Tag Archives: élections municipales

Marseille : sous les vociférations du dernier carré socialiste... Stéphane Ravier élu Maire

Marseille : sous les vociférations du dernier carré socialiste… Stéphane Ravier élu Maire

13/04/2014 – MARSEILLE – A Marseille, la passation de pouvoir entre Stéphane Ravier, du Front National, et Garo Hovsépian, PS, pour les mairies des 13ème et 14ème arrondissements, s’est déroulée sur fond de manifestation dans une ambiance tendue, vendredi 11 avril. Les socialistes sont évidemment très inquiets pour les subventions aux « associations » : Stéphane Ravier entend en effet mettre fin au clientélisme PS. Vidéo : youtu.be/AWPvyr5WPFc

Vu sur Twitter

Pour Gilles Kepel, la gauche a perdu des votants chez les immigrés

Publié le
Charlie Hebdo veut rééduquer les villes qui votent mal

Charlie Hebdo veut rééduquer les villes qui votent mal

07/04/2014 – PARIS (Bulletin de réinfo) – « C’est une offre spéciale gueule de bois post‑électorale » ! L’hebdomadaire satirique français de gauche, Charlie Hebdo, a décidé d’offrir des abonnements à prix réduit dans les villes passées à droite et à l’extrême droite suite aux résultats des élections municipales de mars dernier. Valable jusqu’au 8 avril, l’offre sous‑entend vouloir soutenir dans cette terrible épreuve les administrés en leur apportant ce menu lot de consolation. A la une du journal, une caricature, représentant un postier affublé de son fidèle destrier galopant, pour distribuer les journaux de la rédaction avec un message clair : « la résistance s’organise ». Pour les responsables du journal il s’agit d’un véritable « acte militant » mais également d’un « acte pour faire rire, pour détendre l’atmosphère ».

Municipales : François Hollande aurait dû engager Erdogan, par Jean Bonnevey

Municipales : François Hollande aurait dû engager Erdogan

Un premier ministre turc triomphant et menaçant

Les affaires, les révélations d’écoutes illégales et les règlements de compte qui l’opposent à la confrérie de l’imam Fethullah Gülen, ne semblent pas avoir affaibli celui qui domine la scène politique turque depuis 2002.

Comment un premier ministre, empêtré depuis 3 mois dans les plus grosses affaires de corruption que la Turquie ait jamais connues – chaque jour éclate un nouveau scandale impliquant ses ministres, ses proches, sa famille et lui-même – comment Recep Tayep Erdogan (photo), a-t-il pu remporter les élections municipales qui étaient clairement un référendum sur sa personne ?

Lire la suite

Vu sur Twitter

Caroline Fourest n’aime pas Fabien Engelmann, le nouveau maire FN de Hayange

Publié le
Vu sur Twitter

Municipales 2014 : comparatif du rapport de force entre partis politiques après le 1er tour entre 2008 et 2014

Publié le
Vu sur Twitter

Municipales : Aujourd’hui, ne vous abstenez pas. Car eux iront voter

Publié le
Vu sur Twitter

Dans les villes FN, des rues renommées « Charles Martel » ?

Publié le
Vu sur Twitter

Villes gérées par le FN en 95 : Polémia répond à la désinformation médiatique

Publié le
Le FN, cette maladie...

Le FN, cette maladie…

26/03/2014 – Tribune du blogueur « À moy que chault ! » – Lorsque l’on entend, à l’occasion d’une soirée électorale comme celle d’hier, les commentateurs politiques et autre spécialistes aussi autoproclamés qu’indéracinables évoquer le cas du mouvement de Marine Le Pen, on comprend bien que le Front National n’est pas un parti – avec des candidats, un programme, des projets et des électeurs pour souhaiter l’application de ceux-ci – mais bien un symptôme, le stigmate d’un mal aussi terrible qu’incontrôlable, une sorte de calamité supra-naturelle qui s’abat sur le pays comme la vérole sur le bas clergé et qu’on ne peut chercher qu’à endiguer et contenir à défaut de pouvoir l’éradiquer. Les titres des débats sont ainsi particulièrement éloquents : « Front National : A qui la faute ? » (Quel est l’enculé qui m’a refilé ce virus?), « Percée du FN : le malaise » (Vite, mes sels et un CD de Yannick Noah ou je tourne de l’œil !)… D’ailleurs le FN « monte », « grimpe », un peu comme une araignée sombre et velue souillant la peau immaculée de Marianne/Ivana Shevchenko…

Contrairement à celui de l’UMP et du PS, où même du Front de Gauche, l’électeur du FN n’est pas un citoyen éclairé et responsable qui, en bon démocrate, choisit en son âme et conscience un candidat qui lui semble être le plus à même de servir efficacement et honnêtement l’intérêt général. Non, c’est un individu « en souffrance », guidé par ses peurs et ses « phobies », qui exprime sa « protestation » au travers d’un « cri de détresse » adressé au camp du Bien dont il ne s’exclut que temporairement, dans l’attente d’être « entendu » par les tenants de l’esthablissement qui le sodomisent affectueusement et républicainement depuis 40 ans mais qui sont tout à fait fait prêt à changer la couleur ou le goût de la capote. Bref, ce sont des sortes d’ados en révolte doublés de malades dépressifs pour qui on remplacerait bien l’isoloir par un cabinet de psy. En attendant la cellule capitonnée.

Crédit photo : John from Canberra via Flickr (cc)