Tag Archives: Ema West

Ema West, le "buzz de novembre 2011", présentée au tribunal à Londres

Ema West, le « buzz de novembre 2011 », présentée au tribunal à Londres

04/01/2012 – 17h00
LONDRES (NOVOpress via Lionel Baland) –
Emma West, la plus « célèbre » des anglaises actuelles (la vidéo de son « pétage de plomb » dans un métro londonien ayant fait le tour du monde)  a comparu ce mardi 3 janvier 2012 devant un tribunal pour les propos qu’elle a tenu dans le métro. Elle doit faire face à une charge supplémentaire : «  tentative de provoquer la peur ou de provoquer des violences envers un passager. »  La prochaine comparution aura lieu le 17 février 2012. Emma West est tenue de vivre et dormir chez elle, ne pas voyager en métro dans la zone de Croydon et Sutton et de ne pas commenter son cas, particulièrement sur les réseaux sociaux. Des membres du British National Party ont assisté à l’audience afin d’apporter leur soutien à cette mère de famille.

 

Ema West, l'anglaise qui "dit tout haut ce que les Anglais pensent tout bas" passera Noël en prison

Ema West, l’Anglaise qui « dit tout haut ce que les Anglais pensent tout bas », passera Noël en prison

07/12/201 – 17h30
LONDRES (NOVOpress) –
Décidément, la justice anglaise semble perdre totalement la tête en ce moment. Elle vient en effet de décider de maintenir une femme en prison cet hiver « pour sa propre sécurité ». La prison servirait donc en Angleterre à assurer la sécurité des individus, étrange conception.

La femme incarcérée est Ema West, cette mère de famille anglaise qui avait littéralement « pété les plombs » dans le métro londonien (photo ci-dessus), en hurlant à qui voulait bien l’entendre qu’il y avait trop de noirs et de Polonais en Angleterre et en demandant à certains passagers de « rentrer dans leur pays ». Néanmoins, aucune violence, aucune injure tombant sous le coup de la loi (l’Angleterre a une conception différente de la liberté d’expression que le pays de la loi Fabius-Gayssot) n’a été prononcée.

Pourtant, après avoir subi un véritable lynchage médiatique, certains journalistes appelant à la « montrer du doigt » et à la dénoncer (la vidéo a été visionnée plus de 7 millions de fois), elle a été arrêtée puis incarcérée. Sa décision de maintien en détention est justifiée par les menaces de mort qu’Ema West et sa famille auraient reçues depuis fin novembre.

Outre la décision proprement hallucinante de la justice (maintenir une personne qui n’a commis aucun crime ni aucun acte de violence derrière les barreaux), la question est de savoir si les propos tenus par Ema West au grand jour dans le métro londonien ne sont pas ceux d’une majorité de petits blancs anglais de la classe ouvrière et de la classe moyenne.