Tag Archives: enracinement

viking

Les babtous s’excusent de demander pardon

Source : Boulevard Voltaire
La « stratégie minoritaire » utilisée comme un talisman, un passe-droit, permet d’insulter une civilisation.

La tendance actuelle sur le Net, notamment via les #whitepeoplebelike ou les #babtousfragiles, est de se moquer des Blancs, de leurs goûts, leurs habitudes, leurs façons d’être et de penser. Ce qui correspondrait à du racisme pour une catégorie ne s’applique pas à une autre… Tacler un Blanc pour sa couleur, ce n’est pas du racisme, c’est de la contestation de privilèges !

Le professeur Nelly Quemener, maître de conférences à Sciences Po Paris, nous l’explique : « S’il y a une forme de stéréotypisation des Blancs, est-ce du racisme pour autant ? Nous ne sommes pas sur une même forme d’exclusion. Les Blancs ne sont pas exclus de la société […] Il s’agit davantage, selon moi, d’une stratégie minoritaire de mise en abîme des positions de pouvoir. »
Lire la suite

salon_agriculture

Le malaise agricole

01/03/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Comme chaque année, le salon agricole de Paris attire les curieux, les citadins sevrés de campagne et les politicards obligés de s’y rendre pour s’y faire voir. Comme pour un grand bal mondain, très bien orchestré, la bonne humeur et l’hypocrisie vont de pair sauf lorsque les gens sont à bout…

Notre agriculture va mal. Le dire n’est plus un scoop, mais le répéter permet de mettre nos politiques de l’UMPS devant leurs responsabilités. Nos agriculteurs se sentent trahis et abandonnés par ceux qui leur ont promis plus de débouchés, plus de pouvoir d’achat avec une Union européenne devenue avec le temps une simple machine technocratique au service exclusif des marchés. Le ras-le-bol des gens de la terre est à son comble et leurs inquiétudes ne sont pas près de trouver une véritable solution.
Lire la suite

cni_passeport_carte_electorale

Nous avons déjà tous été déchus de la nationalité française

Source : Boulevard Voltaire
Depuis qu’elle a été rationnellement élaborée par les Grecs il y a 2.500 ans, la citoyenneté est indissociable d’un certain nombre de privilèges économiques et politiques.

Depuis des semaines, l’oligarchie se divise pour savoir si elle doit concéder au peuple une victoire symbolique, à savoir la déchéance de la nationalité française pour des gens qui ne se sont jamais sentis français ou qui ont cessé de se sentir français ; pour des gens qui en d’autres temps – de 1791 à 1981 – ou en d’autres lieux – l’Arabie saoudite, notamment – auraient été décapités sans autre forme de procès ; pour des meurtriers de masse qui ne devraient jamais pouvoir sortir de prison.
Mais au-delà de son aspect surréaliste, ce débat « picrocholin » nous rappelle que, quoi qu’il en soit, nous avons déjà tous été dépossédés de la nationalité et de la citoyenneté françaises, ou que nous sommes sur le point d’être tous déchus de cette nationalité.
Lire la suite

journal125_gd

Terrorisme musulman « Made in France », analyses d’un vrai journal indépendant

10/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
La décroissance est un mensuel écologique apolitique, méprisé et même exécré par les écologistes opportunistes ultralibéraux et libertaires traîne-savates du PS, car remettant en cause le concept même de notre modèle de société basé sur une croissance infinie.
NovoPress, beaucoup plus ouvert que la presse officielle, tenait à vous faire partager certains points de vue originaux de leur dernier numéro de février sur les causes du terrorisme musulman « made in France ».

Un premier article de Patrice Marcolini, « Radicalisons-nous », explique que l’islam dit radical n’est qu’un islam en parfaite phase avec notre société libertaire.
L’auteur refuse tout d’abord d’appliquer le terme « radical » qui sert à désigner – et isoler — dans la classe politico-médiatique l’islam auquel se réfèrent les tueurs musulmans français. Radical vient de racine, et pour lui ces assassins n’ont aucune interprétation « originelle » de l’islam, mais juste une mise en pratique extrême de leur croyance dans une société qui favorise ces comportements.
En effet, dans un monde où la transgression permanente sous couvert culturel (pornographie, blasphème, violence…), scientifique (GPA, transhumanisme, euthanasie), économique (publicité, sport, mondialisme) est une norme applaudie par les médias et les politiques, pourquoi ne pas aller dans une logique extrémiste proposée par le coran ?
L’auteur de l’article cite ainsi le philosophe Castoriadis pour qui l’illimitation est devenue la signification imaginaire centrale de notre vie.
Lire la suite

carrefour_de_l_horloge

Colloque « Patrie et Liberté : Penser autrement pour redresser la France »

13/01/2016 – CULTURE (NOVOpress)

Samedi se tiendront les premières rencontres du Carrefour de l’Horloge, anciennement Club de l’Horloge. Les débats s’articuleront autour du thème : Patrie et Liberté : Penser autrement pour redresser la France.
Au programme :
Charles Beigbeder : « Liberté d’entreprise et enracinement »
François Billot de Lochner : « La liberté d’expression »
Ivan Blot : « La démocratie directe »
Éric Branca : « La comédie du pouvoir autour de la question de la souveraineté »
Christian Harbulot : « La France est-elle encore une puissance ? »
Henry de Lesquen : « Rassembler la droite »
Jean-Yves Le Gallou : « Comment rétablir le pluralisme des médias ? »
Julien Rochedy : « L’État contre le peuple »
Christian Vanneste : « Comment défendre l’identité nationale ? »

Rendez-vous à la maison de la chimie de 9 h 30 à 19 h 28 rue Saint-Dominique (7e).
Les débats comme l’entrée seront libres !


[Tribune libre] Choisir et suivre une autre voie - par Pierre Saint-Servant

[Tribune libre] Choisir et suivre une autre voie – par Pierre Saint-Servant

20/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Disons-le tout net, l’air est devenu irrespirable au sein de nos tribus gauloises. A la crise ukrainienne s’est ajouté le réveil du vieux conflit israélo-palestinien, en attendant le prochain accrochage lointain qui soulèvera à nouveau les plus violentes passions.

L’arrogance agressive des cyber-guerriers

Il y aurait beaucoup à dire sur le faible niveau des débats aussi bien par leur fond que par la forme qu’ils adoptent. Tant et tant de belligérants virtuels prennent le ton impérieux des grands stratèges ou des universitaires les plus pointus sans avoir une once de connaissance concrète à mettre dans la balance. Leur arrogance souvent agressive ne peut pourtant couvrir la légèreté crasse de leurs positions. D’autres abattent à distance un ennemi qu’ils savent bien ne jamais avoir à affronter, leurs insultes ne portent à aucune conséquence, enfermés qu’ils sont dans leur confortable et anonyme prison virtuelle.

Tout le monde a un avis sur tout

N’est-ce pas la plus terrible maladie démocratique que de vouloir donner son avis sur tout ? Ne peut-on pas revenir à un peu plus de simplicité et de sérieux ? Une ou deux voix « autorisées » (par l’ampleur de leurs connaissances, leur expérience de terrain ou la clarté de leurs démonstrations) ne sont-elles pas suffisantes pour que le commun voie clair ? Qu’il nous soit permis de demander aux bavards de se taire. Tel bourgeois du XVIème arrondissement, piqué de survivalisme qui prétend apprendre au premier venu les bases de l’autonomie alors qu’il n’a jamais daigné salir ses mocassins dans la terre limoneuse de la France des racines. Tel cyberwarrior porno-dépendant qui trouve des combats par procuration et une virilité de substitution dans des luttes qui n’ont strictement aucun lien avec sa vie quotidienne.

Lire la suite

Dans le Vaucluse, le modèle Bompard a convaincu de nouvelles communes

Dans le Vaucluse, le modèle Bompard a convaincu de nouvelles communes

03/04/2014 – ORANGE (NOVOPress via le Bulletin de réinformation)
La Ligue du Sud, parti animé par Jacques Bompard, étend son influence locale. Elu maire d’Orange pour la première fois en 1995, Jacques Bompard est régulièrement largement réélu dès le premier tour. Son épouse Marie‑Claude Bompard, elle aussi a été confortablement réélue, à la tête de la commune de Bollène, en duel face à la gauche.

Une troisième ville a suivi le mouvement : Philippe de Beauregard, un proche collaborateur de Jacques Bompard a été élu en triangulaire à la tête de la commune de Camaret-sur-Aigues. Enfin, une autre ville du Vaucluse a donné ses suffrages au Front national : il s’agit du Pontet, également remporté en triangulaire.

La Ligue du Sud prospère sur le terrain de la gestion financière rigoureuse et de l’attractivité économique locale. Eprouvé à Orange, ce modèle a su convaincre de nouvelles municipalités et fait tache d’huile. Ce succès est aussi facilité par la bonne entente entre Jacques Bompard et les responsables locaux du Front national.

Vendredi 10 janvier, conférence de Pierre-Louis Mériguet : "L'engagement par l'enracinement"

Vendredi 24 janvier, conférence de Pierre-Louis Mériguet : « L’engagement par l’enracinement »

20/01/2014 – 08h30
PARIS (NOVOpress) – Vendredi 24 janvier, Dextra recevra Pierre-Louis Mériguet, responsable de Vox Populi, qui parlera de L’engagement par l’enracinement (conférence prévue initialement le 10 janvier, mais qui a dû être décalée au 24 janvier, note de Novopress). Rendez-vous à partir de 19h30 au bar El Siete, 283 rue Saint-Jacques, Paris (5ème). RER : Port-Royal.

Vu sur Facebook

« L’engagement par l’enracinement », conférence de Pierre-Louis Mériguet, Paris le 10 janvier

Publié le
Mémoire et enracinement : la fête des Bœufs gras en Sud-Gironde

Mémoire et enracinement : la fête des Bœufs gras en Sud-Gironde

06/02/2013 – 12h00
BAZAS (NOVOPress) – Dimanche 3 février, Captieux ouvrait le bal des défilés des Bœufs gras dans les quelques bourgades du Sud-Gironde perpétuant cette lointaine tradition. Elle puise ses origines à une époque où Bazas est une des premières cités d’Aquitaine et la capitale prospère des Petites Landes. Le 7 février, la ville fêtera les 730 ans de la tradition des bœufs gras.

Lire la suite

[Tribune libre] Dalaal Diam : première Pépinière de Ré-enracinement en Afrique – Par Arnaud Calion

Situé sous le soleil du Sénégal, Dalaal Diam n’est pas un village africain comme les autres : il s’agit de la première pépinière de ré-enracinement créée en Afrique. Fondé sur un domaine de 8 hectares pour sa première phase de développement, le village a pour ambition de rapatrier la « diaspora Africaine », c’est-à-dire les « Afro-descendants » vivant hors d’Afrique et souhaitant se ré-enraciner sur le continent noir, conformément au vieux rêve de « Retour en Afrique ». Parmi les premiers habitants de Dalaal Diam, des Afro-descendants de France, de Martinique, de Guyane et de Belgique ont franchit le pas.

Ce projet collectif de retour volontaire et définitif en terre Africaine a été lancé par Afrikan Mosaïque, une société anonyme (S.A.) de droit sénégalais. Il est intéressant de noter que l’entreprise a pris comme porte-parole Kemi Seba, bien connu pour son activité sulfureuse quand il était en France, et qui est retourné en Afrique (au Sénégal) depuis février 2011 conformément à ses idées. L’objectif principal d’Afrikan Mosaïque est de proposer un choix de société alternatif au Mondialisme nomade en construisant des pépinières de Ré-enracinement pour les Afro-descendants.

Continue reading

Publié le
Rediffusions estivales de Méridien Zéro

Rediffusions estivales de Méridien Zéro

05/08/2012 — 18h00
PARIS (NOVOpress) — Pour ce mois d’août, Méridien Zéro a décidé de rediffuser quatre émissions. Dès ce dimanche à 23 heures, vous retrouverez l’émission consacrée à Georges Orwell. Le dimanche 12 , l’émissions intitulée « L’Europe en questions » ; le dimanche 19 août, celle consacrée à « Je suis partout ; enfin le dimanche 26 août, celle qui a eu pour thème « Enracinés ! ». Ces trois émissions auront pour heure de diffusion 23 heures.

Méridien Zéro sera de retour le 2 septembre.

Rediffusiosn estivales Méridien Zéro

Sortie du nouveau numéro de « Livr-arbitres » consacré à Henri Vincenot

Sortie du nouveau numéro de « Livr-arbitres » consacré à Henri Vincenot

25/06/12 – 16h45
PARIS (NOVOpress)
– La revue de littérature non-conforme « Livr’arbitres » vient de publier son nouveau numéro largement consacré à l’écrivain bourguignon Henri Vincenot, chantre de l’enracinement et de la polyphonie des traditions.

Sortie du nouveau numéro de « Livr-arbitres » consacré à Henri VincenotFrançois Bousquet, Francis Bergeron, Sébastien Wagner et bien d’autres rendent ainsi hommage à l’inoubliable auteur de la « Billebaude » et du « Pape des escargots ».

On trouvera également dans ce numéro, comme toujours, de nombreuses recensions de livres, nouveautés ou rééditions, ainsi que des portraits d’écrivains et des nouvelles inédites.

Nous reproduisons ci dessous l’éditorial de ce riche nouveau numéro:

« Heureux les pays où il suffit aux ‘desperados’ d’un café-saloon pour jouer leur dernière chance. » Cette phrase de Roger Vailland me vient en écho d’une autre de Curzio Malaparte extraite de son Voyage en Ethiopie, récemment réédité chez Arléa : « Debout au milieu de la route, un jeune homme en uniforme fasciste — il s’agit peut-être du secrétaire du Faisceau — discute à voix basse avec un prêtre copte qui tient un parasol orné de bandes rouges et bleues. Assis à califourchon sur une chaise devant la porte de sa boutique (il y a écrit Saloon sur l’enseigne), le barbier napolitain, une flûte à la bouche, peine à monter et à descendre les degrés de la gamme de sol mineur. »

On connait les suites de l’aventure éthiopienne, comme bien d’autres, comme trop souvent, car pour son malheur l’homme oublie de tenir compte qu’il porte le mal en lui, même dans la vie « à l’état de nature ». Cet état de fait est d’ailleurs très bien illustré par un autre écrivain transalpin, Eugenio Corti, qui, après le magistral Cheval rouge, nous revient avec L’île paradis toujours à L’Age d’Homme, une allégorie abordant les conséquences de la célèbre mutinerie du Bounty : l’enfer est pavé de bonnes intentions !

Malaparte l’aura bien compris, lui qui passera sa vie de Charybde en Scylla, deux dangers du détroit de Messine que l’auteur de La Peau traversera lors de son voyage d’exil décrété par Mussolini : « Et voici, le gouffre de Charybde, là en face le rocher de Scylla qu’effleure déjà la lumière rosée déboulant des montagnes. Et la mer libre là-bas, une mer bleue striée de jaune, coupée de mille ruisseaux et rivières d’écume à la dérive, que la tempête en fuite a abandonnés derrière elle. » (L’excursion, Édition Nous)

Reste une question, primordiale : saurons-nous répondre à la musique entêtante du saloon ? Si oui, qui nous en libèrera ?!
Faites vos jeux la Roue de la Fortune tourne… »

« Livr’arbitres »
36 bis, rue balard
75015 Paris

www.livr-arbitres.com

"Enracinés !" – Sur Méridien Zéro ce 27 mai à 23h

« Enracinés ! » – Sur Méridien Zéro ce 27 mai à 23h

Ce dimanche 27 mai à 23h le thème de l’émission de la webradio Méridien Zéro sera ‘Enracinés ! »

Méridien Zéro vous emmènera transhumer sur les chemins de l’enracinement. Au programme, découverte du réseau MAS, des AMAPS, de la Maison Sociale et entretien avec un camarade revenu à la terre.

[box class= »info »] A écouter sur les sites :

http://meridienzero.hautetfort.com/
– ou http://www.radiobandieranera.org/
– ou http://europaradio.hautetfort.com/ [/box]

"Enracinés !" – Sur Méridien Zéro ce 27 mai à 23h

Par ailleurs à l’occasion de la 100ème émission, l’équipe de Méridien Zéro organise un apéro vendredi 1er juin à partir de 20 heures, au bar le 15 vins, 1 rue Dante dans le 5ème arrondissement de Paris (métro ligne 10 Cluny Sorbonne ou Mauber Mutualité).

Animateurs, techniciens et auditeurs pourront ainsi se rencontrer, échanger et débattre autour d’un bon verre de vin.

L’enracinement des Bretons mesuré par l’Insee

L’enracinement des Bretons mesuré par l’Insee

22/01/2012 – 12h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – Beaucoup des Bretons qui quittent la Bretagne administrative pour étudier ou travailler y reviennent par la suite. Et une forte proportion des « émigrés », un sur cinq peut-être, s’installent en fait en Loire-Atlantique. Inversement, beaucoup des non-Bretons qui viennent s’installer en Bretagne sont enfants ou conjoints de Bretons.

L’Insee Bretagne vient de publier un intéressant numéro de son bulletin Octant Analyse intitulé « Naître en Bretagne, être en Bretagne : un lien renforcé par les retours à la région natale ». « Au premier janvier 2009, indique-t-il, la Bretagne compte 3.175.000 habitants. Par ailleurs, on dénombre en France métropolitaine un peu plus de 3.000.000 de personnes nées en Bretagne dont 680.000 (23 %) habitent une autre région. C’est un peu moins qu’en moyenne nationale (27 %). Les Bretons ont donc une propension plus forte que la moyenne à vivre dans leur région natale. » Cette propension est spécialement forte dans le Finistère.

Les auteurs de l’étude, Laurent Auzet et Robert Grange, notent aussi que les départs interviennent principalement vers l’âge de 20 ans, à l’occasion des études ou du premier emploi : « à 27 ans environ, un tiers des personnes nées en Bretagne vivent dans une autre région ». Mais cette proportion diminue ensuite sous l’effet d’un courant de retours en Bretagne supérieur aux départs. « Parmi les Bretons de naissance vivant hors région, près d’une personne sur dix aura ainsi, en l’espace de cinq ans, rejoint sa région natale », précise l’Insee.

Ces constats sont d’autant plus remarquables que le travail de l’Insee porte sur la région administrative de Bretagne. Parmi les Bretons de naissance ayant quitté la région, 22,2 % vivent en fait dans les Pays de la Loire – très probablement en Loire-Atlantique pour la plupart. L’Insee le signale d’ailleurs explicitement : « pour les personnes originaires du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine, la proximité de la Loire-Atlantique favorise les installations hors région ».

Quant aux personnes qui vivent en Bretagne sans y être nées, 53 % sont soit enfants soit conjoints de Bretons. Beaucoup viennent en outre des Pays de la Loire.