Tag Archives: excréments

Mondialisation : du caca dans les « croquants au chocolat » Ikea ?

Mondialisation : du caca dans les « croquants au chocolat » Ikea ?

06/03/2013 – 10h00
SHANGHAI (NOVOpress) –
Les douanes chinoises ont détecté des traces d’excréments dans des desserts chocolatés commercialisés par Ikea. Suite à cette révélation, la multinationale suédoise a annoncé mardi que ses « croquants au chocolat » (ci-dessus), fabriqués par un fournisseur suédois, Almondy, allaient disparaître de ses cafétérias car ils pourraient contenir de la matière fécale. Le retrait de la vente impacterait 23 pays.

C’est en janvier dernier que les autorités sanitaires chinoises ont intercepté à Shanghai 1.800 tartes chocolatées, fourrées aux amandes, à la crème au beurre, de caramel et fourmillant de « bactéries coliformes », selon le quotidien local Shanghai Daily. Le porte-parole d’Ikea, Ylva Magnusson, a estimé que le niveau de concentration de ces bactéries ne posait pas de danger grave pour la santé publique. Fin février et début mars, Ikea avait déjà retiré de la vente dans 25 pays des boulettes de viande, après la découverte de viande de cheval non mentionnée sur l’emballage. Avec la mondialisation, la production de masse peut donc rimer avec production de merde…

Crédit photo : DR.

Le carburant du futur : les excréments d'éléphant

Le carburant du futur : les excréments d’éléphant

31/08/2011 13h30
AMSTERDAM (NOVOpress) – Selon le quotidien britannique The Independent, des scientifiques néerlandais auraient mis au point un nouveau biocarburant à base d’excréments d’éléphant. Après avoir longtemps observé  l’intestin des éléphants, dont les enzymes sont capables de digérer le glucose mais également les sucres qui restent normalement capturés dans la cellulose des plantes, les scientifiques ont mis au point ce carburant. En mélangeant ces enzymes à du compost végétal, ils ont réussi à convertir 90 % de la biomasse en éthanol, soit le double de ce qui est possible avec les méthodes actuelles.

L’entreprise néerlandaise DSM devrait développer cette nouvelle technique dans ses usines européennes et aux Etats-Unis. Alors que les biocarburants de première génération atteignent leurs limites (compétition avec l’alimentation humaine et hausse des matières premières ), le biocarburant à base de bouse d’éléphant pourrait permettre une avancée dans le domaine des carburants. La protection des éléphants dans le monde reste cependant la condition indispensable du bon fonctionnement de cette industrie.