Tag Archives: Dominique Reynié

les_copains

Brèves politiques (France)

30/04/2014 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

À gauche, la politique des copains se poursuit

Une fois n’est pas coutume. Mercredi, Christian Gravel, directeur du service d’information du gouvernement, a été nommé préfet « hors cadre ». Il faut, tout d’abord, rappeler à nos lecteurs que l’État peut nommer sept préfets hors cadre pour des emplois supérieurs comportant une mission de service public relevant du gouvernement. Cette nomination de Christian Gravel, un proche de Manuel Valls, fait suite à celle de Sébastien Gros, un autre proche collaborateur du Premier ministre.

Ces nominations sont de plus en plus courantes, mais elles font du bruit. La Cour des comptes s’alarme, dans un rapport de septembre 2014, sur une hausse de 70 % des nominations en 30 ans. On peut ainsi rappeler la nomination des sarkozystes Brice Hortefeux (en 1995) et Laurent Solly (en 2006).

À droite, c’est la politique des vassaux

Le vassal pour exister a bien besoin de son seigneur. C’est ainsi que les deux fondateurs de la Droite forte, un courant interne à l’UMP, ont souhaité se démarquer de leur grand champion Nicolas Sarkozy. C’est Guillaume Peltier qui a lancé l’offensive en déclarant, je cite : « J’aime trop mon pays pour soutenir uniquement par fidélité un candidat parmi d’autres ». Il a également ajouté avoir rencontré tous les autres ténors du futur parti des Républicains. N’oublions pas que Guillaume Peltier restera chez les Républicains après avoir été l’étoile montante du parti Vendéen mené par Philippe de Villiers. L’autre fondateur de la Droite forte Geoffroy Didier a lui aussi marqué son indépendance tout en déclarant, je cite : « Rester loyal ». Fin de citation.

Régionales : l’UMP nomme des candidats qui ne souhaitent pas revenir sur la loi Taubira

Le politologue Dominique Reynié a été choisi pour diriger la liste rassemblant l’UMP et l’UDI dans la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon aux élections du mois de décembre. Connu pour ses positions favorables au lobby LGBT, Reynié est un acteur de la dérive vers la gauche de l’UMP, notamment au sein de la Fondation pour l’Innovation Politique. On se souvient que ce « think tank » chiraquien a apporté dès 2005 son soutien au mariage homosexuel : Dominique Reynié avait eu une place centrale dans cette « ouverture » vers les mouvements homophiles les plus extrémistes, dont Act-Up, notamment lors d’un colloque de décembre 2004.

Crédit photo : SteveR- via Flickr (CC)


La Fondapol de Dominique Reynié noue un partenariat avec un site islamiste

La Fondapol de Dominique Reynié noue un partenariat avec un site islamiste [lu sur le net]

La Fondation pour l’innovation politique est un réservoir d’idées créé en 2004, fonctionnant depuis cette date grâce à des subventions massives de Matignon (2,15 millions d’euros annuels selon le rapport d’activité 2007/08), dirigé par le médiatique Dominique Reynié. Celui qui est professeur à Science-politique Paris est selon la presse dans le quartette final des candidats à la direction de l’IEP suite à la mort de Richard Descoing.
Lire la suite