Tag Archives: francophobie

8381-Chard

Fresque raciste en plein Paris (Présent 8381)

23/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Une « Jeanne d’Arc » version FEMEN, auréolée, casquée et portant une bannière façon Révolution d’Octobre frappé des mots « Égalité, Humanité ». Le slogan « La France aux Français » barré d’un trait et remplacé par « Les Françaises aux Africains » : voilà le genre « d’art » très particulier que les badauds peuvent « admirer » sur un mur situé à l’angle des rues Oberkampf et Saint-Maur à Paris, grâce aux abondantes subventions distribuées par la mairie socialiste à l’association « Modulable Urbain Réactif ».

Un cri de domination barbare et d’appel au viol

Fondée en 2003 par l’artiste autoproclamé Jean Faucheur, l’association MUR, dont l’objet est de « promouvoir l’art contemporain et l’art urbain en particulier », s’est vu accorder cet espace de 3 m sur 8 en 2005 pour y exposer des « œuvres » – fort heureusement éphémères – du plus mauvais goût, voire issues de cerveaux malades. Mais avec cette fresque, réalisée par un certain Combo, au culte de la laideur s’ajoutent pêle-mêle l’incitation à la haine raciale et au viol, la misogynie, la francophobie et la christianophobie.
8381-P1
Un cocktail scandaleux et inadmissible qui n’a pas manqué de faire réagir l’AGRIF, qui a immédiatement annoncé son intention de déposer plainte. Car, rappelait très justement l’association dans un communiqué, il s’agit là « d’une revendication provocatrice de prédation sexuelle doublement raciste, d’abord à l’égard des femmes françaises ravalées au rang de butin, et à l’égard des Français en général ». « Les Françaises aux Africains ! », souligne en effet l’AGRIF, « c’est tout simplement un cri de domination barbare et d’appel au viol ».

Avec l’argent des contribuables

« Un cri de domination barbare et d’appel au viol » d’autant plus scandaleux, qu’il se fait avec le concours financier – entre autres – du Conseil municipal de la mairie de Paris. Autrement dit avec l’argent des contribuables. C’est ainsi que l’association Modulable Urbain Réactif a perçu en 2009 la coquette somme de 15 000 euros. En 2014, pas moins de 17 000 euros !
De quoi encourager tous ceux qui, ici et là, peinent à réunir quelques milliers d’euros pour restaurer notre patrimoine, à se reconvertir dans « l’art » antifrançais.

Franck Delétraz

Politique de peuplement de la France : francophobie d’État

« Politique de peuplement » de la France : francophobie d’État

En réponse aux massacres islamiques de janvier, le pouvoir, au delà de mesures sécuritaires  inefficaces, veut imposer  finalement une immigration et une islamisation accrues par une « politique de peuplement » (expression de Manuel Valls  et reprise par François Hollande) sous prétexte de ”mixité sociale”. Il jette de l’huile sur le feu. Comme si la cause des attentats islamiques étaient les ”ghettos”. Toute politique d’”intégration” ou « d’assimilation” étant impossible, vu la massivité de l’immigration, il s’agit maintenant d’organiser de force la dissémination territoriale (habitat et carte scolaire) des populations d’origine immigrée. Le but caché du pouvoir serait-il la destruction de l’identité européenne française ?  Le racisme anti-Français a du carburant.

La République contre la Nation

« La République contre la Nation » tel était le titre d’un article de Jean Raspail, paru voici plus de dix ans dans Le Figaro – d’ailleurs poursuivi par des actions en justice. Comme avec son roman prémonitoire Le Camp des Saints (1973), il voyait juste. Mais la République, en métamorphosant la Nation, en favorisant son islamisation, se suicidera. Car les ”nouvelles populations” sont aussi incompatibles avec la francité et l’européanité (la Nation) qu’avec l’idée républicaine. M. Valls et ses apprentis sorciers l’ont-ils compris ?

Après les assassinats terroristes islamiques des 7, 8  et 9 janvier – approuvés par une partie des jeunes immigrés musulmans – le pouvoir, dans un réflexe pathologique classique, en a déduit, non pas qu’une guerre était entreprise sur son sol contre la France, qu’il fallait donc impérativement stopper et inverser les flux d’immigration et l’islamisation, terreau du terrorisme et de la guérilla ; mais, tout au contraire, que les Français étaient coupables d’ ”apartheid” et qu’il fallait leur imposer, partout sur le territoire, de force, la présence des populations immigrées majoritairement musulmanes.

Comme si l’objectif était d’empêcher les Français de souche de se regrouper entre eux, en leur imposant de nouveau la présence d’une population qu’ils avaient fuie et avec laquelle toute cohabitation est impossible. Ceux qui concoctent cette stratégie (imposer la fameuse ”diversité”) vivent, eux, bons bourgeois de gauche caviar, préservés, loin de leurs immigrés chéris, dans des centres-villes  ou des villages de luxe qui abritent leur maison de campagne.     Manuel Valls propose « une politique du peuplement pour lutter contre la ghettoïsation, la ségrégation », une politique «  pas seulement de logement et d’habitat ». Il veut dire par là qu’il veut durcir la carte scolaire, en mélangeant de force les populations de souche et immigrées. Et en augmentant les mesures de ”discrimination positive”, c’est-à-dire de favoritisme, qui aboutissent à l’exclusion de nombreux secteurs des Français de souche, en quelque sorte ”punis”.

À l’agression islamique contre la France, on répond donc par des mesures… contre l’”islamophobie” ! Les fondamentalistes doivent se frotter les mains et se sentir encouragés.

Lire la suite