Tag Archives: élèves

Les folies du pédagogisme totalitaire, par Claude Lorne

Les folies du pédagogisme totalitaire, par Claude Lorne

« Mais que dire du jargon utilisé par les technos de l’Educ’ nat’ dans les centres de formation des jeunes professeurs en instance de titularisation ? »
Le 12 octobre, l’écrivain Christian Combaz épinglait le ministre Fleur Pellerin et la novlangue des technocrates de la Culture (1) dont il citait quelques formules alambiquées telle « Développer les moyens dédiés à l’éducation artistique et culturelle, à l’accès à la culture et à la démocratisation culturelle grâce notamment aux politiques transversales de médiation et au plan de développement de l’éducation artistique et culturelle ». Mais que dire du jargon utilisé par les technos de l’Educ’ nat’ dans les centres de formation des jeunes professeurs en instance de titularisation ?


A cet égard, le témoignage d’Emmanuelle Delacomptée, qui, d’une plume allègre, relate dans Molière à la campagne (2) sa première année d’enseignement en Normandie, est proprement hallucinant.

Novterminologie : lancer du « référentiel bondissant » par le « segment mobile »

Passons sur les « géniteurs d’apprenants » (les parents d’élèves) et les « séquences » qui ont remplacé les cours d’antan, termes relativement traduisibles. Mais sait-on que les « lectures cursives » sont les lectures à faire à la maison ? qu’un « référentiel bondissant » est un ballon et un « référentiel bondissant oblique » un ballon de rugby (oblong serait plus indiqué) tandis que le bras est un « segment mobile » ? Et malheur au petit prof qui oublie cette novterminologie : « Il s’agit d’être précis dans son discours », lui rétorque le formateur, qui rappelle « qu’on ne dit plus grammaire mais “discours raisonné de la langue”, ni discours indirect mais “paroles rapportées indirectement” ou, à la rigueur, “énoncé coupé”, par opposition à “énoncé ancré” ». Bien entendu, les compléments ne sont plus d’objet indirect ni même circonstanciels comme naguère mais « non essentiels » et les professeurs de français d’un même établissement sont sommés de se « réunir à chaque rentrée pour harmoniser [leur] terminologie ».

Lire la suite

Signe de croix interdit à Narbonne : l’Education nationale voudrait étouffer l’affaire

Signe de croix interdit à Narbonne : l’Education nationale voudrait étouffer l’affaire

12/12/2012 – 16h00
NARBONNE (NOVOpress)
– Novopress a recueilli un nouveau témoignage suite à l’affaire du signe de croix qu’un professeur du collège Cité à Narbonne (Aude), aurait interdit à des élèves alors qu’ils visitaient la cathédrale de la ville le 6 décembre. Notre lecteur, François, a contacté le collège pour en savoir plus. « Dans un premier temps, j’ai appelé la CPE du collège concerné qui m’a raccroché au nez dès ma première phrase refusant de s’expliquer sur le sujet », témoigne-t-il. Même refus de communiquer de la part de la direction selon lui.

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Narbonne : un élève menacé de sanction s’il fait le signe de la croix dans la cathédrale !

[Exclusivité Novopress] Narbonne : un élève menacé de sanction s’il fait le signe de la croix dans la cathédrale

06/12/2012 – 18h00
NARBONNE (NOVOpress) – Un parent d’élève vient de contacter Novopress. Son fils est scolarisé en cinquième au collège Cité, place Thérèse Léon Blum à Narbonne (Aude). Sa classe devait visiter ce matin la cathédrale Saint-Just (ci-dessus) de l’ancienne cité romaine, située non loin de l’établissement scolaire. Selon notre lecteur, le professeur d’histoire qui accompagnait les jeunes « leur a précisé hier que si l’un d’entre eux faisait le signe de croix en rentrant dans la cathédrale, il récolterait trois heures de colle ».

Lire la suite