Tag Archives: dictature

Renaud

Renaud traite Hollande, Valls et Macron de « grands incapables » voire de « criminels »

06/04/2016 – BRUXELLES (NOVOpress) : Dans une interview au quotidien belge Le Soir, Renaud est interrogé sur François Hollande, Manuel Valls et Emmanuel Macron. Réponse du chanteur en forme de tir groupé :

« Ce sont de grands naïfs, de grands imbéciles ou de grands criminels. Je ne le sais pas encore mais de grands incapables en tout cas. Sous le couvert de libéralisme économique et de lois du marché, ils nous imposent des lois que même la droite n’aurait pas osé voter. Hollande, il a une tête et un discours de parfait honnête homme mais il se trompe de politique.

 Dans ce même entretien, Renaud confesse des erreurs politiques. Comme celle « d’être allé à Moscou et à Cuba où je pensais voir des gens libres » et où il a vu « un pays de flics, une dictature ».

Renaud est-il encore de gauche ? Assurément et c’est même pour cela qu’il est désabusé. « Si, au deuxième tour, on a le choix entre Marine et Juppé, j’irai voter Juppé car c’est un honnête homme, un homme droit dans ses bottes comme il a dit lui-même. Mais si c’est Sarkozy et Marine, j’irai à la pêche à la ligne. Je ferai partie de ces désespérants abstentionnistes. »

Il ajoute :

« Où est notre Jean Jaurès ? Notre Mitterrand ? Les écolos me déçoivent. Il n’y a pas de relève… Ce qui me fascinait chez Mitterrand, c’était sa culture, plus que sa politique. J’étais admiratif et amoureux de cet homme qui était un puits de culture, qui avait lu Chateaubriand, Voltaire… »

500_euros

France : vers une dictature ultra-libérale communautaire à l’américaine ?

Source : Boulevard Voltaire
Tout le monde comprend que c’est le patronat qui exige l’immigration de masse pour écraser les salaires.

Depuis 2005, quand la quasi-totalité de la caste médiatico-politique s’est essuyé les pieds sur le vote populaire majoritaire, on s’achemine vers une dictature ultra-libérale communautaire à l’américaine.
Elle se partage le pouvoir en alternance depuis que l’ex-PCF anti-immigrationiste s’est rallié au libéralisme et que le FN n’est pas encore assez puissant pour y faire barrage.

Tout le monde comprend que c’est le patronat qui exige l’immigration de masse pour écraser les salaires, mais aussi un flux sans fin, car il faut mettre en concurrence les derniers arrivés des migrants, prêts à tout accepter et subir et moins exigeants que ceux qui les ont précédés.
Lire la suite

euro effacé

Dictature des banques : sous prétexte de terrorisme, l’étau se resserre

29/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Sous prétexte de rendre la vie plus difficile aux terroristes et délinquants, les paiements en liquide de plus de 1000 euros seront interdits à compter de demain mardi 1e septembre. Opportunisme du Système qui profite de la peur ambiante pour faire avancer le projet d’une société sans cash, donc de contrôle absolu de vos moindres faits et gestes par les banques et le pouvoir.

Interdit de payer plus de 1 000 euros en espèces à partir de demain, contre 3000 euros euros jusqu’à présent. C’est la principale mesure prise par Michel Sapin pour lutter contre le financement du terrorisme. Pour les touristes étrangers, ce sera 10 000 euros au lieu de 15 000. En janvier prochain, seconde vague : vérification d’identité pour toutes opérations de change en liquide au-dessus de 1 000 euros, signalement des retraits ou dépôts sur votre compte en liquide au-delà de 10 000 euros sur un mois, restriction de l’anonymat sur les cartes bancaires prépayées. Bref, la guerre au cash est déclarée !

L’intention affichée est louable, bien sûr : gêner les terroristes qui, pour acheter leurs armes, n’ont parfois besoin que de quelques centaines d’Euros. Les spécialistes estiment que contrairement à ce qui se passait lorsqu’Al Qaeda était tout puissant, les djihadistes français s’autofinancent aujourd’hui à travers des micros financement qu’il est donc nécessaire de pouvoir repérer.

19hh

La menace terroriste, formidable opportunité pour augmenter le contrôle social, ici via le contrôle du cash.

Mohammed Merah ? C’était surtout des « go-fast » – le transport de drogue entre l’Espagne et la France. Les frères Kouachi ? Des petits trafics de contrefaçons. Leur complice Amedy Coulibaly ? Un crédit à la consommation de 6.000 euros chez Cofidis. Pour Éric Vernier, professeur de finance et spécialiste du blanchiment au micro de France Info,

on a le crédit à la consommation, on a le crédit revolving qui peut très bien servir à ce type d’opérations. Vous pouvez aller dans toutes les banques ouvrir assez facilement des lignes de 2.000-3.000 euros assez facilement. Vous multipliez par cinq ou six établissements et très vite vous avez 15.000 ou 20.000 euros. Et donc financer par exemple un départ vers la Syrie ou des achats d’armes en liquide dans certains quartiers de Marseille ou de Paris

Il y a aussi les fraudes à la carte bancaire ou aux assurances. Le crowdfunding même ! Ces plates-formes participatives sur Internet permettent de collecter des fonds pour un projet personnel. Bref, s’il s’agit de lutter contre le terrorisme, Sapin est à côté de la plaque. Toujours sur France Info, Jean-Charles Birsard, du Centre d’Analyse du terrorisme, confirme :

les mesures annoncées portent très peu sur les moyens utilisés par les terroristes. Par exemple, envoyer de l’argent à travers des téléphones portables, à travers des cartes bancaires prépayées anonymes. On n’a pas aujourd’hui la capacité de modéliser ce financement.

Bien sûr, ces mesures répondent à un objectif de communication : le pouvoir met en scène sa « réponse » au terrorisme, en fait son absence totale de gouvernement, comme avec Valls qui met en place le numéro d’urgence 3117… qui existe depuis 2014 et Sapin, donc, qui annonce cette mesure anti-cash comme une réponse à l’attentat du Thalys. De fait, la loi date de mars 2015 (elle était déjà présentée comme une réponse à l’attentat de Charlie Hebdo) et ses décrets d’application ont été publiés le 27 juin.

Mais surtout, on ne peut s’empêcher de se dire que l’occasion était trop belle : les ennemis du cash ont essayé d’adopter une loi en 2012 visant à limiter l’utilisation des paiements en liquide, passant d’un montant maximum de 3 000 euros à 1 000 euros. La loi fut refusée. Les attentats contre Charlie Hebdo et un supermarché juif en janvier 2015 ont permis de faire passer cette mesure, au motif que les attaques avaient été partiellement financées en utilisant de l’argent liquide.
Pour autant, les crédits à la consommation, utilisés aussi pour financier le terroriste Amedy Coulibaly, n’ont pas été limités…
Lire la suite

Réforme de la loi de 1881 : vers plus de répression ?

Réforme de la loi de 1881 : vers plus de répression ?

Source : ojim.fr – Sous couvert d’adapter la loi de 1881 à l’ère numérique, elle pourrait être rendue plus répressive. Le texte plus que centenaire qui est pour le journalisme français l’équivalent des Tables de la Loi, mais qui régit aussi une grande partie des litiges autour de la liberté d’expression, pourrait être revu et corrigé dans un sens moins permissif, afin de lutter contre le terrorisme et le racisme.

Loi de 1881 sur la presse. Source : gallica.bnf.fr

Loi de 1881 sur la presse. Source : gallica.bnf.fr

Suite aux attentats de début janvier dont la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo, il semble que le pouvoir n’ait retenu comme grande cause nationale, non la lutte contre la montée du terrorisme – ce qui semblait logique – mais… la lutte contre le racisme. Mi-janvier, Christiane Taubira plaidait à l’École Nationale de la Magistrature pour sortir de la loi de 1881 les injures à caractère raciste, homophobe et antisémite pour les introduire dans le code pénal nettement plus répressif.

C’est ce qui est déjà arrivé concernant l’apologie du terrorisme. Le résultat a été d’envoyer des dizaines de jeunes provocateurs en prison… où ils pourront largement passer des paroles à la pratique puisque deux mois après les attentats quasiment rien n’a été fait pour tenter d’endiguer le prosélytisme islamique dans les établissements pénitentiaires français.

L’argumentation de Taubira laissait déjà perplexe Rue89 – pourtant très marquée à gauche. Notamment parce que les autres circonstances aggravantes prévues par la loi de 1881, à savoir la religion, le sexe, le handicap, étaient laissées sur le bord du chemin, et que la possibilité de blocage administratif des sites web – c’est à dire hors du contrôle du juge – laissait planer une dérive liberticide. Risque qui a aussi été soulevé par le Canard Enchaîné et plusieurs médias de tendance libérale comme Contrepoints.

C’est pourtant cette interprétation de l’évolution de la loi de 1881 que semble avoir retenu Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, à l’occasion d’un débat au Sénat le 24 mars sur le net et la liberté d’expression. Partant du principe que « Internet a permis le meilleur. (…) Mais Internet est aussi le véhicule du pire », la secrétaire d’État veut « adapter la loi de 1881 à l’ère du numérique » en simplifiant les procédures pour permettre leur poursuite même si le plaignant a mal qualifié les faits à l’origine de sa plainte, mais aussi en créant un « droit de réponse numérique pour les associations » et surtout « étendre le régime de la responsabilité pénale des personnes morales au-delà des seules entreprises de presse ».

Sénatrice EELV du Val de Marne, Esther Benbassa a estimé que l’arsenal juridique qu’offre la loi de 1881 est insuffisant : « le cadre procédural de la loi de 1881 n’est pas adapté au web 2.0 (…) il est urgent de créer un ordre public numérique« . Toutefois les sénateurs écologistes sont déterminés à maintenir les informations dans le giron de la loi de 1881. Pierre Charon (UMP) plaide en revanche pour une plus grande répression et donc la réduction du périmètre de la loi de 1881 : « nous ne pouvons pas nous abriter derrière la loi de 1881 pour justifier notre passivité. La liberté d’expression est au service de l’homme, non de desseins nihilistes« . Pourtant, depuis 1881, nos parlementaires et gouvernants ont su, à chaque fois que se posait la question d’arbitrer entre liberté et sécurité, se souvenir des paroles de Benjamin Franklin. En sera-t-il de même cette fois ?

Crédit photo : partisocialiste via Flcikr (cc)

L’UE va dépenser des millions pour contrôler et cibler les médias alternatifs

L’UE va dépenser des millions pour contrôler et cibler les médias alternatifs

31/01/2014 – 15h05
BRUXELLES (NOVOpress) –
Le Daily Telegraph a eu accès à des documents confidentiels émanant des institutions européennes, projetant une vaste campagne de propagande sans précédent en amont et au cours des élections au Parlement européen en 2014.

Selon le Daily Telegraph, l’une des clés de la stratégie sera « les outils de contrôle de l’opinion publique » et d’« identifier très tôt si les débats politiques parmi les followers sur les réseaux sociaux et les blogs ont le potentiel de susciter l’intérêt des médias et des citoyens. »

Le budget pour une « analyse qualitative des médias » doit être augmenté de 2 millions d’euros. Alors que la plus grande partie des fonds doit être trouvée dans des budgets existants, il serait question de lever l’année prochaine près de 1 million d’euros supplémentaires, et cela malgré des appels pour que les dépenses de l’UE reflètent l’austérité nationale.

Toujours selon les documents que le Daily Telegraph s’est procuré, l’UE est censée porter une attention spéciale aux pays qui ont vécu un élan d’euro-scepticisme.

« Les communicants institutionnels du Parlement doivent avoir la capacité de contrôler les conversations publiques et le ressenti sur le terrain et en temps réel pour comprendre les « sujets à la mode » et pouvoir réagir vite, d’une façon ciblée et pertinente pour se joindre à la conversation et en influencer le cours, par exemple en fournissant des faits et des chiffres pour déconstruire les mythes. »

Le député leader du parti eurosceptique britannique UKIP, Paul Nuttall, a critiqué ces propositions. Selon lui la campagne transgresserait la neutralité de la fonction publique de l’UE en transformant les fonctionnaires en une « patrouille de trolls » épiant l’Internet pour réaliser des contributions politiques indésirables et superflues aux débats sur les réseaux sociaux. Nuttall a ainsi déclaré que « dépenser plus d’un million de livres pour que les fonctionnaires de l’UE deviennent des trolls sur Twitter pendant leurs heures de bureau est un gaspillage et c’est vraiment ridicule ». A part être ridicule, la campagne de propagande est la suite d’une tendance anti-démocratique et potentiellement dangereuse qui a été observée dans des états européens membres de l’OTAN depuis 2011.

Source : The Telegraph

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Spectacle de Dieudonné interdit : ambiance tendue à Nantes (photos)

09/01/2014 – 22h25
NANTES (NOVOpress) –
Les CRS en tenue anti-émeute bloquent l’accès au Zenith de Nantes.

Pendant ce temps à Paris, le Conseil d’État, qui a pris la décision d’interdire in extremis le spectacle de Dieudonné, décrété ennemi public n°1 par le pouvoir, est sous protection policière. Pour la Ligue des Droits de l’Homme, la décision du Conseil d’État de confirmer l’interdiction du spectacle de Nantes est « lourde de conséquences pour la liberté d’expression« .

Il est à noter qu’Arno Klarsfled, tête de gondole des « anti-Dieudonné » a été nommé au Conseil d’État en 2010 par un Conseil des Ministres sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Publié le

L’annonce de l’exécution de l’oncle de Kim Jong-un à la télévision nord-coréenne (vidéo)

16/12/2013 – 18h30
PARIS (NOVOpress) –
Voici comment la télévision nord-coréenne a annoncé l’exécution de Jang Song-taek qui a eu lieu le 12 décembre.
Jang Song-taek était l’oncle de Kim Jong-un qui est : Chef suprême de la République populaire et démocratique de Corée, commandant suprême de l’Armée populaire de Corée, et chef du comité central.

Jang Song-taek avait été le mentor de Kim Jong-un et était considéré comme le numéro deux du régime nord-coréen. Il occupait le poste de vice-président de la Commission de défense nationale, regardée comme l’organe de décision le plus puissant du pays et dont, bien sûr, Kim Jong-un est le président.

Limogé il y a quelques jours puis condamné à mort par un tribunal militaire spécial, en tant que « politicien carriériste et malfaisant, escroc et traître », il a été immédiatement exécuté.

Publié le
France : la dictature pépère

France : la dictature pépère – Par Jean-Yves Le Gallou

Malgré les rodomontades sur la Syrie de François Hollande, qui s’est fait piéger par le recul des Etats-Unis et devient ridicule, revenons sur la situation en France avec cette tribune de Jean-Yves Le Gallou.
Novopress

—————-

Le 14 juillet 2013, certains opposants à la loi Taubira ont crié « Hollande dictateur ! » : la clameur a pu paraître excessive compte tenu de la bonhomie du président de la République et de sa recherche constante du compromis.
Encore faut-il noter que cette recherche du consensus se fait sur la ligne de la plus grande pente idéologique, et que le chef de l’Etat – quel qu’il soit – inscrit sa démarche dans un Système de plus en plus verrouillé.

A y regarder de plus près, ce qui se met en place c’est une dictature pépère à base de monopole idéologique, de confusion des pouvoirs, de médias univoques, de société de surveillance, de prise de contrôle de l’enfance, de viol des consciences et de persécutions des dissidents.

Lire la suite

Vous avez déjà perdu, Monsieur Hollande ! disent les Hommen

Vous avez déjà perdu, Monsieur Hollande ! disent les Hommen

« Vous faites adopter une loi qui viole les droits de la majorité, et des plus vulnérables, pour plaire à un lobby qui représente la minorité d’une minorité. »

Lors du rassemblement parisien en soutien à Nicolas Bernard-Buss, ce jeune homme incarcéré après une manifestation anti-mariage gay, les Hommen – comme à leur habitude torse nu et visage masqué – ont lu une lettre ouverte à François Hollande où ils l’interpellent sur son refus d’écouter les manifestants, notamment en ignorant la pétition déposée au CESE (Conseil économique, social et environnemental) et rassemblant plus de 700.000 signatures.

Lire la suite

Le système va-t-il craquer de l’intérieur ?

Le système va-t-il craquer de l’intérieur ?

23/06/2013 – 10h30
PARIS (NOVOPress) –
Dans Le Point du 21 juin, un magistrat écrit une tribune sous le pseudonyme de Malesherbes (l’homme qui défendit Louis XVI au procès qui le condamnera à mort).
Il parle de la France comme d’une « dictature » et rappelle l’article II (image en Une) de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui « élève au rang de droit naturel et imprescriptible la résistance à l’oppression ».

Lire la suite

Garde à vue prolongée pour les Hommen

Garde à vue prolongée pour les Hommen

Le cours Susan Lenglen, le 2ème plus grand du stade de Roland-Garros, où s’est déroulée la finale homme pendant laquelle les Hommen ont fait leur action potach,e sans arme ni haine ni violence. Crédit photo : Arnaud 25 via Wikipédia (cc)

11/06/2013 – 14h50
PARIS (NOVOvopress avec le Bulletin de réinformation) – Une bien triste nouvelle pour notre pays : les Hommen qui ont scandé leur refus de la dénaturation du mariage pour tous dimanche lors de la finale de Roland-Garros sont toujours en garde à vue. Pire encore, ils risquent sept ans de prison pour « violence avec arme par destination » et « visage dissimulé ».

Lire la suite

Cuba : le tourisme de masse profite à la dictature communiste

Cuba : le tourisme de masse profite à la dictature communiste

20/01/2013 –   10h30
LA HAVANE
(NOVOpress) – En 2012, la dictature communiste cubaine a arrêté 5 105 opposants politiques (moyenne mensuelle de 567), contre 4 123 (343 par mois) en 2011. Parallèlement, le régime des frères Castro (photo : Fidel Castro) a enregistré pour la neuvième fois consécutive une augmentation du nombre de touristes débarqués au cours des huit premiers mois de 2012.

Lire la suite

Egypte : Morsi renforce sa mainmise sur le pays

Egypte : Morsi renforce sa mainmise sur le pays

23/11/2012 — 19h30
LE CAIRE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Sous le prétexte d’en finir avec le régime d’Hosni Moubarak, le président Mohamed Morsi (ci-dessus), proche des Frères musulmans, a annoncé hier une série de mesures visant à accroître son pouvoir personnel. Fort de son récent succès diplomatique à Gaza, où il a joué le principal rôle pour parvenir à la trêve entre le Hamas et l’Etat hébreu, Morsi s’impose désormais en Egypte comme l’unique maître à bord. Ce qui risque d’accentuer les divisions entre islamistes et libéraux.

Des formations de l’opposition égyptienne ont dénoncé jeudi le renforcement des pouvoirs du président Morsi et ont appelé à des manifestations nationales de protestation. « C’est un coup contre la légitimité », proteste l’opposition libérale qui avait appellé à des manifestations monstres aujourd’hui dans toutes les villes d’Egypte.

Crédit photo : Jonathan Rashad via Flickr (cc).