Tag Archives: Entente républicaine

Jacques Peyrat annonce le lancement d'une plateforme pour les élections municipales de Nice (et sa probable candidature à sa tête !)

Jacques Peyrat annonce le lancement d’une plateforme pour les élections municipales de Nice (et sa probable candidature à sa tête !)

Assemblée générale de l’Entente républicaine : Philippe Vardon en compagnie d’André Truqui, Jacques Peyrat et Jean-Claude Mari. Crédit photo  : DR

25/01/2013 -06h00
NICE (NOVOpress) – Décidément, ça remue sacrément dans la Baie des Anges en ce moment ! En tout cas pour ce qui est du champ politique se situant à la droite de Christian Estrosi (UMP), le maire de Nice qui d’ailleurs lui-même n’est plus franchement à droite. De recompositions en claquages de porte, en passant par des annonces tantôt attendues tantôt surprenantes, cela peut paraître difficile à suivre…

Lire la suite

Philippe Vardon et l'Entente Républicaine s'insurgent contre la trahison d'André Chauvet

Philippe Vardon et l’Entente Républicaine s’insurgent contre la trahison d’André Chauvet

11/07/2011 – 15h10
NICE (NOVOpress) – Comme NOVOpress vous l’annonçait en exclusivité dès ce matin, l’élu de Nice André Chauvet, l’un des deux représentants de l’Entente Républicaine (le parti local de Jacques Peyrat, l’ancien maire de Nice), a entériné ce matin son rapprochement avec la majorité UMP de Christian Estrosi. Il a en effet été nommé pour une délégation en tant que représentant du conseil municipal auprès de l’Opéra de Nice. Maigre récompense pour une trahison dans les règles… Si André Chauvet n’a pas encore officialisé son ralliement total à la majorité, et donc la fin du groupe Entente Républicaine (ne restant plus qu’un seul élu sur les onze entrés en 2008 ! ), on s’attend à ce que cela se fasse lors du prochain conseil.
Ce matin, une dizaine de représentants et militants de l’Entente Républicaine, accompagnés du dirigeant identitaire niçois Philippe Vardon, assistaient au conseil municipal et ont symboliquement quitté la salle lors de l’annonce des nouvelles fonctions d’André Chauvet. Lui tournant le dos tout comme lui le tourne aux milliers d’électeurs qui avaient voté pour la liste Peyrat en choisissant une alternative – de droite – au sarko-estrosisme.
Notons que Jean-Claude Mari, dernier élu peyratiste du conseil municipal et beau-frère de l’ancien maire, a voté contre cette nomination, alors même qu’il siégeait encore à côté d’André Chauvet. Christian Estrosi s’est offert la peau d’un opposant à peu de frais, André Chauvet lui ayant à plusieurs reprises causé des soucis par ses actions en justice contre les décisions de la ville de Nice.