Tag Archives: élection départementales

Arras : douze élus Front National au conseil départemental de ce fief de la gauche

Arras : douze élus Front National au conseil départemental de ce fief de la gauche

31/03/2015 – ARRAS (NOVOpress)
Le Pas-de-Calais avec son bassin minier, son vivier de pêcheurs, symbole historique d’une population s’étant construite dans la révolution industrielle, acquise aux idéaux de la gauche qu’elle soit communiste ou socialiste.

C’est là que Zola décida judicieusement de faire évoluer son Lantier, révolté contre le patronat, dans Germinal.

Son conseil départemental, dans le chef-lieu d’Arras a reçu la visite des douze nouveaux élus du Front National.

C’est un véritable évènement que de voir cet authentique fort Vauban de gauche se fissurer au profit du mouvement national.

Certes, une politique trop libérale du parti socialiste qui affaiblit considérablement une population déjà précarisée par le chômage de masse est une explication valable.

Bien sûr, les élus locaux, dont le maire d’Hénin-Beaumont Steeve Briois, font un considérable travail de terrain à l »écoute des préoccupations concrètes de leurs habitants.

Il est vrai aussi qu’avec la « jungle » autour de Calais avec sa population en transition pour le Royaume-Uni et l’arrivée dans les zones pauvres de France d’une immigration massive, cette population constate dans sa vie de tous les jours que le « vivre-ensemble » n’est pas une chance pour la France.

Il n’en demeure pas moins que ce département était ancré dans l’imaginaire collectif comme un bastion imprenable de la gauche.

Cette heureuse surprise démontre qu’en politique, rien n’est jamais perdu.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Départementales : la cinglante défaite de François Hollande et de Manuel Valls

Publié le
Marine Le Pen satisfaite des résultats aux départementales

Départementales : Marine Le Pen salue l’exploit du Front National

23/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La présidente du Front National a salué le bon résultat de son parti aux élections départementales ce dimanche 22 mars au soir. Elle estime avec raison qu’avec un seul candidat sortant sur quatre-mille élus départementaux, le FN a largement su tirer les marrons du feu.

Le taux de participation indique un vote d’adhésion et le résultat (dans un compte-rendu médiatique très opaque) place son parti en seconde position derrière l’alliance UMP-UDI -MoDem.

Le vote massif en faveur des candidats patriotes constitue également un désaveu cinglant pour le Premier ministre qui a cru pouvoir prendre la tête d’une campagne contre le peuple.

Marine Le Pen dénonce une campagne ordurière et violente, de haine, stigmatisant des millions d’électeurs français suivie de près par certains organes de presse dénués d’impartialité.