Tag Archives: copinage

chard

Procès Cahuzac : Hollande s’en tire

09/02/2016 – POLITIQUE (Présent 8542)
Cahuzac s’indigne d’être traité comme un paria. Il fallait y penser avant. Son procès est bien celui de la racaille en col blanc qu’il incarne superbement. Le champion de la rigueur morale, chargé de traquer la fraude fiscale à son poste de ministre du Budget et qui exhortait les Français à payer vertueusement leurs impôts, est devenu le symbole du mensonge et de l’imposture socialistes.

8542P1
Jérôme Cahuzac est représentatif de cette classe politique qui se fout totalement de la morale publique et de l’intérêt général et ne s’intéresse qu’au sien propre. Et qui au passage prend des postures et donne des leçons à tout le monde.
Le scandale Cahuzac aurait dû entraîner la chute du gouvernement Hollande. Son cirque devant l’Assemblée nationale jurant ses grands dieux qu’il n’avait pas de compte en Suisse, restera dans les annales de l’un des plus gros mensonges publics. Hollande était alerté depuis des mois que son ministre des Finances, son étoile montante, fils de résistants, qui devait incarner sa « République exemplaire » détenait un compte caché de 600 000 euros en Suisse. Et pas seulement.

L’instruction a mis au jour une fraude fiscale décrite comme « obstinée », « sophistiquée » et « familiale ». À l’origine de l’entreprise, le chirurgien Cahuzac et sa femme ont tenu une florissante clinique spécialisée dans les implants capillaires. « Le récit des manœuvres de fraude, tel qu’il est fait par les enquêteurs, oscille entre roman de gare et manuel de délinquance financière internationale » souligne L’Indépendant. Est relaté comment Jérôme Cahuzac, sous le nom de code « Birdie », se fait livrer 10 000 euros en espèces, dans la rue, à Paris. Même les comptes de la mère du ministre servent à « blanchir », entre 2003 et 2010, quelque 200 000 euros de chèques établis par les clients de la clinique.

Hollande a fait comme si de rien n’était. S’il avait voulu démêler le vrai du faux à cette époque, il avait tous les moyens pour le faire. Mais surtout il le devait. Il a choisi la lâcheté et l’incapacité à gouverner son propre gouvernement.
Après plusieurs semaines d’audition et les convocations des trois ministres Valls, Moscovici et Taubira, le président de la commission d’enquête parlementaire était arrivé à la conclusion suivante : « Nous avons les preuves que le président a été parfaitement informé. »
Et qu’il s’est parfaitement remis de ce mensonge d’État.

Caroline Parmentier

les_copains

Brèves politiques (France)

30/04/2014 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

À gauche, la politique des copains se poursuit

Une fois n’est pas coutume. Mercredi, Christian Gravel, directeur du service d’information du gouvernement, a été nommé préfet « hors cadre ». Il faut, tout d’abord, rappeler à nos lecteurs que l’État peut nommer sept préfets hors cadre pour des emplois supérieurs comportant une mission de service public relevant du gouvernement. Cette nomination de Christian Gravel, un proche de Manuel Valls, fait suite à celle de Sébastien Gros, un autre proche collaborateur du Premier ministre.

Ces nominations sont de plus en plus courantes, mais elles font du bruit. La Cour des comptes s’alarme, dans un rapport de septembre 2014, sur une hausse de 70 % des nominations en 30 ans. On peut ainsi rappeler la nomination des sarkozystes Brice Hortefeux (en 1995) et Laurent Solly (en 2006).

À droite, c’est la politique des vassaux

Le vassal pour exister a bien besoin de son seigneur. C’est ainsi que les deux fondateurs de la Droite forte, un courant interne à l’UMP, ont souhaité se démarquer de leur grand champion Nicolas Sarkozy. C’est Guillaume Peltier qui a lancé l’offensive en déclarant, je cite : « J’aime trop mon pays pour soutenir uniquement par fidélité un candidat parmi d’autres ». Il a également ajouté avoir rencontré tous les autres ténors du futur parti des Républicains. N’oublions pas que Guillaume Peltier restera chez les Républicains après avoir été l’étoile montante du parti Vendéen mené par Philippe de Villiers. L’autre fondateur de la Droite forte Geoffroy Didier a lui aussi marqué son indépendance tout en déclarant, je cite : « Rester loyal ». Fin de citation.

Régionales : l’UMP nomme des candidats qui ne souhaitent pas revenir sur la loi Taubira

Le politologue Dominique Reynié a été choisi pour diriger la liste rassemblant l’UMP et l’UDI dans la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon aux élections du mois de décembre. Connu pour ses positions favorables au lobby LGBT, Reynié est un acteur de la dérive vers la gauche de l’UMP, notamment au sein de la Fondation pour l’Innovation Politique. On se souvient que ce « think tank » chiraquien a apporté dès 2005 son soutien au mariage homosexuel : Dominique Reynié avait eu une place centrale dans cette « ouverture » vers les mouvements homophiles les plus extrémistes, dont Act-Up, notamment lors d’un colloque de décembre 2004.

Crédit photo : SteveR- via Flickr (CC)


Scandale Cahuzac et scandale Augier : paradis fiscaux et copinage à tous les étages

Scandale Cahuzac et scandale Augier : paradis fiscaux et copinage à tous les étages

06/04/2013 – 18h15
PARIS (NOVOpress via Kiosque Courtois) –
Ministre du Budget, Jérôme Cahuzac était chargé de la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale dans la « République exemplaire » (sic) de François Hollande. Il a menti aux Français pendant des mois en niant détenir des comptes bancaires non déclarés en Suisse et à Singapour. Rattrapé par la justice, Cahuzac a avoué ses mensonges. Mais un autre proche de François Hollande vient lui aussi de reconnaitre des comptes dans des paradis fiscaux après qu’ils aient été révélés.

Lire la suite

Jérôme Cahuzac reconnait un compte à l'étranger depuis 20 ans, de 600.000 euros actuellement

Jérôme Cahuzac reconnait un compte à l’étranger depuis 20 ans, de 600.000 euros actuellement

02/04/2013 – 19h50
PARIS (NOVOpress) –
Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget démissionnaire, qui s’était dans le passé voulu le pourfendeur des paradis fiscaux et le champion de la lutte contre la fraude fiscale au nom de la gauche morale, a reconnu cet après-midi sur son blog avoir un compte à l’étranger d’environ 600.000 euros, contrairement à ce qu’il a toujours soutenu.

Lire la suite