Tag Archives: Enfance

affiche-colloque-031015

Avec les Francs-Maçons l’Euthanasie des enfants c’est maintenant

29/09/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Le Grand Orient de France qui a poussé à élargir les possibilités d’élimination médicale de malades en fin de vie veut maintenant amplifier le mouvement en y incluant les enfants.
Une conférence est organisée ce samedi 3 octobre avec les principaux partisans de mise à mort médicalement assistée.

Les Francs-Maçons, dont la devise est de « faire avancer concrètement la société » sans que l’on sache exactement vers où, se félicitent des avancées légales déjà obtenues en matière de libéralisation de l’euthanasie, mais voudraient aller plus loin, car

Il est difficile de réduire cette partie concernant les enfants, au seul statut de mineurs placés sous l’autorité parentale.

En clair il faudrait pouvoir sortir les parents de la décision de mise à mort médicale d’un enfant, la référence à la sordide affaire Vincent Lambert étant même évoquée. En effet le Grand Orient regrette que « quelques batailles juridiques et médiatiques à propos d’un malade en fin de vie » soient devenues un frein à l’Euthanasie pour Tous qui doit être comme pour le reste un droit fondamental dans une société parfaitement individualiste comme la nôtre.


 

Y aurait-il trop d'identité masculine chez le petit garçon ?

Y aurait-il trop d’identité masculine chez le petit garçon ?

90/11/2014 – PARIS (NOVOpress) – Les garçons sont en général plus turbulents que les filles, c’est bien connu. Mais d’après une tribune parue dans Libération, cela pourrait relever « d’un trouble du comportement », ou, bien plus grave, « d’un problème lié à la construction même de l’identité masculine ».

Ainsi, le problème n’est pas de « sauver » les garçons, ni de lutter pour l’égalité entre les filles et les garçons, ni même de combattre une homophobie qui structure leur construction identitaire. Le problème est d’en finir avec la fabrique des garçons. D’explorer la manière dont familles, école et société projettent sur les « petits mâles » des rêves, des désirs ou des fantasmes qui influent sur leurs identités et leurs carrières. – Sylvie Ayral et Yves Raibaud, Libération, 06/11/2014

Le schéma de projection du petit garçon entre l’école et le cadre extérieur est contradictoire : l’un prône le calme, la sagesse ; quant à l’autre, c’est tout bonnement une invitation à la désobéissance. L’heure est grave, il y a un problème d’identité masculine, trop de testostérone chez nos bambins. Il faut donc, selon les auteurs de cette tribune qui fleure bon le gauchisme post-soixante-huitard, Sylvie Ayral (professeurE agrégée, docteurE en sciences de l’éducation) et Yves Raibaud (géographe, membre du laboratoire Aménagement développement, environnement, santé), lutter contre « la fabrique de garçons ».

Vous l’aurez bien compris, les deux auteurs du texte « En finir  avec la fabrique des garçons » sont pour une mise en exergue de la Théorie du Genre. Il faut, selon eux, casser les stéréotypes sexués et repenser l’éducation des enfants, mais pas seulement à l’école, mais dans la société de manière plus générale. Et pour cela, il faut s’y atteler dès le plus jeune âge, afin de casser les schémas voulus par la société parentale.

Quand l’État prétend gérer, outre la vie publique, la vie privée des individus, l’on peut parler de totalitarisme.

Australie : un père est inculpé après avoir autorisé sa fille de 12 à se marier

Australie : un père est inculpé après avoir autorisé sa fille de 12 à se marier

14/02/2014
SYDNEY (NOVOpress) – Une libération sous caution a été refusée au père de l’enfant de 12 ans mariée durant une cérémonie illégale malgré le fait qu’il proclame que sa fille « avait insisté » et « était amoureuse ».

Le père de 61 ans est accusé de complicité dans un délit de  relation sexuelle avec une mineure de 10 à 14 ans. Le juge a considéré que même si le prévenu pensait qu’il n’avait rien à se reprocher il montrait un total mépris des lois de cet état.

Le service de protection des mineurs l’avait arrêté mardi dernier alors qu’il avait donné son accord lors d’une cérémonie musulmane. L’homme de 26 ans d’origine Libanaise qui voulait se marier avec l’enfant reste aussi en prison avec 25 charges d’agressions sexuelles sur mineure retenues contre lui.

Le père a été interpellé le lendemain de l’arrestation du religieux musulman qui a officié pendant la cérémonie. Bien que plusieurs associations musulmanes aient exprimés leur réprobation, le président de l’association des musulmans Libanais, Samir Dandan, a tenu à préciser que de tels faits concernés aussi toutes les religions et pas seulement l’Islam

Source : Sydney Morning Herald

Crédit photo : interiorphotos via Flickr (cc)

Un jour un livre : Éduquer autrement. Le regard d'un père sur l'éducation de ses enfants (2)

Un jour un livre : Éduquer autrement. Le regard d’un père sur l’éducation de ses enfants (2)

08/01/2014 – 10h30
PARIS (NOVOpress) – Les rédacteurs de Novopress vous proposent de découvrir périodiquement une sélection de livres à travers des extraits choisis. Dans une société qui saborde les principes même de structuration de l’individu, trouver des clés pour permettre aux jeunes européens de devenir des hommes libres est un enjeu de civilisation. Extrait tiré de l’ouvrage Éduquer autrement. Le regard d’un père sur l’éducation de ses enfants, de Pierre-Henri d’Argenson.


(…) Le structuralisme, issu de théories de la linguistique, est un courant philosophique (mais aussi sociologique et anthropologique) que l’on peut définir approximativement comme une méthode d’analyse tendant à considérer tout phénomène comme le résultat de structures sous-jacentes ou inconsciente qu’il s’agit de mettre en lumière. Le structuralisme est un déterminisme, un mécanisme, dans la droite ligne du rationalisme scientifique né au XIXe siècle.

Je ne condamne pas en soi la pensée structuraliste, qui a apporté une riche contribution à l’histoire des idées, que je souhaite absolument libre, mais je déplore en revanche les conséquences qui en ont été tirées dans le champ social, politique et éducatif. Ce basculement (inévitable) du champ intellectuel au champ politico-social est parfaitement illustré dans cette phrase de Roland Barthes, prononcée à l’occasion de sa leçon inaugurale au collège de France en 1977 : « La langue comme performance de tout langage, n’est ni réactionnaire, ni progressiste ; elle est tout simplement fasciste ; car le fascisme, ce n’est pas d’empêcher de dire, c’est d’obliger à dire. » Autrement dit, comme le langage enferme par nature la réalité dans des significations contraintes et orientées au service d’une idéologie dominante (appréciation philosophique-linguistique, relevant du champ intellectuel), le langage est donc « fasciste » (appréciation politique, qui mobilise l’artillerie lourde de la mise à l’index idéologique). Une formule certes provocatrice, mais à laquelle Barthes croyait réellement. Or qu’elle conséquence a-t-on tiré de cette approche dans le champ éducatif ? Réponse : on a cassé le langage. On a décrété la grammaire et l’orthographe fascistes (années 1970), puis on les a décrétées bourgeoises (années 1980 avec Bourdieu), puis élitistes (années 2000, avec la tentative de réforme de l’orthographe par Lionel Jospin), enfin discriminatoires (c’est un nouveau chantier des années 2010 : après avoir été reconnues coupables de crime contre la démocratie, les classes populaires et la méritocratie égalitaire, grammaire et orthographe ne sont pas loin d’être soupçonnées de racisme et de discrimination contre les immigrés, à l’instar des épreuves de culture générale dans les concours, voire les concours eux-mêmes).

Lire la suite

Un jour un livre : Éduquer autrement. Le regard d'un père sur l'éducation de ses enfants

Un jour un livre : Éduquer autrement. Le regard d’un père sur l’éducation de ses enfants

24/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
À l’occasion des fêtes de fin d’année, les rédacteurs de Novopress vous proposent de découvrir une sélection de livres à travers des extraits choisis. Dans une société qui saborde les principes même de structuration de l’individu, trouver des clés pour permettre aux jeunes européens de devenir des hommes libres est un enjeu de civilisation. Extrait tiré de l’ouvrage Éduquer autrement. Le regard d’un père sur l’éducation de ses enfants, de Pierre-Henri d’Argenson.


(…) Il ​est utile en revanche d’approfondir l’un des mécanismes collectifs les plus puissants à l’œuvre aujourd’hui dans la déstructuration de notre société, à savoir le consumérisme, que je définirais comme la réduction de toute activité humaine à sa fonction de consommation, et qui repose sur la déstructuration de l’individu. La société de consommation complique sérieusement le travail mené par les parents pour structurer leurs enfants, parce qu’elle agit à la manière d’un monde pulsionnel qui aurait été projeté dans tout l’espace au lieu de rester confiner dans l’inconscient : tous les enfants que l’on n’a pu doter de barrières intérieures ou de filtres sont littéralement happés, dévorés par cet univers pulsionnel, qui en fera parfois à vie, des automates incapables d’exister autrement que par le geste consommateur. Mais des hommes libres, certainement pas.

Lire la suite

Pourquoi l’Islande veut interdire la pornographie

Pourquoi l’Islande veut interdire la pornographie

28/02/2013 – 11h00
REYKJAVIK (NOVOpress) – Alors que l’Islande souhaiterait interdire toute forme de pornographie dans le pays, le lien entre cette industrie et la violence des adolescents est toujours en question. Le Docteur Isabelle Catala constate que « depuis le début des années 1990, la pornographie a entamé une métamorphose nette : images chocs, plus violentes, actes sexuels déshumanisés, non-respect de l’altérité, humiliations… Cette nouvelle vague de la pornographie interroge sur les effets du contenu de ces images violentes chez les enfants et les adolescents ». Le 27 février, sur le site Medscape, elle ajoute : « Cette exposition précoce et régulière interroge sur l’émergence de distorsions cognitives ».

Lire la suite

[Tribune libre ] Rendez-nous l'amour courtois

[Tribune libre ] Rendez-nous l’amour courtois

Valve de miroir : scènes courtoises, musée du Louvre.

07/02/2013 – 12h00
PARIS (via Belle et Rebelle) – Les petits garçons se drapent de costumes de chevaliers, de héros, de mousquetaires. Pourfendent à leur façon leur démon, ou tout homme qui en voudrait à sa chère mère. Armé d’une épée de bois et d’un bouclier fleur de lysé, leur tête arrivant juste aux genoux de maman, ils terrassent tout être, objet, homme, osant s’approcher de celle qui occupe tout leur petit cœur d’enfant.

Lire la suite

Pas d’orphelins russes pour les homosexuels français

Pas d’orphelins russes pour les homosexuels français

Edition 2006 de la Gaypride de Budapest.

06/02/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation) – La Russie s’est déjà brillamment illustrée en matière d’adoption internationale. Fin décembre 2012, le président Poutine a promulgué une loi interdisant aux Américains d’adopter des enfants russes. A présent, la France risque d’être bientôt sur la sellette. Les autorités russes s’émeuvent beaucoup du projet gouvernemental relatif au prétendu mariage homosexuel et qui prévoit d’ouvrir l’adoption à des couples homosexuels.

Lire la suite

Éducation civique : propagande politique dans les collèges

01/10/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – La rédaction de Novopress a reçu, il y a quelques jours, un mail de l’un de ses lecteurs, écœuré par le « lavage de cerveau » que doit subir sa petite-fille au collège. En cause, les cours d’éducation civique ou plutôt, une « formation politique » des jeunes, souligne notre témoin. Cette propagande apprend aux enfants, dès les premiers cours, que les « discriminations » mènent au « racisme ». Un cas qui n’est pas isolé. Le manuel Hatier de 5ème consacre son chapitre 2 au « refus des discriminations ». On peut y lire que « la lutte contre les discriminations nécessite l’engagement de chacun, la vigilance de tous les instants. Le combat contre certaines grandes injustices, comme le racisme, continue. Mais de nouvelles discriminations apparaissent dans notre vie quotidienne ».

Continue reading

Nantes : âgé de huit ans, il envoie deux policiers à l’hôpital !

Nantes : âgé de huit ans, il envoie deux policiers à l’hôpital !

31/07/2012 – 08h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Alors qu’ils intervenaient pour une banale querelle de voisinage, deux policiers ont été violemment agressés par un « jeune » âgé de…huit ans. Ce fait divers, digne de figurer au Livre Guinness des records, est intervenu mercredi dernier à Nantes, une ville particulièrement chère au Premier ministre.

C’est le quotidien Presse-Océan qui révèle cette affaire peu ordinaire. Alors qu’ils intervenaient le 25 juillet dernier vers 15 heures pour un banal conflit de voisinage dans le quartier de la République à Nantes, un policier et sa jeune collègue ont été « accueillis » par un jeune garçon tenant dans ses mains une bombe lacrymogène et un marteau.

Lire la suite