Tag Archives: élections départementales

8459-Chard

UDMF : Une liste 100 % halal

12/10/2015 – POLITIQUE (Présent 8459)

Après son échec aux départementales, le parti musulman revient à la charge dès les régionales.
Son nom et son programme rappellent étrangement la fiction politique de Houellebecq. Comme ceux de Fraternité musulmane dans Soumission, les responsables de l’Union des démocrates musulmans de France se veulent modérés. Et tranquilles. C’est vrai que le temps joue pour eux. Tout joue pour eux d’ailleurs. La lâcheté des politiques, les ligues de vertu du vivre ensemble, l’arrivée de dizaines de milliers de migrants de confession musulmane.

8459 P1

« Aujourd’hui, nous sommes mieux préparés », assure le fondateur de l’UDMF, Nagib Azergui, qui ne cache pas ses ambitions présidentielles. « L’heure est venue d’être des acteurs politiques. » « Imaginer un président musulman avec un Bayrou en Premier ministre… Eh bien oui, pourquoi pas au final ? »

L’UDMF nie bien sûr toute volonté « d’installer la charia en France ». Du moins pas tout de suite. Mais tout son programme y tend si l’on se penche dessus en détail : propagande pour le port du voile islamique y compris à l’école. Enseignement de la langue arabe à l’école publique. Lutte accrue contre l’islamophobie (« le mal de cette décennie »). Droit de vote des étrangers. Mise en place de la finance islamique. Développement du halal chez les agriculteurs et les éleveurs français de façon à pouvoir « exporter notre savoir-faire agroalimentaire » ! Mais aussi nécessité de « la soumission au bien commun » avec tout ce que cela implique dans la loi coranique.

L’UDMF qui vise le vote de banlieue se montre particulièrement impitoyable avec la police française à qui il demande une « exemplarité » sans faille : « Nous ne pouvons tolérer les dérapages et bavures de ceux qui incarnent l’ordre, la justice et la loi et qui devront répondre de leurs actes. » Ce qui tombe particulièrement bien au lendemain de l’assassinat d’un policier français par un islamiste en cavale.

Caroline Parmentier

logo-udmf_1

Régionales : un parti musulman remercie les « islamophobes » Zemmour et Morano

12/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Après son échec aux dernières élections départementales, l’Union des démocrates français musulmans (UDMF) tente à nouveau sa chance à l’occasion des prochaines élections régionales.

Lors d’un meeting qui s’est tenu à Savigny-le-Temple, Khalid Majid, le président de ce parti musulman a tenu à saluer les « islamophobes » :

Je remercie les islamophobes notoires, les Zemmour, Morano, etc. Grâce à eux, les citoyens français musulmans que nous sommes ont pris conscience qu’il faut se montrer. Nous participons déjà à la vie économique, sociale et culturelle de ce pays. L’heure est venue d’être acteurs politiques pour montrer qu’on peut être citoyens français de confession musulmane, et parfaitement démocrates. (sic)


 

 

Entretien avec Sébastien Ausserre, responsable des jeunes de la Droite Populaire du Var

Entretien avec Sébastien Ausserre, responsable des jeunes de la Droite Populaire du Var

13/04/2015 – LA SEYNE-SUR-MER (NOVOpress) – Sébastien Ausserre est responsable départemental des jeunes de la Droite Populaire du Var, un des courants de l’UMP. Il a récemment reçu un courrier de l’UMP l’informant d’une procédure d’exclusion car il aurait enfreint la fameuse règle du “ni-ni” (ni FN, ni gauche), en appelant à voter pour les candidats du Front National face à la gauche lors des dernières élections départementales dans le canton de La Seyne 1 dans le Var.

Novopress : Sébastien Ausserre, vous avez reçu il y a quelques jours une lettre de menace d’exclusion de l’UMP. Pouvez-vous nous expliquer l’objet de cette lettre et la motivation de l’UMP à vous exclure, et avant cela, pouvez-vous nous résumer votre profil et parcours politique ?

Sébastien Ausserre : Bonjour, merci à vous de me donner la parole. J’ai 21 ans, je suis étudiant en droit, responsable départemental des Jeunes de la Droite Populaire pour le Var et adhérent UMP depuis 2010. J’ai également été Conseiller Académique et colistier de Philippe Vitel (responsable de ma suspension du parti) aux municipales de mars 2014 à La Seyne-sur-Mer.
La fédération UMP du Var m’a suspendu du parti pour non-respect de la ligne du « ni-ni » à La Seyne 1 et m’a invité à démissionner pour éviter une procédure d’exclusion, ce que j’ai refusé. Le second tour de l’élection départementale opposait le FN à l’Union de la gauche. Devant ce choix, j’ai donc appelé à voter contre cette gauche apatride, pour la candidature patriote de Virginie Sanchez et Damien Guttierez, candidats du binôme Front National.

Lire la suite

Départementales : du cigare de Valls au rideau de fumée

Départementales : du cigare de Valls au rideau de fumée

Source : ojim.fr – Sondages erronés, résultats illisibles, cacophonie orchestrée. Après le brouillage médiatique, l’OJIM (Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique) tente quelques éclaircissements.

Les élections départementales ont été l’occasion d’un grand cirque improbable où la plupart des grands médias, le soir des résultats du premier tour, paraissent avoir joué sans vergogne la partition qui leur avait été fournie par le gouvernement. Un grand trucage parfaitement décomplexé qui révèle encore une fois les tentatives désespérées de farder la réalité auxquelles se livrent tous ceux qui participent à la nébuleuse majoritaire médiatico-politique. Pourquoi ? Parce que le sol se dérobe sous leurs pieds, traumatisme qui engendre naturellement un réflexe de déni qu’on tente de faire partager au plus grand nombre afin de l’entretenir au mieux. Parce que ce déni bénéficie d’une grande force d’inertie, naturellement : on imagine toujours les situations un rien pérennes comme éternelles. Et puis tant que ce déni fonctionne, le pouvoir demeure entre les mêmes mains… Sauver les apparences, voilà donc ce qui semble l’obsession des tenants du système, et pour ce faire, il se trouve que ceux-ci ont les moyens de fabriquer des apparences. Et ce à quoi nous avons assisté tant durant la campagne des départementales que lors des résultats du premier tour, c’est à une gigantesque fabrique d’apparences ayant eu recours tant aux sondeurs qu’aux médias, à la rhétorique politicienne, aux découpages électoraux, aux auteurs de graphiques, tout cela dans l’élan d’une mobilisation générale pour jouer un scénario pré-écrit pariant sur la prophétie auto-réalisatrice, ou du moins, sur l’efficacité d’un tel cirque en termes de propagande.

Lire la suite

Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

Déni de démocratie – Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)

— Marine Le Pen, ce résultat du second tour des départementales marque une belle progression malgré tout…

— C’est indéniable. Il s’agit d’un bouleversement politique, inévitablement. Je me souviens du plafond de verre dont on parlait quand j’avais raté les législatives à 100 voix à Hénin, quand nous avions manqué la municipalité en arrivant à plus de 48 %. On nous disait : « plafond de verre, plafond de verre ». Aux élections suivantes, nous gagnons au premier tour. Donc voilà : je pense que le plafond de verre n’existe plus, s’il a vraiment existé un jour. Il y a une vraie installation.

Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)Nous n’avons aucun département, mais nous ne l’avons jamais réellement espéré. La marche était trop haute. Pour rappel, nous n’avions qu’un seul conseiller général sortant sur 4 000. La progression est donc formidable. J’ai lu un article dont le titre révélait une image très juste. Il disait : « Ce n’est pas un raz-de-marée, c’est une inondation. » Je crois véritablement que c’est une inondation, c’est-à-dire que partout le FN monte, partout il fait des scores spectaculaires. Je ne connais pas beaucoup d’observateurs qui, il y a trois ans, auraient parié sur un résultat tel que celui-là.

— N’est-ce pas un paradoxe d’avoir 40 % des voix mais aucun département ?

Oui effectivement, c’est le paradoxe de la démocratie à la française qui, je crois, exaspère de plus en plus de nos compatriotes. Parce que faire un tel score et ne pas avoir le nombre d’élus correspondant – il en est de même au Sénat, mais aussi à l’Assemblée nationale –, ça ne pourra pas durer bien longtemps. C’est un système qui a été conçu pour préserver des gens dont les Français contestent la politique. Encore une fois, nous ne sommes pas dans une véritable démocratie. La preuve, ce soir, c’est une évidence. Mais nous sommes bel et bien le premier parti de France, comme le premier tour l’a prouvé. Ce sera réparé bientôt. Ce sont des effets de seuil.

Lire la suite

Agression de deux militants FN par les élus de la Commune de Commercy (Meuse)

Départementales : deux militants FN agressés par des élus de la Commune de Commercy (Meuse)

29/03/2015 – COMMERCY (NOVOpress)
Dans la nuit de vendredi dernier vers 23h, alors que la campagne électorale pour le second tour des départementales touche à sa fin, des militants du Front National ont encore été victimes d’une énième agression.

Voici les faits : A Commercy (Meuse), sur l’avenue des forges, un jeune militant et sa petite amie finissent de coller les affiches du binôme Front National pour ce canton.

C’est alors qu’un 4×4 de couleur blanche arrive à vive allure en faisant des appels de phares. En descendent 5 hommes, dont les adversaires Divers Droite de dimanche, des élus de la commune.

Ils frappent alors, sans sommation, le jeune militant et saisissent sa petite amie à la gorge. La jeune femme se retrouve projetée au sol tout en entendant des menaces : « tu ne sais pas qui je suis, je peux te mettre en prison ! »

Après avoir consulté un médecin, les victimes, soutenus moralement par leurs candidats, ont déposé une plainte dans la soirée du 28 mars.

Deux des suspects ont été formellement identifiés par les victimes et plusieurs témoins, notamment grâce à leurs affiches électorales, mais aussi à la plaque d’immatriculation de leur véhicule.

Des agresseurs – qui prônent, sur leurs tracts, des valeurs humanistes et de tolérance – n’ont donc pas hésité à violenter deux jeunes personnes dont une fille.

cette campagne pour les élections départementale aura été marquée par de nombreuses agressions à l’encontre des militants du Front National dans un inquiétant silence tant des médias que des adversaires politiques.


Scandale chez Estrosi et Ciotti ? Des subventions versées à une association pour financer les retraites des élus

27/03/2015 – GRASSE (NOVOpress) – Dans un débat sur la chaîne locale Azur TV, le candidat FN dans le canton de Grasse 2 (Alpes-Maritimes) Domenico Cotrone a déstabilisé la conseillère générale sortante Marie-Louise Gourdon (PS) en évoquant les 490 000 € de subventions versées par le Conseil Général à l’association versant les retraites des anciens conseillers. L’élue socialiste a été incapable d’apporter une réponse franche et claire… Dimanche, elle est opposée au FN dans un duel à risques.

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

Après les révélations du Point sur les retraites des conseillers généraux de l’Yonne, le même type de systèmes ont été mis à jour dans les Alpes-Maritimes et en Lorraine.

Le FN s’est engagé à supprimer les subventions de ses caisses de prévoyance dans les départements qu’il serait amené à diriger.

Publié le
Départementales : Le FN annonce une plainte contre SOS Racisme après un tweet

Départementales : Le FN annonce une plainte contre SOS Racisme

22/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
En ce  jour d’élections départementales, l’association SOS Racisme s’est lancée sur twitter dans une véritable campagne de dénigrement du Front National et de persiflage envers ses électeurs. 

Le tweet de SOS Racisme mis en cause par le parti de Marine Le Pen adresse à l’attention des électeurs FN ce message : « Parmi les candidats du binôme, ne pas oublier de marquer d’une croix celui que vous préférez le plus ».

Or, tout bulletin raturé ou concernant la moindre mention manuscrite est considéré comme nul, et il n’est pas possible de dissocier les deux candidats d’un binôme.

Le Front National compte déposer plainte contre SOS Racisme, jugeant que ce tweet de l’association en ce premier tour des départementales constitue une « manœuvre frauduleuse pour détourner des suffrages », a déclaré ce dimanche son trésorier et ancien avocat Wallerand de Saint-Just.

Le conseil invoque l’article L97 du code électoral. Cet article stipule que : « ceux qui, à l’aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manœuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s’abstenir de voter, seront punis d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 15.000 euros ».

Si le mépris, le dénigrement envers les électeurs du Front National sous-entendus dans le message de l’association SOS Racisme étaient pénalement punissables, il y aurait de quoi prendre très cher.
Crédit photo : AnneCN via Flickr (cc)


 

Lire la suite

outrance verbale de Manuel Valls critiquée par l'opposition et les siens

Départementales : l’outrance verbale de Manuel Valls critiquée par l’opposition et les siens

10/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La campagne pour les départementale est officiellement ouverte. Dans ce contexte, le Premier ministre Manuel Valls amplifie son discours catastrophiste quant à une victoire majoritaire du Front National.

François Bayrou (MoDem) juge que  » le vocabulaire de la peur, de l’angoisse ne devraient être celui des gouvernants. Surtout lorsque les gouvernants sont mis en cause dans une poussée de contestation. »

Quant à Henri Gaino (UMP), pour lui, « le premier responsable de la montée du FN, c’est le parti qui est au pouvoir, c’est la majorité actuelle. »

Pour Emmanuelle Cosse (EELV) : « ce n’est pas en agitant des peurs que les Français vont se réveiller […] donc avoir une bataille politique et pas une bataille des sentiments. »

« Au Front National, on raille un Premier Ministre qui panique à deux semaines des départementales », nous assure la journaliste de francetv info.

Manuel Valls, à son insu serait-il entrain de reconstruire l’unité nationale contre lui ?



 

"Une France respectueuse de ses identités et libertés locales". Fabrice Robert dans Présent

« Une France respectueuse de ses identités et libertés locales ». Fabrice Robert dans Présent

“Une France respectueuse de ses identités et libertés locales”. Fabrice Robert dans Présent

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

19/02/2015 – PARIS (NOVOpress)

Le quotidien Présent a fait un numéro spécial Hors Série pour les élections départementales de mars prochain.

De nombreuses interviews y figurent : Paul-Marie Couteaux, Marion Maréchal-Le Pen, Bruno Gollnisch, Jacques Bompard, Fabrice Robert, Alain Escada, Nicolas Bay, Carl Lang, Jacques Trémolet de Villers, l’abbé de Tanouarn, etc.

Nous reproduisons ci-dessous l’interview de Fabrice Robert.


Présent : Assises de la Remigration, Observatoire du Grand Remplacement (avec Renaud Camus) : le Bloc identitaire est à  la pointe du combat pour la reconquête de notre sol. Son président Fabrice Robert nous explique le rôle qu’entendent jouer les Identitaires lors des départementales.

— Présent : Sachant que les compétences des conseillers départementaux sont assez restreintes, quelle importance accordez-vous aux élections départementales de mars prochain ?

– Fabrice Robert : Le département reste, qu’on le veuille ou non, un segment administratif de proximité auquel les électeurs sont attachés, et auxquels certains (cela dépend aussi des départements) se reconnaissent même en partie sur le plan identitaire.

Les conseils départementaux bénéficient quand même de compétences, et donc de budgets, importants par exemple dans le domaine de l’aide sociale, de la politique culturelle, ou encore de l’aide aux associations. Autant de domaines où il y a beaucoup à dire, et encore plus à faire… voire parfois à défaire !

Au-delà des compétences, et même des élections départementales en elles-mêmes, il est évident qu’il s’agira d’un rendez-vous politique d’ampleur nationale, et que ce sont aussi les résultats globaux qui seront observés, et particulièrement ceux du camp patriote très largement rassemblé au sein, ou aux côtés du FN-RBM.

— Présent : Vous insistez beaucoup sur l’implantation locale mais ne présenterez pas de candidat sous l’étiquette du Bloc Identitaire lors de ce rendez-vous électoral. Pouvez-vous nous en donner les raisons ?

“Une France respectueuse de ses identités et libertés locales”. Fabrice Robert dans Présent– Fabrice Robert (ci-contre avec Renaud Camus) : Si lors des élections cantonales 2011, nous avions présenté une vingtaine de candidats, nous avons acté depuis notre Convention Identitaire en septembre 2012 la volonté de revenir à une logique de complémentarité, et non de concurrence, avec le Front National. Conscient que, même si le FN n’est pas un parti identitaire, les motivations de ses électeurs sont en premier lieu les questions identitaires.

Il n’est pas de notre rôle de freiner le FN dans cette mission que lui confèrent les électeurs français, mais plutôt de l’accompagner.

Ce qui n’empêche pas la critique quand elle est nécessaire, ce qui – bien au contraire même – n’oblitère pas nos différences ou divergences sur certains sujets. Sur le terrain activiste, sur le terrain intellectuel et culturel, à travers nos différentes structures et initiatives, nous entendons aujourd’hui travailler à la fois à côté mais aux côtés du Front National.

Lire la suite

udmf_2

Un parti musulman aux prochaines élections départementales en France

12/02/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Un parti musulman devrait présenter quelques candidats aux prochaines élections départementales en France. Il s’agit de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) qui possède déjà un élu à Bobigny.

Najib Azergui, le fondateur de ce parti, se défend de vouloir islamiser la société française et vouloir installer la charia en France.

Il n’en reste pas moins que l’UDMF propose de développer l’industrie halal pour relancer l’emploi, défend le port du voile dans les établissements scolaire et évoque le recours à la finance islamique pour assainir l’économie…



#tweetclash : #UDMF : le parti musulman qui… par Lopinionfr