Tag Archives: démission

cardinal_barbarin

Curée médiatique contre monseigneur Barbarin

16/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)

Hier, on apprenait qu’une plainte avait été déposée contre le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon pour « mise en danger de la vie d’autrui et provocation au suicide ». Hier, même Manuel Valls s’est mêlé à la cohue appelant le cardinal « À prendre ses responsabilités ». Un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, chargé du suivi des affaires religieuses, serait à l’origine de la plainte.
« D’autres affaires du même type vont être révélées dans les tous prochains jours », a affirmé mardi à l’AFP un membre de La parole libérée, précisant qu’elles n’émaneraient pas de l’association qui s’est constituée pour dénoncer un prêtre qui a longtemps dirigé une troupe scoute indépendante.

Quels sont les faits reprochés à l’archevêque de Lyon ?
Derrière les grands mots, il s’agirait de plusieurs imprudences. Il aurait conservé en paroisse donc avec des possibilités d’être au contact d’enfants ou d’adolescents des prêtres mis en cause pour pédophilie ou pour homosexualité dans le passé.

Pourquoi le battage médiatique fait autour de ces accusations peut-il susciter un certain malaise ?
L’innocence détruite par une personne engagée au service de tous à la suite de Jésus est un crime odieux et une très grande douleur. Il est donc juste que des questions soient posées pour savoir si la gouvernance de l’évêque a été suffisamment prudente après des dénonciations faites contre tel ou tel.

La sortie progressive de faits et de nouvelles visant un seul homme peut cependant rappeler des campagnes médiatiques faites pour forcer une personne à la démission.
La panique morale qui se lève fait oublier la patience d’attendre les résultats d’enquêtes précises.
Il y a aussi un déséquilibre médiatique. L’écho médiatique a été moins fort après la révélation récente du fait que le ministère de l’Éducation nationale avait laissé un enseignant en fonction en dépit d’une première condamnation en Angleterre, dont il avait connaissance. On pourrait voir les parents retirant leurs enfants de l’école, si l’on remettait en cause l’institution gouvernementale de l’Éducation nationale, à cause des crimes de ses employés reconduits dans leur poste d’enseignant.

Monseigneur Barbarin représente, d’autre part, une cible, car il use aisément des moyens de communication pour prendre la défense de ce qu’il est du bon ton médiatique de critiquer ou de détruire : la vie naissante, le mariage, la défense des chrétiens d’Orient.

Dans les années 30, le journal du chef nazi Goebbels était rempli de considérations sur l’utilisation possible de procès orchestré contre les vices du clergé. Il s’en était servi pour tenter de le déconsidérer et pour détourner l’attention des actes du parti nazi au pouvoir.

Gilbert Collard : « Madame Taubira a “idéologisé” le ministère de la Justice »

28/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Giblert Collard, député RBM-FN du Gard, commente le départ de Taubira et l’arrivée de son successeur, Jean-Jacques Urvoas. Ce juriste et président de la commission des lois – où siège aussi Collard — est qualifié par le député de « pondéré », à la différence de l’ex-Garde des Sceaux qui a « complètement désorganisé l’ordre juridique français ». il ajoute que Taubira « a idéologisé le ministère de la Justice, elle en a fait un ministère de propagande sociologique ». colard juge enfin que de redresser la barre ne sera pas à la portée d’Urvoas, les dégâts étant trop importants.

Publié le
new-york-times

Violences migratoires : le New York Times appelle à la démission de Merkel

Source : OJIM
Un éditorial du journal new-yorkais fait remarquer qu’au rythme actuel des migrations, les moins de 40 ans seront bientôt pour moitié originaires de pays musulmans en Allemagne. Avec le risque qu’ils imposent alors leur mode de vie…

Le New York Times classé comme « libéral » aux États-Unis (de gauche en Europe) prend généralement, et presque systématiquement, position pour les clandestins et les migrants. À propos des primaires du camp républicain, le quotidien brocarde ainsi quotidiennement les propositions de Donald Trump sur le sujet. Voir un éditorialiste de ce journal se prononcer clairement pour le rapatriement de la majorité des migrants subis/voulus par l’Allemagne mérite donc attention.

Ross Douthat dans le numéro daté (en ligne) du 9 janvier revient sur les agressions, vols, viols (au moins trois à Cologne) commis non seulement à Cologne, mais aussi à Hambourg, Stuttgart, Stockholm, Helsinki et sans doute d’autres villes européennes. Tout en contestant les positions « conservatrices » qui décrivaient antérieurement l’immigration comme une source de troubles, il admet que les déplacements de population qu’a connu l’année 2015 (plus d’un million de demandeurs d’asile en Allemagne sur l’année et le flot continue) changent le paradigme et font entrer le problème migratoire dans ce qu’il appelle « des territoires inconnus ».

Comme le fait judicieusement remarquer l’éditorialiste « pour l’Allemagne le chiffre important n’est pas la population totale (82 millions en 2013), mais le chiffre de la frange des 20/30ans, moins de dix millions en 2013, et ce chiffre comprend déjà de nombreux immigrés ». Les nouveaux arrivants étant des hommes jeunes (11 hommes pour une femme en Suède) on peut attendre un « effet transformateur » sur une société où les moins de 40 ans seront bientôt pour près de la moitié originaires d’Afrique et du Moyen-Orient… Cette population importera ainsi son mode de vivre, son rapport à la femme et – envisage Douthat – pourra réaliser ce que Michel Houellebecq décrit dans son roman Soumission : l’islamisation du pays.

Sa recommandation est donc sans appel : arrêter immédiatement le flot migratoire et rapatrier les hommes jeunes et en bonne santé dans leur pays d’origine (« beginning an orderly deportation process for able-bodied young men »). Concluant que les « pêchés passés de l’Allemagne ne peuvent être absous par un humanitarisme irréfléchi », il appelle également au départ de Merkel pour que le continent européen ne souffre pas trop de sa folie (« folly »).

Un tel éditorial serait-il publié en France ? Poser la question, c’est malheureusement déjà y répondre.

« Nation souveraine » : Fabius croit au père Noël

Thomas Fabius visé par un mandat d’arrêt aux Etats-Unis : Laurent Fabius doit démissionner !

30/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Thomas Fabius, fils de Laurent Fabius, fait l’objet d’un mandat d’arrêt aux Etats-Unis. Lors d’une soirée à Las Vegas en mai 2012, le fils du ministre français des Affaires étrangères aurait distribué aux casinos des chèques en bois totalisant 3,5 millions de dollars. La justice américaine n’est pas la première à s’intéresser à Thomas Fabius qui a aussi été visé, avec d’autres personnes, par une information judiciaire contre X ouverte en France en juin 2013 pour « faux », « escroquerie » et « blanchiment ».

Thomas Fabius aurait contracté ces dettes de jeu à Las Vegas dans la nuit du 15 au 16 mai 2012. Or, ce même 16 mai 2012, Laurent Fabius était officiellement nommé chef de la diplomatie française. « Une responsabilité qu’il ne peut plus conserver », affirme le Front national qui appelle à la démission de Laurent Fabius.

Sans préjuger des suites judiciaires qui seront données aux accusations portées contre Thomas Fabius, le Front National estime que le mandat d’arrêt lancé aux Etats-Unis contre le fils du ministre français des affaires étrangères ne permet pas à ce dernier de conserver cette fonction. Il n’est pas envisageable en effet que des considérations personnelles, qui peuvent constituer autant d’éléments de pression, ne viennent perturber l’action d’un ministre naturellement amené à discuter et négocier très régulièrement avec les Etats-Unis sur des sujets de la première importance. Laurent Fabius doit donc abandonner le porte-feuille ministériel des affaires étrangères et se faire remplacer à ce poste par une personne qui pourra travailler en toute sérénité.


[Lu sur le Web] Démissionner dans l’honneur - par Mathieu Bock-Côté

[Lu sur le Web] Démissionner dans l’honneur – par Mathieu Bock-Côté

22/09/2014 – MONTREAL (via le blogue de Mathieu Bock-Côté)
Les politiciens ont tellement l’habitude de s’accrocher de toutes leurs forces au pouvoir qu’on demeure surpris lorsqu’un d’entre eux y renonce librement, lorsqu’il constate l’échec d’un projet qu’il plaçait au cœur de son engagement. Les cyniques tournent la chose en ridicule: quand on a le pouvoir, on le garde. André Maurois disait que les politiciens ne prennent pas le pouvoir pour réaliser un projet, mais choisissent un projet qui peut les conduire au pouvoir.

Et pourtant, avant-hier, le Premier minis­tre écossais Alex Salmond (photo, note de Novopress) a démissionné à la suite de l’échec du référendum sur l’indépendance qu’il avait lancé. L’homme a fait de l’indépendance le combat de sa vie. Il a transformé une idée relativement marginale en un projet politique majeur qui est venu bien près de réussir. Il a pourtant décidé de passer le flambeau à quelqu’un d’autre pour la suite des choses.

(…)

En somme, la politique n’est pas qu’un petit calcul cynique. Elle ne se limi­te pas à la conquête, puis à la préservation du pouvoir, pour des hommes cherchant à y assouvir leur instinct de domination ou à s’enrichir. Certains hommes servent un idéal qui les dépas­se. Lorsqu’ils sentent que leur contribution à cette cause est épuisée, ils se retirent. Souvent, d’ailleurs, pour renouer à l’abri du cancan médiatique avec une méditation sur leur époque.

Lire la suite

François Hollande : "Aucun sondage, aucun remous politique ne me fera partir"

François Hollande : « Aucun sondage, aucun remous politique ne me fera partir »

10/09/2014 – PARIS (Novopress)
Dans le cadre d’un entretien accordé au Nouvel Observateur, François Hollande qui atteint des records d’impopularité jamais égalés et qui est au coeur de remous politiques et personnels a asséné qu’il ne démissionnera pas de la présidence de la République.

Crédit photo : Remi Mathis via Wikipédia (cc).

Thévenoud, la non-démission de l'Assemblée nationale qui ne passe pas

Thévenoud, la non-démission de l’Assemblée nationale qui ne passe pas

09/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ils osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît. Si l’aphorisme d’Audiard est bien adapté, c’est au cas de Thomas Thévenoud qu’il l’est. En effet, le secrétaire d’Etat au commerce d’extérieur débarqué quelques jours seulement après avoir été nommé au gouvernement Valls 2 pour indélicatesse avec le fisc – en gros Emmanuel Thévenoud n’avait pas déclaré ses revenus pendant trois ans – semble en rajouter dans l’indécence. Ainsi, en plus d’apprendre qu’il n’a pas payé pas son loyer pendant trois ans mais aussi n’a pas déclaré des revenus d’entrepreneur indépendant, alors qu’il cumulait mandats et activités professionnelles, il a certes démissionné du Part socialiste, mais garde son mandat de député. Une non-démission qui ne passe pas du tout si l’on en croit les réseaux sociaux. Florilège.


Lire la suite

Pétition d'un collectif de "sans-dents" : Hollande démission

Pétition d’un collectif de « sans-dents » : Hollande démission

06/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – A la suite de la publication jeudi du livre Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler dans lequel elle indique que le Président emploie en privé l’expression « les sans-dents » pour désigner les pauvres, un collectif d’édentés a lancé une pétition adressée à François Hollande pour demander sa démission :


Pétition à l’attention du Président de la République

Allons #sansdents de la Patrie, le jour de gloire est arrivé

Monsieur le Prési…dent,

Nous venons vous demander de partir car le moment est maintenant venu.

C’est avec la plus grande consternation que nous découvrons à la lecture du livre de votre ex-concubine le cynisme avec lequel vous méprisez aussi les plus faibles d’entre les Français.

En qualifiant les pauvres de « sans-dents », vous révélez un peu plus votre vrai visage, celui d’un homme qui se joue de nous, qui se joue de tout.

Les petits, les obscurs, les sans-grades, comme le reste des Français, ceux qui ont cru en vous, comme les autres, sont lassés de vous.

D’après Madame Trierweiler, vous portez beaucoup d’attention à votre popularité qui est pourtant au plus bas.

De plus en plus de Français réclament votre démission. Et vous, comme sourd, sans oreilles, vous vous enfermez dans les ors des palais, dans votre tour d’ivoire. Vous ignorez nos gémissements, nos cris, notre dégoût. « Qu’ils mangent de la brioche… »

En quelques mois, vous avez mis la France à genoux, faisant de plus en plus d’édentés.

Vous avez affaibli la France et les français quels qu’ils soient.

Lire la suite

Valls, Hollande : l’électrochoc (Présent 8174)

Valls, Hollande : l’électrochoc (Présent 8174)

26/08/2014 – PARIS (Novopress)
D’un choc l’autre : après le choc de compétitivité, qui n’a pas fait d’étincelles, voici, beaucoup plus radical, l’électrochoc avec lequel les deux morticoles à la tête du gouvernement ont décidé de soigner le cas Montebourg. Et de sortir par la même occasion du coma dépressif dans lequel s’enfonçait le gouvernement Valls, après seulement 135 jours d’existence tourmentée. L’électrochoc ? Un traitement médicalement recommandé pour soigner certaines affections mentales qui se manifestent notamment par des états « confusionnels et dépressifs ». Ce à quoi tendaient certains membres du gouvernement disparu. Montebourg réclamait, lui, une politique alternative ? Il aura droit à un courant alternatif… « Placé entre deux électrodes » ! Il faut dire que le cas Montebourg était, comme celui du gouvernement, particulièrement « confusionnel ». Et saugrenu : un ministre de l’Economie trouvant mauvais la politique qu’il est chargé de mettre en œuvre et le criant haut et fort, c’était tout de même assez schizophrénique. D’autant plus que, dans le récent entretien qu’il avait accordé la semaine dernière au Monde, François Hollande insistait sur la « cohérence » de sa politique.

Une du n°8174 de "Présent"

Une du n°8174 de « Présent »

A la suite de ce traitement de choc, suggéré par le médecin chef Valls au diafoirus de l’Elysée, les trois principaux contestataires de la ligne Hollande, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti ont annoncé, après avoir pris quelques décharges, qu’ils ne participeraient pas au prochain gouvernement. Les deux premiers avaient pourtant soutenu Manuel Valls dans ses intrigues pour évincer Jean-Marc Ayrault, œuvrant avec lui dans sa conquête de Matignon. Ils avaient reçu en récompense, l’un le ministère de l’Economie, l’autre celui de l’Education… Mais peut-être se sont-ils un peu trop, de ce fait, crus intouchables ? Les détenteurs du pouvoir n’aiment pas trop qu’on leur rappelle trop ostensiblement : qui t’a fait roi ? Le pacte entre les trois hommes n’aura tenu que cinq mois. A peine plus que le pacte de solidarité…

L’imbuvable « cuvée du redressement »

Après le défi que Montebourg et Hamon avaient lancé à Manuel Valls, dimanche dernier, lors de l’épineuse fête de la rose de Frangy-en-Bresse, avec notamment l’aigrelette « cuvée du redressement » jugée imbuvable en haut lieu, le chef du gouvernement n’a pas hésité à dégainer contre ses anciens comparses son épée de matador. « Un ministre de l’Economie ne peut pas s’exprimer ainsi, que ce soit sur la ligne économique du gouvernement auquel il appartient ou à l’égard d’un partenaire européen de la France. » La dernière phrase rappelant les accusations portées à l’encontre de l’Allemagne, que Montebourg juge responsable des politiques d’austérité en Europe. Montebourg souhaitait que François Hollande fonde, tel « un oiseau de la tempête », sur l’Aigle germanique…

Lire la suite

Démission du gouvernement : Valls purge comme au temps de l'URSS - par Gabriel Robin

Démission du gouvernement : Valls purge comme au temps de l’URSS – par Gabriel Robin

26/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis quelques jours les voix discordantes s’élévent contre l’action du president François Hollande, et les orientations prises par le gouvernement dirigé par Manuel Valls.

Cécile Duflot, dans son livre a qualifié Manuel Valls de “mec de gauche qui tient des discours de droite” et François Hollande de “président de personne”, on ne peut lui donner tort mais elle oublie qu’elle est restée deux ans au gouvernement et a été responsable, selon certains experts, de 7.500 pertes d’emplois dans le secteur de la construction (loi ALUR).

Vinrent ensuite les tours de membres du gouvernement ; Benoît Hamon, ministre démissionnaire de l’Education nationale, s’est déclaré pas loin des “frondeurs socialistes”, à la suite d’Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, lequel n’a pas hésité à critiquer les orientations générales de son gouvernement, jugeant la politique économique “trop austère” et partiellement (voire totalement) inféodée à celle de la droite allemande. Peut-être fallait-il s’en apercevoir avant, mais la soupe devait être bonne pour la caution souverainiste du gouvernement… Arnaud Montebourg n’est d’ailleurs pas allé au bout de sa critique, car la politique menée est celle de l’Union européenne et non simplement celle de la “droite allemande”. Les choix sont concertés, François Hollande et Manuel Valls se soumettent de bonne grâce aux visées allemandes, tant par idéologie que par habitude.

Le Premier ministre fit déclarer hier, par l’intermédiaire de son entourage qu’« une ligne jaune a été franchie dans la mesure où le ministre de l’Economie ne peut pas s’exprimer dans de telles conditions sur la ligne économique du gouvernement et sur un partenaire comme l’Allemagne ».

Lire la suite

Opération "Plein gaz contre Hollande !"

Opération « Plein gaz contre Hollande ! »

20/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le pilote qui a sillonné en ULM l’été dernier les plages du littoral français en tractant une grande banderole “Hollande démission” (photo en Une) s’apprête à repartir cet été pour une nouvelle tournée des plages encore plus étendue.

Il lance l’opération « Sur les plages, dans les villages, dans les airs, ou en tractage !! Tous les jours en ACTION : HOLLANDE DEMISSION !! »

Un rendez vous est donné le 14 juillet sur les  Champs-Élysées. Pour des renseignements ou pour s’inscrire, c’est ici. Déjà des milliers d’invités et d’inscrits.

Pour s’équiper, pour soutenir et participer à l’opération c’est ici.

Plusieurs milliers de manifestants pour le Jour de Colère

Plusieurs milliers de manifestants pour le Jour de Colère [MàJ]

26/07/2014 – 19h55
PARIS (NOVOpress) – Partis en début d’après-midi de la place de la Bastille, plusieurs milliers de manifestants ont battu le pavé parisien jusqu’à la place Vauban, dans le cadre du Jour de Colère. Regroupés autour de plusieurs thèmes et slogans, ils ont manifesté leur opposition à François Hollande, exigeant même son départ.

Des incidents ont éclaté lors de la dispersion de la manifestation. La police a procédé à des interpellations, après avoir usé des gaz lacrymogènes et battu des manifestants.

 

 

 
Lire la suite

Banderole "Hollande, dégage" en ULM - Interview exclusive du pilote

Banderole « Hollande, démission » en ULM – Interview exclusive du pilote

22/09/2013 – 19h00
PARIS (NOVOpress) –
Preuve de l’incroyable créativité du mouvement d’opposition au mariage des couples homosexuels, un pilote a sillonné cet été les plages du littoral français avec un message des plus pertinents adressé au président le plus mal élu de la cinquième République : « Dégage » et « Hollande démission ». David Van Hemelryck a accepté de répondre à nos questions.

Lire la suite

Une quasi-relaxe pour "les 19 de Solferino" - Le verre à moitié vide ou à moitié plein

Une quasi-relaxe pour « les 19 de Solferino » – Le verre à moitié vide ou à moitié plein

C’est le verre à moitié vide ou à moitié plein selon la façon dont on le regarde. Génération Identitaire considère que les peines financières sont lourdes (voir son article) et c’est vrai que les amendes et les frais le sont pour des jeunes garçons et filles qui sont montés très temporairement sur un toit (mais quel toit ! ) sans violence et sans dégâts. A l’opposé certains avocats pensent qu’il s’agit d’une quasi-relaxe face à un procureur sous l’autorité du ministre de la justice, qui demandait de la prison ferme, et face à des hommes politiques socialistes qui réclamaient rien de moins que la dissolution de Génération Identitaire.

Le gouvernement, Manuel Valls, et le Parti Socialiste, eux ne seront condamnés qu’au ridicule pour leur incompétence : au  moment où des centaines de milliers de manifestants hostiles à la politique socialiste étaient réunis à Paris, où des milliers de policiers, de CRS, de gendarmes étaient mobilisés, ne pas avoir fait garder le siège national du PS par deux policiers, il faut le faire! Remercions ces jeunes gens de nous avoir bien fait rire aux dépens du pouvoir et d’avoir continué lors du procès.
Novopress

Lire la suite

Vidéo : la montée sans violences de Génération Identitaire sur le toit du siège du PS

Vidéo : la montée sans violences de Génération Identitaire sur le toit du siège du PS

29/05/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Nous avons relaté l’occupation temporaire pacifique du toit du siège du Parti Socialiste par Génération Identitaire dimanche. Toit sur lequel ces jeunes gens ont déployé une banderole « Hollande démission ». Nous avons aussi relaté les suites judiciaires de ce que Harlem Désir, premier secrétaire du PS a qualifié « d’attaque du siège du Parti socialiste ». A la kalach ou bien au camion bélier ? Sans compter les appels à la dissolution de Génération Identitaire par des représentants du PS pour ce sacrilège : être monté sur le toit du siège du Parti Socialiste.

Mais nous n’avions pas publié la vidéo qui montre le caractère non-violent et sans effraction de la montée sur ce toit.

Lire la suite

Génération identitaire occupe temporairement le toit du siège du PS en demandant la démission de Hollande

Génération identitaire occupe temporairement le toit du siège du PS en demandant la démission de Hollande

26/05/2013 – 18h40
PARIS (NOVOpress
) – Cet après-midi en marge de la grande manifestation contre le mariage homosexuel, une quinzaine de membres de Génération identitaire ont occupé temporairement le toit du siège du Parti Socialiste, rue de Solférino à Paris, en déployant une banderole demandant la démission de François Hollande. Ils sont montés sur ce toit à l’aide d’une échelle.

Voici quelques copies d’écran de tweets de Génération identitaire (en Une de cet article et en fin d’article) relatant l’opération.

Lire la suite

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

10/12/2012 — 14h45
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Ce qui est fascinant avec Silvio Berlusconi (photo ci-dessus), c’est qu’il ne cesse de créer la surprise au sein de la vie politique italienne (et européenne…). Alors que l’on pouvait penser qu’il s’était retiré, du moins pour une longue période, du devant de la scène, le Cavalier annonce non seulement son retour en voulant diriger la campagne du centre-droit pour les prochaines élections législatives, mais surtout il provoque la démission de Mario Monti de la présidence du Conseil italien.

Vendredi dernier, en effet, le PdL (Peuple de la Liberté) a voté contre la loi de stabilité qui devait être votée à la Chambre des députés et au Sénat. Il a ainsi mis en difficulté le gouvernement du technocrate et agent de Goldman Sachs Mario Monti. Ce dernier a annoncé samedi au président de la République Giorgio Napolitano qu’il a l’intention de présenter sa démission « irrévocable » après le vote du budget.

Lire la suite