Tag Archives: DOM-TOM

marine-le-pen-mayotte

Marine Le Pen déclare sa flamme à l’outre-mer

30/11/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio CourtoisieMarine Le Pen revient d’une visite dans deux départements français d’outre‑mer : La Réunion et Mayotte. Un déplacement qui intervient très symboliquement au début de sa campagne présidentielle, quelques jours après l’inauguration de son QG de campagne.

Est‑ce à dire que la priorité de Marine Le Pen est de redresser la situation outre‑mer ? C’est en tout cas un thème sur lequel elle veut se démarquer. Ses résultats électoraux dans les DOM‑COM – le nom officiel de ce que l’on continue à appeler dans le lange courant les DOM-TOM – sont encore très en deçà de sa moyenne nationale, encore qu’ils aient progressé ces dernières années. Ainsi, la liste FN aux Européennes de 2014 a atteint 13 % des voix à La Réunion, qui constitue le DOM dans lequel le parti frontiste est le plus structuré. Pas sûr cependant que ce soit outre‑mer que Marine Le Pen ait les réservoirs de voix les plus importants.

Ce déplacement a été l’occasion pour Marine Le Pen de publier son projet présidentiel pour l’outre‑mer. Il y a aussi une raison très pragmatique au fait de commencer par publier un programme pour l’outre‑mer, alors que le reste de son programme est encore en cours de maturation : pour finaliser son programme, elle attendait de savoir qui émergerait des primaires du centre‑droit et de la gauche.

Sur l’outre‑mer, la présidente du Front national ne craint pas d’affirmer des convictions fortes. Marine Le Pen s’engage à faire de l’outre‑mer une sorte de domaine réservé du chef de l’Etat, et à créer un grand ministère d’Etat de l’Outre‑Mer et de la Mer.

Son projet est fait à la fois de fermeté en matière d‘immigration et de délinquance, d’ambition maritime et de préoccupations sociales. Elle veut supprimer le droit du sol, renforcer les moyens de la marine nationale, améliorer l’attractivité économique des DOM‑COM ou encore développer un service militaire adapté. Elle souhaite également donner une priorité d’emploi aux résidents ultramarins, proposition qui avait déjà été faite par Bruno Mégret. Il n’est néanmoins pas certain que les mesures envisagées suffisent pour sortir l’outre‑mer de l’assistanat dont il bénéficie.

Le programme de Marine Le Pen pour l’outre-mer est à télécharger ici

marine-le-pen-outre-mer-2017

Situation insurrectionnelle à La Réunion

Situation insurrectionnelle à La Réunion

22/02/2013 – 12h00
SAINT-DENIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – 
Depuis mardi, l’île de la Réunion est en proie à une véritable guérilla urbaine.
Plusieurs barrages constitués de branchages et de poubelles enflammées ont été installés à différents carrefours de Saint‑Denis, des voitures ont été la cible de jets de pierre, une mairie annexe a été incendiée, un poste d’essence détruit. Des magasins ont été pillés hier et de nombreux véhicules incendiés. On ne compte plus les affrontements entre les policiers et gendarmes, et des groupes de jeunes répliquant aux tirs de grenades lacrymogènes par des jets de pierres et de cocktails Molotov.

Lire la suite

Environnement : après les algues vertes en Bretagne, voici les algues brunes en Guadeloupe

Environnement : après les algues vertes en Bretagne, voici les algues brunes en Guadeloupe

09/08/2011 – 07h00
MARIE-GALANTE (NOVOpress) — Alors que la Bretagne est victime d’une importante pollution de ses rivages causée par la prolifération d’algues vertes, l’archipel guadeloupéen est quant à lui submergé depuis plusieurs semaines par d’exceptionnels dépôts d’algues brunes (principalement Côte aux Vents, Grande Terre, Marie-Galante, la Désirade et les Saintes) qui sont venues s’échouer sur ses plages.

A noter que les algues brunes, à la différence des algues vertes, ne sont pas des algues invasives et ne « présentent pas de risques sanitaires » selon les termes d’un communiqué de l’agence régionale de santé (ARS) publié lundi.

Ce sont toutefois des tonnes d’algues en décomposition qui occupent des kilomètres de plages devenues impraticables et qui dégagent une très forte odeur de pourriture. Aussi appelées « algues des Sargasses », leur échouage massif serait causé par la tempête tropicale Emily, qui a balayé dernièrement Haïti et la Martinique.