Tag Archives: crise

« Calais est condamné » : le cri de désespoir d’une habitante

16/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Simone Héricourt, une habitante de Calais, explique à quel point la vie des Calaisiens s’est dégradée depuis que la ville est devenue une ligne de front dans l’invasion migratoire. Elle s’insurge contre le « deux poids, deux mesures » de la police, dure avec les Français qui manifestent, laxiste quant il s’agit des clandestins. « On a condamné Calais, on va laisser les migrants là et on va nous laisser nous débrouiller avec », conclut-elle, désabusée.

Publié le

Philippe de Villiers : « les hommes politiques français ont du sang sur les mains »

15/02/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Philippe de Villiers a affirmé que les hommes politiques français « ont une responsabilité criminelle », évoquant la détresse des agriculteurs et les victimes des attentats. « Ils ont du sang sur les mains », a ajouté le fondateur du Mouvement pour la France. « Je pense aux attentats du 13 novembre, si on avait rétabli les relations diplomatiques avec la Syrie, on aurait eu les renseignements sur le cerveau des attentats. Et si on avait rétabli le contrôle aux frontières, on aurait empêché les allers et venues des kalachnikovs et des terroristes qui sont venus sur les terrasses pour tuer des petits Français ». On ne saurait mieux dire.

Publié le
d8a69daed62d57efb3898063cb5a3a0c-1441628697

La crise de l’agriculture européenne se poursuit

08/09/09/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Hier, les agriculteurs européens ont manifesté à Bruxelles

Des agriculteurs venus de toute l’Europe, de Bulgarie en passant par l’Irlande, se sont rappelés au souvenir du Conseil exceptionnel sur l’agriculture des 28 ministres européens. Ce conseil, réuni à la demande de la France, devait trouver des réponses à la crise de l’élevage et de la production laitière en Europe qui seraient liés à la surproduction. Les manifestants entendent aussi pointer l’hypocrisie d’un système qui pousse à l’investissement par les nouvelles normes tout en laissant les prix dégringolés, ce qui a un effet négatif sur la confiance des banques.

Quelles résolutions ont été prises ?

La Commission européenne, responsable de la politique agricole commune, a débloqué entre 300 et 400 millions d’euros qu’il faudra répartir entre les 28 pays de l’UE. Ces fonds proviennent des pénalités payées, en 2014 2015 pour dépassement des quotas de production. Or ce sont 860 millions d’euros qui avaient été récoltés. Le ministre belge de l’Agriculture estime que

cette somme doit revenir intégralement aux agriculteurs.

La Commission rappelle d’ailleurs que 220 millions d’euros avaient été débloqués après l’embargo russe en réplique aux sanctions européennes. Plus important, le prix de rachat par les états aux exploitants agricoles en difficulté du lait ne devrait pas être relevé alors qu’il est à un prix bien inférieur au marché. L’UE entend aussi conclure des accords commerciaux permettant de trouver des débouchés aux produits agricoles.

Quels sont les intérêts en présence dans cette crise ?

L’on dénombre deux séries de considérations. D’une part, l’UE par la voix du commissaire à l’agriculture ne souhaite pas envoyer un signal négatif à la filière agricole en augmentant les prix de rachat étatiques puisque cela aurait pour conséquence de maintenir le niveau de production de lait. D’autre part, après les sanctions européennes, la Russie a répliqué par deux embargos, l’un sur les produits laitiers et l’autre sur les abats de porc, il s’agit pour l’UE de rester ferme et unie face à Vladimir Poutine.

Crédit photo : Daphné VAN OSSEL – RTBF

Mairie de Paris : la poubelle « Bagatelle » à deux millions d'euros

Mairie de Paris : la poubelle « Bagatelle » à deux millions d’euros

25/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Deux millions d’euros, c’est le prix qu’ont versé les Parisiens pour le renouvellement de leurs poubelles publiques pourtant en bon état. Mais il y avait une envie de poubelles designs dans les sphères sophistiquées de la mairie de Paris.

Celle qui aura remplacé la familière poubelle verte d’ici fin 2016 sera la poubelle « Bagatelle », high-tech en « acier haute limite élastique ».

On attend avec impatience la grille d’égout en néo-art déco dessinée par Jean-Paul Gaultier.

Outre son aspect bobo qui a été primé, elle aurait l’avantage d’être anti-déflagration en cas d’engin explosif. Ce qui explique peut-être pourquoi les premiers modèles ont été installés du côté de Barbès ?



Crédit photo : Benoît Paqueteau via Flickr (cc)

Grèce : "Si l'Europe nous lâche en pleine crise, on l'inondera de migrants"

Grèce : « Si l’Europe nous lâche en pleine crise, on l’inondera de migrants »

11/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Kamménos, leader du parti des Grecs indépendants, a affirmé lundi 9 mars 2015 : « Si l’Europe nous lâche en pleine crise, on l’inondera de migrants. »

Ce ministre grec de la Défense a menacé d' »inonder l’Europe de migrants » si celle-ci ne trouvait pas rapidement une solution à la crise de la dette grecque. Sa déclaration intervient quelques heures à peine avant la rencontre cruciale des ministres des Finances de l’Eurogroupe à Bruxelles.

La Grèce revient, en effet, plaider sa cause lundi devant la zone euro en présentant son plan de réformes, lors d’une réunion qui s’annonce une nouvelle fois tendue.

Si les ministres des Finances n’acceptent pas les principales réformes proposées par la Grèce pour débloquer la prochaine tranche d’aide financière, « il pourrait y avoir des problèmes », avait averti dimanche le ministre grec de l’Économie Yanis Varoufakis.

Connu pour son ton peu diplomatique, il a même agité la menace de nouvelles élections ou la tenue d’un référendum. « Comme me l’a dit notre Premier ministre, nous ne sommes pas encore collés à nos sièges », a-t-il lancé.

« Si l’Europe nous lâche en pleine crise, on l’inondera de migrants, on leur distribuera des papiers valides qui leur permettront de circuler dans l’espace Schengen. Ainsi, la marée humaine pourra se rendre sans problèmes à Berlin. Et tant mieux si, parmi ces migrants, se trouvent des djihadistes de l’État islamique ».

Et d’ajouter : « Si l’Eurogroupe nous cherche des ennuis, nous frapperons à notre tour. » Panos Kamménos est coutumier de ce genre de controverses. En juillet 2013, il avait déjà déclaré que le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, était persona non grata à Athènes.

Ses propos attestent que, non seulement, l’immigration massive n’est pas la panacée et qu’en plus, elle est vectrice d’attentats par le biais d’islamistes. Il reste à savoir si les remplacistes ne vont pas prendre son chantage pour une aubaine. »Le profit de l’un est le dommage de l’autre. », écrivait Montaigne.


Guerre en Ukraine : entretien exclusif avec l'association Vostok France solidarité Donbass

Guerre en Ukraine : entretien exclusif avec l’association Vostok France solidarité Donbass

05/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
L’une des conséquences du conflit au Donbass (Ukraine) entre forces de Kiev et séparatistes est la grave crise humanitaire qui touche les populations civiles. Pour leur venir en aide s’est constituée l’association Vostok France solidarité Donbass. Nous avons rencontré sa présidente Elena Ruffo-Kovriguina. L’association dispose, en plus d’un site, d’un compte Facebook et d’un compte Twitter.


Bonjour, pouvez-vous rappeler l’objet de voter association ? Quel son rôle ?

L’association Vostok France solidarité Donbass est une association humanitaire qui a été créée au mois d’août dernier afin de venir en aide à la population civile ukrainienne, sans distinction de son origine et de son religion, fuyants ou restants dans les zones de combats militaires à l’est de l’Ukraine.

A qui venez-vous en aide ?

Aujourd’hui notre aide est principalement concentrée sur la population civile de la région du Donbass à l’Est de l’Ukraine qui est ravagée par la guerre civile depuis 10 mois. La population que nous aidons ce sont des enfants, des femmes, des personnes âgées. Ces personnes ont survécu sous les bombes et les obus de longs mois, dans le froid, sans alimentation convenable, sans médicaments.

Pourquoi aidez-vous ces populations ?

Les villes et les infrastructures sont détruites, le système de santé presque inexistant suite à ces destructions massives et au blocus économique et bancaire instauré par le gouvernement ukrainien. Et au-delà, 5000 morts civiles dons 800 enfants, d’après le rapport de l’ONU… Le 21 janvier le gouvernement ukrainien a instauré l’interdiction de sortie du territoire du Donbass par la mise en place de barrages policiers, empêchant l’acheminement d’aide humanitaire ! Les médias occidentaux et ukrainiens ne parlent pas de cette crise humanitaire dont le représentant officiel de l’UNICEF en Ukraine qualifie comme une crise sans précédent.

Pourquoi avez-vous manifesté samedi 21 février à Paris devant l’ambassade d’Ukraine ? Avez-vous bénéficié d’une participation importante ?

Si nous nous sommes réunis le 21 février dernier devant l’Ambassade de l’Ukraine, c’est pour crier au gouvernement ukrainien et au monde entier notre inquiétude, notre douleur, notre compassion pour ces gens qui sont abandonnés à leur sort, mais aussi pour exiger du gouvernement ukrainienne et de la communauté internationale l’organisation de l’aide humanitaire massive en direction de la population civile du Donbass.

Lire la suite

Crise : la France vendrait ses navires militaires pour ensuite les louer et les racheter

Crise : la France vendrait ses navires militaires pour ensuite les louer et plus tard les racheter

14/01/2015 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Les coupes budgétaires n’ont pas lieu que dans l’Armée de terre. La Marine nationale y contribue aussi, pour trouver les deux milliards qui manquent encore au budget de la défense.

Le ministère a donc déployé toute son ingéniosité financière pour brader notre armée et réaliser quelques économies à court terme. Ainsi, la Marine pourrait vendre presque tout matériel à une société de projet, qui lui louerait alors ce matériel, avec option d’achat à la fin du bail. Il est à remarquer que l’entretien resterait à la charge des unités, les sociétés se contentant de la prestation de location.

Une économie serait ainsi réalisée à court terme et le problème amplifié simplement renvoyé au gouvernement suivant. Les obstacles juridiques restent néanmoins nombreux à lever avant le mois de juin.

Crédit photo : Jean-Michel Roche, via Wikipédia, (cc).

Nouveau pic de destruction d'emplois en France

Nouveau pic de destruction d’emplois en France

11/12/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
L’économie française continue de plonger. Entre juillet et septembre 2014, la France a connu 55 000 destructions d’emplois. C’est un pic depuis le deuxième trimestre 2009, dans les pires moments de la crise mondiale. La France était alors en récession.

La population active salariée retombe en fait à son niveau de 2004. L’emploi intérimaire comprend près de la moitié de ces destructions d’emplois. Le secteur des travaux et du BTP est particulièrement touché. Cela témoigne d’un nouvel affaiblissement de l’industrie qui perd 11 300 postes.

Ces nouveaux chiffres interviennent alors que la loi Macron est âprement discutée. Cette loi a suscité de vifs remous dans le camp socialiste. Le maire de Lille et ancien chef du parti socialiste, Martine Aubry, s’est fendu d’une tribune dans la presse pour exprimer sa vive opposition au travail le dimanche. Elle rejoint sur ce point la discrète opposition de l’Eglise catholique qui a longtemps fait du dimanche un enjeu social de premier ordre. Il faut enfin signaler la manifestation de 30 000 à 50 000 juristes à Paris. Les notaires et les avocats se sont unis pour s’opposer à la réforme de leurs statuts.

Crédit photo : Laurence Vagner, via Flickr, (cc).

Contrat de désendettement et de développement : François Hollande offre 1 milliard d'euros à la Côte d'Ivoire

Contrat de désendettement et de développement : François Hollande offre 1 milliard d’euros à la Côte d’Ivoire

09/12/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans un article du Point du 4 décembre 2014, nous apprenons que Hollande débloque 1 milliard d’euros pour la Côte d’Ivoire, cette somme constituant la deuxième tranche d’un contrat de désendettement et de développement (C2D) conclu entre la France et la Côte d’Ivoire le 1er décembre 2012.

« Tout le monde » est paraît-il d’accord sur le montant d’une deuxième tranche de plus d’un milliard d’euros, qui portera sur des secteurs prioritaires pour la Côte d’Ivoire et pour la France : éducation, santé, développement urbain et infrastructures de transports. Tout en poursuivant une coopération en matière de justice, a affirmé le président de la République à l’issue d’un entretien avec son homologue ivoirien Alassane Ouattara, reçu à l’Élysée le 4 décembre, la France veut encourager et appuyer le développement de la Côte d’Ivoire, insistant sur la nécessité de préserver la « stabilité » du pays (pour oublier le désordre régnant chez nous ?).

Puis souhaitant que l’élection présidentielle ivoirienne prévue en octobre 2015 puisse avoir lieu dans la transparence et le pluralisme, pour reprendre des termes bien a lui, François Hollande a insisté auprès de son homologue pour que la réforme de l’armée ivoirienne puisse s’accélérer afin de garantir une paix durable. Lorsqu’on pense aux coupes sombres effectuées par lui à l’armée française et à son manque d’égards envers nos militaires…

O. Guelfucci

La BCE révise encore à la baisse ses perspectives de croissance pour la zone euro

La BCE révise encore à la baisse ses perspectives de croissance pour la zone euro

08/12/2014 – FRANCFORT (NOVOpress vie le Bulletin de réinformation)
Mario Draghi (photo), ancien vice-président pour l’Europe de la banque d’affaires Goldman Sachs et actuel président de la Banque centrale européenne (BCE), l’a annoncé jeudi 4 décembre : contrairement au 1,6 % espéré il y a quelques mois, la croissance du PIB de la zone euro ne devrait pas excéder 1 % en 2015. Les chiffres 2016 sont également revus à la baisse, avec 1,5 %. Des évaluations sans doute optimistes, selon les observateurs. Ces chiffres plancher laissent redouter une entrée en récession de la France, dont l’économie est profondément mise à mal par la politique d’austérité drastique menée par le gouvernement socialiste. La baisse constatée de l’euro devrait en principe stimuler les exportations, mais cet effet bénéfique est annulé par le tassement de la demande mondiale. En cause selon M. Draghi, l’effondrement du cours du pétrole — moins 30 % depuis — qui déprime les marchés émergents.

Crédit photo : World Economic Forum via Wikipédia (cc).

Austérité : les cabinets ministériels ne connaissent pas la crise, rémunération augmentée à 10436 €

Austérité : les cabinets ministériels ne connaissent pas la crise, rémunération augmentée à 10.436 €

01/11/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Alors que le gouvernement vient de présenter un budget placé sous le signe de l’austérité pour les Français, le député René Dosière, apparenté PS, vient de révéler que les salaires des membres des cabinets ministériels ont augmenté de 7,1% depuis un an, pour s’établir en moyenne à 8.201 euros brut par mois, auxquels il faut ajouter une prime (pudiquement baptisée « indemnité »), d’un montant moyen de 2.235 euros, en hausse de 4,3%.

Des sommes à rapporter au salaire moyen net mensuel des Français qui atteint tout juste 2.128 euros. René Dosière, qui, bien que socialiste, s’est fait une spécialité de dénoncer le train de vie somptuaire de l’Etat, remarque que, dans 19 des 31 ministères, la rémunération moyenne des conseillers est supérieure à celle du ministre, fixée à 9.940 euros bruts.

Photo : ministère des Affaires étrangères. Crédit photo : Jebulon, via Wikipédia, (cc).

Etienne Chouard "La situation n'est pas catastrophique pour ceux qui financent les élus"

Etienne Chouard « La situation n’est pas catastrophique pour ceux qui financent les élus »

30/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Etienne Chouard était invité de l’émission Ce soir (ou jamais !) de Frédéric Taddeï sur France 2. Ce soir (ou jamais !) est une des rares émissions où le politiquement correct ne s’étale pas à fond, ce qui lui a d’ailleurs été reproché en particulier par le journaliste Patrick Cohen et par Caroline Fourest. C’est ce caractère relativement politiquement incorrect qui a sans doute valu à l’émission de passer de quotidienne à hebdomadaire.

Etienne Chouard, enseignant, conférencier et blogueur, nous explique en particulier pourquoi la situation n’est pas catastrophique pour ceux qui en réalité choisissent les élus ; pourquoi les banques achètent les journaux ; comment on donne « l’impression de la pluralité » dans les médias ; comment on fait élire les deux partis qui alternent au pouvoir « peu importe l’un ou l’autre ils vont faire la même politique ».

Pour interrompre ce système Etienne Chouard souhaite la réécriture de la constitution par des citoyens tirés au sort et non plus par des politiques ou des « élites » qui l’écrivent pour ne donner aucun pouvoir au peuple. Dans le même but il défend le référendum d’initiative populaire.

Cette intervention date de septembre dernier mais garde une actualité brûlante.

Crédit photo : Revenu de base, via Flickr, (cc).

Le budget de l'immigration et de l'asile ne connaît pas la crise

Le budget de l’immigration et de l’asile ne connaît pas la crise

09/10/2014 – PARIS (NOVopress via Bulletin de réinformation)
Le projet de loi de finances pour 2015 a été adopté en Conseil des ministres mercredi dernier. Avant-hier, premier mardi d’octobre, le gouvernement a en outre remis au Parlement les annexes du PLF 2015. Ces documents budgétaires permettent d’avoir une vision plus précise des dépenses financées par l’Etat.

Ils permettent d’identifier les économies projetées mais aussi les postes de dépenses qui ne connaissent pas la crise

Et la politique d’immigration et d’asile est de celles-là ! Le budget prévoit de consacrer plus de 600 millions d’euros à la politique d’immigration et d’asile en 2015. Il s’agit naturellement des seules dépenses directement liées à l’immigration, hors toutes les dépenses induites comme l’aide médicale d’Etat par exemple. Un budget en hausse de 1,5 % par rapport à celui prévu en 2014, alors même qu’au total les dépenses de l’Etat diminuent.

Les dépenses les plus dynamiques sont liées à l’accueil des demandeurs d’asile

Car les flux de demandeurs sont croissants. En 10 ans, la capacité d’accueil dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (les CADA) a quadruplé pour dépasser les 24 000 places. Un chiffre à peine supérieur au nombre de places prévues en hébergement d’urgence pour les mêmes demandeurs d’asile. Ce mode d’hébergement, qui était en principe destiné aux SDF, est en effet désormais accaparé par les demandeurs d’asile. En 2015, les crédits dédiés à l’hébergement d’urgence pour l’asile augmentent carrément de 15 % !

Crédit photo : GemeinWesen, via Flickr, (cc).

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]

02/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – A l’heure où le président de la gauche friquée nous donne des leçons d’austérité et exige des familles françaises de nouveaux sacrifices, alors qu’un Français sur trois renonce aujourd’hui à se faire soigner faute d’en avoir les moyens financiers, on apprend que le projet de budget 2015, censé limiter les dépenses publiques, prévoit une augmentation de 73 millions d’euros des crédits alloués à l’Aide médicale d’Etat, qui permet de prendre en charge à 100 % les soins des clandestins !

Dispositif délirant

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]La raison invoquée ? Une « forte poussée du nombre de bénéficiaires » qui, en 2013, a fait passer les dépenses prévues de 588 millions à 744 millions d’euros. Et pour cause : ce dispositif délirant créé sous Jospin permet à tous les clandestins résidant en France depuis trois mois de voir leurs soins pris intégralement en charge et sans avance de frais.

Une véritable incitation à venir se faire soigner chez nous ! Le nombre de bénéficiaires a donc inévitablement augmenté d’année en année, passant de quelque 95 000 en 2001 à plus de 278 000 personnes en 2013, et enregistrant même une augmentation de 35 % ces deux dernières années. Quant aux dépenses, elles ont bien sûr augmenté au même rythme, passant de 377 millions d’euros en 2002 à 744 millions en 2013.

Un dispositif absurde, régulièrement pointé du doigt par la Cour des comptes, et qui en outre donne lieu à une fraude massive : sites internet chinois proposant des cartes AME payantes, filières géorgiennes envoyant leurs tuberculeux…

Lire la suite

[Tribune] La crise de l’Eglise

[Tribune] La crise de l’Eglise

03/09/2014 – LYON (NOVOpress) – Face à la crise identitaire que nous vivons, face à l’éternelle repentance dans laquelle se sont enfermées nos sociétés occidentales, l’Eglise catholique française n’est pas exempte de reproches. Comme nos hommes politiques, elle peut plaider coupable.

Michel de Saint Pierre, dans son ouvrage Eglises en ruine Eglise en péril, édité en 1973, pronostiquait avec lucidité les problèmes que rencontre l’Eglise d’aujourd’hui. Il dénonçait déjà « les progressistes qui règnent dans l’Eglise de France, avec leur presse vendue dans nos églises et politiquement engagée à gauche. » Il n’hésitait pas à dire que « l’Evangile nous dit que les mauvais arbres portent de mauvais fruits. Le mauvais fruit, c’est notre hémorragie sacerdotale et religieuse et le mauvais arbre » était selon lui ce néo-modernisme qui s’était introduit dans l’Eglise à tous les niveaux de sa hiérarchie. Dans ce livre témoin, il nous parle des jeunes novices qui quittaient les séminaires car « ils étaient dégoûtés de la confusion des valeurs et du relativisme, des ouvertures toujours plus grandes sur le monde, sur le siècle, qui correspondent au relâchement fatal de la doctrine et des mœurs. »

Avec son relativisme doctrinal, son mépris du sacré et son point de vue égalitariste que toutes les religions se valent, l’Eglise de France n’a pas rempli son rôle et de ce fait notre approche des questions religieuses est devenue confuse. Nous justifions le pluralisme religieux comme nous le faisons avec la société multiculturelle. L’Eglise elle-même ne sait plus défendre ses valeurs et ses principes. En se voulant seulement universaliste, comme la nouvelle religion des « droits de l’homisme », elle en a oublié l’Europe qui l’a fait naître. Au nom de l’œcuménisme et du dialogue interreligieux, qui équivaut au mondialisme et au multiculturalisme, nombreux sont les prêtres et évêques à minimiser les différences fondamentales qui existent entre les diverses religions présentes sur notre territoire.

Lire la suite

La France dans l’impasse - par Michel Geoffroy

La France dans l’impasse – par Michel Geoffroy

29/08/2014 – PARIS (via Polémia)
L’entêtement de François Hollande, le président « inflexible » d’après nos médias de propagande, a porté ses fruits : non seulement la France n’en finit pas de stagner économiquement et socialement, mais en plus la «majorité» se fissure et les critiques fusent au sein même du gouvernement, au point qu’un remaniement s’avère une nouvelle fois nécessaire.

Mais la France n’a plus de cap et la Ve République est en panne.

La France n’est plus gouvernée

La crise est économique mais le gouvernement ne maîtrise plus l’économie, désormais dans les mains de la Banque centrale européenne, de l’Allemagne ou des grandes entreprises mondiales.

Le gouvernement ne maîtrise plus l’immigration non plus, qui est dans la main des juges immigrationnistes, qu’ils soient «européens» ou français.

Le gouvernement ne maîtrise plus la sécurité publique : il s’acharne sur les Français de souche. Mais dès que les «quartiers sensibles», les «jeunes» ou les délinquants multirécidivistes sont en cause, il capitule sous le contrôle vigilant du Syndicat de la magistrature.

En d’autres termes le gouvernement n’a prise sur rien qui importe aux Français.

Lire la suite

“Spectacle du Monde” disparaît (Présent n° 8149)

“Spectacle du Monde” disparaît (Présent n° 8149)

21/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Vous connaissez tous cette excellente et magnifique revue de droite fondée par Raymond Bourgine à la fin de la guerre d’Algérie. Son dernier numéro, de juillet-août 2014 (photo), est désormais un “collector”. Spectacle du Monde c’est fini.

Malgré ses 16.500 abonnés, le magazine, qui existe depuis 52 ans, n’est pas un produit rentable pour le groupe Valmonde, qui détient également Valeurs Actuelles. Cinquante-deux années de qualité exceptionnelle, d’une esthétique rare, de grandes plumes comme Gaxotte,Vialatte, Dutourd, Michel de Saint-Pierre, Eric Zemmour, Patrice de Plunkett, Alexis Brézet, de dossiers de fond et d’authentique ouverture à toutes les droites. C’est terminé.

Lire la suite