Tag Archives: esclavagisme

refugiees_yazidies

État islamique : des esclaves vendues pour le prix d’un paquet de cigarettes

10/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Dans les territoires contrôlés par l’État islamique, le commerce d’esclaves féminins va bon train. De plus, disposer d’un vivier « d’épouses » fait partie de la stratégie de recrutement de l’EI.

À chaque conquête, l’un des premiers gestes de l’État islamique – avant les massacres d’opposants ou de non-musulmans — est de s’emparer des femmes. Déshabillées et lavées de force, elles défilent devant les islamistes qui estiment ainsi le prix de chacune d’elles. Elles sont ensuite vendues au marché aux esclaves, parfois pour le prix d’un paquet de cigarettes,

Photo de propagande montrant des combattants de l'EI, province irakienne de l'Anbar.

Photo de propagande montrant des combattants de l’EI, province irakienne de l’Anbar.

ou attribuées à des combattants dans le cadre de partage de butin de guerre. Elles peuvent être aussi offertes en cadeau, le tout étant régi par des règles strictes édictées dans une fatwa ad hoc par l’État islamique.

C’est une guerre où l’on se bat sur le corps des femmes

Résume Zainab Bangura, représentante spéciale des Nations Unies chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit. Le rapport qu’elle a remis à l’ONU, lundi 8 juin décrit une situation tragique : esclavagisme, donc, mais aussi viol et torture.

Lire la suite

[vidéo] « H&M = Esclavagistes » : un nouveau magasin pris pour cible à Lille

08/02/2014 – LILLE (NOVOpress) – Après Paris, Saint-Laurent du Var et Lyon, c’est au tour du magasin H&M de Lille d’avoir été la cible du collectif « H&M esclavagistes« , initiative des identitaires, qui entend dénoncer les pratiques pour le moins scandaleuses de la multinationale. H&M est en effet pointé du doigt pour sa politique de délocalisations : après avoir déplacé ses unités de production de l’Europe vers la Chine, c’est désormais en Éthiopie, où l’esclavage se pratique toujours au 21ème siècle, qu’H&M fabrique ses vêtements…
Sur le même thème les identitaires allemands ont manifesté fin janvier dans et devant le H&M de Berlin.

Selon les responsables de cette opération, le salaire des ouvriers chinois est encore trop cher, celui d’ouvriers européens n’en parlons pas, c’est donc à des esclaves d’Éthiopie que revient la charge de fabriquer les vêtements qui seront portés demain par les chômeurs d’Europe. « H&M esclavagistes » appelle à engager un véritable processus de démondialisation s’appuyant à la fois sur la relocalisation des activités humaines et le protectionnisme économique. Une pétition est en ligne pour soutenir cette initiative.

Publié le