Tag Archives: George Orwell

une_croix_celtique_sur_le_site_du_monastere_de_clonmacnoise.

Interview exclusive de Tony O’Neill, leader du Parti du Peuple Celte 2/5 : la culture Celtique

29/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Alors que les provinces françaises se battent pour sauver leurs langues et traditions régionales, NOVOpress vous propose une interview exclusive du fondateur irlandais du Parti du Peuple Celte – PPC —. Nous publions cet entretien-fleuve en cinq parties afin de vous en offrir une lecture plus agréable. La première est consacrée à la naissance du mouvement et aux questions politiques. La seconde est axée sur la défense de la culture celte, le monde celtique et les liens que noue le PPC avec la diaspora celte dans le monde. La troisième traite des questions liées à l’Union Européenne. Les deux dernières sont consacrées à l’immigration.
>

NOVOPRESS : L’an prochain en Irlande et en particulier de Dublin, on commémorera le centenaire de l’insurrection de Pâques 1916. Ce sera un événement majeur ; le PPC utilisera-t-il cette occasion unique pour promouvoir ses valeurs ?
Tony O’Neill : Oui, nous avons des plans pour le centenaire de 1916 et, ce faisant, nous nous tiendrons à l’opposé à tous les partis de l’établissement qui célèbrent l’invasion de l’Irlande et prétendent encore pouvoir honorer nos héros tombés de 1916.

NOVOPRESS : Pensez-vous que les hommes courageux qui ont combattu et sont morts pour l’Irlande contre les Britanniques au cours de l’insurrection de Pâques seraient fiers de ce qu’est devenu leur pays bien-aimé 100 ans plus tard ?
Tony O’Neill : Les hommes de 1916 se retourneraient dans leurs tombes en voyant ce que devient leur patrie. Ils n’ont pas donné leurs vies pour que des Africains et des Arabes soient encouragés à envahir notre pays. Ils n’ont pas donné leurs vies non plus pour que notre peuple se soumette aux visées de groupes pro-homosexuels et n’ont certainement pas donné leurs vies pour voir notre peuple se noyer dans une dette sans limites.
Lire la suite

euronews macédoine

« Migrants », « réfugiés » ou « immigrés » ?

Source : les carnets politiques de François Bazin
George Orwell l’avait bien démontré dans 1984 : la plus belle arme du totalitarisme, c’est la maîtrise de la langue. En changeant les mots, on change la perception du réel. François Bazin l’illustre de manière très convaincante dans son examen de la guerre sémantique qui fait rage autour des clandestins : « Migrants », « réfugiés » ou « immigrés » ? Il aurait pu ajouter « clandestins » et « envahisseurs » à son analyse.

[extrait]
Dans le nouveau contexte provoqué par l’exode syrien, le mot « migrant » est un mot relais. Lui aussi mélange des réalités différentes, mais alors que celui d’« immigré » était connecté négativement, il porte en lui une charge émotionnelle positive. Le migrant est celui qui fuit, la guerre en l’occurrence. Il ne choisit pas. Il s’impose. L’accueillir est une évidence qui ne se discute guère et qui pulvérise même la notion de quotas et, par là même, celle de maîtrise. L’Europe, on le voit depuis quelques jours, ne veut – et surtout, ne peut – ouvrir ses frontières à partir d’objectifs chiffrés, décidés à l’avance. Elle tente de répartir les migrants en son sein, mais ce flux est un fleuve qui échappe à son contrôle parce que sa source ne se tarira pas du sitôt.
[lire la suite]

Trop drôle : la promotion 2015‑2016 de l'ENA choisit de s'appeler George Orwell

Trop drôle : la promotion 2015‑2016 de l’ENA choisit de s’appeler George Orwell

24/01/2015 – PARIS (NOVOPress via Kiosque courtois)
Les élèves de l’Ecole nationale d’administration (l’ENA) ont décidé de baptiser leur promotion 2015‑2016 du nom de l’écrivain antitotalitaire George Orwell, le visionnaire auteur du roman 1984. La Toile s’est littéralement gondolée à l’annonce de ce choix…

Rappelons que les concepts de « novlangue », de « police de la pensée », de « désinformation », de « Big Brother », de « minute de la haine », essentiels pour comprendre le monde actuel, ont été forgés par l’auteur dans ce roman publié en 1949. Et nos futurs énarques de citer Orwell : « Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux autres ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre » !.

 

 

 

 

 

 

La première voiture de police «Big Brother» est testée à Evry

17/04/2014 – VIDÉO LE PARISIEN – Pas une plaque d’immatriculation ne lui échappe. Unique en France, une voiture qui compte huit caméras implantées dans le gyrophare est testée depuis samedi et durant un an par la police municipale d’Evry (Essonne). Elle traque avec une efficacité redoutable les véhicules volés ou recherchés pour n’importe quelle infraction. Le système permet également de repérer et verbaliser en temps réel les stationnements gênants. A terme, il pourra relever les excès de vitesse ou les défauts de contrôle technique par exemple. Roulez, vous êtes filmés !

Publié le
Vu sur Twitter

« Les intellectuels sont portés au totalitarisme bien plus que les gens ordinaires »

Publié le
Orwell en Israël

Orwell en Israël

28/04/2013 – 14h30
TEL-AVIV (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Les services de sécurité de l’aéroport Ben Gourion de Tel‑Aviv viennent en effet d’être légalement autorisés à accéder aux courriers électroniques des passagers qui y atterrissent.

Lire la suite

Une nouvelle application de géolocalisation pour les téléphones

Une nouvelle application de géolocalisation pour les téléphones

26/03/2013 – 14h15
PALO ALTO (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Nouvelle trouvaille californienne, qui peut être pratique, mais participe à la toile orwelienne : WifiSlam, une technologie qui permet la géolocalisation dans les bâtiments. Elle utilise les signaux échangés entre les bornes Wifi, c’est-à-dire l’internet non filaire et les téléphones.

Lire la suite

Les Bobards d’Or 2013 – La vidéo intégrale

21/03/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress ) – Pour ceux qui n’ont pas pu assister sur place à la cérémonie des Bobards d’Or 2013 le 19 mars, ou la visionner en direct par internet en particulier sur Novopress qui l’a retransmise (ou pour ceux qui l’ont vue mais veulent la savourer en faisant des retours), la voici en intégralité. Remercions Agence2Presse qui la met à notre disposition.

Suivie en direct par des milliers d’internautes, la IVe cérémonie des Bobards d’Or a eu lieu en présence de 250 personnes qui ont attribué les prix suivants :

Continue reading

Publié le
Le Dictionnaire de novlangue (Mise à jour janvier 2013) 1/2

Le Dictionnaire de novlangue (Mise à jour janvier 2013) 1/2

Le novlangue se développe et se répand à la vitesse d’un cheval au galop. Comme dans bien d’autres domaines, on assiste à une dénaturation du langage, les médias étant le gros porteur du nouveau vocabulaire. Des mots sont inventés ; on les appelait naguère néologismes et ils étaient prononcés avec réticence et presque un sentiment de culpabilité jusqu’à ce qu’ils soient entrés dans le langage courant ; d’autres perdent leur sens étymologique et, au regard de leur signification première, sont utilisés à mauvais escient. Aujourd’hui, c’est la compétition : le bobo « néologise » et rivalise avec les médias qui vendent ce nouveau vocabulaire sans retenue.

Lire la suite

Le nouveau « Big Brother », par Dominique Venner

Le nouveau « Big Brother », par Dominique Venner

22/11/2012 — 08h00
PARIS (via le site officiel de Dominique Venner) — Dans un nouvel essai à contre-courant, Jean-Claude Michéa (ci-dessus) décrit l’étonnante alliance qui s’est peu à peu formée au-delà des années 1980 entre l’intelligentsia de gauche et le capitalisme mondialisé. Cette convergence, difficilement imaginable trente ans plus tôt, en pleine guerre froide, dans les années 1950, avait déjà été étudiée de façon précoce par la philosophe Flora Montcorbier (Le Communisme de marché. De l’utopie marxiste à l’utopie mondialiste, L’Âge d’Homme, 2000). Ce phénomène n’avait pas échappé non plus à La Nouvelle Revue d’Histoire qui l’avait analysé dans son n° 44 (septembre-octobre 2009) à l’occasion d’un article intitulé Violence et “doux commerce” (1).

Lire la suite

Le prétendu « mariage pour tous » : la gauche en plein délire déconstructiviste

Le prétendu « mariage pour tous » : la gauche en plein délire déconstructiviste

Photo : Jean-Marc Ayrault au congrès de Toulouse en octobre 2012. Crédit : -RomZ- via Flickr (cc)

11/11/2012 – 17h25
PARIS (NOVOpress via le Kiosque Courtois) — Alors que tous les indicateurs économiques de la France sont au rouge et que, si l’on en croit les récentes déclarations de l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder notre pays pourrait bientôt connaître le sort de l’Espagne voire de la Grèce, l’État PS n’a rien trouvé de mieux que d’imposer à l’opinion publique un projet de loi profondément nihiliste, sur un prétendu « mariage » homosexuel, également appelé « mariage pour tous » par les communicants socialistes, selon la bonne vieille technique de la sidération : si vous êtes contre le « mariage pour tous », c’est que, nécessairement vous êtes un salaud ! Ou du moins un réac, ce qui revient au même.

Lire la suite

Il y a soixante-cinq ans débutait la Guerre froide

Il y a soixante-cinq ans débutait la Guerre froide

05/10/2012 — 14h00
MOSCOU (NOVOpress via le bulletin de Réinformation) — C’est en effet le 5 octobre 1947 que Staline créait le Kominform. En centralisant la liaison entre les partis communistes européens et en renforçant l’hégémonie soviétique sur ces derniers, le Kominform avait explicitement pour but d’instaurer une dictature communiste dans l’ensemble des pays de l’Europe de l’Ouest. Cette décision de Staline marquera le début d’une longue période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances de l’époque (Union soviétique et États-Unis), que l’on qualifiera vite de « guerre froide », selon la formule inventée, en 1945 par George Orwell, encore une fois visionnaire.

Crédit photo : U.S. National Archives via Wikipédia (cc)

La BBC refuse la statue de George Orwell : « trop à gauche » !

La BBC refuse la statue de George Orwell : « trop à gauche » !

03/09/2012 — 08h00
LONDRES (NOVOpress) —
A load of pinkos, « un tas de gauchos » : c’est par cette formule fameuse que Sir Denis Thatcher, au temps où sa femme était Premier Ministre, avait caractérisé la direction de la BBC. Certains, outre-Manche, préféreront utiliser un vocabulaire moins énergique mais il y aura peu de gens pour nier que la BBC, depuis plusieurs décennies, soit fermement et systématiquement ce qu’il est convenu d’appeler « de gauche », à la manière de notre France Télévision. D’où la stupeur générale quand on a appris l’argument du directeur général, Mark Thompson, pour refuser l’offre du George Orwell Memorial Trust, qui voulait réaliser à ses frais une statue de l’écrivain pour le nouveau siège de la Compagnie : « Trop à gauche » !

Lire la suite