Tag Archives: fonds souverain

emir_qatar_small

Business as usual : un groupe qatari met la main sur GFI Informatique

29/11/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
Pendant les attentats, les affaires continuent : le groupe français GFI Informatique va passer sous pavillon qatari. Une entreprise de plus dans l’escarcelle de l’émirat… quand islamisme et affaires font bon ménage…

La SSII GFI Informatique vient d’annoncer par communiqué des négociations exclusives en vue de la vente de 51 % des parts des fonds Apax Partners et Boussard & Gavaudan de la société au groupe qatari Mannai Corporation. La vente doit valoriser GFI Informatique au montant de 561 millions d’euros.
GFI Informatique a réalisé 804 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014. L’entreprise compte 11 000 employés répartis dans 8 pays. GFI Informatique est implanté en France autour de 40 agences. À l’international le Groupe compte des filiales en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Espagne, au Portugal, au Maroc et en Côte d’Ivoire.
Basé à Doha, Mannai Corporation est un groupe qui investit dans les TIC, l’automobile ou encore les services d’ingénierie dans le gaz et le pétrole. L’organisation a 65 ans, et a commencé par le marché des pièces détachées automobiles. L’entreprise affirme avoir développé son activité à l’international depuis 2001. Elle est cotée depuis 2007.

S’il s’agit là d’une acquisition par un groupe privé, c’est tout de même l’occasion de rappeler l’importance des investissements publics et privés du petit émirat en France, qui lui assurent indulgence, voir amitié… voire plus si affinités de notre classe politique.
En témoigne la convention fiscale de 2008, qui stipule que les Qataris sont exonérés de taxe sur les plus-values immobilières. Par ailleurs, un Qatari ne paie pas d’impôt sur la fortune (ISF) durant ses cinq premières années de résidence en France.
Lire la suite

Le Qatar offre 500 millions d’euros à Nicolas Sarkozy

Le Qatar offre 500 millions d’euros à Nicolas Sarkozy

11/03/2013 – 21h00
PARIS (NOVOpress) –
Le fonds souverain du Qatar aurait proposé à Nicolas Sarkozy la direction d’un fonds d’investissement d’un montant de 500 millions d’euros afin d’investir sur des marchés tels que le Brésil, l’Espagne ou le Maroc, selon une information du Financial Times. L’ex-président de la République est très proche de l’émir Khalifa al-Thani (à droite sur la photo ci-dessus), le propriétaire du Paris-Saint-Germain. C’est surtout à partir de l’élection de Nicolas Sarkozy que les liens entre la France et l’émirat qatari se sont resserrés. La France est devenue le deuxième investisseur étranger au Qatar. L’ancien hôte de l’Elysée a renvoyé l’ascenseur en soutenant le fonds d’investissement pour les banlieues françaises permettant au Qatar d’accentuer l’islamisation de la France.

Lire la suite