Tag Archives: droit du sol

Eric Zemmour

Pour Eric Zemmour, « le PSG, c’est Gugusse of Benetton »

14/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Eric Zemmour s’est fait tonton flingueur ce matin sur RTL pour commenter la défaite du PSG en Ligue des champions : « C’est le terminus des prétentieux, le retour à la maison mère des gugusses de Montauban, les gugusses les mieux payés du monde, des gugusses de tous les pays du monde », a-t-il ironisé, ajoutant : « Le Paris Saint-Germain, c’est gugusse of Benetton ; »

Ce passionné de football a tout particulièrement soigné Zlatan Ibrahimovic, « en tête de gondole des gugusses » et qui est « arrogant avec les faibles du championnat de France et minable avec les grands d’Europe », mais qui n’est finalement « que l’arbre qui ne cache pas la forêt : tous les autres sont à mettre dans le premier autocar pour Montauban » – Laurent Blanc inclus.

Car le PSG qui a failli, c’est « le PSG avec son équipe sans joueur français ou presque, le PSG avec son argent qatari et son panel cosmopolite » : « Le PSG, assène l’éditorialiste, c’est la revanche ironique du droit du sol sur le droit du fric. » A comparer avec ces équipes françaises qui, autrefois, perdaient aussi, mais qu’on aimait parce que « c’étaient nos petits gars : ils étaient de notre chair et de notre sang »…

clandestins_crs_calais

Selon Musset, il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée…

Source : Polémia
En matière d’immigration, le choix des gouvernants est clair. Il faut qu’elle soit de plus en plus ouverte.

Dans un grand silence que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits des étrangers en France. Alors que la France, comme l’ensemble de l’Europe, connaît une crise migratoire dont les conséquences sont vitales et peuvent être tragiques pour notre pays, le pouvoir socialiste, indifférent à l’intérêt général des Français et mû par ses tropismes idéologiques, abaisse plusieurs protections juridiques contre l’invasion et, au contraire, renforce l’attractivité de la France au profit de celle-ci.

Dans une discrétion assourdissante que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits de l’étranger en France.

Cette loi (*) ouvre encore plus la porte à l’immigration même irrégulière. Qu’on en juge.
Lire la suite

8564-Chard

Le droit du sol élargi !

10/03/2016 – POLITIQUE (Présent 8564)

En pleine déferlante migratoire, une nouvelle loi sur l’immigration votée en douce dans le dos des Français le 8 mars à l’Assemblée prévoit d’élargir le droit du sol aux frères et sœurs d’individus nés en France, mais également de régulariser les clandestins malades.
8564-Une
Pendant qu’on nous endormissait avec la Journée de la Femme et que des députés hommes se préoccupaient de se faire prendre en photo (dans un studio professionnel) avec du rouge à lèvres, une Assemblée aux trois quarts vides – une dizaine de députés socialistes, aucun député FN et un seul député Les Républicains – votait une loi accélérant le processus d’immigration invasion.

L’article 59 de ce texte ouvre la nationalité française à leur majorité, aux personnes vivant sur le territoire français « depuis l’âge de six ans et ayant suivi leur scolarité obligatoire en France […] lorsqu’elles ont un frère ou une sœur ayant acquis la nationalité française par le droit du sol ». Il s’agit d’une nouvelle forme d’acquisition de la nationalité française, un droit du sol indirect en somme, transmis par le lien de fratrie. Le droit du sol français pourra donc désormais s’appliquer à des personnes nées à l’étranger !

Cette loi permet également à un clandestin malade d’être automatiquement régularisé dans le cas où « l’offre de soins et les caractéristiques du système de santé dans le pays dont il est originaire » ne lui permettent pas d’y être soigné. C’est-à-dire également s’il n’a pas les moyens personnels d’accéder aux soins dans son pays. On mesure le vaste appel d’air. Et que doivent faire les sans-dents et les sans-yeux qui n’ont pas les moyens d’accéder aux soins en France ? Ils vont se faire poser des bridges en Gambie ?

Cette loi frénétiquement immigrationniste dont plusieurs articles affaiblissent également le dispositif de lutte contre l’immigration irrégulière, accélère encore le processus du remplacement. Elle est passée dans le silence le plus total des médias et des politiques, lesquels du Front national aux Républicains disent vouloir revenir sur le droit du sol et l’acquisition automatique de la nationalité française.
L’hémicycle était vide.

Caroline Parmentier

prieres_de_rue

Immigration, une loi votée en catimini pour élargir le droit du sol

10/03/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)

En effet, mardi 8 mars, la loi n° 2016-274 a été publiée au journal officiel, dans la plus grande des discrétions. Jamais aucune loi sur l’immigration n’a fait aussi peu de bruit. Ce projet était dans les tiroirs des assemblées depuis le 23 juillet 2014, et il n’a fait l’objet d’aucune controverse. Ni, les médias, ni le monde politique ne se sont félicités ou scandalisés de ce projet. D’ailleurs, très peu, voire aucun, n’étaient présents : un seul député de l’opposition pour une dizaine de socialistes.

,Mais qu’est-ce que la nouvelle loi modifie ?
Cette loi est un texte fondamental qui va bouleverser le droit des étrangers.
Prenons quelques exemples :
— L’article 59 élargit le droit d’acquisition de la nationalité française aux, « Personnes qui résident habituellement sur le territoire français depuis l’âge de six ans, si elles ont suivi leur scolarité obligatoire […] lorsqu’elles ont un frère ou une sœur ayant acquis la nationalité française ».
— L’article 13 modifie le droit des personnes en situation irrégulière et malade sur le territoire français en leur permettant, si leur pays d’origine ne le permet pas, de rester en France.
— L’article 33, quant à lui, réduit la rétention administrative de cinq jours à 48 h durée pendant laquelle le préfet peut décider de garder un étranger en situation irrégulière en rétention, le temps d’organiser son départ.

Quelles conséquences peut-on alors prévoir ?
Dans la crise migratoire actuelle, les conséquences risquent d’aggraver la situation. Aujourd’hui, une seule décision de renvoi à la frontière sur quatre est exécutée, soit 15 000 par an. La paralysie du système ne peut donc que s’aggraver dans l’indifférence générale alors que l’Europe est submergée par l’arrivée de migrants.

Chard

Droit du sol : STOP ! (Présent 8373)

11/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Curieusement ils s’en préoccupent maintenant. Réveil très tardif chez Les Républicains (ex-UMP) qui face à la déferlante migratoire, s’aperçoivent tout à coup que le droit du sol qu’ils ont défendu et maintenu, va permettre à tous les enfants de migrants d’obtenir automatiquement la nationalité française. Mais pourquoi n’ont-ils rien fait quand ils étaient au pouvoir sinon courir volontairement à la catastrophe ?
C’est Éric Ciotti qui tire la sonnette d’alarme en remettant en cause l’acquisition automatique de la nationalité française : « On ne peut pas devenir Français par hasard (…) Un immigré clandestin, qui a tous les moyens de demeurer sur le sol français en toute illégalité, comptera autant d’enfants français qu’il le voudra. »8373-Une
C’est pour mettre un terme à ce « facteur d’attractivité » (tiens ?) qu’il propose de seulement « réduire » le droit du sol (c’est sûr qu’on a encore les moyens de finasser, combien leur faut-il de bateaux ?) selon un système inspiré, dit-il, « d’autres pays européens » (Italie, Espagne) : « Seuls des enfants d’immigrés légaux de l’une des nationalités de l’Union européenne pourront y prétendre. Les autres devront en passer par les procédures normales de naturalisation. »
Son initiative qui n’a rien de radical a néanmoins immédiatement déclenché un tollé dans la majorité. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a jugé l’idée « contraire aux vraies valeurs de la République ». Les « vraies » valeurs de la République comme chacun sait étant d’accueillir à tour de bras des centaines de milliers de Somaliens, d’Érythréens, de Soudanais, d’Éthiopiens, et d’en faire automatiquement et en masse des Français avec tous les avantages économiques, sociaux, médicaux et scolaires qui vont avec. Ça c’est la République française UMPS en place depuis 40 ans, dont nous crevons aujourd’hui.
Fin du droit du sol et du regroupement familial c’est ce que réclame le Front national depuis toujours. Et il est déjà largement trop tard pour faire autrement. La France n’a plus les moyens de n’accueillir correctement aucun étranger. Plus un seul. On ne peut plus maintenir la suicidaire Aide médicale d’État, ni les allocations journalières, ni l’acquisition de la nationalité française par le mariage, ni toutes les facilités et les aides faites aux demandeurs d’asile, première source d’immigration clandestine.

Caroline Parmentier

Marine Le Pen : "Il faut supprimer le droit du sol"

Marine Le Pen : « Il faut supprimer le droit du sol »

10/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Lors d’une conférence de presse le 7 novembre, Marine Le Pen a détaillé un certain nombre de mesures au sujet de l’immigration légale ou clandestine. Elle a notamment réaffirmé qu’il fallait supprimer le droit du sol, ainsi que les « pompes aspirantes de l’immigration » comme l’aide médicale d’Etat. Marien Le Pen exige également la suppression du regroupement familial. Sans oublier d’autres mesures qui évoquent une possible remigration. Notamment en rendant possible « l’inversion des flux migratoires », comme l’avait déjà indiqué Nicolas Bay.

Explosion de l’immigration en Allemagne

Explosion de l’immigration en Allemagne

22/05/2014 – BERLIN (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
En 2012, l’Allemagne a connu une vague migratoire d’environ 400.000 nouveaux arrivants, soit deux fois plus qu’en 2009. Ainsi, le pays se place derrière les Etats-Unis dans le classement des pays de l’Organisation pour la coopération et le développement des Etats (OCDE), devant le Canada et l’Australie.

Face à cela, les médias allemands de la presse dominante ont chanté les louanges de l’immigration et de l’accueil de ces pays et aux populations venues majoritairement des pays de l’Europe de l’Est et des pays du Sud. Alors que le droit du sang prévalait depuis de nombreuses années, le gouvernement allemand préparerait une loi pour accorder la double nationalité.

Ce phénomène d’immigration galopante se déroule dans un contexte de vieillissement démographique en Allemagne et d’une faible natalité. Ces nouvelles populations bénéficieront alors de la libre circulation accordée dans l’espace Schengen et pourront en remplacer d’autres.

Photo Une : Porte de Brandebourg, Berlin. Crédit : Thomas Wolf via Wikipédia (cc).

Quand la droite prônait le droit du sang...

Quand la droite prônait le droit du sang…

31/10/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress) – La proposition de Jean-François Copé de réformer le droit du sol a soulevé l’indignation de la gauche et suscité de nombreuses réticences au sein même de l’UMP, parmi lesquelles Henri Guaino, l’ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, qui considère qu’« il ne peut être question d’abandonner le droit du sol. C’est notre culture, c’est le fondement d’une société ouverte par rapport à une société fermée ». La réforme vendue par le président de l’UMP est pourtant bien timide, réfutant vouloir remettre en cause le droit du sol mais simplement prôner la fin de l’acquisition automatique de la nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers. La droite dite parlementaire a pourtant été plus radicale par le passé même si, déjà, les prises de position affichées en restèrent au stade des promesses électorales…

Lire la suite

Eric Zemmour ne veut plus d’immigration, même régulée

26/10/2013 – 21h25
PARIS (NOVOpress) – Eric Zemmour a mis les pieds dans le plat lors de l’émission ça se dispute sur I-Télé. Revenant sur le sondage indiquant que 7 Français sur 10 voulaient mettre fin au caractère automatique de l’acquisition de la nationalité française, il a indiqué qu’il ne voulait plus d’immigration, même régulée. Il s’est également déclaré favorable au droit du sang.

Continue reading

Publié le
« L'immigration, c'est le génocide des peuples » : Forza Nuova dénonce le projet fou de Cécile Kyenge en Italie

« L’immigration, c’est le génocide des peuples » : Forza Nuova dénonce le projet fou de Cécile Kyenge en Italie

06/09/2013 – 18h30
ROME (NOVOpress)
– Des militants du parti Forza Nuova ont déposé, mercredi, devant un bâtiment administratif de Rome, trois mannequins maculés de sang factice accompagnés du slogan suivant : « L’immigration, c’est le génocide des peuples. Kyenge, démission ! ». Un appel dirigé contre Cécile Kyenge. La ministre de l’Intégration italienne, aux racines congolaises, ne cesse de vouloir s’attaquer à l’identité du peuple italien. La veille de cette opération, elle était en campagne à Venise afin de réitérer sa volonté d’instaurer le droit du sol en Italie qui favoriserait l’immigration de masse dans ce pays.

Lire la suite

Italie : Après le droit du sang, Kyenge veut tuer père et mère

Italie : Après le droit du sang, Kyenge veut tuer père et mère

05/09/2013 – 18h30
VENISE
(NOVOpress) – C’est la dernière provocation de Kyenge Kashetu (photo) – il faut dire qu’elle a été nommée ministre de l’intégration pour cela. Elle s’est rendue lundi à la Mostra de Venise pour assister en grande pompe à la première du « documentaire » de propagande immigrationniste Ius soli. Réalisé par le metteur en scène italo-ghanéen Fred Kudjo Kuwornu et financé par le Conseil de l’Europe, le film vise explicitement, à coups d’images larmoyantes d’enfants de « la diversité », à retourner l’opinion publique italienne contre le « cruel » droit du sang.

Lire la suite

Des vaches, des chevaux et du bon usage des citations trouvées sur Internet - Par Flavien Blanchon

Des vaches, des chevaux et du bon usage des citations trouvées sur Internet – Par Flavien Blanchon

Les plaisanteries de Jean-Marie Le Pen ne m’ont pas toujours fait rire, mais elles ne m’ont jamais choqué. Ce qui m’amuserait, ce serait plutôt – si elle n’était pas tellement prévisible – la grande scène de vertu indignée que jouent à chaque fois nos bien-pensants. Dernière indignation en date, celle qu’a déchaînée la boutade de samedi – la « saillie sulfureuse » disent les médias du système – sur le droit du sol, selon lequel « une chèvre née dans une écurie serait un cheval ».

Le très antiraciste Laurent de Boissieu, journaliste politique à La Croix, est pourtant un peu sorti du troupeau en déclarant qu’il s’agissait d’« une reprise de Montesquieu (mais qui parlait de vache et non de chèvre) ». Timeo Danaos…(1) Il faut toujours se méfier des journalistes du système. Lire la suite

[Tribune libre] Le droit du sang, citadelle de l'identité

[Tribune libre] Le droit du sang, citadelle de l’identité

14/09/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress via Zentropa) —
Pour accomplir son rêve ultime de régner sur une masse globale de « citoyens du monde » (c’est-à-dire d’hommes interchangeables réduits à leurs rôles de production et de consommation), le mondialisme marchand a besoin de faire sauter les derniers verrous identitaires dont le principal est la conception de la nationalité basée sur le « droit du sang » (jus sanguinis), c’est à dire sur le caractère ethnico-culturel hérité de la nationalité. Ce principe, qui a largement prévalu en Occident et en Asie jusqu’à l ’émergence des pays nés de l’immigration (USA, Australie, Canada…), est une règle générale d’obtention de la nationalité par filiation qui ne souffre que des exceptions limitées en nombre et soumises à des procédures d’acquisition basée sur la volonté du mandant et son adhésion à un faisceau de valeurs et de règles ainsi que sur la sélection effectuée par le pays dont il sollicite la nationalité (serment, tests de culture, de langue, connaissances historiques, ordre juridico-social accepté, etc).
Lire la suite