Tag Archives: garde à vue

Une adjudante de la police nationale proche de Coulibaly en garde à vue

Un adjudant féminin de la gendarmerie proche de Coulibaly en garde à vue

09/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
4 personnes ont été placées ce lundi 9 mars en garde à vue dans l’enquête sur les attentats de janvier à Paris, qui ont fait 17 morts en plus de leurs trois auteurs. Tous sont des proches d’Amedy Coulibaly, le tueur du supermarché casher de la porte de Vincennes.

Une gradée de la gendarmerie nationale : Emmanuelle, convertie à l’islam depuis deux ans figure parmi les gardés à vue. Elle était en poste au fort de Rosny-sous-Bois, un temple du renseignement qui abrite le Service central des réseaux et technologies avancées, le Service technique de recherches judiciaires et de documentation ou encore le Système des opérations et du renseignement. Elle aurait consulté les fichiers informatiques de la gendarmerie concernant son compagnon, après les attentats. La gendarme avait été suspendue de ses fonctions début février.

Quant à son compagnon, Amar, proche de Coulibaly, il était déjà arrêté depuis le 23 janvier, mais pour une affaire de trafic de stupéfiants. C’est la première fois ce lundi 9 mars qu’il est entendu par les enquêteurs de la police judiciaire du 36, Quai des Orfèvres, pour cette affaire.

L’information judiciaire s’en tient à ce peu d’éléments pour le moment.

Le grand Sarko Circus judiciaire… (Présent 8137)

Le grand Sarko Circus judiciaire… (Présent 8137)

02/07/2014- PARIS (NOVOPress)
Après seize heures de garde à vue et plus de deux heures passée chez le juge d’instruction, Nicolas Sarkozy a été mis en examen mardi (1/7) vers deux heures du matin, pour « corruption active », « trafic d’influence » et « recel de violation du secret professionnel ». Son avocat, Me Thierry Herzog, et Gilbert Azibert, haut magistrat à la Cour de cassation, ont eux aussi été mis en examen au terme de leur garde à vue.

Nicolas Sarkozy voulait revenir en politique avec un plan de bataille annoncé en une du Figaro Magazine : il faut tout changer. Un changement en voie de réalisation puisque, pour la première fois dans toute l’histoire de la Ve République (et d’ailleurs des républiques précédentes) un ancien chef de l’Etat s’est retrouvé en garde à vue (voir Présent d’hier [numéro 8136, note de Novopress]). Ce n’est peut-être pas le changement qu’envisageait Nicolas Sarkozy. Ni ses partisans. Mais enfin, c’est un commencement… Les historiens retiendront sans doute que ce mardi 1er juillet 2014 les espérances de retour de l’ancien chef de l’Etat dans la course élyséenne se sont définitivement évanouies. Nicolas Sarkozy a été rattrapé par ses grandes oreilles.

Déliquescence du système ?

Une du n° 8137 de "Présent"

Une du n° 8137 de « Présent »

Passons sur l’incrimination de « violation du secret de l’instruction ». Ce secret de l’instruction se trouve régulièrement « violé » en “une” de journaux qui s’en sont même fait une spécialité délatrice. Dans certaines affaires, le « viol du secret de l’instruction » semble même relever, tant il est systématique, de ce que dans les cités les voyous ethniques appellent une tournante. Certes, qu’il le soit par de hauts magistrats en bande organisée, avec à leur tête un ancien président de la République, est choquant… Est-ce le signe d’une « déliquescence du système » comme le pense Marine Le Pen ? Sans doute. Mais un signe parmi beaucoup d’autres…

Plus sérieuse est l’accusation de « trafic d’influence », délit puni de « cinq années d’emprisonnement et de 500.000 euros d’amende ». Mais Nicolas Sarkozy et les siens vont sans doute plaider l’acharnement judiciaire et le règlement de comptes politique Avec quelques bons arguments pour le faire, tant les juges qui l’accablent, dont l’une, Claire Thépaut, appartenant au syndicat du « Mur des cons », ne se donnent même pas la peine de cacher leur ressentiment, leur hargne, leur détestation et leur soif de revanche à l’égard de Nicolas Sarkozy. « Jamais on n’aura affublé un ancien président d’un tel traitement, d’un tel déferlement de haine », s’indignait mardi matin Christian Estrosi.

Lire la suite

Bordeaux : Plusieurs responsables du DAL placés en garde à vue

Bordeaux : Plusieurs responsables du DAL placés en garde à vue

21/07/2013 – 11h25
BORDEAUX (Infos-Bordeaux) –
Ce sont nos confrères de Sud-Ouest qui ont donné l’information. Suite à l’occupation organisée par le DAL du domicile d’une personne âgée par des immigrés Rom en situation irrégulière, quatre militants de l’association Droit au Logement, âgés de 39 à 55 ans, membres du bureau du DAL33 et donc responsables légaux, ont été interpellés jeudi matin. Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de l’unité de police administrative de la sûreté départementale.

Lire la suite

Garde à vue prolongée pour les Hommen

Garde à vue prolongée pour les Hommen

Le cours Susan Lenglen, le 2ème plus grand du stade de Roland-Garros, où s’est déroulée la finale homme pendant laquelle les Hommen ont fait leur action potach,e sans arme ni haine ni violence. Crédit photo : Arnaud 25 via Wikipédia (cc)

11/06/2013 – 14h50
PARIS (NOVOvopress avec le Bulletin de réinformation) – Une bien triste nouvelle pour notre pays : les Hommen qui ont scandé leur refus de la dénaturation du mariage pour tous dimanche lors de la finale de Roland-Garros sont toujours en garde à vue. Pire encore, ils risquent sept ans de prison pour « violence avec arme par destination » et « visage dissimulé ».

Lire la suite