe de France de volley-ball (1991-1995). Alors même qu’elle n’avait aucune attache politique à gauche, elle devait se lier étroitement avec le socialiste Yvon Robert, rencontré dans les milieux catholiques de gauche, dont elle devint l’adjointe aux sports à la mairie de Rouen (1995-2001). « Un couple politique est né (L’Express, 24 janvier 2008). » En 2008, elle reprend, dès le premier tour, la mairie, conquise en 2001 par le centriste (et ancien militant nationaliste) Pierre Albertini, Yvon Robert devenant son premier adjoint (il lui succède en 2012 à la suite de son entrée au gouvernement). Entre-temps, elle s’est fait élire conseillère régionale de Haute-Normandie (1998), étant vice-présidente de ce conseil jusqu’en 2008, ainsi que conseillère générale de Seine-Maritime (2004-2008). En 2002, elle est battue de peu (49,21 %) dans la 1re circonscription par l’UDF Patrick Herr. Enfin, en juin 2007, elle l’emporte, avec 55,16 %, dans la même circonscription de Seine-Maritime, sur l’UMP Bruno Devaux. En 2011, elle apporte son soutien à Martine Aubry, dont elle dirige la section « sports », poste qu’elle reprend dans l’équipe Hollande. Sa première mesure a été de refuser la présence de tout membre du gouvernement lors de matches en Ukraine « au regard de la préoccupation du respect des valeurs européennes et notamment de la situation de Mme Timochenko ».

Sylvia Pinel. Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme. Née le 28 septembre 1977 à L’Union (Haute-Garonne), cette fille d’éleveurs de bovins est titulaire d’un Deug de sciences sociales (Toulouse), d’un DESS de contentieux et d’arbitrage (Toulouse) et d’un DEA de droit fondamental et européen (Limoges). Sa mère, qui a travaillé avec le sénateur radical de gauche Pierre Tajan, est maire adjointe de Fabas. Son père a été conseiller municipal radical de gauche de Gargas. La nomination de cette quasi inconnue du Parti radical de gauche à un poste dont elle ignore tout (…)

[box class= »info »]Lire la suite : abonnez-vous à Faits & Documents, Lettre d’informations confidentielles d’Emmanuel Ratier – Abonnements France métropolitaine : 78 euros / an. Abonnements étranger et outre mer : 93 euros / an. En savoir plus : www.faitsetdocuments.com[/box]

Photo en Une : Crédit Parti Socialiste (cc) via Flickr