Tag Archives: François Rebsamen

Nouvelle hausse du chômage, et ça continue, encore et encore… (Présent 8282)

Nouvelle hausse du chômage, et ça continue, encore et encore… (Présent 8282)

Ci-dessus : tweet de Ségolène Royal le 28/07/2011 , Nicolas Sarkozy était Président de la République.

28/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
« Il ne faut pas s’attendre à des miracles », confiait mardi matin Manuel Valls. Et c’est bien ce que nous faisions. Mais avec quelque 8.100 demandeurs d’emplois supplémentaires en décembre dernier et 193.200 sur l’année écoulée, 2014 aura été l’année la plus catastrophique depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande. Un fiasco monumental pour celui qui nous promettait « l’inversion de la courbe » avant la fin 2013, qui n’empêche pas cependant François Rebsamen de se dire « optimiste ».

Nouvelle hausse du chômage, et ça continue, encore et encore… (Présent 8282)« Cause nationale »

Ainsi, selon les chiffres rendus publics par le ministère du Travail mardi soir, le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues s’établissait fin décembre à 5 218 200 en métropole (5 521 200 Dom compris). Un chiffre en hausse de 0,8 % le mois dernier et de 6,4 % sur l’année. Premières victimes de cette énième augmentation : les inscrits âgés de 50 ans ou plus, dont le nombre a cru de 0,6 % en décembre (+5 200 inscrits) et de 10,4 % (+77 700) sur l’année. Mais aussi les chômeurs de longue durée, inscrits à Pôle Emploi depuis un an ou plus, dont le nombre a atteint 2 254 600 inscrits en décembre 2014. Sur un an, il a progressé de 9,7 %, soit 199 700 personnes supplémentaires. Un chômage de longue durée contre lequel François Hollande était là encore parti en croisade, l’érigeant même en « cause nationale » lors de la Conférence sociale de juillet dernier…

Lire la suite

Nouvelle hausse du chômage en septembre en France

Nouveau record du chômage en septembre en France

27/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
En Une un tweet de Ségolène Royal du 28 juillet 2011, alors que Nicolas Sarkozy était Président de la République, et que l’on peut malheureusement rappeler très régulièrement depuis que François Hollande gouverne.

En septembre le chômage a atteint le record de 3,43 millions d’inscrits sans aucune activité à Pôle emploi soit une hausse sur un mois de 0,6%, soit 19.200 demandeurs d’emplois de plus.
La situation s’est dégradée dans toutes les classes d‘âge : les jeunes et les seniors. Il en est de même pour les chômeurs de longue durée : leur nombre a progressé de 10% en un an et ils représentent désormais 43% de l’ensemble.

“Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets”, a déclaré dans un communiqué François Rebsamen, le ministre français du Travail, après la publication de ces statistiques. Était-ce de l’humour noir ?

Rebsamen et le contrôle des chômeurs : Sarkozy, sors de ce corps ! [Présent 8180]

Rebsamen et le contrôle des chômeurs : Sarkozy, sors de ce corps ! [Présent 8180]

03/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Après Valls et sa ridicule « danse du ventre » devant les patrons du Medef, c’est le ministre du Travail, François Rebsamen (photo), qui a fait mardi ce que ses petits camarades du gouvernement et lui-même reprochaient si violemment à la droite lorsqu’ils étaient dans l’opposition : demander le renforcement des contrôles visant les chômeurs. Une déclaration qui a, bien sûr, immédiatement suscité la colère de « la gauche de la gauche » mais a, au fond, atteint son objectif : détourner l’attention des nouveaux mauvais chiffres du chômage.

Une du numéro 8180 de "Présent"Mise en scène

Souvenez-vous. C’était en février 2012. En pleine campagne présidentielle. Nicolas Sarkozy proposait de renforcer le contrôle des chômeurs, en rendant notamment obligatoire une formation qualifiante pour ceux qui n’arrivaient pas à rebondir passé un délai de quelques mois et les obliger à accepter la première offre correspondant à cette formation, sous peine d’être radiés. Une proposition qui avait déclenché illico la colère du PS, qui avait réagi dans un communiqué semblant très actuel : Sarkozy « préfère mettre en scène la culpabilisation de ceux qui subissent ses erreurs politiques, pour mieux s’en dédouaner. Avec François Hollande, nous avons conscience que notre tâche ne sera pas d’accuser ni de diviser les Français, mais bien de redresser la France. Quand Nicolas Sarkozy attaque les chômeurs, François Hollande, lui, veut s’attaquer au chômage ». Et Hollande lui-même tweetait : « Le candidat sortant pense que les chômeurs veulent rester chômeurs ? Ce qu’attendent les chômeurs, c’est du travail ! »

Et ils attendent toujours. Depuis, en effet, le candidat Hollande est devenu président. Or, après des mois de hausse consécutive du chômage, la France compte aujourd’hui un demi-million de demandeurs d’emplois en plus. Et les experts s’attendent au pire pour les mois à venir. Alors, comme le disait si bien le PS en 2012, le gouvernement met « en scène la culpabilisation de ceux qui subissent ses erreurs politiques, pour mieux s’en dédouaner ».

Lire la suite