Tag Archives: enlèvement

magali_laurent

Magali Laurent : son ex-mari part faire le djihad en Syrie et enlève sa fillette de 3 ans

Magali Laurent : son ex-mari part faire le djihad en Syrie et enlève sa fillette de 3 ans
02/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Magali Laurent vit le drame de bien des couples binationaux, avec l’enlèvement de sa fillette par son ex-mari, d’origine tunisienne. Plus grave encore, ce dernier serait parti faire le djihad, emmenant l’enfant en Syrie.

L’ex-mari de Magali Laurent devait emmener leur fille de trois ans en vacances en Tunisie. Ce n’est qu’à la fin des congés de Toussaint, le 27 octobre, que la femme reçoit un appel téléphonique de sa belle-sœur « disant qu’ils étaient en Turquie et qu’ils ne reviendraient pas »,. « Je suis persuadée à 1 000 % que son plan est d’aller en Syrie », a-t-elle ajouté, mettant en avant le fait que son mari passait ses journées à la mosquée » et

tenait des propos extrêmes, cautionnant (l’attentat contre) Charlie Hebdo.

Elle porte alors plainte et organise une conférence de presse pour médiatiser l’affaire. Une enquête préliminaire a été ouverte ce mardi par la section antiterroriste du parquet de Paris pour « soustraction de mineur par ascendant et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».



Pour les médias français, tout est simple : Florence Cassez a été condamnée par une justice mexicaine expéditive, mais aucune charge ne pèse contre elle…

Pour les médias français, tout est simple : Florence Cassez a été condamnée par une justice mexicaine expéditive, mais aucune charge ne pèse contre elle…

Copie d’écran de « El Universal » édition nationale, l’un des plus importants journaux mexicains. « Elle s’en va, libre mais pas innocente ».

26/01/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Depuis le retour en France de la jeune et belle héroïne, les grands médias se l’arrachent sur leur plateau. La mise en résonance hystérique de l’opinion publique française à laquelle on assiste n’est pas sans rappeler l’affaire Ingrid Betancourt…

Lire la suite

L’amour des siens a sauvé Chloé Rodriguez

L’amour des siens a sauvé Chloé Rodriguez

27/11/2012 –  10h00
BARJAC (NOVOpress) –
M6 a diffusé dimanche soir le témoignage poignant de Chloé Rodriguez. Cette jeune fille de 15 ans, kidnappée à Barjac (Gard) le 9 novembre et retrouvée une semaine plus tard à Oppenau près d’Offenbourg (Allemagne). L’adolescente était enfermée dans le coffre du véhicule de son ravisseur présumé, Kamel Bousselat. Une information judiciaire a été ouverte à son encontre, à Nîmes, pour enlèvement, séquestration et viol. Kamel Bousselat a déjà été condamné pour agression sexuelle.

Lire la suite

« Justice » : une tentative d'enlèvement d'enfant jugée pour « violences volontaires »

« Justice » : une tentative d’enlèvement d’enfant jugée pour « violences volontaires »

Le 15 juin 2011, dans le quartier du Peloux à Bourg-en-Bresse, un garçon de 5 ans qui jouait sur une aire de jeux avait été enlevé par un homme. C’est la sœur de l’enfant, une adolescente de 13 ans qui avait rattrapé l’agresseur et réussi à lui faire lâcher son frère. Le père avait ensuite réussi à mettre en fuite l’homme qui essayait de pénétrer dans l’appartement familial. Une demi-heure plus tard, Dominique Plasson, 58 ans était interpellé par la police. Plasson était suivi par une équipe psychiatrique et était dépendant à des médicaments. Néanmoins suffisamment conscient et au courant des parades juridiques, ce dernier avait évoqué « un trou noir » par rapport aux faits. Une amnésie « simulée », selon un premier expert psychiatre mais consécutive à la prise de médicaments selon un deuxième.

En janvier dernier, le juge d’instruction, suivant les réquisitions du procureur, a décidé de renvoyer Dominique Plasson devant le tribunal correctionnel pour de simples « violences volontaires » sur le garçon et sa sœur. Une tentative d’enlèvement équivaut donc aux yeux de la justice à une baffe, puisqu’en janvier 2011 une mère de famille avait été condamnée pour « violences volontaires » après avoir giflé sa fille. Justice variable ? Il semblerait. La famille du petit garçon réclame la cour d’assises et a fait appel devant la chambre de l’instruction qui a ordonné une nouvelle expertise psychiatrique.

« Pour moi, il est évident qu’il n’a rien à faire aux assises. Une prise de médicaments suprathérapeutique a amené une confusion extrême chez lui et entraîné une amnésie », estime Bertrand Génaudy, l’avocat de Dominique Plasson. Une vision du dossier fermement combattue par David Metaxas, l’avocat de la famille. « Mon but ce n’est pas de l’envoyer quinze ans en prison, mais de le juger pour ce qu’il a fait. Il faut faire du droit et considérer ce qu’aurait aimé faire cet homme. Ce n’est pas honnête intellectuellement de dire qu’il s’agit de simples violences, comme mettre une tarte à un enfant. […] Quelle responsabilité portera la justice si cet homme récidive ? »

Disparition de Toufik : les enquêteurs s’intéressent aux parents

Disparition de Toufik : les enquêteurs s’intéressent aux parents

22/09/2011 – 21h15
MOINS (NOVOpress) –
Toufik, le garçon de 10 ans, disparu depuis mardi, a été retrouvé mercredi soir à Moins près de Lyon. L’enfant a frappé à la porte d’habitants de cette commune vers 20 heures. « Je suis Toufik, des gens parlant une langue étrangère m’ont emmené », leur a-t-il affirmé. Au moment de sa disparition, le jeune garçon faisait du vélo devant la maison de son père à Lapeyrouse-Mornay, dans la Drôme, à 70 kilomètres de l’endroit où il a été retrouvé.

Pour les enquêteurs, cet enlèvement pourrait-être crapuleux ou familial. L’environnement familial de l’enfant semble en effet guère reluisant. Les parents sont séparés depuis juillet. Le garçon demeure chez son père, chauffeur routier au chômage, condamné par le passé dans des affaires de drogue. Il est « resté figé depuis mardi soir et n’a pas eu de réaction à l’annonce de la découverte de son fils », selon le site du Parisien. Tandis que pour Libération, « l’enfant aurait pu être pris en otage en raison d’une dette ».

La police s’intéresse également à la mère, domiciliée à Saint-Priest, en banlieue de Lyon. Elle effectue de nombreux allers-retours à Paris et a été localisée mardi soir à Orléans, le jour de la disparition de son enfant, grâce à son téléphone portable. « Partie vivre dans une autre région », la mère «  n’avait pas donné beaucoup de nouvelles après avoir quitté le domicile familial », ajoute Le Parisien.

Société multiculturelle : l’enlèvement d’une mineure, un rituel tchétchène ?

Société multiculturelle : l’enlèvement d’une mineure, un rituel tchétchène ?

22/07/11 – 19h00
PARIS (NOVOpress)
– Nouvelle illustration des merveilleux apports de le la « diversité », le « kidnapping » supposée d’une jeune fille mineure embarquée de force dans un véhicule dimanche à Privas (Ardèche) serait en réalité un « enlèvement traditionnel tchétchène avant un mariage ».

Alors que les forces de l’ordre étaient en alerte et qu’une enquête avait été ouverte, la famille de la « disparue » a expliqué qu’il s’agissait donc d’une « tradition tchétchène » selon laquelle la famille du futur mari enlève la fiancée avant le mariage.

Les faits s’étaient produits dimanche après-midi dans un quartier multiethnique de Privas.

Selon les témoignages de riverains, la jeune fille, âgée de 16 ou 17 ans et portant une jupe de couleur claire, sortait d’un jardin public en compagnie d’un individu qui aurait participé à son enlèvement, avec trois autres personnes circulant à bord d’une BMW.

Une étrange « tradition » que les policiers ont découverte avec stupéfaction et dont ils cherchent à vérifier l’authenticité, ainsi que l’acceptation volontaire de cette démarche « maritale » par la jeune mineure, avant de clore l’enquête.