Tag Archives: expulsion

Royaume-Uni : les musulmanes non-anglophones risquent l’expulsion

20/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Les musulmanes qui ne maîtrisent pas suffisamment l’anglais pourraient être expulsées du Royaume-Uni menace David Cameron. Selone le Premier ministre britannique près d’un quart des musulmanes du pays parle peu ou pas anglais.
Il dénonce une ségrégation sexuelle dont les musulmanes seraient victimes. Pas faux, selon les associations de soutien aux femmes musulmanes, qui déplore que ces femmes empêchées par leurs familles d’apprendre l’anglais soient de plus sanctionnées pour le même motif. Il faudrait en effet mieux sanctionner maris et les pères en cas de non apprentissage de l’anglais par leurs épouses ou filles.

Publié le
referendum suisse renvoi delinquants etrengers

Référendum suisse sur l’expulsion des délinquants étrangers

13/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Déjà en 2010, le peuple suisse avait voté oui à 52,9 % pour autoriser l’expulsion des délinquants étrangers du pays, coupables d’« infractions graves ». Ce référendum avait été porté par le parti conservateur UDC, l’Union Démocratique du Centre. Toutefois, et malgré le résultat des votes, le parlement suisse ne semble pas avoir pris les mesures concrètes pour rendre réalisables légalement ces expulsions. Les points de désaccord concerneraient apparemment les cas où l’étranger en question serait expulsé ou non. Décidé à rappeler aux élus leurs devoirs vis-à-vis de l’une des constitutions les plus démocratiques du monde, l’UDC va renouveler l’expérience en organisant, le 28 février, un nouveau référendum sur ce thème, intitulé cette fois « Pour le renvoi effectif des étrangers criminels ».


calais_migrants

Quatre clandestins sur cinq ne sont pas expulsés du territoire français

04/10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les chiffres révélés mercredi par le sénateur du Rhône, François Noël Buffet, sont accablants : seule une mesure d’éloignement sur cinq est effectivement appliquée. En 2012, 29 % des clandestins ont été expulsés ; en 2013, 23 % ; et en 2014, 22 %. On s’attend à pire pour 2015, le gouvernement souhaitant officiellement faciliter la régularisation des clandestins qui affluent sur notre sol.

ann eve

Belgique : une jeune mère et sa fille de trois ans expulsées pour laisser place à des clandestins

09/09/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Le grand remplacement jusque dans votre logement, c’est un peu la conclusion de cette triste affaire : une jeune mère belge et sa fillette de trois ans, en situation de précarité, ont été expulsées de leur logement social pour faire place à des clandestins.

« Ils ont traversé une partie de l’Afrique ou du Moyen-Orient pour venir en Belgique, alors la moindre des choses, c’est de se pousser et de leur faire de la place. » C’est ce qu’a dû se dire le responsable de l’OCMW, un organisme social belge, qui dispose notamment de foyers d’accueil, quand il a expulsé An Neve (32 ans) et sa fille de trois ans, du logement qui leur avait attribué pour trois mois.

Logiquement, vous pouvez occuper un tel logement pendant trois mois. Déménager, expliquer à Robine que c’est temporaire… Et puis, je reçois un appel cinq semaines plus tard. Vous devez laisser votre logement pour lundi après-midi, car trois demandeurs d’asile arrivent. Bruxelles a pris cette décision

Écrit Ann Ève sur son compte Facebook, estimant que « c’est le monde à l’envers ». Les autorités l’ont recasé dans un « petit studio sale ».

La morale de l’histoire ? Moi comme Belge et mon enfant, nous pouvons être logées dans les pires conditions possibles. […] Sur tous les plans, je suis la plus désavantagée.

Le responsable de l’organisme social affirme qu’une solution pérenne sera trouvée à la jeune maman d’ici octobre. Aurait-ce été le cas si ses protestations n’avaient trouvé un écho important sur la toile ?

L'expulsion d'un clandestin guinéen annulée... à cause d'Ebola

L’expulsion d’un clandestin guinéen annulée… à cause d’Ebola

19/09/2014 – NANCY (via 20 Minutes)
Décidément la justice française marche sur la tête. Ainsi, à Nancy, l’expulsion d’un Clandestin guinéen a été annulée… à cause de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Guinée ! S’il ne s’agit pas de fort heureusement de résoudre la problème de l’immigration clandestine en soumettant les clandestins à un risque sanitaire, on peut cependant s’interroger sur une telle décision de justice.

D’autant que le quotidien 20 Minutes qu rapporte cette décision de justice (lire ci-dessous) nous indique que le clandestin est nullement régularisé. Décision aussi ubuesque que celle du gouvernement visant à empêcher certains « Français » de rejoindre l’Etat islamique, par le biais d’une sortie de territoire. Alors que dans les deux cas (clandestins et djhadistes) il faudrait tout simplement empêcher le retour en France…

L’expulsion d’un jeune Guinéen clandestin a été annulée par le tribunal administratif de Nancy en raison de l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest et notamment dans son pays d’origine. «Le tribunal a retenu principalement le risque d’épidémie lié à Ebola» pour annuler l’arrêt préfectoral d’expulsion, a déclaré l’avocate du sans-papier, Me Anne-Laure Taesch.

(…)

Son avocate avait plutôt fait valoir son statut de mineur pour tenter d’éviter son expulsion, le jeune homme affirmant n’avoir que 16 ans. Cependant un examen osseux a fixé son âge à 19 ans. «Mineur ou adulte, on ne pouvait pas le renvoyer dans son pays en raison de l’épidémie», dit-elle aujourd’hui, espérant que ce jugement fera jurisprudence pour d’autres dossiers similaires.

Pour lire l’article dans son intégralité

Photo Une : image du virus Ebola par un microscope électronique. Crédit : CDC/ Cynthia Goldsmith via Wikipédia (cc).

Expulser les vacanciers ! Mais où va-t-on ?

Expulser les vacanciers ! Mais où va-t-on ?

25/05/2014 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
– Vous connaissez cette histoire de « Français » partis en grandes vacances en Syrie ?

– Je suis tout ouïe

– Ces vacanciers s’appellent des « djihadistes ». Et quand ils partent en vacances, ils disent qu’ils vont mener le « Djihad ». Sept suspects ont été arrêtés et écroués mardi dernier à Strasbourg, car soupçonnés de s’être rendu en Syrie pour le « Djihad ». Ils ont entre 23 et 25 ans et n’étaient pas jusqu’à présent « défavorablement connus des services de police ». Mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », ces sympathiques jeunes hommes ont déclaré s’être rendus en Syrie, de décembre 2013 à mars 2014, en vacances ou pour faire de l’humanitaire.

– Ah ! Vous voyez ! Ils étaient bien en vacances !

– A ce jour, 285 ressortissants français sont encore sur le territoire syrien et une centaine de « djihadistes » sont revenus, parmi lesquels figurent les sept « vacanciers » de Strasbourg. Une pétition a été lancée pour réclamer la déchéance automatique de la nationalité française et l’expulsion de ces anciens « djihadistes » revenus de Syrie.

– Ecoutez, si on se met à expulser les vacanciers, maintenant, non mais où va-t-on ?!

Crédit photo : Deutsches Bundesarchiv, via Wikipédia, (cc).

Angleterre : un immigré clandestin assassin se déclare gay et devient inexpulsable

Angleterre : un immigré clandestin assassin se déclare gay et devient inexpulsable

17/04/2014 – LONDRES (NOVOpress) – « JR » (le tribunal a interdit de publier ni son nom ni sa photographie, pour préserver ses « droits ») est Jamaïcain. Il est arrivé en Grande-Bretagne en décembre 2000, quand il avait 15 ans, grâce à un visa temporaire « pour rendre visite à sa mère ». Une fois sur place, il a déposé une demande pour prolonger son séjour mais a essuyé un refus, ce qui ne l’a pas empêché, bien sûr, de rester sur place et d’être scolarisé – avec un QI de 63, ce qui le range dans les 2% les moins intelligents de la population.

Un an plus tard, « JR » a assassiné à coups de couteau un de ses camarades de classe (Abdul, réfugié somalien), qui lui devait 10 livres pour du cannabis. Il a été condamné à la « prison à vie » en septembre 2002 avec une peine minimale de… 8 ans et 2 mois. Le juge avait ordonné son expulsion à l’issue de sa peine. En appel, la peine minimale a été encore réduite à 6 ans et 2 mois, sans expulsion.

Depuis 2009, le ministère de l’Intérieur britannique tente vainement d’expulser « JR », qui multiplie les procédures. En avril 2012, après un premier recours infructueux, il a fait appel, en déclarant, pour la première fois, qu’il était homosexuel.

Lire la suite

Immigration : l’Australie expulsera tous ses clandestins

Immigration : l’Australie expulsera tous ses clandestins

20/07/2013 – 09h00
CANBERRA (NOVOpress) –
L’Australie ne compte pas baisser les bras face à l’immigration de masse. Ce pays-continent a annoncé vendredi la fermeture de ses frontières aux migrants clandestins. Si ces derniers atteignent l’Australie, ils seront désormais expulsés vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée, une île de 7 millions d’habitants au nord de l’Australie. « A l’avenir, nos gouvernements ont l’intention de s’assurer que le message soit délivré clairement aux réseaux de passeurs à travers le monde et aux criminels qui les soutiennent en Australie : les espoirs qu’ils vendent à leurs clients sont de faux espoirs », a déclaré Kevin Rudd, le Premier ministre australien.

Lire la suite

Israël continue d'expulser des Soudanais

Israël continue d’expulser des Soudanais

01/03/2013 – 08h00
TEL-AVIV (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Israël à renvoyé au moins mille migrants soudanais vers leur pays d’origine, et ce à l’insu du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Israël est signataire de la convention sur le statut des réfugiés qui stipule qu’un Etat signataire ne peut expulser un réfugier vers un territoire où sa vie ou sa liberté serait en danger.

Or, le Soudan est un Etat ennemi d’Israël qui interdit à ses ressortissants de séjourner dans l’Etat juif. Les migrants soudanais risquent donc de lourdes sanctions s’ils retournent au Soudan. D’après Israël, ces migrants sont volontaires pour regagner leur pays, ce que réfute le Haut commissariat. En effet, la loi de l’Etat d’Israël permet de placer sans procès les demandeurs d’asile en prison, où une décision « ne peut pas être librement prise » selon le Haut commissariat.

Crédit photo : Domaine public.

L’Etat socialiste se mobilise en faveur de camerounais illégaux

L’Etat socialiste se mobilise en faveur de camerounais illégaux

05/10/2012 – 10h00
CONFLANS-SAINTE-HONORINE (NOVOpress) –
  Un couple de camerounais dans l’illégalité, parents d’un étudiant en médecine, ont obtenu de la préfecture des Yvelines des titres de séjour, grâce à un important battage médiatique orchestré par le réseau RESF (Réseau Education Sans Frontières) et l’intervention de l’Etat socialiste. Résidant à Conflans-Sainte-Honorine, le père de l’étudiant avait reçu en novembre 2011 une « obligation de quitter le territoire français » après que sa carte de séjour n’ait pas été renouvelée. La mère avait fait une demande de titre de séjour de vie privée et familiale « liée à la situation du père », auquel elle est pacsée. Sa demande de titre de séjour était donc conditionnée à la régularisation de celui-ci.

Lire la suite

Aides aux Roms : La préfecture de Loire-Atlantique fait du zèle

Aides aux Roms : La préfecture de Loire-Atlantique fait du zèle

27/09/2012 – 17h50
NANTES (NOVOpress Breizh) – La ville du Premier ministre se devait sans doute de montrer l’exemple. Les Roms qui occupent illégalement différents terrains de l’agglomération nantaise vont pouvoir en effet demeurer – provisoirement ? – sur place. C’est ce que vient de décider la préfecture de Loire-Atlantique, la première semble-t-il à tenter d’appliquer la circulaire interministérielle du 26 août 2012.

Lire la suite