Tag Archives: Front National

Marine Le Pen fait partie des 100 personnalités les plus influentes au monde

Marine Le Pen fait partie des 100 personnalités les plus influentes au monde

16/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
Marine Le Pen fait partie du classement des 100 personnalités les plus influentes au monde établi chaque année par le magazine américain Time.

“C’est une femme leader, ce qui n’est pas très commun et elle rappelle ici Margaret Thatcher”, explique Renaud Thillaye, le directeur adjoint du think tank Policy Network.

Crédit photo : Global Panorama via Flickr (cc)


Intervention de Marion Maréchal-Le Pen à propos de la loi sur le Renseignement

Intervention de Marion Maréchal-Le Pen à propos de la loi sur le Renseignement

14/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Marion Maréchal-Le Pen a pris la parole à l’Assemblée nationale pour faire un inventaire complet de la loi sur le renseignement et dénoncer la mise en place d’une surveillance de masse de la population française.

Marion Maréchal-Le Pen a également fait référence aux propos de Bernard Cazeneuve sur la mouvance identitaire, mais aussi aux saillies verbales outrageantes, hors réalité et répétées du Premier ministre à l’encontre du Front national en France comme à l’étranger.



Loi renseignement

Le Front National lance une pétition “Loi Renseignement : 100% flicage – 0% sécurité”

13/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Au premier jour de son examen par les députés, le projet de loi sur le Renseignement a été vivement contesté sous les fenêtres de l’Assemblée lundi matin par plusieurs associations. Environ 200 personnes ont manifesté contre ce texte liberticide. Les opposants, dont le symbole est un œil barré d’une croix, dénoncent « un texte présenté à tort comme une loi antiterroriste (…) qui donne aux services de renseignement des pouvoirs de surveillance massifs sans contrôle réel ».

De son côté, le Front National – par la voix de Florian Philippot – a appelé à la mobilisation générale et lancé une pétition “Loi Renseignement : 100% flicage – 0% sécurité” :

Voici un extrait du texte :

Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, la loi Renseignement vise à donner au Premier ministre des pouvoirs de surveillance quasi illimités sans contrôle judiciaire.
Il pourra en toute légalité faire écouter l’opposition et restreindre les libertés individuelles.
Déjà Bernard Cazeneuve a déclaré que cette loi permettrait de mettre sous surveillance la mouvance identitaire ; demain ce sont l’ensemble des patriotes qui seront ainsi espionnés.
Des balises de captation pourront être placées n’importe où et recueillir l’ensemble des données de communication dans un rayon de 500 mètres à 1 kilomètre. Que deviendront ensuite ces données qui relèvent de VOTRE vie privée ?

La loi Renseignement est une mauvaise loi. Elle est dangereuse du point de vue des Libertés publiques et démocratiques, et inefficace pour lutter réellement contre le terrorisme.

La loi Renseignement est soutenue par le PS et l’UMP. Elle n’a qu’un seul but : surveiller l’opposition et restreindre les Libertés individuelles.



Lire la suite

Manuel Valls fustige le Front National à la télévision portugaise

Manuel Valls fustige le Front National à la télévision portugaise

12/04/2015 – LISBONNE (NOVOpress)
Manuel Valls a estimé qu’il était « hors de question » que la France « tombe entre les mains du Front national », menant une nouvelle salve contre le mouvement national.

Ce fut, cette fois, à l’étranger que le Premier ministre s’emballa lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision portugaise SIC le vendredi 10 avril.

La France possède l’arme nucléaire, il est hors de question que ce pays tombe entre les mains du Front national.

Crédit photo : Fondapol via Flickr (cc)



Vu sur Twitter

Marine Le Pen représenterait plus le FN que son père aux yeux des Français

Publié le

Actualité du Front national : Aymeric Chauprade sur France 24

09/04/2015 – VIENNE (NOVOpress) - Dans un entretien télévisé accordé à la chaîne France 24 hier soir, le député européen Aymeric Chauprade s’est exprimé sur l’actualité récente du Front national et l’opposition de Marine Le Pen à son père. S’il confirme son admiration pour Jean-Marie Le Pen, Aymeric Chauprade parle d’un “mauvais combat, contre productif pour le Front national, qui ne correspond pas à tout ce qu’il a apporté” pour qualifier les propos récents de Le Pen père. “Il est parti dans des querelles inutiles, qui n’est pas ce pourquoi nos militants se battent”.

“C’est la grandeur de Marine Le Pen que de faire prévaloir la raison du parti sur le cœur, je crois que c’est sa force, et c’est ce qui prouve que demain elle saura faire prévaloir la raison d’État sur toute autre considération”.

 

Publié le
Départementales : du cigare de Valls au rideau de fumée

Départementales : du cigare de Valls au rideau de fumée

Source : ojim.fr – Sondages erronés, résultats illisibles, cacophonie orchestrée. Après le brouillage médiatique, l’OJIM (Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique) tente quelques éclaircissements.

Les élections départementales ont été l’occasion d’un grand cirque improbable où la plupart des grands médias, le soir des résultats du premier tour, paraissent avoir joué sans vergogne la partition qui leur avait été fournie par le gouvernement. Un grand trucage parfaitement décomplexé qui révèle encore une fois les tentatives désespérées de farder la réalité auxquelles se livrent tous ceux qui participent à la nébuleuse majoritaire médiatico-politique. Pourquoi ? Parce que le sol se dérobe sous leurs pieds, traumatisme qui engendre naturellement un réflexe de déni qu’on tente de faire partager au plus grand nombre afin de l’entretenir au mieux. Parce que ce déni bénéficie d’une grande force d’inertie, naturellement : on imagine toujours les situations un rien pérennes comme éternelles. Et puis tant que ce déni fonctionne, le pouvoir demeure entre les mêmes mains… Sauver les apparences, voilà donc ce qui semble l’obsession des tenants du système, et pour ce faire, il se trouve que ceux-ci ont les moyens de fabriquer des apparences. Et ce à quoi nous avons assisté tant durant la campagne des départementales que lors des résultats du premier tour, c’est à une gigantesque fabrique d’apparences ayant eu recours tant aux sondeurs qu’aux médias, à la rhétorique politicienne, aux découpages électoraux, aux auteurs de graphiques, tout cela dans l’élan d’une mobilisation générale pour jouer un scénario pré-écrit pariant sur la prophétie auto-réalisatrice, ou du moins, sur l’efficacité d’un tel cirque en termes de propagande.

Lire la suite

Alain Finkielkraut donne son avis sur le Front National

Alain Finkielkraut donne son avis sur le Front National

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Élisabeth Lévy et Alain Finkielkraut débattent chaque dimanche entre 12h et 12h30 sur les thèmes marquants de l’actualité sur les ondes de RCJ – 94.8 à Paris.

Ils se sont entretenus dans l’émission l’esprit de l’escalier du 29 mars sur la montée constante ces dernières années du parti de Marine Le Pen.

Après avoir palabré sur la déclaration de Serge et Beate Klarsfeld quant à leur éventuel exil si le FN accédait au pouvoir, la chroniqueuse interpelle le philosophe de but en blanc en fin d’émission sur sa posture politique : « je ne comprends plus ce qui vous sépare du Front National, finalement. »

Il rétorque : « Je n’appelle pas ici à voter Front National, tout au contraire. » L’essayiste académicien considère que le mouvement national n’est ni antisémite, ni fasciste, mais qu’il est démagogique et bonapartiste.

Alain Finkielkraut reproche également au FN d’argumenter sur : « l’opposition entre un peuple qui serait sain et une élite forcément pourrie et corrompue. »



Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

Déni de démocratie – Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)

— Marine Le Pen, ce résultat du second tour des départementales marque une belle progression malgré tout…

— C’est indéniable. Il s’agit d’un bouleversement politique, inévitablement. Je me souviens du plafond de verre dont on parlait quand j’avais raté les législatives à 100 voix à Hénin, quand nous avions manqué la municipalité en arrivant à plus de 48 %. On nous disait : « plafond de verre, plafond de verre ». Aux élections suivantes, nous gagnons au premier tour. Donc voilà : je pense que le plafond de verre n’existe plus, s’il a vraiment existé un jour. Il y a une vraie installation.

Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)Nous n’avons aucun département, mais nous ne l’avons jamais réellement espéré. La marche était trop haute. Pour rappel, nous n’avions qu’un seul conseiller général sortant sur 4 000. La progression est donc formidable. J’ai lu un article dont le titre révélait une image très juste. Il disait : « Ce n’est pas un raz-de-marée, c’est une inondation. » Je crois véritablement que c’est une inondation, c’est-à-dire que partout le FN monte, partout il fait des scores spectaculaires. Je ne connais pas beaucoup d’observateurs qui, il y a trois ans, auraient parié sur un résultat tel que celui-là.

— N’est-ce pas un paradoxe d’avoir 40 % des voix mais aucun département ?

Oui effectivement, c’est le paradoxe de la démocratie à la française qui, je crois, exaspère de plus en plus de nos compatriotes. Parce que faire un tel score et ne pas avoir le nombre d’élus correspondant – il en est de même au Sénat, mais aussi à l’Assemblée nationale –, ça ne pourra pas durer bien longtemps. C’est un système qui a été conçu pour préserver des gens dont les Français contestent la politique. Encore une fois, nous ne sommes pas dans une véritable démocratie. La preuve, ce soir, c’est une évidence. Mais nous sommes bel et bien le premier parti de France, comme le premier tour l’a prouvé. Ce sera réparé bientôt. Ce sont des effets de seuil.

Lire la suite

Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

Départementales 2015 : “le FN est devenu l’un des trois grands acteurs de notre système politique”

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La carte politique des départements français est majoritairement bleue après ce deuxième tour des élections départementales. Henri Vernet, chef du service politique du Parisien/Aujourd’hui en France livre son analyse. Selon lui, l’UMP inflige une nouvelle claque au PS, le FN confirme son implantation locale.

Il faut bien constater, scrutins après scrutins – et cela désormais quelque soit le mode électoral – que le FN arrive à chaque fois à tirer son épingle du jeu. Mieux que cela pour lui, à accroître son installation, son enracinement dans le paysage électoral français. Le FN est devenu aujourd’hui l’un des trois grands acteurs de notre système politique.



Départementales 2015 : l'UMP inflige une… par leparisien

marine-le-pen

Élections départementales 2015 : Marine Le Pen dénonce des magouilles électorales UMP-PS

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Au lendemain du second tour des départementales, Marine Le Pen était l’invitée de Jean-Michel Aphatie sur RTL. Celle-ci a vanté “un vrai plébiscite de la gestion front national local” et dénonce des magouilles électorales UMP-PS.

Quand on fait mine de se combattre toute l’année et qu’au moment de l’élection, l’UMP appelle à voter PS dans le Gard, dans le Var, en Moselle, dans la Drôme… Qu’ils assument. Qu’ils ne noux expliquent pas que c’est “ni-ni”. Dans tous ces territoires, ils ont tous appelé à voter socialiste.

Pourquoi aucun département remporté par le Front National ? Malgré des scores très élevés en France, Marine Le Pen rappelle que le système électoral actuel est conçu aujourd’hui pour empêcher des millions d’électeurs d’avoir des représentants.



Marine Le Pen dénonce "des magouilles… par rtl-fr

sarkozy

Élections départementales 2015 : pourquoi Nicolas Sarkozy s’en prend-il frontalement au Front national ?

29/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Après avoir concentré ses efforts contre Manuel Valls, le président de l’UMP s’en est soudain pris frontalement à Marine Le Pen. Pour Jérôme Chapuis, rédacteur en chef adjoint au service politique sur RTL, il faut y voir deux raisons principales.

Tout d’abord, même si l’UMP devrait remporter assez largement ces élections départementales, la “vague bleue” peut être limitée par un score élevé du Front National.

Et puis, il y a le long terme. La lutte contre le Front National apparaît comme la mère des batailles pour Nicolas Sarkozy. Si 60% des électeurs FN s’étaient reporté sur lui au second tour de l’élection présidentielle de 2012, il aurait pu battre François Hollande. Mais seulement la moitié l’ont fait.


Bernard Guiraud

Un candidat PS utilise le karaoké pour combattre le Front National

28/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Bernard Guiraud, le candidat socialiste aux élections départementales dans le Nord Médoc, a décidé d’utiliser le karaoké pour combattre le Front National. Pour cela, il s’est appuyé sur l’application Dubsmash qui permet de créer de courtes vidéos dans lesquels les utilsateurs se filment en interprétant en playback des passages de musiques connues.

Parmi les extraits musicaux choisis, on trouve notamment la chanson d’Anaïs Delva pour le dessin animé des studios Disney La Reine des neiges…

Récemment, dans un article intitulé “La musique française n’emmerde plus le Front national“, le journal Slate s’inquiétait du désengagement des artistes ainsi que de l’aseptisation des hymnes anti-FN. Il n’est pas certain que cette initiative du candidat PS réussisse à convaincre l’électorat de ne pas voter pour le FN…



[Tribune] Lendemain d’élection ! Par Vincent Revel

[Tribune] Lendemain d’élection ! Par Vincent Revel

24/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
« L’honneur est sauf » et « les valeurs de la République sont sauvées » ! Voilà un résumé, il est vrai réducteur mais bien réel malgré tout, des commentaires de Manuel Valls et de Nicolas Sarkozy. La “bête immonde”, selon notre système de désinformation, n’est pas arrivée en tête des élections départementales.

Peu importe que les chiffres soient délibérément tronqués par le fait de l’addition des résultats de l’UMP, de l’UDI et du Modem, peu importe de préciser que le Front National, seul face à tous les autres, puissent rassembler près de 26% des votants, peu importe que le système en place soit élaboré pour faire en sorte que le même Front National ne puisse être représenté dans les assemblées départementales à la hauteur et au prorata de ses résultats obtenus dans les urnes, « l’honneur est sauf » selon nos défenseurs modernes des libertés individuelles. Tous ne cessent d’employer le mot valeur, tous se précipitent pour endosser le rôle du gentil défenseur de la République. Election après élection, leur univers s’écroule autour d’eux mais jamais ils ne se remettront en cause. Les électeurs du Front National augmentent continuellement depuis près de quatre ans. Leur politique affiche ses échecs et ses limites mais rien ne fait et rien ne fera changer nos nouveaux censeurs car nul ne peut raisonner des idéologues fanatiques.

Lire la suite

Jamel Debbouze

Montée du Front national : Jamel Debbouze demande aux Français d’«arrêter de flipper»

24/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
En pleine promotion de son film “Pourquoi j’ai pas mangé mon père ?”, Jamel Debbouze a tenu à revenir sur le score du Front national au premier tour des élections départementales. Celui-ci a tenté de se rassurer comme il peut en déclarant notamment : “Les choses progressent. Le raz-de-marée que l’on attendait n’a pas eu lieu finalement”.

Jamel Debbouze ne semble vraiment pas comprendre pourquoi les Français votent aujourd’hui massivement Front National :

Si j’avais envie de raconter quelque chose à travers ce film c’est «N’ayez plus peur». De quoi on a peur ? Du chômage, de l’écologie, de la crise. On vit dans un monde où on flippe. J’ai envie de dire aux gens: arrêtez de flipper

Pour arrêter de “flipper”, il faudrait peut-être commencer par mettre fin à l’immigration et à l’islamisation de la France. Face à la menace du Grand Remplacement, les Français entendent surtout signifier qu’ils ne sont pas décidés à disparaître.


marine-le-pen

Marine Le Pen: “Le Front national, l’essayer c’est l’adopter”

23/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Marine Le Pen était, ce lundi matin, l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

La présidente du Front National a ainsi pu confirmer que son parti est en tête dans 43 départements, à l’issue du premier tour des élections départementales. Selon elle, il s’agit d’un véritable triomphe :

J’avais dit très clairement, 20 (pour cent) c’est un bon résultat, 25 c’est un triomphe. (…) Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes, donc c’est un vrai grand succès.

Pour Marine Le Pen, le vote FN est le seul moyen efficace de faire disparaître le PS : “Là où le Front national est fort, le PS disparaît purement et simplement”. Par ailleurs, il apparaît également que les électeurs ayant déjà voté pour le FN confirme leur choix :

Là c’est un véritable plébiscite. Dans l’ensemble des villes FN, les scores sont tout à fait spectaculaires. Je prends un exemple flagrant, c’est Hayange, avec 48% aux départementales. Ca veut dire que le Front national, l’essayer c’est l’adopter.



Christiane Taubira et l’ennemi imaginaire – Par Ulysse

Christiane Taubira et l’ennemi imaginaire – Par Ulysse

Dans une tribune publiée dimanche 15 mars, Christiane Taubira, Garde des Sceaux, dans l’inimitable style René-Char-Discount qu’on lui connaît, se propose, (contrevenant ainsi à toutes les exigences de sa fonction d’État), de conspuer le FN. Sans toutefois oser le nommer directement, elle n’hésite pas à l’intégrer dans une généalogie historico-politique fantaisiste, celle dit-elle des « ennemis intimes de la République, de la démocratie, de la laïcité….  » ; bref vous l’aurez compris, les ennemis du camp du Bien. La publication de ce texte fait suite à l’intervention tragi-comique d’un Manuel Valls halluciné, se vantant à l’Assemblée nationale de « stigmatiser » le Front national et de lui réserver un traitement de paria, bref d’établir une discrimination d’État au nom même de l’exigence de non-discrimination…

Nos champions de la République, conjuguant de manière inédite bêtise et indécence, ont donc décidé de faire du FN le bouc-émissaire de leur propre incompétence et, de ses électeurs, des sous-hommes, seulement gouvernés par leurs émotions, proies faciles d’être machiavéliques et sournois, à peine capables de porter un jugement rationnel sur l’état de la France, ses problèmes et les remèdes qu’on pourrait lui apporter.

Lire la suite