Tag Archives: Gérald Pichon

Racisme anti-blanc : chronique d'une haine qui existe

Racisme anti-blanc : chronique d’une haine qui existe

15/02/2015 – PARIS (NOVOPress)
Gérald Pichon est l’auteur de « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas », sorti il y a maintenant deux ans.

Les dernières semaines ont livré malheureusement leurs flots d’agressions anti-blanches/anti-françaises. Aucune association antiraciste (Sos Racisme, Mrap, Licra, Ligue des Droits de l’Homme) ne s’est portée partie civile.

En voici une liste non exhaustive, montrant l’ampleur du phénomène.


:::: Terrorisme ::::

Un aspect des frères Kouachi a été peu abordé par les médias, c’est celui de leur haine du Blanc/du Français de souche. Plusieurs témoignages le montrent :
« Saïd et Chérif disent : “Nous, les Algériens.” (…) Les frères Kouachi, “rebeus” revendiqués, “n’aimaient pas beaucoup les Français en théorie. Ils ne portaient pas les Blancs dans leur coeur, ça, c’est sûr”. » (Le Monde du 10 février 2015)

« enchaîne les aventures sexuelles avec les filles du foyer, déteste “les Gaulois” (les Français de souche) et le fait savoir en affichant un dédain silencieux vis-à-vis des éducateurs qui tentent de l’aider malgré lui. (…) « il ne portait pas trop les blancs dans son cœur non plus”, se souvient Pierre. » (Le Matin)

:::: Meurtres ::::

Marseille : La communauté arménienne dénonce l’assassinat raciste de Mickaël Asaturyan, 16 ans. « Il est mort, victime de l’hostilité qui règne dans les quartiers difficiles. Mickaël était un jeune chrétien. Il était scout apostolique arménien. Il avait une vie exemplaire, il défendait certaines valeurs (…) vous êtes vu d’un mauvais oeil par les jeunes qui se livrent aux trafics en tous genres. » (Minute 21 janvier 2015)

minute-meutre-armenien

Lire la suite

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et insulté de "Sale Blanc !"

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et traité de « Sale Blanc ! »

19/10/2014- SABLE-SUR-SARTHE (NOVOpress)
Dans un article « Agressions en centre-ville de Sablé : les auteurs condamnés à quatre ans de prison », le site d’informations locales lesnouvellesdesable.fr revient sur les six agressions violentes et gratuites ayant ensanglanté le centre-ville de Sablé-sur-Sarthe le 13 octobre dernier.

Parmi les six agressions, l’une d’entre elles est clairement à caractère anti-blancs puisqu’un sexagénaire a été violemment frappé et traité de « Sale Blanc ! » Heureusement pour la victime, un passant mettra fin à la bastonnade – « Je ne sais pas à quel point ils l’auraient tabassé si je n’étais pas intervenu » – avant d’être lui-même victime d’un coup de couteau à l’omoplate.

Deux des trois auteurs des agressions, El-Hadi et Matthieu, ont été condamnés le 17 octobre par le tribunal correctionnel du Mans à quatre ans d’emprisonnement dont un avec sursis. Des peines assorties d’une mise à l’épreuve de deux ans, avec obligation de formation, de soins. Le mineur, âgé de 17 ans, sera jugé ultérieurement.

Gérald Pichon,
auteur du livre « Sale Blanc ! Chroniques d’une haine qui n’existe pas »

Photo Une : L’hôtel de ville et la place Raphaël Élizé à Sablé-sur-Sarthe. Crédit : Benjism89 via Wikipédia (cc).

Racisme anti-blancs : Débat entre Gérald Pichon et Aymeric Patricot

Racisme anti-blancs : Débat entre Gérald Pichon et Aymeric Patricot

21/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Débat entre Gérald Pichon, auteur de « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas » (Editions Idées) et Aymeric Patricot auteur de « Les petits blancs. Un voyage dans la France d’en bas. » (éd. Plein jour).

Sur Radio Courtoisie le 13 juin 2014, dans l’émission Libre Journal des idées politiques de Max Lebrun sur le thème : « À la rencontre des petits Blancs ».

Gérald Pichon : "Ce sont les visages pâles qui sont prioritairement pris pour cible"

Gérald Pichon : « Ce sont les visages pâles qui sont prioritairement pris pour cible »

04/01/2014 – 10h30
ANGERS (NOVOpress) – Vendredi dernier – le 31 janvier – Gérald Pichon a tenu une conférence à Angers autour de son livre « Sale Blanc ». A cette occasion, Novopress l’a interrogé sur les des éléments de sa conférence mais également sur le fait que les médias semble désormais s’intéresser au racisme anti-blancs.


Gérald Pichon, lors de votre conférence à Angers, vous avez établi qu’il n’y avait plus de clivage droite/gauche mais un clivage pro-vie/pro-mort quant à la France. Pouvez-vous développer cela ?
Je crois que tous les observateurs sérieux et la population française ont compris que le clivage gauche/droite était désormais dépassé. Pour appliquer la théorie du genre à la politique, il y a désormais un « transparti », l’UMPS, sans filiation et famille idéologique, né d’une Gestation pour autrui (GPA) dans des cerveaux qui veulent arracher la démocratie au déterminisme des urnes afin d’appliquer leur système mortifère. Un bon nombre de philosophes, de penseurs ou de simples citoyens, ont fait ce constat avant moi : il y a d’un côté, ceux qui veulent que la France et les Français survivent et qui manifestent depuis des mois non seulement contre le mariage homo ou la légalisation de l’euthanasie mais aussi contre l’asphyxie fiscale, la destruction des emplois et les délocalisations…Et de l’autre, il y a le camp de ce « Système à tuer les peuples » qui veut nous faire céder au chant des sirènes du suicide de nos identités familiales et civilisationnelles au nom de l’égalité.

Auriez-vous enfin été entendu ? En effet, il y a quelques semaines Valeurs actuelles a consacré un dossier au racisme anti-blancs et semble même avoir largement puisé dans votre livre « Sale Blanc »
Le dossier de Valeurs actuelles m’a laissé dubitatif. Premièrement, pour un magazine soi-disant de droite, il a plusieurs années de retard. Deuxièmement il pointe du doigt la gauche pour expliquer le phénomène du racisme anti-blanc, alors comme le démontre mon ouvrage, le Parti socialiste comme l’UMP ou le RPR à l’époque, sont parfaitement au courant de cette haine raciale et du nombre de victimes. Les « petits blancs » tués, violés ou mutilés sont considérés aux yeux des gouvernements successifs comme les dommages collatéraux de la substitution de population que connaît l’Europe dans son ensemble. Les médias ont bien compris qu’il était contre-productif de maintenir cette chape de plomb sur le racisme anti-blancs, cette réalité a malheureusement rattrapé une très grande majorité de la population et il est difficile de le passer sous silence. Valeurs actuelles participe, à sa manière, au détournement de la colère de la majorité invisible vers un ennemi, la gauche, en espérant faire oublier les responsabilités des « droitards » dans l’immigration (800.000 naturalisations sous Nicolas Sarkozy) ou la culpabilisation des Français (programmes scolaires l’Education nationale et audiovisuels de France 2 ou France Culture).

Lire la suite

Gérald Pichon versus Rokhaya Diallo - Interview

Gérald Pichon versus Rokhaya Diallo – Interview

18/10/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress) –
Novopress a rencontré Gérald Pichon auteur du livre “Sale Blanc, chronique d’une haine qui n’existe pas” paru aux éditions IDées.

Novopress : Gérald Pichon, vous avez dernièrement mis Rokhaya Diallo face à ses contradictions au sujet du racisme et du communautarisme. Pouvez-vous revenir sur cette discussion ?

La polémique est née sur twitter : Rokhaya Diallo (photo) a fait la promotion dans l’un de ses tweets du défilé de mode intitulé la « Black Fashion Week » à Paris. Je l’ai interpellé en lui demandant qu’elle serait sa position si on « lançait une White Fashion Week », elle qui ne cesse dans ses déclarations de se déclarer anti-raciste. Rokhaya Diallo n’est pas n’importe qui, journaliste sur Canal+ et RTL, elle est quand même la fondatrice de l’association « Les Indivisbles » qui souhaite « déconstruire » les clichés raciaux et l’initiatrice d’un appel pour une « République multiculturelle et post-raciale » ! D’un côté, elle discourt à longueur de journée sur le fait qu’il ne faut pas voir la couleur de la peau des gens et d’un autre, elle fait la promotion de la « mode noire ». C’est la schizophrénie habituelle des « anti-racistes » qui demandent et obtiennent la suppression du mot race de la Constitution et fonctionnent souvent de manière communautaire.

Lire la suite

Visage pâles en danger, cachez ce racisme que je ne saurais voir...

Visage pâles en danger, cachez ce racisme que je ne saurais voir…

Dans son ouvrage Sale Blanc ! Gérald Pichon livre une enquête sur ce qu’il considère être aujourd’hui la haine raciale la plus répandue en France, et dans le même temps la plus niée. Il y décrit aussi la haine de soi-même d’une société tout entière, incapable de reconnaitre que l’autre n’est pas forcément une victime. Il y assène une démonstration rigoureuse et foisonnant de chiffres et d’exemples. Entretien avec l’auteur :

Lire la suite

Gérald Pichon, auteur du livre “Sale Blanc”, sur Radio Courtoisie ce dimanche 4 août à 18h

Gérald Pichon, auteur du livre “Sale Blanc”, sur Radio Courtoisie ce dimanche 4 août à 18h

04/08/2013 – 08h00
PARIS
(NOVOpress) – Gérald Pichon sera reçu par Radio Courtoisie ce dimanche 4 août de 18h à 19h30. Il y parlera en particulier de son livre « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas ».

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz)
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.
Radio Courtoisie par satellite
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l’accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.
Et bien sûr sur son site Internet

Contre le « Système à tuer les peuples et à créer du chaos » - par Gérald Pichon

Contre le « Système à tuer les peuples et à créer du chaos » – par Gérald Pichon

06/07/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress)  Ayant décidé de « jeter un pavé dans la vitrine du système », Gérald Pichon, l’auteur de « Sale Blanc », s’insurge contre les récupérations politiciennes de la haine anti-blanche, dernier tabou que les médias ne peuvent plus taire. Une levée d’un tabou pourtant utilisée par certains pour continuer à incriminer les nôtres…

Lire la suite

Etat des lieux du racisme antiblanc en Île-de-France - par Gérald Pichon

Etat des lieux du racisme antiblanc en Île-de-France – par Gérald Pichon

« Paris est patrie »

17/06/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – Avant la publication de son indispensable ouvrage « Sale Blanc », Gérald Pichon avait déjà dressé un état des lieux particulièrement édifiant du racisme antiblanc en Île-de-France dans l’ouvrage collectif « Paris est patrie ». Ouvrage collectif d’amoureux de Paris qui ont voulu montrer un autre visage de Paris à rebours du discours officiel festiviste mondialiste ou de la ville-musée attrape-nigaud pour touristes en manque de caricatures et d’images d’Epinal… Novopress vous propose ci-dessous le texte de Gérald Pichon.

Lire la suite

"La France orange mécanique" de Laurent Obertone et "Sale Blanc !" de Gérald Pichon - par Claude Lorne

« La France orange mécanique » de Laurent Obertone et « Sale Blanc ! » de Gérald Pichon – par Claude Lorne

09/05/2013 – 08h00
PARIS (via Polémia) –
De passage à Marseille où des règlements de compte en série avaient fait une douzaine de morts dans les « cités », Manuel Valls déclarait solennellement « la guerre de l’Etat de droit contre la barbarie ». Mais n’est-il pas trop tard pour ce faire ? Et, surtout, comment espérer la réussite de cette entreprise titanesque si l’on ne désigne pas clairement les « barbares » ? C. L.

Lire la suite