Tag Archives: Gorgia Meloni

Fratelli d'Italia : « Mêler la tradition avec l'innovation »

Fratelli d’Italia : « Mêler la tradition avec l’innovation »

03/03/2014 – ROME (NOVOpress)
La droite italienne qui est souvent un mystère difficilement compréhensible de notre côté des Alpes connaît moult rebondissements et transformations. Dernier exemple en date Fratelli d’Italia qui vient d’organiser des primaires en attendant un congrès. Se plaçant dans l’héritage d’Alliance nationale. A cette occasion, Novopress a interrogé Carlotta Andrea Buracchi, porte-parole de Fratelli d’Italia pour la région d’Arezzo.


Samedi 22 et dimanche 23 février ont eu lieu des primaires importantes pour Fratelli d’Italia ? Quel était l’objet de ces primaires ? Un nouveau programme, un nouveau symbole, de nouveaux chefs ? Quel est le but du congrès des 8 et 9 mars prochains ?

Il y a une semaine ont eu lieu les premières consultations primaires de la droite politique italienne, organisées par Fratelli d’Italia – Alliance nationale. Tout les citoyens pouvaient y participer, pas seulement les adhérents, pour choisir non seulement le symbole du mouvement mais également 8 principes importants quant à la ligne du mouvement (en répondant « oui » ou « non » à des questions qui allaient du rapport avec l’UE jusqu’à l’immigration, la réforme présidentielle [à savoir l’évolution vers un régime présidentiel, NDLR], le protectionnisme, la prostitution, l’aide fiscale aux familles nombreuses, etc.) et les « Grandes Électeurs » qui participeront au congrès du parti les 8 et 9 mars à Fiuggi [lieu hautement symbolique, puis que c’est là en 1995 que le MSI se transforma en Alliance nationale, NDLR]. Le but de ce congrès sera surtout d’entériner la présidence de Giorgia Meloni à la tête du mouvement – elle était la seule candidate – et de définir le programme à partir du verdict des primaires.

Le symbole adopté (photo) reprend certes le nom de Fratelli d’Italia, mais également celui d’Alliance nationale et la flamme du MSI. En quoi cet héritage, cette filiation sont importants ?

L’intention était de mêler la tradition représentée par la flamme du Mouvement social italien (MSI) contenue dans le symbole d’Alliance nationale avec l’innovation à laquelle le présent nous appelle. Se « projeter » dans le futur avec une classe des jeunes dirigeants politiques mais avec un regard vers le passé glorieux de la droite italienne dont nous représentons la continuation naturelle. Et en fait le symbole qui a gagné repropose la même logique proposée à la fin de 1993 par Alliance nationale : le cercle le plus grand représentant le futur, l’innovation qui englobe en bas le cercle qui représente le passé nos « racines », exactement comme la croissance d’un arbre ; on voulait représenter graphiquement l’évolution de notre histoire, celle de la droite politique italienne. En plus, il faut souligner qu’Alliance nationale est « la maison politique », le mouvement où la plupart de nos membres et dirigeants a été formée ou bien a commencé à s’occuper de politique. Enfin, comme l’indiquait Giorgio Almirante, l’un des « modèles » de la droite italienne : « Ne pas renier, ne pas restaurer »…

Lire la suite

[exclusivité Novopress] Marine Le Pen participera à ATREJU, la grande fête de la destra sociale italienne

[exclusivité Novopress] Marine Le Pen participera à ATREJU, la grande fête de la destra sociale italienne

06/09/2013 – 20h25
ROME (NOVOpress) –
Décidément, à l’approche des élections européennes ça bouge en ce moment. C’est ainsi que nous apprenons ce jour que la présidente du Front national, Marine Le Pen, participera le mercredi 11 septembre à une table ronde consacrée à l’Europe lors de la grande fête de la destra sociale italienne, aujourd’hui largement regroupée au sein du parti « Fratelli d’Italia ».

Lire la suite

Italie : primaires du PdL, rencontre avec Carlotta Andrea Buracchi qui soutient Giorgia Meloni

Italie : primaires du PdL, rencontre avec Carlotta Andrea Buracchi qui soutient Giorgia Meloni

26/11/2012 — 18h00
AREZZO (NOVOpress) — Il n’y pas qu’en France que l’on organise des primaires au sein des partis. En Europe, c’est par exemple le cas de l’Italie. Après celles qui ont eu lieu à gauche hier pour désigner celui qui pourra devenir le futur président du Conseil italien (l’équivalent du Premier ministre qui exerce la réalité du pouvoir exécutif), le principal parti de droite, le Popolo della Liberta (PdL, qui réunit Forza Italia de Silvio Berlusconi et l’Alliance nationale, les ex-MSI), organisera les siennes le 16 décembre prochaine. Primaires que certains au PdL veulent remettre en cause, à l’instar de Silvio Berlusconi lui-même. Ce qui n’est pas du goût de militants du PdL.

Plusieurs candidats se sont déclarés. Avant d’abandonner, à l’exemple d’Alessandra Mussolini. Parmi ces candidats, se dégage la figure de Giorgia Meloni (photo ci-dessus), ancienne présidente de Giovane Italia (le mouvement de jeunesse du PdL) et ministre de la Jeunesse dans le dernier gouvernement Berlusconi. Nous avons interrogé Carlotta Andrea Barnucchi (photo ci-dessous), jeune militante d’ArrezzoZero – mouvement politique et culturel situé à Arezzo en Toscane –, qui soutient la candidature de Giorgia Meloni. Soutiens de Giorgia Meloni qui ont manifesté aujourd’hui pour réclamer le maintien des primaires.

Lire la suite