Tag Archives: écoles

8561-Chard

Selon que vous serez cardinal ou ministre…

07/03/2016 – SOCIÉTÉ (Présent 8561)

Le parquet a ouvert une enquête préliminaire contre le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans et mise en danger d’autrui », et ce dans une affaire de pédophilie concernant un prêtre de son diocèse. Sont également visées par une plainte six autres personnes nommément désignées.
8561P1
Cet acte de procédure est la conséquence de la mise en examen d’un prêtre accusé de viols et d’abus sexuels entre 1978 et 1991, période pendant laquelle le père Barbarin n’avait aucune responsabilité dans le diocèse. Il n’en a eu connaissance qu’en 2007-2008. « J’ai alors pris rendez-vous avec lui, explique le primat des Gaules, pour lui demander si, après 1991, il s’était passé la moindre chose. Lui m’a assuré : “Absolument rien.” »
Le cardinal Barbarin a choisi de lui faire confiance et d’en rester là, en l’absence de plainte à l’époque. Depuis, aucun nouveau témoignage n’est venu apporter la preuve du contraire. « Et je ne suis pas sûr qu’il y en aura », estime François Devaux lui-même, président de Parole libérée, association qui rassemble d’anciennes victimes de ce prêtre : « Il a dit qu’il n’y avait pas de faits après 1991 et, jusqu’à présent, il n’a jamais menti. » Telle est « l’affaire Barbarin ».

Il faut évidemment n’avoir aucune faiblesse pour ces crimes contre les enfants, quels que soient ceux qui les commettent ou s’en rendent complices. Mais c’est là que le bât blesse.

Un professeur de mathématiques d’un collège de l’Essonne a été mis en examen en janvier dernier pour agression sexuelle d’un mineur de moins de 15 ans et détention d’images pédopornographiques. Or, il avait déjà condamné en 2006 à 15 mois d’emprisonnement et à une interdiction de tout contact avec des mineurs par un tribunal Britannique pour « relations sexuelles avec un enfant » et « voyeurisme ». En France, cette condamnation avait été versée à son dossier professionnel.
L’Éducation nationale en avait donc connaissance. Or il a néanmoins été réintégré, il a donc pu continuer à enseigner. Et cela à la suite d’une décision de la Commission administrative académique paritaire idoine qui avait pourtant en main son accablant pedigree ! « Cela m’est insupportable », a déclaré le ministre qui a promis : « Je prendrai les sanctions qui s’imposent. » Des sanctions administratives, mais pas de plainte au pénal visant les membres de la commission, le rectorat et sa propre administration pour, au moins, « mise en danger d’autrui », puisque tous ceux-là ont autorisé le prédateur sexuel à cohabiter avec ses proies.

On attend aussi que le parquet, c’est-à-dire le ministre de la Justice, diligente une enquête préliminaire à l’encontre de Mme Najat Vallaud-Belkacem elle-même et de son prédécesseur, Vincent Peillon, du même chef de « mise en danger d’autrui ». On ne comprendrait pas que Mgr Barbarin soit inquiété et que Mme Najat Vallaud Belkacem soit tranquille.
Si le prélat est responsable de ses prêtres en tant que cardinal, elle l’est, elle, comme ministre, de ses enseignants, auxquels les parents confient leurs enfants. Sinon, il faudrait en conclure qu’il y a deux poids et deux mesures pour la justice, selon qu’on est cardinal ou ministre.

Guy Rouvrais

gendarmerie_auray

La Gendarmerie de la pensée, c’est maintenant

05/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Gendarmes de la pensée ou gendarmerie des programmes scolaires ? des élèves de collèges ont été questionnés sur le cours consacrés à la Russie et à Poutine.

Six élèves de quatrième du collège Sainte-Anne, à Sainte-Anne d’Auray (Bretagne) ont été convoqués par la gendarmerie locale pour subir un long interrogatoire au sujet des cours dispensés par leur professeur. Les enquêteurs ont ainsi tenu à savoir ce qu’avait déclaré l’enseignant « au sujet de la Russie et de Vladimir Poutine » durant les cours d’histoire dispensés en langue bretonne par ce dernier.

college_sainte-anne

Le collège Sainte-Anne, foyer de dangereux extrémistes apprenant aux enfants à penser par eux-mêmes.

Le professeur, bien noté par sa hiérarchie et apprécié de ses collègues doit être entendu à son tour dans les prochains jours par la gendarmerie.
Il ne s’explique pas ce qui lui arrive, aucune procédure disciplinaire interne n’a été entreprise et ses élèves ont tenu à lui manifester leur soutien. Les cours en question sont de plus conformes au programme, qui prévoit d’aborder « l’introduction à la géopolitique contemporaine » et notamment la situation de la Russie actuelle.

J’aborde l’histoire sur la base des faits, j’essaie d’expliquer la complexité des rapports géopolitiques afin de développer l’esprit critique des élèves. Je ne me prononce pas sur le bien-fondé ou non des actions menées par une diplomatie.

explique le professeur. C’est alors que tout s’éclaire ! Ce dangereux activiste essaie de développer l’esprit critique et l’intelligence de ses élèves au lieu de leur seriner la doxa bien-pensante en cours. Vite, au trou ! Stage de déradicalisation obligatoire pour le vilain professeur !

jean-marc_pujol

L’enseignement de l’arabe en primaire fait polémique à Perpignan

23/02/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Depuis le mois de septembre, Jean-Marc Pujol, maire UMP de Perpignan, s’oppose à la tenue de cours spécifiques de langue arabe dans les écoles primaires publiques de la ville.
Il vise le dispositif du ministère de l’Éducation ELCO datant de 1977 qui permet aux enfants d’immigrés de garder un lien linguistique avec leur pays d’origine. Ces enfants ont donc des cours dans leur langue maternelle, dispensés par des enseignants rémunérés par les pays d’origine des familles.
Selon le gouvernement, ce programme rentre dans le cadre d’une directive européenne demandant aux États membres de coordonner, avec l’enseignement normal, un enseignement de la langue maternelle des enfants.

Si la directive d’origine est européenne, les pays concernés ne font pas tous membres de l’Union européenne. En effet, en profite l’Algérie, la Tunisie ou la Turquie. Pour le maire de Perpignan, «

C’est le contraire qu’il faut faire en renforçant les enseignements du français. Car on constate dans les quartiers difficiles, après le retour de vacances, que les élèves régressent en français. Dans le même temps, un article du Monde critique cette mesure en évoquant une atteinte à la laïcité ».

manipulepoinfr

Le Ministère de la vérité : Orwell l’a imaginé, Najat l’a créé !

11/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Le gouvernement se lance dans la contre-réinformation

Le ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaut-Belkacem affirmait avec gravité le mois dernier « un jeune sur cinq adhère à la théorie du complot. ».
Elle a donc organisé mardi dernier une journée d’étude intitulée « Réagir face aux théories du complot », qui a réuni 300 chercheurs, professeurs, psychiatres et lycéens.
Plus fort encore, le service d’information du gouvernement a créé une page Internet « ontemanipule.fr » pour éduquer la jeunesse à l’esprit critique.

Mais qu’entend le gouvernement par théorie du complot ?
De manière volontairement piquante, on pourrait dire qu’est taxé de relevant de la théorie du complot toute pensée qui n’est pas conforme à ce que les puissants souhaitent faire admettre comme vérité non discutable. Un doute, une question, un regard décalé par rapport à un événement, la mise en relation de faits pouvant remettre en question la « Vérité indiscutable », et nous sommes déjà dans la théorie du complot.

Certes. Mais il y a bien des théories réellement grotesques ?
Bien sûr, mais cette offensive du gouvernement permet justement d’entretenir un ferme amalgame entre ces théories et des explications argumentées et critiques.
Posons-nous simplement la question : qui écrit et qui enseigne l’histoire ? Avec cette présentation très encadrée et partiale de l’histoire, les États ont depuis longtemps coupé les peuples des véritables questions existentielles. La liberté a un prix…

Et cela commence par prendre le gouvernement au pied de la lettre, en passant au tamis critique l’information diffusée par les médias de propagande.
Pour conclure, faisons un petit clin d’œil à l’auteur du roman d’anticipation 1984 : « Le Ministère de la vérité : Orwell l’a imaginé, Najat l’a créé ! »

La fabrique de l’aliénation : l’École techno-libérale

17/01/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
En partenariat avec la revue Eléments, le Cercle Rébellion Sud-Ouest a organisé une conférence sur « La fabrique de l’aliénation : l’École techno-libérale » avec l’auteur Charles Robin.

Publié le
laicitéinchallah

Communautarisme violent à l’Ecole

26/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
L’école est au centre des combats idéologiques. Nos enfants en sont les premières victimes.

Aujourd’hui, près de 20% des écoliers sont scolarisés dans les zones d’éducation prioritaires (ZEP). En 1982, nous comptions déjà 363 zones. A la rentrée 2012, les ZEP concernaient 2096 écoles, 301 collèges, 14 lycées, 18 lycées professionnels en plus des 809 réseaux d’éducation prioritaire (REP). Ce constat d’échec, malgré les lourds investissements consentis, ne cesse de croître année après année.

Xavier Darcos, lors d’un entretien donné au Figaro le 14 février 2003, en tant que ministre de l’Education nationale, ne pouvait déjà plus cacher son inquiétude sur le communautarisme « proche du phénomène sectaire » auquel l’Education nationale était confrontée. Selon ses déclarations, le service juridique de son ministère « était sans arrêt sollicité à la suite de demandes de salles de prière dans les établissements ou par des régimes particuliers… ».
Un rapport demandé en 2006 par Dominique de Villepin, alors Premier ministre, à l’Inspection de l’administration, dénonçait les intégristes musulmans qui remettaient en cause la mixité hommes-femmes. Certaines activités sportives devenaient déjà l’objet de contestation et certains examinateurs ainsi que certains proviseurs étaient récusés en raison de leur sexe.
Lire la suite

le maire Gilles Platret (UMP) , a mis fin à 31 ans de menus halals dans les cantines de Chalon-sur-Saône.

Le maire Gilles Platret (UMP) a mis fin à 31 ans de menus halal dans les cantines de Chalon-sur-Saône

18/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Il faudra cesser avec la religiosité qui entre dans les assiettes de nos enfants dans les cantines scolaires sous couvert de laïcité.

C’est toujours au nom de la tolérance qu’il faille endurer l’intolérance. Car, ne nous y trompons pas, il y a les porcs, les impurs d’un coté et le halal, les purs d’un autre coté dans l’esprit mahométan. C’est bien le droit de se laisser bafouer de façon religieuse qui nous est imposé par un biais de laïcité qui finit par être un fourre-tout contenant de tout sauf du laïc au fur et à mesure que le population musulmane augmente et prend de l’influence.

A l’instar des indigents athées ou catholiques qui se retrouvent à manger ce que les musulmans ne veulent pas dans les distributions de colis pour précaires, des femmes qui se font juger légères dans leurs mœurs par les accompagnatrices voilées lors des sorties scolaires, les écoliers vivent cette ségrégation religieuse à l’avantage des islamistes.

Et pourquoi, dans tous les cas, la France devrait continuer de subir les insanités sanitaires du halal et son impôt religieux sournoisement instauré dans les réseaux de distribution alimentaire ?

C’est au nom d’une véritable laïcité que le maire Gilles Platret (UMP), a mis fin à 31 ans de menus mixtes dans les cantines de Chalon-sur-Saône. Il a, en effet, annoncé la suppression, à partir de la rentrée prochaine, du menu de substitution dans les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône.

Najat Vallaud-Belkacem, visiblement plus préoccupée par l’appétit des musulmans que par l’essor vertigineux de la délinquance dans les milieux scolaires et périscolaires a promptement réagi : « Supprimer la possibilité d’avoir un menu non confessionnel, je trouve que c’est une façon, en réalité, d’interdire l’accès de la cantine à certains enfants »

Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, interrogé par BFMTV, a jugé que c’était de la bêtise.

Crédit photo : George Kelly via Flickr (cc)


Pas de théorie du genre dans les écoles ? « Se décider ? Pas aujourd’hui, pas encore en tout cas »

04/05/2014 – PARIS ((NOVOpress) – Cette vidéo du collège Edgar Faure de Valdahon (Doubs), classe de 5em, l’embarrasse. Il l’a précipitamment retirée de YouTube après qu’elle ait été incrustée sur le site de Journée de Retrait de l’École. Mais elle a été sauvegardée par les JRE à l’abri sur RuTube.

« Il/elle » est un/une garçon/fille qui se rase, se maquille, met une cravate et conclut : « Se décider ? Pas aujourd’hui, pas encore en tout cas ».

Publié le
Grande-Bretagne : des groupes de "moralité musulmane" confisquent les œufs de Pâques d’écoliers

Grande-Bretagne : des groupes de « moralité musulmane » confisquent les œufs de Pâques d’écoliers

25/04/2014 – BIRMINGHAM (NOVOpress)
La presse rapporte que dans plusieurs écoles de Birmingham, en Grande-Bretagne, des groupes de « moralité musulmane » confisquent les œufs de Pâques d’élèves. La mère d’un des élèves, qui souhaite rester anonyme par peur de représailles, a déclaré au Daily Express que des groupes d’élèves plus âgés ont pris tous les œufs apportés par les plus jeunes et que les enseignants sont restés passifs devant de telles actions. “Ma fille avait amené un œuf en chocolat pour sac opine et un garçon s’en est saisi et l’a écrasé contre un mur », a-t-elle ajouté.

Lundi, Jack Straw, un ancien ministre du gouvernement travailliste, a réaffirmé que les écoles, même celles à majorité musulmane, devaient respecter les valeurs Anglaises qui étaient basées sur une tradition chrétienne. Il a aussi redit que la ségrégation entre garçons et filles était inacceptable.

Rappelons que 25 écoles de Birmingham sont par ailleurs sous le coup d’une enquête à la suite de plaintes concernant une islamisation forcée dans les salles de classe par des enseignants ne respectant pas les programmes officiels.

Source

Lire la suite

Lorànt Deutsch persona non grata dans les écoles de la République

Lorànt Deutsch persona non grata dans les écoles de la République

15/10/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Lorànt Deutsch, L’auteur du best‑seller « Métronome » vendu à près de deux millions d’exemplaires et amoureux de la France dans son nouveau titre « Hexagone », prend la route et descend les fleuves pour raconter 2.000 ans d’histoire française.

Il s’attire à nouveau les critiques de trois historiens, selon les propos mêmes de Lorànt Deutsch « encartés à l’extrême gauche » (William Blanc, Aurore Chéry et Christophe Naudin) : drôles d’historiens pour qui la bataille de Poitiers devient une référence idéologique ! Ils reprochent à Lorànt Deutsch d’exalter la France des rois et des cathédrales ; c’est sans doute que pour ses détracteurs l’Histoire de France commence en 1789.

Lire la suite

Comment des leçons d’antiracisme accentuent l’intolérance chez les élèves en « suscitant leur animosité à l’égard des autres cultures »

Comment les leçons d’antiracisme accentuent l’intolérance chez les élèves en « suscitant leur animosité à l’égard des autres cultures »

Une étude néerlandaise arrive à la conclusion que les débats touchant à des préoccupations ethniques sensibles peuvent être contreproductifs.
Le ministre de l’Education [du Royaume-Uni] Michael Gove se trouve sous le feu des critiques pour avoir envisagé de mettre un terme à l’enseignement de sujets multiculturels aux adolescents.

Une importante étude a révélé hier que les enfants à qui l’on donne des cours d’antiracisme à l’école ont davantage tendance à être intolérants hors de leur classe.

Lire la suite

Arveyres, du porc à la cantine de l’école : voiture du maire dégradée

Arveyres, du porc à la cantine de l’école : voiture du maire dégradée

09/03/2013 – 16h15
BORDEAUX (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Novopress a relaté, mercredi dernier, la décision du maire de la commune d’Arveyres en Gironde de supprimer les repas spéciaux sans porc à la cantine de l’école pour des raisons budgétaires et techniques. Cette cantine reçoit 180 enfants, dont seulement 28 musulmans et juifs.

Suite à cette décision, monsieur le maire a eu la très désagréable surprise de trouver sa voiture dégradée (pneus crevés et rayures sur la carrosserie) !

Lire la suite

Arveyres (Gironde) : Des musulmans ne veulent pas de porc à la cantine

Arveyres (Gironde) : Des musulmans ne veulent pas de porc à la cantine

06/03/2013 – 16h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
En février 2011, le président de la République, Nicolas Sarközy déclarait : « Le multiculturalisme est un échec. On s’est trop préoccupé de l’identité de celui qui arrivait et pas assez de l’identité du pays qui accueillait ».

Une nouvelle fois la démonstration vient d’en être faite dans la petite commune d’Arveyres (1900 habitants), située près de Libourne.

Lire la suite

Les grandes écoles bientôt toutes soumises au diktat de la théorie du genre

Les grandes écoles bientôt toutes soumises au diktat de la théorie du genre

Photo ci-dessus : Judith Butler (à droite) et sa compagne Wendy Brown.

24/01/2013 – 18h50
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Le journal des grandes écoles s’est récemment fait l’écho des premières rencontres sur l’éducation « Femmes‑Hommes » dans l’enseignement supérieur, en novembre dernier. Elles précédaient une formation, prodiguée par le gouvernement, des responsables en ressources humaines des grandes écoles sur l’introduction de la théorie du genre auprès des étudiants. Le ministère de l’Enseignement supérieur est aidé dans son entreprise par l’association anglo‑saxonne « SocialBuilder », financée par des entreprises et des fonds de l’Union européenne.

Lire la suite

Italie : écoles évacuées faute de chauffage, la mairie a-t-il tout dépensé pour les Roms ?

Italie : écoles évacuées faute de chauffage, la mairie a-t-elle tout dépensé pour les Roms ?

19/12/2012 — 14h00
LA SPEZIA (NOVOPress) — Dans la ville de La Spezia, chef lieu de la province du même nom, en Ligurie, c’est le grand froid dans les écoles. Il y a huit jours, au lycée professionnel Einaudi, élèves et enseignants ont tenu trois heures dans les salles de cours, avant que le proviseur n’ordonne d’évacuer l’établissement : même avec gants et bonnets, le froid était insupportable. Dans la même ville, au lycée Mazzini, les élèves arrivent le matin munis de plaids pour suivre les cours.

Lire la suite