Tag Archives: diffamation

eric-zemmour

La chaîne iTélé condamnée pour avoir viré abusivement Eric Zemmour

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : La chaîne d’information en continu iTélé, filiale de Canal +, a été condamnée hier pour « rupture abusive » du contrat qui la liait à Eric Zemmour selon une décision du tribunal de grande instance de Nanterre, dont l’AFP a obtenu copie. « Le tribunal reconnait le manquement contractuel d’iTélé qui a rompu de manière brutale et abusive le contrat », soulignent les avocats d’Eric Zemmour dans un communiqué : « Ce faisant, ajoutent-ils, le tribunal condamne l’acte de censure exercé par la direction de l’époque d’iTélé à l’encontre d’Éric Zemmour. »

En décembre 2014, iTélé avait annoncé mettre fin à l’émission Ça se dispute, dans laquelle Zemmour débattait depuis plus de dix ans, à la suite de propos… qu’il n’avait absolument pas tenus ! Un traduction malheureuse – et malhonnête – d’un entretien accordé au Corriere della Sera lui attribuait la volonté de « déporter » les musulmans. Le journaliste italien qui l’avait interviewé avait lui-même reconnu que le mot « deportare » n’avait jamais été prononcé !

La chaîne d’information a été condamnée à payer 50 000 euros de dommages et intérêts à la société qui gère les intérêts du chroniqueur, et 8 000 euros au titre des frais de justice.

Le site musulman Oumma.com mis en examen pour diffamation envers le Bloc identitaire

Le site musulman Oumma.com mis en examen pour diffamation envers le Bloc identitaire

06/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le Bloc identitaire vient d’annoncer que le directeur de publication du site musulman Oumma.com est mis en examen pour des propos tenus à l’encontre de lui.

« Ce site très influent qui propose un « point de vue musulman sur l’actualité » avait mis en cause le Bloc identitaire dans une grotesque affaire de tag (« fuck islam ») jugée à Orléans. Pire, Oumma.com avait poussé l’amalgame jusqu’à choisir – pour illustrer son article – la photo d’une vitrine de boucherie halal recouverte d’inscriptions racistes. Photo n’ayant aucun rapport avec l’affaire, et encore moins avec le Bloc Identitaire. C’est au titre de tous ces amalgames que le directeur de publication du site Oumma.com vient donc d’être mis en examen suite à la plainte pour diffamation déposée par nos avocats. »

Le BI rappelle que « Après la condamnation de Bernard-Henry Lévy (qui avait osé qualifier le Bloc identitaire de « groupuscule néo-nazi ») et la mise en examen d’Harlem Désir et du député PS Yann Galut, ce sont donc désormais ceux qui font du prosélytisme musulman en France qui apprendront que les identitaires ne doivent pas servir de défouloir à leurs névroses. »

« En première ligne dans la lutte contre l’islamisation de la France, le Bloc identitaire mène un combat politique loin des provocations stériles, du folklore ou des nostalgies malsaines. C’est pour cela que nous trainerons systématiquement devant les tribunaux ceux qui pratiquent l’amalgame et l’insulte plutôt que le débat et la confrontation des idées. » ajoute le mouvement.

Image en Une : copie d’écran du compte Facebook de Oumma.com. DR.

Pour Le Monde diplo : “Même la justice française condamne BHL…”

Pour Le Monde diplo : « Même la justice condamne BHL… »

04/05/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) – A la suite de la récente condamnation de Bernard-Henri Lévy et Le Point pour diffamation envers Bernard Cassen de l’organisation Attac, et envers le Bloc Idenitaire, Le Monde diplomatique a publié un article « Même la justice française condamne BHL… » sur ce pseudo philosophe-Botul, article que l’on peut qualifier de pour le moins peu flatteur !

« La liste des bourdes et des calomnies de notre intellectuel de parodie est longue et ancienne. Il a pour distinction de s’être à peu près trompé sur tout » nous dit cet article.

Lire la suite

Condamnation de BHL par le Bloc identitaire : La réaction de Fabrice Robert

Condamnation de BHL par le Bloc identitaire : La réaction de Fabrice Robert

25/04/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – BHL et Le Point ont donc été condamnés en première instance pour diffamation contre le Bloc identitaire. Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, revient pour Novopress sur cette condamnation qui est la deuxième en 20 ans de bloc-note de BHL pour Le Point. Fabrice Robert fait également part des plaintes déposées par le Bloc identitaire pour diffamation contre Yann Galut (député PS) et Thierry Marchal-Beck (président du MJS).

Lire la suite

Diffamé par le Mouvement des jeunes socialistes, le Bloc identitaire en demande la dissolution et porte plainte

Diffamé par le Mouvement des jeunes socialistes, le Bloc identitaire en demande la dissolution et porte plainte

18/04/2013 – 19h00
PARIS (NOVOpress) –
A croire que la plainte déposée par le Bloc identitaire contre Yann Galut, député PS du Cher, pour diffamation n’est pas une information importante pour Thierry Marchal-Beck. Toujours est-il que l’inconnu et dispensable président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) s’est permis lui aussi de diffamer le mouvement identitaire.

Lire la suite

Si je qualifiais BHL de néo-nazi, le parquet demanderait-il ma relaxe ? Par Jeanne Bourdillon

Si je qualifiais BHL de néo-nazi, le parquet demanderait-il ma relaxe ? Par Jeanne Bourdillon

Passionnée de droit, j’avoue que le dernier procès intenté par le Bloc Identitaire contre BHL [qui l’avait traité de néo-nazi] m’interroge. Rappelons rapidement le contexte. Mis hors de lui par la réussite des Assises Internationales sur l’Islamisation de nos pays, le « philosophe » avait commis, coup sur coup, deux articles vengeurs dans Le Point. La première semaine, il avait ciblé Bernard Cassen, le confondant avec notre fondateur Pierre Cassen, ce qui lui avait déjà valu, outre le ridicule, un procès, et un rectificatif humiliant dans un nouvel article paru la semaine suivante, intitulé « L’honneur des musulmans ».

Lire la suite

Procès pour diffamation contre le Bloc Identitaire : l'avocat du mouvement confiant dans la condamnation de BHL

Procès pour diffamation contre le Bloc Identitaire : l’avocat du mouvement confiant dans la condamnation de BHL

14/03/2013 – 14h30
PARIS (NOVOpress) – Avant-hier, lors de l’audience à la XVIIème chambre du Tribunal de grande instance de Paris, BHL et Le Point étaient poursuivis pour diffamation contre le Bloc identitaire (BI). Et ce suite à une chronique de BHL sur les Assises contre l’islamisation où il affirmait que le BI était un groupuscule néo-nazi qui plus est  à l’origine de la tentative d’assassinat contre Jacques Chirac en 2002.

Lire la suite

Caroline Fourest et Fiammetta Venner condamnées pour diffamation

Caroline Fourest et Fiammetta Venner condamnées pour diffamation

21/01/2013 – 22h30
PARIS (NOVOpresss) – Caroline Fourest et Fiammetta Venner ont été condamnées pour diffamation aujourd’hui. Elles étaient poursuivies par Frédéric Chatillon, dirigeant d’une agence de communication Riwal et prestataire de service notamment pour le Front national.

Journaliste très engagée, Caroline Fourest avait également été condamnée avec sa compagne Fiammetta Venner, pour avoir asséné un certains nombre d’erreurs et de mensonges sur le Front national et Marine Le Pen dans leur biographie consacrée à la présidente du parti populiste. Sans compter sur la manière avec laquelle Caroline Fourest semblait vouloir manipuler l’opinion avec l' »attaque » du cortège de Civitas, contre le mariage homosexuel, par les membres de Femen.

Crédit photo : capture d’écran.

Ecole Saint-Projet : Le journal "Sud-Ouest" condamné pour diffamation

École Saint-Projet : Le journal « Sud-Ouest » condamné pour diffamation

24/10/2102 — 18h00
BORDEAUX (via Infos-Bordeaux) — La Cour d’appel de Bordeaux, dans un arrêt du 12 septembre dernier, a confirmé le jugement du tribunal correctionnel de Bordeaux du 24 juin 2011 condamnant le journal Sud-Ouest pour diffamation envers l’école Saint Projet et ses enseignants, et à leur verser au titre des dommages et intérêts et autres frais la somme globale de 10.400 euros.

Lire la suite

Procès : Ardisson perd contre Zemmour

Procès : Ardisson perd contre Zemmour

22/09/2012 –  12h00
PARIS (NOVOpress) – 
Eric Zemmour a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Paris. L’animateur Thierry Ardisson le poursuivait pour diffamation, suite à l’émission Salut les terriens, diffusée sur Canal + le 6 mars 2010. Sur l’antenne de la chaîne cryptée, le journaliste avait rappelé « que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ». Eric Zemmour (photo) avait détaillé ses propos dans une lettre au président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). Il reprochait aussi  à Thierry Ardisson d’avoir mimé devant les caméras « un effarement scandalisé d’autant plus sur-joué qu’il est enregistré et inséré à posteriori ». Le présentateur l’avait alors attaqué en diffamation.

La 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris a estimé que l’assertion (« enregistré et inséré à posteriori ») n’était pas diffamatoire. Pour la première partie de la phrase litigieuse, le tribunal a estimé que « l’interprétation de l’expression d’un visage » relève, « pour l’essentiel, de la subjectivité de chacun ». L’avocat d’Eric Zemmour, Olivier Pardo, s’est réjoui de cette relaxe, décrivant son client comme « un homme de débat » et non « de chicane judiciaire ». Doublé d’un esprit libre qui secoue le cocotier de la pensée unique.

Crédit photo : yves Tennevin via Flickr (cc)