Tag Archives: franc-maçonnerie

funerailles

L’Assemblée a voté la possibilité de « funérailles républicaines »

02/12/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: Il existait déjà le « baptême républicain ». L’Assemblée nationale a introduit un nouveau rituel laïc : les « funérailles républicaines ». Le projet, déposé par le groupe socialiste, se pare des vertus du pragmatique. Affirmant que quatre Français sur dix se déclarent non croyants, le rapport socialiste Hervé Féron a déploré que « les familles [soient] souvent contraintes d’accepter des obsèques religieuses ». Grâce à la nouvelle loi, chaque commune mettra, lorsque c’est possible, une salle municipale à la disposition des proches du défunt. La présence d’un élu pourra asseoir le sérieux de la chose mais le texte ne précise pas si un Vénérable pourrait faire l’affaire…

Qu’y a-t-il derrière ces très peu pieuses intentions ? Pour les Radicaux et les élus Front de gauche, il s’agit d’accompagner « la forte croissance de l’organisation de rites républicains ». Même constat de la part du député centriste (UDI) du Territoire de Belfort, Michel Zumkeller. Quant aux Républicains, ils ont juste souligné le problème du coût de ce nouveau dispositif. Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard avaient déposé des amendements à cette proposition, mais ils n’ont pu être présents lors des débats.

La seule opposition est venue de Jacques Bompard qui a dénoncé un texte « foncièrement idéologique », d’un « spiritualisme prégnant ». « Si la République veut s’arroger le respect des morts, a ironisé le maire d’Orange, elle doit faire œuvre d’introspection » Une allusion à la Terreur révolutionnaire et au génocide vendéen, que la République n’a jamais reconnu. L’élu du Vaucluse a conclu : « Le christianisme dispose de rites pour exclure la violence de la cité, et notamment l’instrumentalisation de la violence par des forces tierces. Aujourd’hui, un certain nombre d’idéologues désirent ardemment mimer les cérémonies chrétiennes pour s’arroger de droits nouveaux sur l’homme et la société. »

Le texte doit encore être débattu au Sénat.

Grand Orient

Le Grand Orient veut naturaliser tous les migrants de Calais !

28/10/2016 – FRANCE (NOVOpress) Les francs-maçons du Grand Orient de France veulent naturaliser tous les migrants de Calais ! Oui, vous avez bien lu : ils veulent que tous ceux-ci, qui ont été répartis à travers toute la France – et sans doute aussi tous ceux qui se sont échappés vers Paris – se voient attribuée la nationalité française !

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le GODF, « attentif depuis longtemps à la situation des réfugiés de Calais », écrit : « Notre devoir moral et civique nous enjoint à l’exercice immédiat et concret de la solidarité au nom de la Fraternité et de l’Humanisme. Désormais, pour les réfugiés qui souhaitent s’installer durablement en France, la seule voie qui convient est celle de l’intégration et de la citoyenneté. Le Grand Orient de France encouragera toutes les initiatives grâce auxquelles, demain, les réfugiés deviendront des citoyens à part entière, avec les droits et les devoirs qui s’appliquent à tous au sein de la communauté nationale. »

Révolution annoncée dans le « Royaume » Maçonnique de France

Révolution annoncée dans le « Royaume » maçonnique de France

La crise n’épargne pas les milieux occultes : l’objectif des loges ces derniers temps est de survivre en défendant chacune sa « sensibilité » et sa fidélité aux fondements de la franc-maçonnerie, en se présentant comme la plus influente et en obtenant, pour celles qui s’incrivent dans la pure tradition, la reconnaissance de la Grande Loge unie d’Angleterre (GLUA), la maison-mère des frères maçons, attribuée à une seule loge par pays.

Pour ce dernier point, les loges doivent respecter certains canons, comme rester fermées aux femmes, reconnaître une transcendance et croire à l’éternité de l’âme. Voilà qui interdit de reconnaissance le Grand Orient de France (GODF), en particulier depuis sa récente ouverture aux femmes, même s’il comptait sur ses effectifs (50 000 frères) supérieurs aux autres loges pour influencer la GLUA et parvenir à cet objectif.

Mais aujourd’hui, le GODF et la Grande loge nationale de France (GLNF) se retrouvent en présence d’une nouvelle force, une Fédération maçonnique française de tradition (FMFT) encore embryonnaire qui regrouperait la troisième force maçonique de France, la grande loge de France (GLDF, 34 000 frères) ainsi que la Grande loge traditionnelle symbolique Opéra (4000 frères) et la dernière née, la Grande loge de l’alliance maçonnique française (GL-AMF, 8500 frères), composée de dissidents de la GLNF qui n’en finit pas de se débattre dans ses guerres intestines.

Et cette FMFT – et donc la GLDF – après avoir oeuvré dans l’ombre, serait en passe de réussir le doublé : gagner la guerre des effectifs et l’onction de la GLUA.

Alors que la GLNF, qui semble hors de combat pour l’instant, panse ses plaies, la guerre redouble donc entre le GODF et la GLDF. Une seule certitude à l’heure qu’il est : quelque soit l’issue de ces luttes de pouvoir et de positionnement sur l’échiquier de la franc-maçonnerie mondiale, le paysage maçonnique français va connaître des bouleversements qu’il semble utile de suivre et de connaître, tant ils risquent de modifier l’influence dont les maçons, en fonction de leur obédience, ont réellement et garderont ou pas auprès des principaux acteurs politiques.

Lahire

[box class= »info »] Source : Le Salon Beige. [/box]

Crédit image : MesserWoland via Wikipédia, licence CC.

Le tueur norvégien exclu de sa loge maçonnique

Le tueur norvégien exclu de sa loge maçonnique

Anders-Behring-Breivik en tenue maçonnique28/07/2011 – 17h30
OSLO (NOVOpress) –
Le terroriste norvégien Anders Behring Breivik, responsable de l’une des pires tueries la semaine dernière dans son pays et présenté comme un fondamentaliste chrétien d’extrême droite, vient d’être pourtant officiellement exclu de la franc-maçonnerie.

Dans un communiqué, le grand maître de l’Ordre norvégien des francs-maçons (Grande Loge de Norvège) – auquel appartenait Anders Behring Breivik jusqu’au 24 juillet en tant que maître à la loge de saint Jean Saint-Olaf aux trois colonnes –, Ivar A. Skar, a tenu à prendre publiquement ses distances avec le meurtrier : “Je suis consterné par les horribles atrocités qui ont été commises dans le quartier du gouvernement et à l’île d’Utoya. Nous sommes en deuil et pleins de compassion pour ceux qui ont été touchés et pour leurs proches. Il est apparu dans les médias que l’accusé était membre de l’Ordre norvégien des francs-maçons. Il a été maintenant exclu – l’exclusion prend effet immédiatement. L’exclusion reflète le fait que les actes qu’il est accusé d’avoir commis, et les valeurs qui semblent les avoir motivés, sont totalement incompatibles avec ce que nous défendons en tant qu’Ordre. Nous construisons notre activité sur les valeurs chrétiennes et humanistes et nous voulons que nos membres contribuent à la promotion de la charité, de la paix et de la bonté parmi les gens. La police, bien sûr, recevra toute l’aide et l’information que nous pourrons lui donner pour contribuer à l’enquête (souligné par nous, Novopress).”

Cette appartenance d’Anders Behring Breivik à la franc-maçonnerie est systématiquement passée sous silence par la grande presse. Pourtant, selon les détails de son costume (voir photo), Anders Behring Breivik pourrait avoir le grade significative de “Passé Vénérable Maître”. Si ce grade se révèlait vrai, le tueur fréquenterait alors cette loge maçonnique depuis au moins une dizaine d’années.

Le « tueur d'extrême droite » norvégien serait franc-maçon

Le « tueur d’extrême droite » norvégien serait franc-maçon

Anders Behring en tenue maçonnique Novopress23/07/11 – 16h30
OSLO (NOVOpress)
– L’auteur présumé du double attentat sanglant perpétré hier à Oslo serait un homme de 32 ans d’origine norvégienne. « Islamophobe » déclaré, l’individu serait également membre d’une loge maçonnique (photo ci-contre).

Alors que le bilan tragique des attentats atteint le chiffre de plus de 90 morts, les médias norvégiens ont divulgué l’identité du principal suspect, arrêté lors de la fusillade sur l’île.

Selon la chaine TV2, Anders Behring Breivik, un Norvégien de 32 ans serait passé aux aveux lors de son interrogatoire par la police en fin d’après-midi. L’appartement où il vivait dans le comté de Hedmark, au sud-est du pays, aurait été perquisitionné en début de soirée.

Selon le quotidien norvégien VG, l’homme serait membre actif d’une loge maçonnique. Sur son compte Facebook, il aurait déclaré être un « fan de Winston Churchill » ainsi que du héros norvégien anti-nazi Max Manus.