Tag Archives: Google+

taliban-fe0331-tease

Google supprime une application des talibans pour smartphones

05/04/2016 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Google a décidé de retirer de son magasin en ligne (le Play Store), une application pour smartphone créée par les talibans.

Lancée vendredi dernier en pachto sous le nom de « Alemarah », cette application visait notamment à renforcer la présence de ce mouvement islamiste sur internet.

Michael Kugelman, expert de l’Afghanistan au sein du Woodrow Wilson International Center for Scholars, revient sur cette initiative des talibans :

À l’heure du groupe État islamique et de sa communication numérique sophistiquée, beaucoup de groupes islamistes plus anciens comme les talibans afghans peuvent se sentir en perte de vitesse. En se plaçant sur ces nouvelles technologies, les talibans peuvent démontrer à leurs recrues potentielles qu’ils sont autant à la page que leurs concurrents plus récents.


google_ordis_portables

Google veut équiper les clandestins

27/01/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)

Si les gouvernements cessent un jour d’aider les clandestins, nous pourrons toujours compter sur les multinationales pour encourager cette potentielle main-d’œuvre bon marché. Google a donc annoncé une subvention de 5,3 millions de dollars à l’association états-unienne NetHope afin de permettre la distribution de 25 000 ordinateurs portables fabriqués par Google aux clandestins présents en Allemagne afin de leur permettre « D’apprendre la langue locale, d’acquérir des connaissances pour travailler dans un nouveau pays, et de continuer à suivre leurs études ».
Ce n’est pas la première fois que Google mettrait la main à la pâte pour encourager les clandestins, ainsi elle avait aidé à développer un projet en source ouverte appelé Crisis Info Hub, qui permettait aux clandestins d’obtenir aisément toutes les informations pratiques pour leur entrée illégale en Europe.


google_migrants2

Quand Google lance un appel aux dons pour soutenir l’invasion migratoire

18/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le géant de l’internet n’est jamais en retard d’une cause politiquement correcte. En témoigne sa campagne en faveur des dons pour les « réfugiés » : vous donnez, ils doublent la mise. Et pour la remigration, ils feront aussi un effort ?

Alors que l’Europe doit faire face à une invasion migratoire sans précédent, Google vient de lancer une initiative destinée à développer « l’aide humanitaire aux réfugiés et aux migrants ». Le message, qui s’affiche sur la page d’accueil du moteur de recherche, propose tout simplement de doubler les dons reçus et de reverser la somme à plusieurs organisations : Médecins Sans Frontières, l’International Rescue Committee, Save the Children ainsi que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Sur son blog en français, Google prend l’exemple édifiant d’une jeune afghane qui a quitté Kaboul pour l’Europe :

Je m’appelle Rita Masoud, je suis née à Kaboul, et je suis issue d’une famille de réfugiés. Lorsque j’avais 7 ans, ma famille a quitté l’Afghanistan alors en pleine guerre, avec une seule valise pour tout bagage. Notre chemin vers l’Europe fut une longue suite de trajets clandestins en train et en bus. La faim, la soif, le froid et la peur étaient notre lot quotidien. Fort heureusement, nous avons trouvé refuge aux Pays-Bas. C’est là que j’ai enfin connu la sécurité et que j’ai pu me construire un avenir. Aujourd’hui, je travaille pour Google en Californie.

J’ai eu beaucoup de chance. Mais à l’heure où la crise des migrants et des réfugiés s’intensifie, de nombreuses familles telles que la mienne ont besoin d’aide. La semaine dernière, Google annonçait qu’il faisait don de 1 million d’euros à différentes organisations qui agissent sur le terrain pour apporter une aide humanitaire aux réfugiés et aux migrants dans le monde entier. Aujourd’hui, nous vous invitons à nous rejoindre. Et pour que votre générosité ait encore plus d’impact, nous doublerons vos dons à hauteur des 5 premiers millions d’euros jusqu’à ce que le total de nos dons combinés atteigne les 10 millions d’euros dans le monde.


 

 

 

 

Google continue à innover pour un monde orwellien

« Droit à l’oubli » : Google dit non à la Cnil !

31/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Dans un billet publié jeudi soir, le moteur de recherche a annoncé qu’il refusait de se mettre totalement en conformité avec la question du «droit à l’oubli» imposé par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

Google, qui prend le risque d’écoper de sanctions, considère que l’instance française n’est pas compétente pour contrôler les informations accessibles à travers le monde :

Nous respectons la position de la CNIL mais nous contestons par principe l’idée qu’une agence nationale de protection des données personnelles revendique une autorité à l’échelle mondiale pour contrôler les informations auxquelles ont accès les internautes à travers le monde.

Pour rappel, la Cnil avait demandé à la firme de Mountain View de se mettre en conformité avec le droit à l’oubli, en prévoyant de désindexer les informations non plus seulement sur les versions européennes de son moteur mais aussi sur ses versions internationales.


google reconnaissance faciale

Google confond des afro-américains avec des gorilles

02/07/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
La reconnaissance faciale de Google Photos doit encore faire quelques progrès : à la requête « Gorilles », elle a proposé les photos d’un couple d’Afro-Américains.

Google Photos propose un système de reconnaissance faciale chargé d’identifier le contenu d’images pour le proposer aux requêtes des internautes. Pas au point, le système a fait remonter les photos d’un couple d’Afro-Américains à un internaute recherchant des photos de gorilles.

« Mon amie n’est pas un gorille », s’est indigné Jacky Alcine, très insulté par le bug de Google.

Le géant de l’internet a reconnu l’erreur est s’est platement excusé. Heureusement pour lui, ce n’est pas un portrait de Mme Taubira qui est apparu dans les résultats de recherche, on sait à quel point notre garde des Sceaux est chatouilleuse sur le sujet.


"Google bombing" : les socialistes autrichiens en une sur la requête "promesses vides"

L’Europe de Bruxelles accuse Google d’abus de position dominante

16/04/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Y a-t-il abus de position dominante de la part de Google ? Oui, estime Bruxelles. La Commission européenne a ainsi dressé une liste de griefs à l’encontre du géant américain.
Google favoriserait ainsi son propre service de comparaison des prix dans les recherches sur internet. Une pratique qui nuit aux concurrents.

Cela fait des années que Bruxelles demandent à l’entreprise américaine de se conformer aux règles européennes. La conciliation n’ayant pas abouti, la commission a donc choisi de passer à l’offensive.

Si aucune solution à l’amiable n’est trouvée, Google pourrait devoir payer une amende de plus de 5 milliards et demi d’euros.


Lire la suite

Soyons honnêtes, la quantité d'informations que Google rassemble à notre sujet est effrayante (extrait)

Soyons honnêtes, la quantité d’informations que Google rassemble à notre sujet est effrayante (extrait)

Avez-vous déjà songé aux renseignements auxquels Google ne pouvait pas avoir accès ? Soyez rassuré, cela ne vous prendra que quelques secondes : il y en a très peu.

Google imagine sans cesse de nouveaux moyens de s’immiscer dans presque chaque aspect de notre vie. Le groupe possède le plus important moteur de recherche, la plus grande plateforme vidéo (YouTube), le plus puissant navigateur (Chrome), l’opérateur de messagerie le plus utilisé (Gmail) et le premier système d’exploitation mobile (Android) au monde.

Tout cela signifie que Google n’ignore rien de ce qui nous concerne – qu’il s’agisse des recherches que nous faisons, des publicités qui nous intéressent, de ce que nous écrivons ou regardons et des applications que nous apprécions.

Les projets de Google – tels que les Google Glass ou les voitures automates – ne sont rien d’autre que la prochaine étape dans sa quête du savoir total. Les voitures sans conducteur illustrent le fait que la société connaîtra vos habitudes de conduite et les lieux où vous aimez vous rendre. Avec Glass, les gens ont accès aux informations en temps réel sans avoir à consulter leur téléphone.

Lire la suite : journaldunet.com