Tag Archives: femme voilée

blogueuse_islam

Communautarisme : une blogueuse voilée se plaint : « la France veut rester blanche »

31/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Asma Fares est une « blogueuse beauté » qui possède plus de 80 000 abonnés sur sa chaîne YouTube « Asma Make Up ». Elle vient de publier une vidéo pour expliquer que les grandes marques la bouderaient du fait de son voile.

Selon elle, si les marques la boycottent, c’est parce que « la France veut rester blanche » :

Les mentalités en France me semblent encore bloquées. La France ne veut pas s’enrichir de la différence, elle veut rester française, blanche, alors que de nombreuses communautés existent sans être représentées.
Au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, il me semble qu’il y a plus d’ouverture d’esprit sur le voile. Sur certains sites de marques étrangères, il y a même des rubriques spéciales pour le ramadan par exemple.
Je comprends bien que mon voile puisse me cataloguer instantanément comme musulmane. Mais je ne porte pas de burka, j’ai juste un voile sur la tête.

Asma Fares nous explique donc que le voile ne devrait pas l’empêcher d’être une YouTubeuse comme les autres. D’ailleurs, le titre de sa tribune est assez explicite : « Les grandes marques me boycottent. C’est injuste ». Calimero est-il de retour ?



Islamisme : le port du voile intégral largement impuni

04/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Cinq ans après la promulgation de la loi, le niqab se porte bien, merci. Le port du voile intégral est pourtant formellement interdit dans les espaces publics. La police dénonce une loi inefficace, qu’elle renonce souvent à faire appliquer de peur d’être pris à partie par les passants.

Crédit photo : capture d’écran du reportage de BFMTV sur le niqab


Publié le
femme-voilee-a-ete-verbalisee_245832_510x255

Sorties scolaires : nos enfants seront-ils accompagnés par des femmes voilées ?

05/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le collectif Mamans Toutes Egales, le CCIF ainsi qu’Edwy Plenel se mobilisent actuellement pour tenter d’imposer la présence de femmes voilées lors des sorties scolaires. Leur slogan : « Interdite de sortie. Islamophobie. Stop. Egalité des droits ». Une réunion d’information est d’ailleurs organisée le mercredi 5 novembre 2014 à Montreuil.

Sous couvert de lutter contre l’islamophobie, le collectif Mamans Toutes Egales cherche surtout à imposer l’islam dans l’enceinte scolaire.

Voici leurs revendications :

Nous en parlions, il y a peu, la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem a réaffirmé sa volonté de n’exclure aucun parent de la vie scolaire en déclarant au sujet des mamans voilées accompagnatrices « l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus de l’exception ».

Or, force est de constater en cette rentrée 2014 que de nombreux directeurs et enseignants d’école persistent délibérément à enfreindre l’avis rendu par le Conseil d’État en décembre dernier, qui rappelons le, représente la plus haute instance de juridiction administrative. Ce dernier précisant ainsi que le parent dans son rôle d’accompagnateur reste un simple usager du service public et n’est donc pas soumis à l’obligation de neutralité religieuse.

Dans leur volonté de bannir coûte que coûte tous signes distinctifs et de pousser les parents « non conformes » à l’effacement de soi, ces agents publics, responsables de l’éducation de nos enfants, sont de fait dans une démarche de prosélytisme puisqu’ils tentent d’imposer une vision dévoyée de la laïcité au détriment même de la loi.


Fille voilée et violée aux Mureaux : c'était faux !

Fille voilée et violée aux Mureaux : c’était faux !

08/11/2013 – 19h25
LES MUREAUX (NOVOpress) –
La jeune fille voilée de 17 ans qui affirmait avoir été victime d’un viol le 30 septembre dernier aux Mureaux, dans les Yvelines, a finalement reconnu avoir menti.
Cette adolescente avait alors prétendu avoir été agressée par trois personnes. Selon ses déclarations, le premier lui avait arraché son foulard islamique puis l’avait tirée par les cheveux tandis que les deux complices la violaient.
Des voix s’étaient élevées pour dénoncer un « acte islamophobe ».

Ces révélations interviennent quelques jours à peine après celles concernant une militante de l’UNEF qui avait inventé une agression à caractère raciste.

Lire la suite