Tag Archives: élevage

Le désespoir des agriculteurs européens

04/10/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
600 croix, pour 600 suicides annuels parmi les agriculteurs. C’est la pour rendre hommage à ses confrères que Jacques Jeffredo, un maraîcher breton, procèdera à cette installation devant la basilique de Sainte-Anne d’Auray en Bretagne d’ici au 11 octobre.

Etranglés par les charges, travaillant souvent à perte, les agriculteurs demandent plus de coopération et moins de compétition, simplement pour pouvoir survivre. Un problème qui ne se limite pas à la France, mais qui touche toute l’Europe.


Publié le
d8a69daed62d57efb3898063cb5a3a0c-1441628697

La crise de l’agriculture européenne se poursuit

08/09/09/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Hier, les agriculteurs européens ont manifesté à Bruxelles

Des agriculteurs venus de toute l’Europe, de Bulgarie en passant par l’Irlande, se sont rappelés au souvenir du Conseil exceptionnel sur l’agriculture des 28 ministres européens. Ce conseil, réuni à la demande de la France, devait trouver des réponses à la crise de l’élevage et de la production laitière en Europe qui seraient liés à la surproduction. Les manifestants entendent aussi pointer l’hypocrisie d’un système qui pousse à l’investissement par les nouvelles normes tout en laissant les prix dégringolés, ce qui a un effet négatif sur la confiance des banques.

Quelles résolutions ont été prises ?

La Commission européenne, responsable de la politique agricole commune, a débloqué entre 300 et 400 millions d’euros qu’il faudra répartir entre les 28 pays de l’UE. Ces fonds proviennent des pénalités payées, en 2014 2015 pour dépassement des quotas de production. Or ce sont 860 millions d’euros qui avaient été récoltés. Le ministre belge de l’Agriculture estime que

cette somme doit revenir intégralement aux agriculteurs.

La Commission rappelle d’ailleurs que 220 millions d’euros avaient été débloqués après l’embargo russe en réplique aux sanctions européennes. Plus important, le prix de rachat par les états aux exploitants agricoles en difficulté du lait ne devrait pas être relevé alors qu’il est à un prix bien inférieur au marché. L’UE entend aussi conclure des accords commerciaux permettant de trouver des débouchés aux produits agricoles.

Quels sont les intérêts en présence dans cette crise ?

L’on dénombre deux séries de considérations. D’une part, l’UE par la voix du commissaire à l’agriculture ne souhaite pas envoyer un signal négatif à la filière agricole en augmentant les prix de rachat étatiques puisque cela aurait pour conséquence de maintenir le niveau de production de lait. D’autre part, après les sanctions européennes, la Russie a répliqué par deux embargos, l’un sur les produits laitiers et l’autre sur les abats de porc, il s’agit pour l’UE de rester ferme et unie face à Vladimir Poutine.

Crédit photo : Daphné VAN OSSEL – RTBF

Propagande anti‑FN de Manuel Valls au Salon de l’agriculture

Propagande anti‑FN de Manuel Valls au Salon de l’agriculture

25/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinfromation)
Lors de sa visite lundi au rendez‑vous agricole parisien, le Premier ministre a affirmé aux exposants qu’un vote en faveur du Front National reviendrait à « détruire le modèle européen qui a soutenu l’agriculture française ».

Pendant six heures lundi, Manuel Valls a arpenté à son tour les allées du Salon de l’agriculture. Le Premier ministre a écouté les doléances de la profession liées notamment à l’embargo russe et à la contrainte des normes environnementales. A un mois des élections départementales, Manuel Valls a aussi fait de la politique. Il a tenté de convaincre le monde rural que le bon choix n’était pas le vote en faveur du Front National. Manuel Valls a ajouté que « le recul de la démagogie et du populisme » était possible « par une action précise, concrète, par des soutiens, des aides, par la préparation de l’avenir ». Il n’est pas certain que la priorité de l’agriculture française se trouve dans un tel discours.

Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).

La situation agricole s'aggrave en France menant au suicide

La situation agricole s’aggrave en France, menant au suicide

16/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Front National s’est fendu d’un communiqué félicitant la Mutuelle sociale agricole qui a lancé un numéro d’appel dédié aux agriculteurs en difficulté. Il est évident que cette initiative est révélatrice de la délicate situation du monde agricole.

En effet, la profession connaît un suicide tous les deux jours. Ce drame est, aujourd’hui, passé sous silence. Il est en partie dû à une situation financière intenable.

Comment en sommes‑nous arrivés là ?

La politique agricole de la France est surprenante, car elle laisse partir un pan entier de notre histoire. Elle s’est soumise aux règles du commerce international. Elle a donc quitté sa politique protectionniste qui permettait de protéger notre agriculture de la concurrence agressive et déloyale. En conséquence, aujourd’hui, les agriculteurs travaillent toujours plus pour gagner toujours moins, car leur coût de production est bien supérieur à de nombreux pays concurrents, ils ne peuvent pas gagner au jeu de la compétitivité.

Quelle est la conséquence de cette politique ?

La faillite de l’agriculture française amène à une diminution du nombre d’agriculteurs et de la production. De plus, l’agriculture française se spécialise là où elle le peut encore tout en se séparant de sa diversité. Par conséquent, la France perd de jour en jour de son indépendance alimentaire.

Quelle position peut être envisagée pour la sauvegarde de l’agriculture ?

Lire la suite

[Lu sur Internet] Le camp de l'explorateur Nicolas Vanier visé par une fermeture administrative

[Lu sur Internet] Le camp de l’explorateur Nicolas Vanier visé par une fermeture administrative

08/07/2014 – VASSIEUX-EN-VERCORS (via Le Figaro)
Le camp du célèbre explorateur Nicolas Vanier , abritant de nombreux chiens de traîneaux à Vassieux-en-Vercors, dans la Drôme, doit fermer au plus tard ce mardi. Estimant les conditions de gardiennage insuffisantes, le préfet de la Drôme a signé lundi un arrêté de fermeture administrative du camp ouvert en 2009.

(…)

Ces dernières années, les pensionnaires ont tué et blessé des brebis et des agneaux. À la fin de l’année 2013, le camp Vanier avait été mis en demeure suite à un contrôle de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP): les conditions d’hygiène et de sécurité n’étaient pas conformes. Une contre-visite a été menée lundi, mais, selon la préfecture, «aucun des travaux n’a été effectué». «Les dispositions prises sont insuffisantes, les grillages notamment ne sont pas suffisamment élevés pour empêcher les chiens de s’échapper», a précisé le préfet de la Drôme, Didier Lauga, sur France Bleu Drôme Ardèche .

Lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : Jonathunder via Wikipédia (cc).

Elevage: des SMS pour surveiller les vaches (vidéo)

25/02/2014 – PARIS (via AFP)
Des colliers électroniques pour surveiller les chaleurs des vaches, des sms d’alerte sur téléphone portable quand les animaux arrivent en vêlage, cet éleveur de la Manche est au top de la technologie pour contrôler son cheptel de 180 vaches normandes.

Publié le
Solidarité Kosovo : Inauguration de la ferme alpine au Kosovo !

Solidarité Kosovo : Inauguration de la ferme alpine au Kosovo !

02/10/2013 – 15h00
NOVO BRDO (NOVOpress) – L’heure était aux réjouissances avant-hier dans le village de Novo Brdo situé au cœur du Kosovo-Métochie. Au beau milieu de ses champs, une centaine de personnes s’était réunie aux côtés des bénévoles de l’association humanitaire française Solidarité Kosovo pour assister à l’inauguration de la ferme alpine. Une coupure de ruban qui symbolise l’aboutissement d’un projet inédit de développement économique local pour les minorités chrétiennes persécutées.

Pour cette ferme le choix s’est porté sur la chèvre alpine, une variété rustique originaire de France qui présente l’avantage de bien résister aux conditions climatiques extrêmes des Balkans et de prospérer sur des terrains difficiles où même le mouton a du mal à vivre. Les 150 chèvres ont été fournies par Solidarité Kosovo

Lire la suite

Sécurité alimentaire : Bruxelles autorise les farines animales pour les poissons

Sécurité alimentaire : Bruxelles autorise les farines animales pour les poissons

15/02/13 – 18h00
BRUXELLES (NOVOpress)
– Alors que le scandale de la viande chevaline dans les barquettes surgelées de lasagnes Findus a remis au premier plan la question de la sécurité alimentaire au sein d’un système agro-alimentaire mondialisé de plus en plus difficilement contrôlable, la Commission européenne vient d’annoncer qu’elle autorisait à nouveau l’utilisation de farines animales pour l’alimentation des poissons d’élevage.

Les poissons d’élevage pourront donc à nouveau être nourris avec des farines de porc et de volailles à compter du 1er juin.

Lire la suite

L’Italie relance son économie : subventions à l’élevage des chameaux et à la culture des bananes

L’Italie relance son économie : subventions à l’élevage des chameaux et à la culture des bananes

Ci-dessus chameaux dans un désert du Koweït.

19/01/2013 –  10h00
ROME
(NOVOpress) – Le Molise est une petite région montagneuse, assez peu peuplée, du centre-sud de l’Italie. La crise économique s’y fait durement sentir. Ces trois dernières années, par exemple, le secteur de la construction a perdu 5.000 emplois, la moitié de ses effectifs. Les entreprises souffrent particulièrement des impayés des autorités locales, qui se montent à au moins 8 millions d’euros pour le seul bâtiment : certaines entreprises attendent d’être payées depuis deux ans.

Lire la suite