Tag Archives: Diên Biên Phu

Dimanche 11, hommage aux anciens d'Indochine à Nogent-sur-Marne

Dimanche 11 mai, hommage aux anciens d’Indochine à Nogent-sur-Marne

08/05/2014 – NOGENT-SUR-MARNE (NOVOpress)
Dimanche 11 mai, à Nogent-sur-Marne, aura lieu un hommage aux combattants d’Indochine organisé par quelques amis attachés à transmettre la mémoire de nos soldats tombés pour de justes et nobles causes afin que leur sacrifice puisse être une source de réflexions et de connaissances pour les jeunes générations. Le collectif pour le souvenir des héros d’Indochine s’est fixé cet objectif pour le 60ème anniversaire de la fin des combats en Indochine.

Cet hommage sera parrainé par le colonel Jean Luciani (capitaine au 1er BEP à Dien Bien Phu – Grand Officier de la Légion d’honneur – 10 fois cité au feu – quatre blessures).

Le film « Le sacrifice » du cinéaste Philippe Delarbre sera diffusé, suivi de deux tables-rondes/débats sur tous les aspects du conflit.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Il y a 60 ans la bataille de Diên Biên Phu s’achevait par la défaite de l’armée française

Publié le
60ème anniversaire de Diên Biên Phu : lettre ouverte de Roger Holeindre (CNC)

60ème anniversaire de Diên Biên Phu : lettre ouverte de Roger Holeindre (CNC)

04/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Roger Holeindre, ancien d’Indochine et d’Algérie, Président du Cercle National des Combattants, adressait en date du 29 avril une « lettre ouverte aux antimilitaristes traitres à leur pays aux pleureuses professionnelles et aux défaitistes… jamais lassés de raconter des inepties ». Texte beau et vivifiant d’un ancien combattant, Novopress le reproduit en intégralité.


Le centenaire de la déclaration de la guerre de 14-18 a permis à toute cette chienlit de déverser aussitôt, par médias interposés, des tombereaux de mensonges et de lamentations sur le sort des poilus de la Grande guerre… qui soi-disant… devait être la dernière. Bien sûr, notre président de la République, entre deux rendez-vous galants, y a été aussi des sa pleurnicherie. Mais, comme pour les premiers cités, pas un mot de bravoure… de patriotisme… d’élan national. Il n’y avait donc en 1914 que des “veaux” menés à l’abattoir !

Il est quand même scandaleux que tous ces gens, adeptes du dénigrement permanent, qui ont fait perdre à notre pays les notions de fierté et d’honneur… qui ont falsifié notre histoire, et pour qui la France a toujours tort, soient ceux qui donnent le tempo de la décadence à notre jeunesse. Celle-ci d’ailleurs ne sait plus d’où elle vient… et surtout… où elle va !

Si la vérité doit être dite sur cette guerre qui vit des tueries sans nom, et où nos soldats paysans montrèrent leur courage et leur abnégation… il est bien certain que de nombreuses erreurs commises les premiers mois de la guerre furent imputables au fait que le pouvoir civil avait promu un certain nombre d’incapables choisis pour leur seul “républicanisme”… au détriment de soldats de grande valeur, mais fichés par les francs-maçons comme catholiques pratiquants.

Lire la suite