Tag Archives: député

airbnb_guedj

Jérome Guedj loue son hôtel particulier sur Airbnb

03/02/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Conseiller général du canton de Massy-Est et se revendiquant de l’aile gauche du PS, Jérome Guedj a mis en ligne sur le site AirBnb une annonce de location. On y découvre qu’il possède, selon les termes de l’annonce : « Un superbe hôtel particulier de 400 m² à 100 m des arènes d’Arles, sans aucun vis-à-vis, petite piscine, jardin, 5 chambres etc… ». Sans doute un beau lieu de repos pour cet ancien député qui lors de sa lourde défaite aux départementales exhortait l’exécutif à « Renouer avec les classes populaires ». Faites ce que je dis pas ce que je fais.

Sophie Montel, troisième député FN/RBM ? (Présent n°8285)

Sophie Montel, troisième député FN/RBM ? (Présent n°8285)

02/202/2015 – AUDINCOURT (NOVOpress)
Sophie Montel, 45 ans, eurodéputé FN depuis le mois de juin, conseillère régionale de Franche-Comté, très impliquée sur le terrain, est arrivée nettement en tête du scrutin dimanche avec 32,60 % des suffrages devant le socialiste Frédéric Barbier tandis que l’UMP mord la poussière. Nous avons recueilli l’une de ses premières réactions dimanche soir dès que les résultats sont tombés.


Bravo pour ce score très net. Quelles sont vos chances pour le second tour ?

Une du numéro 8285 de "Présent"

Une du numéro 8285 de « Présent »

Nous sommes en tête, nous avons un peu d’avance. Il y a un réel ancrage ici du vote FN. Mes réserves de voix se trouvent à l’UMP et chez les nombreux abstentionnistes. Mon score, en somme, correspond au score que les sondages donnent à Marine Le Pen sur toute la France. Il colle aussi parfaitement avec l’accueil que j’ai reçu auprès des habitants de ma circonscription et avec le désamour qu’ils manifestent pour le système UMPS. Croyez-moi, je les côtoie chaque jour et c’est leur état d’esprit : désillusion et perte de confiance. Comment croire encore aux promesses du PS ou de l’UMP qui n’arrivent pas à rétablir la situation économique et sociale ? Nous sommes sur une terre ouvrière ici, populaire, berceau de l’industrie automobile, qui supporte très lourdement le poids du chômage et de la désindustrialisation. Mais aussi de l’insécurité et du laxisme d’Etat.

L’exclusion du FN de la grand-messe « Je suis Charlie » du 11 janvier dont nos dirigeants se sont bercés, n’aurait-elle donc pas marché ?

Les gens ne sont pas dupes. Le FN est le seul parti à avoir dit avant tout le monde que l’immigration massive allait apporter l’islamisme radical. Les Français savent qui a installé ces vagues successives d’immigration étrangère, qui a été incapable de les intégrer et qui a laissé se développer le fondamentalisme islamique et le djihadisme. Dire qu’il y a un problème lié à l’immigration massive, ce n’est pas de la stigmatisation. Dans les quartiers des Champs-Montants à Audincourt, ou aux Buis à Valentigney, vous en verrez des femmes en burqa mais également des endroits où la police ne met plus les pieds. Cela, c’est la réalité de ce que vivent les gens ici.

Trois députés à l’Assemblée au lieu de deux, qu’est-ce que cela changera?

Pour représenter 6 millions de Français, ça ne paraît pas de trop. Nous devrions être 150 députés FN à l’Assemblée. Un député PS de plus, valet de Bruxelles et de la mondialisation, n’apportera strictement rien de plus. Un autre député FN, en revanche, sera un symbole fort, qui fera entendre la voix de la France. Ce n’est qu’un début.

Propos recueillis par Caroline Parmentier


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !

Thomas Thévenoud de retour à l’Assemblée nationale

29/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
L’ex-secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud était de retour hier, vendredi 28 novembre, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, pour la première fois depuis sa démission du gouvernement début septembre suite à ses « oublis » fiscaux.

Le député de Saône-et-Loire, maintenant non-inscrit, assistait au débat sur la résolution socialiste invitant le gouvernement à reconnaître l’Etat palestinien. Dans le calme mais observé depuis tous les bancs, il s’est installé à l’avant-dernier rang de l’hémicycle, siégeant parmi les non-inscrits. Seul le co-président du groupe écologiste, François de Rugy, est venu le saluer avant l’ouverture de la séance.

Publié le
Un rapport parlementaire pointe la force de l'islam radical dans les prisons françaises

Un rapport parlementaire pointe la force de l’islam radical dans les prisons françaises

23/10/2014 – PARIS (NOVOPress)
Un nouvel élément qui permet de montrer la réalité et l’ampleur de l’islamisation de la socité française. Dans un rapport, le député UMP de l’Yonne, Guillaume Larrivé, pointe la force de l’islam radical dans nos prisons. Comme l’indiquent nos confrères de RMC :

Sur les 40.000 détenus de culture ou de religion musulmane dans les prisons françaises, plusieurs centaines seraient susceptibles d’adhérer à l’islam radical. C’est le constat établi par le député UMP Guillaume Larrivé dans son rapport sur l’islam radical en prison. L’élu ajoute qu’au cours des derniers mois, près de 1.000 Français ou étrangers résidant en France sont partis en Syrie et en Irak, près de 120 sont déjà revenus, et 53 sont déjà incarcérés.

Une situation à laquelle il faut accorder une importance prioritaire car toujours selon Guillaume Larrivé :

Autre urgence notée dans ce rapport: le renforcement du renseignement au sein du milieu carcéral. Actuellement, 13 agents du renseignement sont chargés à plein temps de surveiller les détenus… dans 189 prisons.

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Photo : prison de La Santé à Paris. Crédit : Michael C. Berch via Wikipédia (cc).

Délire orwellien : un député UMP pénalisé pour avoir dit "Madame le président"

Délire orwellien : un député UMP pénalisé pour avoir dit « Madame le président »

07/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
On ne sait quand s’arrêteront les délires orwelliens et constructivistes des socialistes. Entre la destruction des racines ethno-culturelle par le biais du Grand Remplacement et l’application des directives de la fondation remplaciste Terra Nova et la destruction des identités familiales par la théorie anti-naturelle du genre et une égalitarisme homme-femme absurde, les socialistes poursuivent une oeuvre totalitaire digne de 194 de George Orwell. Notamment par le biais de la féminisation outrancière des noms d’institution ou de fonction, sorte de novlangue actuelle. Une novlangue qui de plus va à l’encontre des règles du français.

Dernier exemple en date, indiqué par nos confrères de l’Express, le député UMP du Vaucluse Julien Aubert (photo) va être privé du quart de ses indemnités mensuelles pour avoir tenu à dire « Madame le président » lors d’une séance à l’Assemblée nationale; Lors de la même séance, le député UMP avait tenu à interpeller Ségolène Royal en usant du « Madame le ministre ».

Lundi soir, dans le cadre de l’examen du projet de loi de transition énergétique, l’élu prend la parole et s’adresse à Sandrine Mazetier, députée PS de Paris et présidente de séance, d’un « Madame le président ».

Celle-ci lui demande alors de respecter la présidence et le réglement de l’Assemblée en l’appelant « Madame LA présidente ». Julien Aubert lui répond alors qu’il ne fait que suivre « l’Académie française » en disant « Madame le président ».

Ce rappel à l’ordre avec inscription au procès-verbal entraînera la privation, pendant un mois, du quart de l’indemnité parlementaire pour le député du Vaucluse, selon le réglement de l’Assemblée.

Pour lire l’article dans son intégralité.

Crédit photo : Julien.Aubert.vaucluse via Wikipédia (cc).

Quand un député PS parle comme une vulgaire racaille de cité



19/01/2014 – 16h30
MONTREUIL (NOVOpress) –
Le moins que l’on puisse attendre d’un député c’est d’être exemplaire et de ne pas se comporter comme une racaille. Surtout quand on est un député PS et que plus jamais le gouvernement que l’on soutient est impopulaire.

Pourtant, une vidéo (ci-dessus), circulant sur Internet, montre Razzy Hammadi, député de Seine-Saint-Denis et candidat PS à la mairie de Montreuil, passablement énervé. On l’entend même proférer « Enculé de ta race ! ».

L’ancien dirigeant du MJS se défend, certes en reconnaissant qu’il s’agit bien de lui sur la vidéo, en affirmant que ces images étaient sorties de leur contexte et que cette histoire datait de six mois…

L’attitude de ce député PS a bien évidemment provoqué un certain nombre de réactions.

Continue reading

Publié le
Un an de prison ferme pour le député socialiste Sylvie Andrieux

Un an de prison ferme pour le député socialiste Sylvie Andrieux

22/05/2013 – 13h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Alors que la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac a débuté à l’Assemblée, c’est un autre député du Parti socialiste qui alimente les chroniques judiciaires cette semaine. Élue dans les Bouches-du-Rhône, Sylvie Andrieux (ci-dessus) a été condamnée ce mercredi à trois ans de prison dont deux avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité, pour détournements de fonds publics.

Lire la suite