Tag Archives: France

[Lu sur Internet] "Sabordage - Comment la France détruit sa puissance" de Christian Harbulot

[Lu sur Internet] “Sabordage – Comment la France détruit sa puissance” de Christian Harbulot

21/04/2014 – Paris (via Métapo Infos)
Les éditions François Bourin viennent de publier “Sabordage – Comment la France détruit sa puissance”, un essai de Christian Harbulot. Tenant du patriotisme économique, éventuellement à l’échelle européenne, et fondateur de l’Ecole de guerre économique, Christian Harbulot est notamment l’auteur de “La France doit dire non” (Plon, 1999) et de “La main invisible des puissances” (Ellipses, 2007) et le coordonnateur de l’ouvrage collectif “Les chemins de la puissance” (Tatamis, 2007).


Dans un style vigoureux et d’une grande clarté, Christian Harbulot documente sur ce qui ronge peu à peu la position économique et politique de la France. Il raconte les coulisses et les logiques des nations qui n’ont rien à voir avec une assemblée de bisounours. Il dénonce l’ambiguïté historique des élites françaises par rapport aux États-Unis. Il faut une posture de combat pour faire face aux effets des coups de billards à trois bandes des « amis » américains et allemands, de la longue marche chinoise et de la paralysie européenne, tout un théâtre d’ombres insoupçonné.

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

21/04/2014 -PARIS (NOVOpress)
Interrogé ce matin par Apolline de Malherbe pour RMC et BFMTV, Florian Philippot, vice-président du Front national, a notamment affirmé qu’il fallait retirer la nationalité aux jihadistes français actuellement en Syrie.

Florian Philippot reprend ainsi les propositions du Bloc identitaire, que le député Jacques Bompard avait déjà relayées.

Publié le
"Yann Fouéré, infatigable éveilleur de peuple" – Entretien avec Erwan Fouéré – 2/2

“Yann Fouéré, infatigable éveilleur de peuple” – Entretien avec Erwan Fouéré – 2/2

11/04/2014 – GUINGAMP (NOVOpress)
Militant infatigable de la cause bretonne, défenseur des minorités nationales et promoteur d’un véritable fédéralisme européen, Yann Fouéré (photo) est un des hommes politiques les plus atypiques de la deuxième partie du XXème siècle. Son maître-ouvrage “L’Europe aux cent drapeaux” est incontournable pour tout Européen enraciné. Qu’il suscite l’adhésion ou au contraire la répulsion, son fédéralisme européen s’articule parfaitement avec sa défense des patries charnelles. Nous avons rencontré son fils Erwan Fouéré, ancien ambassadeur européen et très impliqué dans la Fondation Yann Fouéré.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant.


En parcourant ses éditoriaux dans « l’Avenir de la Bretagne » – que vous avez rassemblés dans un ouvrage paru en 2008 – on est étonné par le ton très “technique” qui est employé. Yann Fouéré semble beaucoup plus préoccupé par les questions économiques et institutionnelles que culturelles et identitaires. Cela vient-il de sa formation de “serviteur de l’Etat” ?

Si les principes de base du fédéralisme sont relativement accessibles pour les non-initiés, il n’en est pas de même lorsque l’on compare les différents systèmes constitutionnels, ou les effets néfastes des systèmes centralisateurs et des conceptions unitaristes sur le citoyen, non seulement du point de vue politique, mais aussi du point de vue économique et social.

Yann Fouéré l’a lui-même reconnu  lorsqu’il évoquait la difficulté de convaincre, non seulement à cause de l’aridité et de la technicité du sujet, mais également à cause de l’enseignement contrôlé par l’Etat centralisateur : « Comment le traiter , afin qu’il soit non seulement clair, mais encore accessible aux non-spécialistes, à tous ceux qui n’ont pas étudié le droit public et constitutionnel, et encore moins le droit comparé, à tous ceux qui ne connaissent de l’histoire des institutions et du droit que des très rares, très partielles et très partiales notions qu’un enseignement étroitement dirigé a pu leur dispenser? »

Lire la suite

Journal de guerre 14-18 d'un Français juif patriote

Journal de guerre 14-18 d’un Français juif patriote

09/04/2014- PARIS (NOVOpress)
Paru aux Editions Tallandier, le livre intitulé « Journal de guerre d’un juif patriote » est un recueil de correspondances d’André Kahn, jeune Français juif mobilisé à 25 ans en 1914. Comme des millions de ses camarades, il participera à toutes les phases du conflit, de la Marne au Chemin des Dames en passant par Verdun, pour la défense de la France. Tour à tour simple fantassin, brancardier et infirmier, il assiste aussi au conseil de guerre qui juge les déserteurs.

Jeune avocat, issu de la bourgeoisie juive de l’Est de la France, intellectuel en révolte contre sa famille et contre les traditions qu’elle incarne, André Kahn envoie chaque jour à Jeanne, qui deviendra son épouse, une lettre relatant les événements de la journée. Rampant sous la mitraille et relevant les cadavres après des batailles plus meurtrières les unes que les autres, il va vivre la guerre de 14-18 et l’observer sous tous les angles.

Souhaitée par ses deux petits-fils, le journaliste Jean-François Kahn et le généticien Axel Kahn, l’édition de cette correspondance de 336 pages où se mêlent réflexions politiques, militaires, philosophiques et littéraires, qui révèlent toute l’horreur de cette gigantesque boucherie avec d’autant plus de force que son absurdité, nous est décrite par un patriote qui n’en contestait pas la légitimité. Avec le recul d’un siècle, personne ne pouvait imaginer que la Grande Guerre allait causer le lent déclin de l’Europe, peut-être mortel, comme l’avait diagnostiqué l’Historien Dominique Venner dans son ouvrage « Le siècle de 1914 ».

Crédit photo : DR

Vu sur Twitter

La France condamnée 28 fois par la Cour européenne des droits de l’homme

Publié le
Nouvelle affaire de moeurs chez les Bleus : Olivier Giroud présente ses excuses

Nouvelle affaire de moeurs chez les Bleus : Olivier Giroud présente ses excuses

17/02/2014 – LONDRES (NOVOpress)
Sur son compte Twitter officiel, Olivier Giroud a présenté ses « excuses » à son épouse, Jennifer, et à son club, Arsenal, suite à la révélation de sa liaison extraconjugale par le quotidien britannique « The Sun », dimanche. « Je présente mes excuses à mon épouse, ma famille, mon entraîneur, mes coéquipiers et les supporters d’Arsenal. Je dois maintenant me battre pour ma famille et pour mon club, pour obtenir leur pardon. Rien d’autre ne compte désormais », a déclaré l’attaquant des Bleus.

 

Dans son édition dominicale, le journal avait publié un cliché de l’attaquant français en sous-vêtement avec ce titre : « La preuve que Giroud a trompé (sa compagne) avec une mannequin dans l’hôtel de l’équipe quelques heures avant un match ». La jeune femme serait Celia Kay, mannequin (ou call-girl anglaise selon les sources) avec qui Giroud avait été aperçu dans un hôtel londonien la nuit précédent un match face à Crystal Palace, le 2 février.

Sur le site arsenalfrenchclub, on peut lire au sujet d’Olivier Giroud, marié et père de famille : « L’amour, la famille, l’honneur, le courage et la force sont tatoués sur son bras gauche. Olivier Giroud est un homme de valeurs et il tient à les afficher ». Décrit comme « très croyant », le joueur s’est fait également tatouer sur le bras droit un psaume en latin extrait de la Bible, signifiant : « Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer ». Quand Le foot business et l’honneur ne font pas bon ménage…

Obama vs Hollande: “la battle des blagues”

14/02/2014 – (vidéo le Huffington Post)
François Hollande ne s’est pas laissé faire en répliquant par une petite blague à chaque trait d’humour de Barack Obama lors de sa 2ème journée de visite aux États-Unis.

Publié le

Un djihadiste français en Syrie : “On arrivera jusqu’à Paris” (vidéo)

11/02/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ce djihadiste français parti combattre en Syrie explique au micro d’Europe 1 : “Ce que nous voulons pour la Syrie c’est qu’elle soit régnée par les lois d’Allah. C’est un combat entre l’islam et tous les autres systèmes gouvernementaux”.

Il veut mourir en martyr en Syrie, mais “On arrivera jusqu’à Paris”.

Publié le
La Cour des comptes : endettement, "la France dans une zone dangereuse"

La Cour des comptes : endettement, “la France dans une zone dangereuse”

11/01/2014 – 11h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) - 
Alors l’on nous endort avec l’affaire Dieudonné/Valls, l’audience solennelle de rentrée de la Cour des comptes, qui s’est tenue ce jeudi, a souligné l’état très inquiétant de l’endettement public et l’urgence d’agir.

« La France est dans une zone dangereuse en raison de la taille de sa dette publique et les efforts entrepris ces dernières années ne lui ont pas permis d’en sortir » a déclaré jeudi le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, pour lequel « Les efforts jusqu’ici engagés par le gouvernement pour le désendettement de la France sont insuffisants ». Et Didier Migaud de souligner que la dette publique a progressé de 220 milliards d’euros entre la fin de 2010 et la fin de 2013, pour s’établir à 1.900 milliards d’euros. Les prévisions de la Cour tablent sur une dette représentant 95% du PIB en 2014. Un constat jugé « décevant et préoccupant » par la Cour qui garde sa traditionnelle réserve pour souligner l’urgence de la situation.

Pour les derniers gouvernements, la crise économique a été une excuse toute trouvée

Lire la suite

Le patriotisme économique peu répandu dans les entreprises françaises

Le patriotisme économique peu répandu dans les entreprises françaises

Arnaud Montebourg, le ministre qui se fait le chantre permanent du patriotisme économique.

10/01/2014 – 09h00
PPARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) -
Une étude menée par le cabinet AgileBuyer s’est penchée sur la politique d’achat de plus de 500 entreprises françaises. Le résultat est sans appel : seulement 13 % des entreprises sondées déclarent qu’acheter français fait partie de leurs objectifs en matière d’achat. Ce taux est même en recul par rapport à celui de l’an dernier, qui était de 19 %.

Selon le directeur d’AgileBuyer, la France est pour les entreprises « un pays comme les autres »

Le patriotisme économique ne fait visiblement pas partie de la culture de nos entreprises, surtout préoccupées par la diminution de leurs coûts. On constate cependant des différences entre secteurs d’activité. Les télécoms et l’agroalimentaire présentent par exemple le désintérêt le plus net pour le « fabriqué en France ».

A l’inverse, d’autres secteurs sont plus patriotes ou « localistes »

Près de la moitié des entreprises de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs ont un objectif d’acheter français. Pour ces métiers, la proximité géographique des fournisseurs peut en effet être un gage de qualité et de réactivité, par exemple pour l’alimentation. Dans ces cas‑là, acheter français peut aussi être un atout commercial, le client étant plus attentif à ce qu’il mange qu’à la provenance de son téléphone intelligent dernier modèle.

Lire la suite