Tag Archives: contestation

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

23/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Ces derniers jours, Michel Audiard serait comme chez lui au siège du PS. Les porte‑flingues sont de retour, les échanges ne se font plus qu’au luger et à la grenade, on peine à imaginer comment Manuel Valls pourrait jouer les Lino Ventura pour remettre de l’ordre rue de Solférino.

La première à tirer, c’est Martine La Lilloise, contestant le gouvernement, elle prône un retour aux politiques de relance par l’offre des années 80. Elle n’hésite pas à égratigner au passage le Mexicain, pardon le président, le jugeant « incapable » et avouant même « Il a tout raté. Le chômage, il n’a pas réussi à le faire baisser, et la croissance n’est pas au rendez‑vous ».

En l’absence du patron, il semblerait que le petit personnel se rebiffe ?

 L’abstention de 39 députés socialistes sur le vote du budget, alors qu’ils n’étaient que 33 lors du dernier vote, vient gonfler les rangs des « frondeurs » ; à noter la présence des anciens ministres Batho, Filipetti et Hamon.

Ce dernier en profite et rafale, il estime que la ligne suivie par l’exécutif « menace la République […] parce qu’elle réduit les capacités d’intervention de la puissance publique ». Il enfonce le clou, jugeant que la ligne politique du gouvernement, c’est la préparation tout droit pour 2017, d’un immense désastre démocratique. Il y a un risque de voir le Front National, « non seulement à l’arrivée au second tour de la présidentielle, mais aussi à la tête du pays ».

Lire la suite

Le régime gauchiste de Nicolás Maduro fortement contesté au Venezuela

Le régime gauchiste de Nicolás Maduro fortement contesté au Venezuela

05/09/2014 – CARACAS (via le Bulletin de réinformation)
Héritier politique de Hugo Chavez, mort en mars 2013, Nicolás Maduro (photo) peine à conserver l’emprise de son prédécesseur sur le Venezuela. Une combinaison d’annonces hésitantes et d’initiatives polémiques a fait chuter ces derniers mois sa popularité, dans un contexte de grave crise économique.

Selon une enquête de Datanalisis, 80 % de la population considère désormais que la situation du pays est mauvaise. Même si la Banque centrale ne publie plus de statistiques officielles ces derniers mois, il est facile de constater à quel point la qualité de vie s’est détériorée. Dans les supermarchés, il est fréquent de trouver des rayons vides, de faire la queue pendant des heures ou de passer des mois sans pouvoir se fournir en café, sucre ou papier hygiénique. En mai, l’inflation frôlait les 61 % en un an, et selon le Produit intérieur brut (PIB) devrait chuter de 4 à 5 % cette année.

Crédit photo : Agência Brasil via Wikipédia (cc).