Tag Archives: Fadela Amara

Alain Juppé a inauguré la « maison de la mixité »

Alain Juppé a inauguré la « maison de la mixité »

22/09/2012 — 18h40
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
La toute nouvelle « Maison de la mixité » a été inaugurée samedi 15 septembre au 118 rue du Héron (près de la rue du Tondu). Elle est née de la volonté conjointe de la ville de Bordeaux et de l’association « Ni Putes Ni Soumises ».

Proche du Parti socialiste, cette association a été fondée en 2003 par Fadela Amara et Mohammed Abdi (condamné en 2006 pour escroquerie). Son nombre d’adhérents est inversement proportionnel aux subventions que Ni Pute Ni Soumise touche, soit à peine quelques centaines.

Lire la suite

Pâté de Campagne : La magie de l’entre-deux tours

Pâté de Campagne : La magie de l’entre-deux tours

Dis donc, ça commence à filer les jetons tout ça. Il paraît qu’Hollande est soutenu par 700 mosquées. Qu’un appel à voter pour lui est placardé partout chez les barbus. Que Tariq Ramadan dirige sa campagne en sous-marin ! Le 7 mai, s’il est élu, je n’ai qu’un conseil à vous donner, mesdames, ne sortez pas de chez vous; quant à vous, messieurs, planquez vos femmes. Ça va caillasser ferme ! La lapidation va faire une entrée fracassante dans le droit français. Sans parler du halal: obligatoire dans les cantines, les restaurants administratifs et même à la maison ! Interdiction de la choucroute partout sur le territoire, sécession de l’Alsace suivie de la Corse, du pays basque et de la Bretagne, retour à la féodalité, monde chamboulé, chaos… Et je ne parle pas du droit de vote accordé aux sans-papiers. Quoi, vous ne saviez pas ? Mais si, aux sans-papiers ! Et à tous les Chinois à mi-mandat ! Chinois de Chine, attention ! Remarquez, un milliard trois cent millions de cartes d’électeurs à fabriquer, ça donnera de l’emploi au secteur de l’imprimerie, je m’étonne que la droite libérale n’ait pas songé à cela.

Il y a pourtant un petit détail qui m’échappe. S’il s’agit de faire barrage à la réincarnation de Ben Laden et à la transformation de la France en émirat ruiné, moi je suis pour. Mais pourquoi la plupart des caciques de l’UMP annonce-t-elle qu’elle votera PS en cas de duel avec le Front national ? « Ça est quand même bizèrrre », comme disent les Belges. Deux solutions. La première : les Kosciusko-Morizet, Jouanno, Raffarin et compagnie sont eux aussi des taupes salafistes et des représentants de l’anti-France. Ou la seconde : on nous prend décidément pour des topinambours.

Ce que je préfère dans la démocratie, c’est l’entre-deux tours. Le reste du temps, je le confesse, je ne vibre que très peu. Depuis que j’ai arrêté la tétine, c’est la même chose. Gauche, droite, droite, gauche, à la fin c’est le peuple qui est sonné.

Mais l’entre-deux tours, c’est épique. La démocratie met bas les masques, elle exhibe enfin ses tripes. D’un côté, on case tous les copains, on fait passer des petits décrets vite fait bien fait, comme celui qui permet aux parlementaires de devenir avocats sans passer d’examen ; de l’autre, on se lance dans les grandes tractations, on négocie, on se place, on achète et on vend. Le changement, c’est maintenant ? Certainement, mais faudrait pas oublier de donner à manger aux fauves. Quand on voit comment les socialistes se répartissent déjà les parts du fromage avec des airs de pas y toucher, on sent que le changement va être joyeux pour les cinq prochaines années. Ayrault premier ministre ? Valls à l’Intérieur ? Moscovici aux Affaires étrangères ? Cachez votre joie, les gars, et pensez à « l’avenir de nos compatriotes ».

L’odeur du festin fait même accourir quelques hyènes de l’autre meute, c’est dire si ça promet d’être bon! Dès qu’ils ont compris que c’était plié pour leur patron, Martin Hirsch, Corinne Lepage et Fadela Amara (photo) se sont empressés d’annoncer qu’ils allaient voter Hollande.

J’espère ne jamais me retrouver dans une guerre aux côtés de Martin Hirsch, j’aurais trop peur de me prendre une balle dans le dos. Pour l’ancienne présidente de « Ni putes ni soumises », François Hollande est « un ami », « le plus intelligent à gauche », un « humaniste », un type qui a « beaucoup d’humour ». Comme c’est mignon. « Compte tenu de la crise et des difficultés que nous traversons, on a besoin justement à la tête de notre pays d’un homme capable de cette humanité, non seulement de l’incarner, mais aussi de la transmettre et de transmettre cette dynamique au service de notre pays ». Traduction en bon français : j’ai pris goût aux voitures officielles avec chauffeur.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas la reconnaissance du ventre, Fadela Amara. Le 14 février 1984, un bijoutier du Puy-de-Dôme est braqué et assassiné. Le cambrioleur qui a tiré n’est autre que Hassein Amara, son frère âgé de 23 ans. Qu’un ministre ait un frère gangster, ça y est, on est habitué. Le 11 octobre 1995, il est condamné à 16 ans de prison, mais sa carte de séjour arrive à expiration pendant son incarcération. Sa sœur se démène pour lui obtenir un nouveau titre de séjour, mais elle rame sévèrement. La suite, c’est un livre écrit en 2009 par Cécile Amar, journaliste au « Journal du dimanche » (Fadela Amara: le destin d’une femme, Hachette littérature) qui nous l’apprend. L’affaire se règle miraculeuse ment au moment où Sarkozy arrive au ministère de l’Intérieur ! Hasard  ? Coïncidence ? Un article publié le 13 mai 2009 sur le site purepeople.com révèle que quand on lui reprochait d’être ministre de Sarkozy, Amara répondait invariablement: « Tu ne sais pas ce qu’il a fait pour mon frère… » A quoi ça tient, la politique. Pourquoi cette trahison alors ? Pour être toujours du bon côté du manche ? Pour être copain avec le prochain ministre de l’Intérieur ? Peut-être qu’elle a plusieurs frères après tout. Vive la République.

Julien Jauffret

[box class= »info »] Article de l’hebdomadaire “Minute” du 2 mai 2012 reproduit avec son aimable autorisation. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Pâté de Campagne : La magie de l’entre-deux tours