Tag Archives: Ebola

Immigration : une chance… de diffuser Ebola

16/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Deux cas de clandestins suspects d’être malades d’Ebola ont été rapporté dans les hôpitaux de la région lyonnaise. Ils viennent d’être démentis, espérons qu’il ne s’agit pas d’une annonce destinée à rassurer la population. Reste que statistiquement, il est impossible de conjuguer sûreté sanitaire et immigration clandestine massive.

L’essentiel de l’interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV/RMC le 20 octobre

20/10/2014 – PARIS (via BFMTV/RMC)
Aujourd’hui lundi 20 octobre, Apolline de Malherbe recevait Jean-Marie Le Pen, député européen et président d’honneur du Front National. La journaliste de BFMTV a interrogé Jean-Marie Le Pen sur le Front national, le virus Ebola, François Hollande, Eric Zemmour et même sa mort…

Publié le
Ebola : La France se décide enfin à contrôler à l'arrivée les voyageurs venant des pays infectés

Ebola : La France se décide enfin à contrôler à l’arrivée les voyageurs venant des pays infectés

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors que le gouvernement ne cesse de nous répéter qu’il ne faut pas céder à la psychose quant à d’éventuels cas d’Ebola en France, il vient cependant de décider à l’arrivée les voyageurs venant des pays infectés. C’est ce qu’indiquent nos confrères de l’Express :

La France va mettre en oeuvre un dispositif de contrôle sanitaire à l’arrivée sur son sol des vols en provenance des zones touchées par Ebola, a annoncé ce mercredi l’Elysée dans un communiqué.

Celui-ci a été publié à l’issue d’un entretien avec le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel et les chefs de gouvernement britannique et italien David Cameron et Matteo Renzi.

Jusqu’à aujourd’hui, les contrôles ne se faisaient qu’au départ des pays infectés. Le mieux serait d’établir une quarantaine drastique, mais cela exigerait de rétablir les frontières…

Crédit photo : CDC/ Cynthia Goldsmith via Wikipédia (cc).

Guérison de l’infirmière française touchée par le virus Ebola

Guérison de l’infirmière française touchée par le virus Ebola

06/10/2014 – SAINT-MANDE (Novopress via le Bulletin de réinformation
L’infirmière française touchée par le virus Ebola est désormais guérie, une annonce faite par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. L’employée de Médecins sans frontières avait été rapatriée début septembre, depuis une mission au Libéria.

Le premier cas français contaminé par Ebola a quitté l’hôpital militaire de Saint-Mandé hier (dimanche 5 octobre, note de Novopress), après avoir subi deux traitements expérimentaux, dans un cadre de sécurité draconien.

Le virus qui s’est diffusé cette année en Afrique de l’ouest, a fait de nombreuses victimes au Libéria avec 2 000 morts, 800 en Guinée et au Sierra Leone 600. Sa diffusion en Europe via les flux aériens et migratoires n’est donc qu’une question de temps.

Crédit photo : CDC/ Cynthia Goldsmith via Wikipédia (cc).

L'expulsion d'un clandestin guinéen annulée... à cause d'Ebola

L’expulsion d’un clandestin guinéen annulée… à cause d’Ebola

19/09/2014 – NANCY (via 20 Minutes)
Décidément la justice française marche sur la tête. Ainsi, à Nancy, l’expulsion d’un Clandestin guinéen a été annulée… à cause de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Guinée ! S’il ne s’agit pas de fort heureusement de résoudre la problème de l’immigration clandestine en soumettant les clandestins à un risque sanitaire, on peut cependant s’interroger sur une telle décision de justice.

D’autant que le quotidien 20 Minutes qu rapporte cette décision de justice (lire ci-dessous) nous indique que le clandestin est nullement régularisé. Décision aussi ubuesque que celle du gouvernement visant à empêcher certains « Français » de rejoindre l’Etat islamique, par le biais d’une sortie de territoire. Alors que dans les deux cas (clandestins et djhadistes) il faudrait tout simplement empêcher le retour en France…

L’expulsion d’un jeune Guinéen clandestin a été annulée par le tribunal administratif de Nancy en raison de l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest et notamment dans son pays d’origine. «Le tribunal a retenu principalement le risque d’épidémie lié à Ebola» pour annuler l’arrêt préfectoral d’expulsion, a déclaré l’avocate du sans-papier, Me Anne-Laure Taesch.

(…)

Son avocate avait plutôt fait valoir son statut de mineur pour tenter d’éviter son expulsion, le jeune homme affirmant n’avoir que 16 ans. Cependant un examen osseux a fixé son âge à 19 ans. «Mineur ou adulte, on ne pouvait pas le renvoyer dans son pays en raison de l’épidémie», dit-elle aujourd’hui, espérant que ce jugement fera jurisprudence pour d’autres dossiers similaires.

Pour lire l’article dans son intégralité

Photo Une : image du virus Ebola par un microscope électronique. Crédit : CDC/ Cynthia Goldsmith via Wikipédia (cc).

Sicile : Les policiers fuient en masse par peur des immigrés contagieux

Sicile : Les policiers fuient en masse par peur des immigrés contagieux

09/08/2014 – PALERME (NOVOpress) – 90% d’absentéisme lors du dernier débarquement de clandestins à Palerme : c’est le chiffre donné dans un communiqué par la Consap, le syndicat autonome de la police. Le 7 août, alors que la marine nationale venait débarquer 530 clandestins, 90% des agents théoriquement en service se sont fait porter malades. La raison ? La peur d’être « contaminés par les virus dont les réfugiés [sic] seraient porteurs. Tuberculose, gale, Ebola, telles sont les maladies craintes par les hommes des forces de l’ordre ». Beaucoup de policiers employés dans le cadre de l’opération « Mare Nostrum » auraient déjà contracté la tuberculose.

La Consap a annoncé qu’elle allait déposer une action de groupe (l’italien garde le terme anglais de class action) contre le Ministère de l’Intérieur, pour défaut de protection des agents. « Il semble, a déclaré le secrétaire de la Consap Giorgio Innocenti, que l’attention accordée aux forces de l’ordre employées dans le cadre de l’opération « Mare Nostrum » soit inversement proportionnelle à l’attention donnée aux migrants : toujours plus d’attention pour ceux qui arrivent en Italie, et toujours moins pour ceux qui défendent l’Italie et qui en garantissent la sécurité. Voilà la raison pour laquelle le nombre de policiers engagés dans les opérations d’accueil aux réfugiés et qui ont été contaminés par la tuberculose ou décelés positifs au test de Mantoux, augmente de manière inquiétante ».

Lire la suite

Ebola : le gouvernement immigrationniste italien veut stopper… les voyages en Afrique

Ebola : le gouvernement immigrationniste italien veut stopper… les voyages en Afrique

03/08/2014 – ROME (NOVOpress)
Alors que s’étend la panique face au virus Ebola, le gouvernement italien se décide enfin à faire quelque chose. Dans un communiqué publié le 1er août  sur le site officiel « Viaggiare sicuri », créé par le Ministère des Affaires étrangères à l’intention des Italiens qui partent à l’étranger, on peut lire que « en conséquence de l’aggravation de la situation sanitaire liée à l’épidémie de fièvre hémorragique (EBOLA), l’état d’urgence a été déclaré au Sierre Leone. Sont donc déconseillés les voyages dans ce pays ». En outre, « en raison de la diffusion de la contagion dans certaines zones de Guinée et du Libéria, il est conseillé à nos compatriotes de ne pas se rendre dans les zones frappées par l’épidémie et de conserver la plus grande vigilance sur tout le territoire de ces pays ».

Dans la même journée du 1er août, la Marine italienne annonce triomphalement sur twitter que ses vaisseaux ont « débarqué à Crotone 89 migrants (5 femmes et 2 enfants) », « porté à Augusta [dans la province de Syracuse] 383 migrants (39 femmes et 70 enfants) », « secouru au sud de Lampedusa 187 migrants (29 femmes et 7 enfants) »…

Pour la gauche italienne, il est vrai, comme l’avait expliqué très sérieusement la députée européenne Silva Costa, « ce sont les Italiens qui donnent des maladies aux immigrés ».

Crédit image : copie d’écran du compte twitter de la Marine militaire italienne, DR. Sur ce compte twitter vivez en direct « Le Camp des saints » de Jean Raspail.