Tag Archives: cumul des mandats

e_cosse

Pour la cumularde Emmanuelle Cosse, il n’y a pas cumul puisque ministre n’est pas un mandat

14/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Dans sa chronique sur RTL, Tanguy Pastureau revient sur Emmanuelle Cosse qui a vécu une semaine difficile. En effet, après avoir été radiée d’Europe Ecologie Les Verts, un journaliste l’a interrogée sur son cumul des mandats, provoquant sa fureur. Mais pour elle, il n’y a pas cumul, puisque ministre n’est pas un mandat…

Emmanuelle Cosse va mal, elle est dans l’état psychologique de Kev Adams quand un enfant de 6 ans lui dit qu’il trouve l’âne Trotro plus drôle que lui. Cette semaine, elle a été exclue d’Europe Ecologie les Verts, le seul parti biodégradable.

Bref, Cosse n’a plus d’amis et ses nouveaux collègues, Cazeneuve, Jean-Michel Baylet, Ségolène Royal, ont à eux trois autant d’humour qu’une planche à pain. Elle a mis ses convictions de côté, et depuis un mois avale plus de couleuvres qu’on n’en a vues en dix saisons de Koh Lanta. Exemple, avant, elle était contre le cumul des mandats, or là, elle est conseillère régionale d’Ile de France et ministre, mais elle sait qu’en mai 2017, après la fuite de Hollande en Arabie Saoudite chez son ami, le ministère c’est fini, donc elle reste conseillère.


Cumul des mandats : Noël Mamère ne respectera pas sa promesse

Cumul des mandats : Noël Mamère ne respectera pas sa promesse

16/04/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
Voici ce que déclarait en juin 2013, le député maire de Bègles, bien connu pour être le premier à avoir « marier » des homosexuels en 2004 : « Je pense que la priorité doit être donnée à Bègles où l’on peut agir sur la pâte à modeler et faire changer sa ville. Sur le cumul des mandats, moi, j’ai dit que je m’appliquerai la loi. Ce qui va être décidé, c’est que le cumul des mandats sera effectif mais à partir de 2017, je considère que c’est trop tard. Et que l’on aurait pu le faire dès 2014 (…) Donc, quoi qu’il arrive, en juin 2014, je ne serai plus député ».

A l’instar de beaucoup d’hommes politiques, ce dernier a finalement décidé de ne pas tenir sa promesse. Le 14 avril dernier, Noël Mamère déclarait sur Radio Classique : « Je ne me vois pas très bien remettre en cause le groupe écologiste en renonçant à mon mandat de député (…) Cela m’apprendra à parler trop vite ».

Ce n’est pas la première fois que l’ancien journaliste ment publiquement (vidéo ci-dessous).

Lire la suite

Cumul des mandats : les sénateurs l'interdisent, sauf à eux

Cumul des mandats : les sénateurs l’interdisent, sauf à eux

21/09/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Ce jeudi, les sénateurs se sont exprimés sur le projet de loi interdisant le cumul des mandats. Les trois-quarts des sénateurs sont également des élus locaux et s’étaient déjà exprimés défavorablement sur ce projet. Pourtant, ils ont adopté le projet par 208 voix pour et 107 contre, en incluant toutefois un amendement leur permettant de garder leur mandats locaux à la différence de leurs collègues députés !

Lire la suite

Cette belle retraite qui attend Jean-Marc Ayrault

Cette belle retraite qui attend Jean-Marc Ayrault

26/03/2013 – 08H00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Abordant, lors du débat sur la motion de censure qui s’est tenu mercredi dernier, la réforme des retraites en préparation, Jean-Marc Ayrault a déclaré que « pour sauver les principes solidaires du régime par répartition, il faut en réduire les injustices, mais il faut en consolider le financement ». S’il est vrai que les Français peuvent avoir de légitimes inquiétudes quant à l’avenir de leurs retraites, ce n’est manifestement pas le cas du Premier ministre, assuré, lui, d’une retraite (très) confortable.

Lire la suite

Conseil Général : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

Conseil général de Gironde : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

07/06/2013 – 08h00
BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux) – Copinage, préférence familiale, le bilan est lourd pour la famille Madrelle au sein du Conseil général de Gironde, dirigé depuis 1988 par ce baron du Parti socialiste. Le cumul de tous les mandats de cet homme né en 1937, est non seulement choquant, mais il ridiculise la promesse de campagne de François Hollande : « Je ferai voter une loi sur le non-cumul des mandats ».

Lire la suite

Des élus socialistes s’insurgent contre la fin du cumul des mandats

Des élus socialistes s’insurgent contre la fin du cumul des mandats

05/09/2012 — 10h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — La fin du cumul des mandats ne sera certainement pas soutenue par tous les élus socialistes. Ce projet, ardemment défendue par Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste rencontre déjà une forte opposition.

François Rebsamen (photo), sénateur et maire de la ville de Dijon, [qui n’est pas préoccupé par le racisme antiblancs, ainsi qu’il l’a dit aux identitaires de Bourgogne] en est certainement l’adversaire le plus farouche. Il l’a clairement fait comprendre dans un entretien publié dans Le Monde. Selon lui, il est impossible en démocratie que les élus nationaux ne puissent être en contact avec la population locale. Cependant, il oublie de faire remarquer que deux mandats impliquent un double salaire. On comprend peut être mieux ses préoccupations…

Crédit photo : Parti Socialiste via Flickr (cc)

Gérard Collomb, fédéraliste d’opportunité ?

Gérard Collomb, fédéraliste d’opportunité ?

21/07/2012 – 08h00
LYON (NOVOPRESS LYON) — Le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb (photo ci-dessus) – à l’occasion des prémices des consultations sur la suppression du cumul des mandats politiques –, s’est dit opposé à une telle interdiction. En effet, cette interdiction le pousserait à choisir entre son mandat de sénateur, de maire, de président de communauté urbaine, de président du Pôle Métropolitain… Il apparaît donc que cette interdiction le priverait de nombreux avantages et différents pouvoirs.

Dès lors, M. Collomb, fervent défenseur du modèle jacobin jusqu’à présent, s’oppose à l’interdiction du cumul du mandat, en raison notamment de son utilité au regard des liaisons avec tout le territoire. Il reconnait être dans “un Etat hyper-jacobin où les décisions se prennent à Paris”, arguant alors la nécessité de préserver son mandat national pour peser.

Il a également proposé de s’inspirer du modèle fédéral allemand disposant d’un parlement national et d’un parlement local : “Réfléchissez plus large et regardez ce qu’il se passe en Allemagne où il y a le Bundestag et les Bundesrat”. Les intérêts et les particularités de tous les territoires sont pris en compte.

Cependant, ces propositions fédérales ne semblent pas prévues au programme du gouvernement socialiste attaché à l’unité et l’indivisibilité de la France. Quant à la règle d’interdiction du cumul des mandats, elle semble bien au programme comme l’attestent les choix récents des ministres entre leur mandat local et national.

Crédit photo : Christelle Viviant/Wikipédia sosu licence CC.