Tag Archives: dégâts

Tornades aux Etats-Unis: les dégâts vus du ciel

29/04/2014 – WASHINGTON (via BFMTV)
Les tornades qui frappent actuellement les Etats-Unis ont dévasté une grande partie de la ville de Mayflower dans l’Arkansas, comme en témoignent ces images impressionnantes. Les services d’urgence de l’Arkansas font état de 15 morts.

Publié le
Les locaux de la radio libre Méridien Zéro ravagés par un incendie

Les locaux de la radio libre Méridien Zéro ravagés par un incendie

01/03/14 – PARIS (NOVOpress)
Dans la nuit de jeudi à vendredi, « La Cambuse », le local qui accueille la section francilienne du Mouvement d’action sociale (MAS) ainsi que la radio « pirate », Méridien Zéro, a été entièrement ravagé par un incendie (photo). Les dégâts se chiffrent à plusieurs milliers d’euros

Si, selon l’expression consacrée, l’origine du sinistre reste pour le moment indéterminée, le constat de la disparition d’une partie du matériel radio (ordinateur, micros, matériel d’enregistrement) non retrouvé dans les décombres, laisse clairement penser qu’il s’agit d’un vol suivi d’un incendie volontaire, acte malveillant pour ne pas dire criminel.

Cet incendie survient dans un climat de multiplication des exactions commises par les activistes d’extrême gauche et les prétendus « antifas », généralement impunis.

Lire la suite

Italie : Des « réfugiés » nord-africains rançonnent une petite ville du Latium

Italie : Des « réfugiés » nord-africains rançonnent une petite ville du Latium

19/10/2012 — 08h00
ROME (NOVOpress) — Pourquoi changer une tactique qui marche ? Il y a un mois, une centaine d’immigrés nord-africains, hébergés à l’hôtel dans la petite ville de San Giovanni Incarico (région du Latium), « en attente du statut de réfugiés politiques », avaient occupé la mairie pour exiger de toucher une allocation journalière.

Le maire, Antonio Salvati, avait vainement tenté de leur expliquer qu’une allocation n’était pas prévue pour eux, puisqu’ils sont déjà intégralement pris en charge (logement, repas, vêtements, service de blanchisserie, tout cela payé par le contribuable italien). Les immigrés n’avaient rien voulu entendre et avaient édifié une barricade devant la mairie en arrachant les grilles des bouches d’égout.

Lire la suite

A Saint-Pol-de-Léon, la mission évangélique laisse de nombreux dégâts

A Saint-Pol-de-Léon, la mission évangélique laisse de nombreux dégâts

20/07/2011 – 12h30
SAINT-POL-DE-LÉON (NOVOpress Breizh)
–  Une nouvelle fois, des gens du voyage ont installé de force leurs 250 caravanes près de Saint-Pol, occasionnant de nombreux dégâts. L’appellation mission évangélique couvre parfois de pures voies de fait au détriment des collectivités locales et de leurs habitants.

Chaque année, une centaine de « missions évangéliques » des gens du voyage, réunissant parfois plus de mille personnes, parcourent la France. Pour une raison ou une autre, elles tiennent surtout à évangéliser les régions touristiques. On en voit donc beaucoup en Bretagne. L’une d’elles s’est installée le 10 juillet à Lanvérec, au Sud-est de Saint-Pol-de-Léon. Ses 250 caravanes ont été installées de force, sans la moindre autorisation, sur le terrain du centre équestre du Mouster.

Les missionnaires ne se sont pas contentés d’une violation de propriété : les pâturages et la piste d’exercice des poneys ont été endommagés. En quittant le site avant-hier, ils l’ont laissé jonché d’immondices. Des installations communales voisines ont servi de latrines. Le docteur Nicolas Floch, maire de Saint-Pol, estime à 4 500 euros les frais occasionnés à la commune, qui a fourni eau et toilettes mobiles.

« L’appellation “mission évangélique” est un coup marketing de génie », peste un élu d’une autre commune investie par un rassemblement analogue. « Pour les bonnes âmes, elle évoque paix universelle et tolérance mutuelle. En fait, la tolérance est à sens unique. Les missions sont devenues pour les collectivités locales un problème estival récurrent, à l’instar des algues vertes. » De fait, la même mission s’était déjà installée au même endroit en 2006, dans les mêmes conditions d’illégalité, avec les mêmes dégradations et la même absence de réaction des pouvoirs publics – si sourcilleux pourtant sur la régularité de l’organisation des fest-noz et autres festivals de plein-air.